undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Une version enfin parfaite des concerts royaux, oeuvres destinée à être jouées en petite formation dans le cercle familial intime du vieux roi Louis XIV. Point de pompe, adieu la gloire du règne et les trompettes de la renommée: le malheur et les défaites se sont accumulés, la mort a frappé indistinctement les pauvres (le terrible hiver 1709, la disette,...), les plus proches du Roi (son fils, son petit-fils, la jolie duchesse de Bourgogne), les compagnons de sa jeunesse. Lulli est mort. Molière est mort. Madame de Maintenon contribue à faire régner une atmosphère d'austérité et de dévotion...
Jordi Savall nous propose une interprêtation très humaine, très sensible et pas le moins du monde mécanique, aux belles couleurs chaudes grâce à l'emploi des instruments anciens. Probablement la meilleure version de ces concerts, mais ceci est affaire de goût. Le résultat est profond sans heureusement être aussi sinistre que peut l'être un jour d'hiver dans le parc de Versailles, ce lieu glacial, désolé et à l'insalubrité nauséabonde. Bientôt le Roi mourra et nous pourrons regagner Paris et ses fêtes galantes!
0Commentaire|28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mars 2011
Les Concerts Royaux de F. Couperin font partie, avec ses suites pour clavecin et ses Leçons de Ténèbres, de ses plus belles oeuvres. J' en ai acquis successivement différentes versions, pour ensemble de chambre (Holliger, Nicolet et al., Trio Sonnerie), pour un instruments soliste (J. Vandeville au hautbois) ou encore la version pour deux clavecins (Boulay/Lengellé), dont aucune ne m'a entièrement satisfait. Pour la première fois, j'ai l'impression d'entendre une interprétation qui rend justice à ces oeuvres magnifiques: choix des tempi, beauté des sonorités, charme et qualité de l'enregistrement, tout est là pour savourer un très beau moment musical. A recommander chaleureusement aux amateurs de Couperin.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les commentateurs précédents ont dit tout le bien qu'il fallait penser de ce CD. Je ne vais pas renchérir, mais je crois devoir attirer l'attention des lecteurs non 'couperinologues' sur ceci.

Écrits pour Louis XIV à l'extrême fin de sa vie, ces quatre Concerts Royaux forment certes un tout homogène, publié par Couperin à la fin de son III° livre de clavecin.

Mais en fait il en écrivit plusieurs autres, dont certains d'un grand intérêt. Très précisément, il y en a 14, les Concerts 5-14 étant également appelés 'Les goûts Réunis'. Edités en 1724 soit neuf ans après la mort de Louis XIV, il est peu probable qu'ils aient été écrits pour lui et 'gardés sous le coude'.

Si vous êtes intéressés par ce CD, prenez quand même le temps de faire un tour complet sur Amazon pour vous faire une idée de ce qui est disponible dans cette série. Ce n'est évidemment pas grave de doublonner un de ces quatre concerts, mais il me semble que je me devais d'attirer votre attention sur ce point. (De fait, il existe une intégrale, mais je ne la possède pas et ne peux donc rien en dire, sinon le fait qu'elle doublonne intégralement le présent disque).

Amitiés, Gérard.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)