Commentaires en ligne


19 évaluations
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Goldman intime
En 1997, quand il publie "En passant", Jean-Jacques Goldman n'a plus rien à prouver. Voilà plus de dix ans que l'auteur de "Comme toi" truste les premières places des hit parades avec une régularité métronomique qui fera bien des jaloux. Que ce soit avec ses disques solo (notamment "Non homologué" et "Entre gris clair") ou...
Publié le 27 juin 2011 par philb

versus
3.0 étoiles sur 5 APRES LE DETOUR D'AVEC LE GROUPE, LA CONTINUATION D'UNE CERTAINE EVOLUTION
Jean-jacques Goldman, j'en étais fana il y a une bonne vingtaine d'années de cela. Depuis, l'évolution à maturation de mes gouts musicaux m'a fait faire en grande partie tourner la page, mais pas de manière radicale. Pour preuve ce disque, sortie juste après la parenthèse "Frederiks-Goldman-Jones" et qui est de celui que je...
Publié le 8 février 2012 par CHEVALIER


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Goldman intime, 27 juin 2011
Par 
philb - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : En Passant (CD)
En 1997, quand il publie "En passant", Jean-Jacques Goldman n'a plus rien à prouver. Voilà plus de dix ans que l'auteur de "Comme toi" truste les premières places des hit parades avec une régularité métronomique qui fera bien des jaloux. Que ce soit avec ses disques solo (notamment "Non homologué" et "Entre gris clair") ou ceux de ses interprètes (Hallyday, Céline Dion), Goldman transforme en or tout ce qu'il touche. Un succès qui s'accommode mal avec la modestie et la discrétion du personnage. Ainsi, en 1990, il éprouvera le besoin de se mettre légèrement en retrait, en se fondant dans le (presque) anonymat d'un groupe: c'est le début de l'aventure "Frédéricks Goldman Jones" qui se concrétisera avec deux albums riches en tubes (C'est pas de l'amour, Né en 17 à Leidenstadt, A nos actes manqués).
Quatre ans après l'album "Rouge" publié en 1993, Jean-Jacques Goldman revient en solo sur la pointe des pieds avec "En passant". Le titre et la pochette du disque le présentent comme un quidam, un vieil ami qui passe nous voir discrètement. Dès la première écoute, les 11 chansons gravées sonnent comme une évidence qui ne nous avait jamais autant frappé: Goldman est un auteur majeur, un musicien d'exception, et cette nouvelle cuvée va apporter une plus value certaine à une oeuvre déjà conséquente. Le parti pris acoustique, avec les guitares folk de son comparse Gildas Arzel, donne du relief à des textes qui respirent la sagesse, la maturité. De "Sache que je", l'une des plus belles déclarations d'amour que la chanson française ait offerte à "Quand tu danses", chanson de rupture bouleversante, en passant par "Natacha", cousine de la "Nathalie" de Bécaud, avec un violon tzigane à vous flanquer le frisson, on a affaire à de très grandes compositions. On retiendra également "Bonne idée", mini autobiographie de l'auteur, avec son rythme endiablé et "Le coureur", méditation subtile sur la manipulation dont font l'objet certains sportifs. Avec "Juste quelques hommes" et "Nos mains", Goldman signe deux de ses meilleurs textes, où il est question de tolérance, de partage et de don de soi. Mais cet album intimiste, véritable disque d'auteur, n'oublie pas de nous proposer un vrai tube dont JJG a le secret: "On ira", mélodie obsédante qui soutient la comparaison avec "Envole-moi" ou "Quand la musique est bonne", les refrains de jadis. Après ce sommet, Jean-Jacques publiera un dernier album très anodin intitulé "Chansons pour les pieds" avant de se retirer durablement du cirque médiatique. S'il revient un jour, on doute qu'il puisse surpasser la qualité de ce magnifique "En passant", qu'il convient de réécouter en boucle aujourd'hui...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnifique., 1 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : En Passant (CD)
Goldman nous offre un magnifique album très attendu. Les textes sont beaucoup plus noirs que sur les précédents, les chansons plus abouties. Dès la première écoute on croit entrer dans l'intimité du chanteur: les mélodies sont sensuelles, les textes qui les accompagnent sont à l'image de la pochette, en noir et blanc. Avec une extrème pudeur, il parvient à se dévoiler quelque peu, nous livrant de magnifiques chansons, telles que "SACHE QUE JE", "QUAND TU DANSES", ou encore "LES MURAILLES" dans lesquelles il dit avec beaucoup de finesse, et de retenue l'amour qu'il ressent encore (c'est l'année du divorce avec sa femme). Goldman sait viser juste : pas un mot de trop, pas une phrase inutile, tout est concentré. Puis "BONNE IDEE" et "LE COUREUR", qu'on apréciera en tant que bons morceaux de guitare accoustique. Enfin, "EN PASSANT", magnifique.
Sensationnel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un retour en solo remarqué, 17 mai 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : En Passant (CD)
En passant signe le retour de Jean-Jacques Goldman en solo, après les albums de Fredericks-Goldman-Jones. Dans ce disque, le chanteur rompt avec ses opus précédents, pour nous livrer une magnifique leçon de musique, à la fois sobre, douce et gaie. Du début à la fin, différents sentiments nous envahissent, que ce soit l'émotion avec des chansons comme Sache que je... ou En passant, ou une sensation intense de liberté avec Bonne idée ou On ira, sans oublier une certaine mélancolie que l'on peut retrouver dans des chansons telles que Natacha ou Les murailles. Goldman semble s'être apaisé, et nous transmet son calme sans fausses notes, ni violence, à l'image de Tout était dit, un air semblant simple, mais au contraire rempli de finesse et finalement très sensuel. En passant est un album très ouvert et rempli d'espoir et d'apaisement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 APRES LE DETOUR D'AVEC LE GROUPE, LA CONTINUATION D'UNE CERTAINE EVOLUTION, 8 février 2012
Par 
CHEVALIER - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : En Passant (CD)
Jean-jacques Goldman, j'en étais fana il y a une bonne vingtaine d'années de cela. Depuis, l'évolution à maturation de mes gouts musicaux m'a fait faire en grande partie tourner la page, mais pas de manière radicale. Pour preuve ce disque, sortie juste après la parenthèse "Frederiks-Goldman-Jones" et qui est de celui que je pourrais encore apprécié de temps à autre avec une dose de plaisir certe un peu minimalisé, mais non dessalé d'intérêt. Les charpentes des textes sont d'avantages échinés dans leur syntaxes et sonnent d'un ton plutôt juste ("Tu dis l'amour a son langage, mais moi les mots ne servent à rien") Il y a de bonnes doses de réflexions quelques peu simplistes, mais fondamentalement existentialistes ("Tous ces gens qui vivent, comme s'ils ignoraient qu'un jour il faudra mourir et qui se font surpendre au soir"), de jolies ballades du genre agréable ("Quand tu danses") Quelques rythmiques dynamique ("Le coureur", "Bonne idée") Des mélodies qui se glissent sans trop forcer dans l'organe auditif. Une tournure inhabituellement acoustique (Si on excepte le seconde moitié du CD : "Entre gris clair et gris foncé") et forcement plus appréciable pour moi privilégiant beaucoup cet aspect là. Donc, CD qui ne fait pas partie des égaré de ma discothèque, même si il n'est pas non plus au places premières. Tu vois Jean-Jacques, je ne t'ai pas finalement totalement oublié. Et puis merci pour le souvenir de mon adolescence qui se fait (pauvre moi !) de plus en plus lointaine et dont je garde donc ici une petite trace... en passant !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'indispensable!, 15 novembre 2001
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : En Passant (CD)
Cet album, tant attendu à l'époque, est tout simplement indispensable! Je le conseille à tout ceux qui veulent découvrir ou redécouvrir cet artiste aux mille talents. Avec "en passant" Goldman nous transporte dans un univers plein de mélancolie et de douceur (quand tu dances, tout était dit et sache que ce sont des textes extrêmement subtils appelant à la réflexion et à l'introspection). Au bout de 45 minutes, l'album se termine en apothéose par la chanson-titre de l'album : En passant. Ah, quelle merveille ! Dès la première écoute, cette chanson vous fait froid dans le dos, pour peu que vous ayez un peu d'humanité. Pour moi, c'est le meilleur album de Goldman jusqu'à ce jour... Mais, chansons pour les pieds parait avoir de sérieuses chances de le détrôner, vu la qualité du 1er titre ensemble...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un très grand musicien et interprète !!!, 28 mars 2013
Par 
Unvola - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : En Passant (CD)
Je trouve que cet album de Jean-Jacques Goldman relève d'une instrumentation véritablement exceptionnelle, surtout sur les titres : "Sache que je", "Le coureur", "Les murailles", "Tout était dit", "Juste quelques hommes", "Natacha", "Bonne idée" ; bref, presque tout l'album !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Très bel album, mais ..., 8 avril 2012
Par 
BrownieBoy (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : En Passant (CD)
Avec 'Entre gris clair et gris foncé - édition complète' et 'Rouge' ce qu'il y a de mieux chez JJG.
Paradoxalement cet album est superbement enregistré mais pas comme les 2 albums pré-cités.

Le son est terrible (extra) sauf qu'il y a une tonne de programmations et là ça fait mal. 'Tout était dit' avec la batterie via l'ordi (probablement made by Benzi) ça ne passera jamais.

Quelqu'un qui dit tant aimer les musiciens et qui n'enregistre pas avec eux ... je ne comprends toujours pas. Et plus les années passent plus on s'éloigne de ce type d'enregistrement.

Alors de très bon souvenirs, de belles tournées (88 à 98) mais difficile à écouter aujourd'hui.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 du grand art, 11 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : En Passant (CD)
Que dire de Jean Jacques Goldman ? pas grand chose, si ce n'est que cet homme est de loin le meilleur auteur compositeur de sa génération. Une recherche musicale infinie, des harmonies riches en émotions, des textes simples mais si bien écrits qu'ils font mouche à la première écoute. JJG est incroyable, une puissance créatrice peu commune et une inspiration inépuisables...
sache que je... on ira... en passant, des titres parmi tous les autres qui nous renversent et nous scotchent dans le canapé pour nous libérer une fois l'album fini...
Un immense talent qui a fait de JJG l'artiste majeur de la musique française contemporaine.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 mais que c beau !!!!, 25 juin 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : En Passant (CD)
Je me souviens du jour où j'ai écouté cet album la première fois et de l'émotion qui m'a parcouru. Sublime;

Du bon du très bon. Meme les titres les moins biens à mon gout sont largement correct.

Quel bien avec tout etait dit, le coureur; Quelle emotion avec quand tu danses, en passant (on croirait entendre du Mark Knopfler !!), sache que.

Bref si vous ne l'avez pas il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 le meilleur album de JJG depuis "Entre Gris Clair...", 5 novembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : En Passant (CD)
Après un silence discographique studio de près de quatre ans ("Rouge" étant sorti en décembre 1993 et cet album le 27 août 97), Jean Jacques Goldman surprend son monde. Fini le trio avec Carole Fredericks et Michael Jones, bien que les deux comparses restent dans le giron de JJG pour lui filer un coup de main en studio (et même en live pour MJ). Fini les superproductions dignes de la Nasa. Ici, le style est dépouillé à l'extréme, une guitare acoustique, quelques arrangements... Les chansons se suffisent à elles-mêmes. Marqué par son récent divorce, JJG distille une musique qui s'écoute autant avec la tête qu'avec le coeur, intimiste, et qui détonne parfois d'un registre plus guilleret. Ses textes gagnent en profondeur ("Tout Etait Dit", "Le Coureur") alors que sa musique, elle, n'évolue pas et reste dans le même périmètre. Après tout, achetons du Goldman pour écouter du Goldman non? Le superbe "En Passant", qu'il destinait à Céline Dion, conclut l'album en beauté, un album où figurent de nouveaux classique : "Sache Que Je", "Bonne Idée", "Quand Tu Danses", "On Ira" (qui remplace le rock "The Quo's In Town Tonight" qui figurera sur "Chansons Sur Les Pieds")... C'est un album indispensable, qui recentre le discours musical de JJG après les albums éparpillés artistiquement en trio. L'un de ses meilleurs essais, définitivement
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

En Passant
En Passant de Jean-Jacques Goldman
Acheter l'album MP3EUR 9,19
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit