Commentaires en ligne


56 évaluations
5 étoiles:
 (41)
4 étoiles:
 (10)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Blanc de Blanc !
1968, les Beatles, après avoir été un phénomène de société et un phénomène musical n'ont plus rien à prouver au monde. Plus rien à se prouver ?

C'est moins sûr à l'écoute de ce double album fourre-tout où ils explorent, individuellement comme collectivement, tous...
Publié il y a 9 mois par STEFAN

versus
4 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 pas content
Produit incomplet CD1 ok
manque un CD (CD3)
inversion des faces imprimees (CD2 CD3)
CD2 gravure ne correspond pas à l'intitule (video au lieu des titres)
Publié le 24 décembre 2011 par VAROQUIER


‹ Précédent | 15 6 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 chef d'oeuvre, 7 octobre 2000
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : White Album (CD)
A consommer sans modération. Véritable auberge espagnole de la pop. Souvent imité, jamais égalé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Nul !!!!, 6 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Beatles (White Album)(Enregistrement original remasterisé) (CD)
Bon, déjà j’aurai du me méfier d’un album sans titre, album blanc, voilà qui traduit déjà le manque d’imagination de ces 4 jeunes de Manchester que leurs fans (si si ils en ont, incroyable) surnomment les Fab Four. Je pense qu'ils se prénomment Fabrice tous les 4, c'est pour ça sans doute. Ce n'est pas un disque, c'est le Grand Bazar de l'Hôtel de Ville ! Chant d’anniversaire ("birthday"), pseudo textes engagés ("Revolution"), titre bruyant ("Haltère Skateboard"... ou euh... "Helter Machin Chose"), qu'est-ce qu'il peut gueuler là-dessus, je me la joue Curt Cobain désespéré... Le pompon étant quand même "Bungalow Bill", et pourquoi pas "Mobil Home Sam" tant qu’on y est ?! Tiens, pour vous dire le j'm'en foutisme des gars, le titre "Revolution" (qui d'après nos sources aurait été refusé pour la merveilleuse comédie musicale 1789 LES AMANTS DE LA BASTILLE, et c'est tant mieux !).

Bon, ça commence par un morceau rock en hommage à Gérard Depardieu, "Back in the USSR"; intro franchement pompée sur tout ce qui se fait déjà, et faudrait leur dire de remettre les lettres dans l'ordre (U - R - S - S, quatre lettres, pas mieux) et que ça ne s'appelle plus URSS depuis 15 ans ! Je ne sais pas si c'est eux qui ont écrit ça, ou une reprise de Status Quo. Et puis les clins d'oeil aux copines, ça va deux secondes.... "Chère Prudence" par-ci, "Martha ma chère" par-là, "Julia", "Sadie"et les autres. Dans la série coquille, y'en a une bonne : "Savoie truffe" qu'ils chantent les mecs. La Savoie, mais pour des anglais de Blackpool c'est pas étonnant qu'ils ne connaissent pas, est tout de même plus réputée pour ses gâteaux que ses truffes... Et que dire de "Why don't we do it in the road" ?? Voila qu'ils veulent le faire sur la route, au vue et au suçe de tout le monde, non mais ça va pas mieux, non ?!
Seul le titre "Obladi Oblada" sauve un peu les meubles, l'air est pas mal, se sifflote (c'est ce qu'on attend d'une bonne chanson, des trucs simples qu'on peut siffler sous la douche) et puis le texte est poétique, pas revanchard comme le reste de l'album. Mais c’est bien peu pour un double album !
Musicalement c’est pas beaucoup mieux, le guitariste, un certain Harrison maltraite son instrument, d’ailleurs on comprend mieux le titre "While my guitar gently weeps" (pleure), tu m’étonnes qu’elle pleure sa guitare… D'ailleurs, y parait que pour le solo ce n'est pas lui qui joue. Bonjour les bidouillages. Quant au batteur, il a carrément emprunté son nom à l’immense Ringo, le mari de Sheila (une star, lui, dont le tube "Le grand corbeau noir" avait été repris par un groupe anglais, The Buggles) et mégalomane jusqu’au bout, l’a affublé de "Star" , Fabrice Ringo Star... C'est nul. Barclay James Harvest, ça fait cool, mais Fabrice Ringo Star, je me marre... Il parait qu'ils ont débuté dans une caverne, pas étonnant que leur musique soit si rustre.

Dans mes recherches j'ai constaté que ce n'étaient pas franchement des débutants, qu'ils avaient enregistré d'autres albums, tous plus ineptes les uns que les autres, par exemple "Au secours" (tu m'étonnes), "Sergent Poivre" et un autre dont j'ai bouffé le titre, "Le Curé flane". Ah non ça me revient "L'abbé rode", vraiment n'importe quoi... Y'a aussi un hommage a une chanteuse française de talent, "Lââm en caoutchouc" ("Rubber soul"). En plus ils font des tours de magie, mystérieux (tu m'étonnes, bis) et histoire de bien se faire remarquer, en tournée, ils voyagent en sous marin, et jaune en plus. Pratique pour se garer...
Bref y’a du boulot avant que ces petits gars de Southampton ne percent, gageons qu’on les aura oublié bien vite. Ils ne font que pondre des trucs qui partent dans tous les sens, y'a aucune cohérence musicale, ils repiquent un peu partout (même du blues "Hier blues", si les anglais de Dartford savaient jouer du blues ça se saurait !). Plutôt que ce genre de pop mille fois entendue, portez-vous vers les originaux, les Oasis, Blur, Pulp, Supergrass, Mika ou Robbie Williams... Ça c'est de l'original et pas de la copie frelatée !

Je vous laisse, on vient de recevoir notre dernière livraison... Tiens je vais prendre ceux-là, celui avec le vieux qui porte des fagots... et... les mecs qui pissent sur un bloc de béton... Tiens, les têtes de présidents américains sculptées dans la montagne, ça doit être de la country-rock, ça doit être bien, et puis un dernier... oh la vache, les minettes à poils sur la pochette, wouah, à l'intérieur, le mec il a 25 nanas pour lui tout seul, c'te frime... J'espère au moins qu'il sait jouer de la guitare.... Et là c'est quoi ? Bah, y'a pas de nom non plus ? C'est une pochette toute noire, point barre. Décidément... allez, poubelle directe !

Article paru le 1er AVRIL 2013 sur le Deblocnot. Retrouvez les Beatles et bien d'autres sur Le Déblocnot' : ledeblocnot.blogspot.fr
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 9 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 white album, 23 avril 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : White Album (CD)
le cd était en rupture de stock mais avec le vendeur nous avons eu des échanges de corriels très sympas et le cd est arrivé dans un délai raisonnable
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 bof, 23 décembre 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : White Album (CD)
pour moi ce n'est pas le plus abouti

bof bof bof, le premier disque ça va et comme dis un autre internaute y'a du bon et y'a le reste perso je n'en fais pas une folie
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 sublime!!, 18 février 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : White Album (CD)
la premiere fois ou j'ai écouté cet album je me suis dis est ce que c'est bien les beatles qui chantent? tellement il y a de la diversité et du nouveau ; du rock ,les premices du hard rock ,un nouveau style qui mélange entre le jaz le blouz et meme un peu de la musique classique
bref c'est un cd fou
chaqu'un a montré son talent et à sa maniére mais je ne veux pas tomber dans l'eternel débat paul ou john ? je dirais que les 4 musiciens ont donner un plus et une emprunte personnel
et le mythe des fab four c'est à chaque fois qu'on écoute on découvre de nouvelles choses
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Blank generation, 6 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Beatles (Album vinyle)
Au risque de rassurer , je ne déteste pas tout dans cet album , même si je déteste toujours les guignols qui l'ont fait ... c'est physique : ils m'énervent .
Je sais qu'ils sont cultes , estampillés vaches sacrées des vallées de l'Annapurna , et qu'en dire du mal c'est magique : c'est comme cracher sur le coran , tout de suite les ayatollahs se radinent avec leurs pierres ... Faut pas toucher à la fille du guignol , pas toucher à Jésus , pas toucher au prophète et pas toucher aux Beatles ! Y'en a même un qui a sorti un flingue un jour ( un fan ! Donc un imbécile ... ) pour qu'on n'y touche plus à son beatle ... mais peu m'importe . Pas peur ! Je latte .
Je dis la vérité , je n'aime pas les Beatles , je ne suis pas de mauvaise foi . On est forcément de "mauvaise foi" quand on n'aime pas les Beatles ? Pas le droit de ne pas aimer les Beatles ? Il est où le gourou que je me prosterne ? Joli fascisme culturel ! Les Beatles font partie donc de la sélection officielle de la junte ? Bon à savoir ...
Par contre mon "mauvais goût" je le revendique tout à fait , c'est bien la moindre des choses quand on se mêle de parler de musiquette , des trucs qui tournent autour de trois accords et que des incultes un peu niais mettent des plombes à agencer pour , qu'à l'époque , des Carole agitent leurs guiboles , et des Harry sortent leur biscuit ... "Dis Mac , tu crois que mon ré mineur , il serait mieux en arpèges ou en picking pour faire l'amour ?" , "Chais pas Jo , demande à Ringo ! comme il n'y connaît rien , il aura sûrement raison !" .
A présent les Carole sont devenues des Sylviane ménopausées à gaine couleur chair et les Harry des Gérard en pantoufles avec un coryza éternellement menaçant ... la normalité dans la maison des vieux souvenirs .
Cela a beau être embaumé depuis des lustres , les beatles , les stones , bowie ( les intouchables qui ont dépassé la date de corruption ) tout ça c'est au pire de la rengaine de vieux , au mieux du twist en soquettes ... rien de très important , je le sais depuis longtemps . Faut sortir de l'enfance ...
Quand on se flatte d'avoir "bon goût" ( traduction : être dans le conformisme musical ) alors on écoute du classique en queue de pie après avoir étudié le solfège pendant 10 ans , et on coulisse bobonne à la missionnaire sous les couvertures en pensant aux charentaises que l'on a repérées sur le catalogue de l'homme moderne ...
En tout cas , on ne vient pas , offusqué , discutailler muzak de singes pour se donner des airs de respectabilité . Brûlez vos idoles , ça donne bon chaud pour soulager le coryza !
Ceci étant dit , l'album ... L'ALBUM devrais-je dire avec des doubles majuscules .
L'album blanc , c'est carrément le saint suaire ( je vais m'acheter une raquette pour renvoyer les pierres dans leur tronche de cake aux fans , aux "chtites nenfants" qui veulent pas qu'on arrache la tête de leurs poupées ) on n'arrête pas de l'examiner pour y trouver du mystère , et bien sûr à part pour les fanatiques ( on y revient ) y'en a pas de mystère , juste une entourloupe de plus ... et un ennui mortel , comme à peu près tout ce qui vient d'Angleterre .
C'est donc un peu bidon , comme le sergent pipeau , mais avec quelques bonnes chansons toutefois : cry baby cry , black bird , helter skelter , Revolution je sais plus combien , happiness is a warm gun , don't pass me by ... une petite demi douzaine ( sur 83 ! ) qui émergent du gloubiboulga . Faut bien qu'ils aient un peu de chance de temps en temps ! Comme avec Revolver ...
Un double album , ça impressionne ... on en dit rarement du mal , vous remarquerez .
D'abord parce qu'on ne peut décemment pas l'écouter d'un coup , et donc on diffère , on segmente , et du coup on se perd dans le labyrinthe de la prétention de l'artiste que de guerre lasse , ou par pavlovisme , on a pris soin de décréter génie , histoire d'empêcher tout mouvement d'humeur , et toute critique de non adhésion ... comme le dit à juste titre le progman qui a tout compris de la psychologie des intolérants , si attachés à leurs idoles en plâtre comme une morve à son nez qu'ils en oublient que la musique c'est juste une question de goût et de plaisir et certainement pas une obligation .
Le double album des Beatles est en musique ce que le prix Goncourt est à la littérature : on doit l'avoir puisque tout le monde l'a ou va l'avoir . On ne le lit pas vraiment en entier , mais on l'a ... suffit de retenir le nom de l'auteur et ça fait lien , on frime comme Gnathon qui se vante de bien connaître un grand homme ...
On dit c'est un album-somme ( pas faux : j'en fais un à chaque fois ) un album qui en a engendré plein d'autres ( selon le principe de dégénérescence bactérienne ? ) oui , comme à peu près toutes les musiques qui ont existé un jour ... qui elles-mêmes se sont inspirées d'autres musiques ... Bref , tant de lieux communs , tant de bruit pour rien . A les entendre , la musique fut inventée par les Beatles ...
C'est comme ça . Les gogos radinent quand ils entendent la musique du manège ou la caravane du tour de France . C'est la communauté de goût et d'enthousiasme ... c'est rassurant pour les esprits faibles , mais c'est comme ça que commencent les guerres et les dictatures .
Le double album pour un artiste artistiquement artistique c'est le défi : c'est le type qui peut se taper 50 oeufs , le tocard qui saute 300 fois dans son slip en moins d'une minute , le rombier qui fait une roue arrière avec son solex ... bref rien que de l'épate où tout ce qui rentre fait ventre , histoire de combler toutes les satiétés , y compris les plus réfractaires : y'a forcément des trucs bien puisqu'il y a 128 chansons !
Et comble de l'audace artistoc , un monochrome ! Et blanc ! Oh comme ils sont futés ! Et tellement de leur époque ( du moins le croient-ils ) ...
Pour être méchante , je dirais que c'est bien là le signe de leur vacuité : la page blanche érigée en trophée , le blanc comme symbole de leur mort prochaine ... Mais je ne suis pas méchante , juste lucide . Les temples me hérissent .
Je suis certaine que les fans , toujours un peu neuneus il faut bien le reconnaître , pensant tenir là le chef d'oeuvre d'une vie , ont dû se l'acheter en deux exemplaires pour en punaiser un au mur de leur salon ... moi le mien je l'ai mis dans les wawas : ça décore tout aussi bien qu'un Klein ou qu'un Soulages , et c'est moins cher ! et puis blanc , c'est raccord avec la cuvette ... comme le bleu avec le destop , le noir avec je vous laisse imaginer quoi ...
Dans ce fourre-tout réside en fait toute la suffisance des teulsbi qui se sont dit : "on est tellement vus comme géniaux qu'on va leur balancer toutes nos démos et tu vas voir qu'ils vont adorer , on fait pas de sélection , on met tout ! Même la chanson de Ringo ... On est des fous !" .
Alors parfois ça marche ( ils ne sont pas totalement nuls quand même ) et puis souvent non ... La question qui donne toutes les réponses , je la pose : qui écoute encore ça ? A part Laurent Voulzy pour s'endormir et Calogéro pour ... nous endormir , qui écoute ça ?
Tiens chéri , tu me remettrais pas un petit Britney Spears pour me calmer ? Un truc vivant ... j'en ai marre des morts .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 15 6 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit