undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

9
3,7 sur 5 étoiles
Dante XXI
Format: Téléchargement MP3Modifier
Prix:3,19 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 avril 2006
Sepultura a eu beaucoup de mal a se remettre du départ de son leader : Max Cavalera, c’est un fait. Après trois albums oscillant entre le correct et le catastrophique (Against), le groupe semble sur les bons rails puisque Dante XXI s’avère le meilleur depuis Roots.

Dante XXI est un concept album dans la mesure où les titres illustrent des passages de la Divine Comédie de Dante. Outre les paroles, plusieurs interludes atmosphériques samplant des voix, chants religieux, bruits de jungle, etc. émaillent les chansons. On trouve aussi des titres dans la lignée de Valtio (album Nation) utilisant principalement les instruments à corde et les percussions. La succession des différents titres n’est pas particulièrement fluide et prouve que les chansons ont été écrites indépendamment plutôt que dans la perspective de présenter un seul « bloc musical » de 40 minutes.

Les titres les plus classiques sont intéressants : Dark Wood of Error est un morceau hardcore dans le style de Roorback et donne l’impression que l’intro dure les trois quarts de la chanson, ce qui est surprenant mais convainquant au final. Convicted in Life démarre après une succession de roulements de batterie et est dans le même ton que Dark Wood : tempo rapide ponctué de break et d’un refrain un peu plus lent. City of Dis est un morceau metal où Igor ajoute tout le groove possible. False est l’un des sommets du disque : un riff qu’on croirait sorti d’Arise où Greene ajoute son chant typiquement hardcore. Fighting On est peu en-dessous du lot mais les parties de batterie sont impressionnantes. Ostia utilise très bien les arrangements orchestraux qui lui donnent un ton menaçant. Enfin Nuclear Seven est très réussie : bon riff de Kisser sur lequel Greene pose très bien son chant. Au final sans rien réinventer, Sepultura pond ici un bon album qui réjouira la plupart de ses fans.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 novembre 2007
ce nouvel album est une "bombe",les titres s'enchainent avec une vitesse et une hargne incroyable.
derrick le chanteur a une voix très différente de max c'est surtout sur ça qu'il ne faut pas s'arréter pour juger l'après roots.
cet album dépote et musicalement sepultura est encore au top;certes le style est différent de l'époque c'est normal mais ca reste un bon groupe.
pour revenir à l'album, on n'a pas le temps de dire ouf,le rhytme est endiablé,pas de moments de répit ou trop rares, ce qui fait que c'est un peu court au final(une grosse demi-heure environ) mais tellement bon qu'on ne peut pas dire que ce groupe est fini au contraire avec le temps il a certes perdu de son ame avec le départ de qui on sait mais à su retomber
sur ses pattes malgré des albums pas toujours hyper convaincants.
bref,changer le nom du groupe dans votre téte si vous n'étes pas satisfaits et ca passera mieux sinon allez voir soulfly.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 janvier 2009
enfin le disque qui va lés remettre sur les bons rails. il est varié, il y a un vrai travail sur la composition et la production est vraiment tres bien pour ce disque. a vous de vous faire votre propre opinion maintenant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 août 2012
Même si il n'y a plus un des pères fondateur prédator ramène un petite touche sympathique. Bonne albums malgre qu'il n'y plus ce cher Max !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 26 juin 2012
En signant ici un album très efficace et très dense, Sepultura réussi le pari de tenir tête au groupe de son ancien leader (Max Cavalera) parti depuis maintenant 10 pour former Soulfly.
Le concept de l'album prend des allures prophétiques et l'ajout de cordes nous rapelle le bon vieux temps passé à l'écoute du légendaire "Schizophrenia" (1988). Le son est tellement bon qu'à la fin du dernier titre, une seule idée nous vient en tête : remettre la première et laisser jouer...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 septembre 2014
Du sepultura comme on l'aime, super album

Je le recommande pour les amateurs du genre

Toujours ce minimum de mot ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 septembre 2012
Pas grand chose à dire d'intéressant sur cet album. Du petit mais vraiment très petit Sépultura. A ce demander la raison de la sortie de ce disque. Aucun intérêt. Je met deux étoiles juste par nostalgie et respect de leurs précédents travaux. Mes racines saignent, saignent de cet odieux ratage...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 juin 2006
Ce groupe est devenu une farce à lui tout seul.

Depuis le départ de Max, le groupe n'a pas réussit une seule fois à convaincre les auditeurs.

Ce "DANTE" ne vaut pas un clou, je le déconseille tellement c'est très loin du Sepultura originel.

cerise sur le gateau Iggor vient d'annoncer (voir site officiel) qu'il quittait le navire pour imcompatibilité musicale avec le reste des membres du groupe.

une reformation de Sepultura? certainement pas tout de suite.

RIP.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 mai 2006
En 10 ans et après 3 albums médiocres, le Sepultura version Greene n'a pas convaincu. Le groupe est redevenu un groupe de seconde zone qui n'intéresse plus personne ou presque. Et au moment où les rumeurs de reformation avec Max Cavalera sont de plus en plus fortes, on ne s'attendait même pas à voir un nouvel album du groupe dans cette configuration. Et quel album ambitieux puisque ce nouvel album est une retranscription moderne du célèbre poème de Dante, "La Divine Comédie". Dès l'introduction, l'ambiance est oppressante, rappelons que dans le livre en question, l'auteur évoque sa descente aux enfers, le purgatoire et son accession au paradis.

Les orchestrations donnent un côté malsain aux titres. L'ambiance générale est oppressante, certains titres sont même difficiles à écouter en entier. Franchement, cet album est horrible et le chant insupportable. Aucun titre ne sauve l'album de la médiocrité, Dante XXI est une bouillie sonore. Ah si, le meilleur titre est l'instrumental "Still Flame", parce qu'on y entend pas le chanteur hurler et aussi parce que c'est le dernier. Et dire que le guitariste Andreas Kisser a osé comparer cet album au Reign In Blood de Slayer lors de ses dernières interviews. Je me rappelle qu'à la sortie de The Burning Red, Machine Head avait annoncé la même chose. C'est un peu ridicule, surtout quand l'album est mauvais derrière. Allez, on attend le retour de Max...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus