undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Kon ICHIKAWA (1915-2008) fut un des plus émérites artisans du grand cinéma japonais classique des années 1950-1960 et il est très difficile aujourd'hui de trouver ses films en dvd (en Z2, La Vengeance d'un acteur; en Z1, son célèbre documentaire sur les Jeux Olympiques de 1964, Tokyo Olympiad  ou l'excellent Feux dans la plaine). D'où le regret et l'étonnement face au choix de ces trois films, certes illustratifs de la variété des registres d'Ichikawa, par ce coffret.

Passons rapidement sur 'Seul sur l'Océan pacifique' (1964) qui est consacré à la traversée de la mer jusqu'à San Francisco par un simplet déçu par le Japon. 80% du film mettent en scène un homme, un bâteau et l'océan. C'est évidemment peu dire que la mise en scène aurait dû briller par sa recherche - mais rien ne vient rendre palpitante l'odyssée de cet individu médiocre dont le carnet de bord m'aura profondément ennuyé.

Plus intéressant est Kokoro (1955), une adaptation fidèle du classique de Soseki, Le pauvre coeur des hommes. Au début du siècle, Nobuchi (Masayuki Mori) est professeur d'université et neurasthénique. Désespérée, sa patiente et fidèle jeune femme encourage ses dialogues avec un de ses étudiants. Celui-ci rappelle à Nobuchi son grand ami de ses années d'études, Kaji, mort précocément. Des flash back nous ramènent vers cette période : Kaji était un jeune homme plein de promesses, aspirant à devenir un homme meilleur. En d'autres temps, il aurait sans doute songé à devenir moine, comme en témoigne son souhait de bâtir un nouvel ordre intime entre philosophie et bouddhisme ; en pleine époque Meiji, il doit trouver d'autres voies - et tombe amoureux de la fille de sa logeuse. Or Nobuchi souhaite l'épouser.
Au plan positif, on retiendra une mise en scène élégante et discrète et un regard assez original, je trouve, sur l'époque Meiji et l'envie de connaissances et de réforme (intérieure et collective) de cette génération, par ailleurs plombée par le mal-être (Akutagawa, Soseki...). Ce n'est pas un hasard si le professeur voit la mort de l'empereur (en 1912) comme un deuil et sa propre mort : sa génération entre dans l'histoire et qu'a-t-il fait de sa vie ? Et puis bien sûr l'homosexualité latente qui lie Nobuchi à Kaji propose un arrière-plan, jamais explicité mais qui enrichit le film. Reste que celui-ci reste assez compassé, beaucoup trop bavard - et que la faiblesse du rôle féminin (pourtant pivot du drame) rend un peu bancale cette rivalité amoureuse.

Enfin 'La Harpe de Birmanie' (1956), peut-être le film le plus connu de Ichikawa. Oeuvre célèbre pour son humanisme et son pacifisme, il met en scène une compagnie de soldats japonais stationnés en Birmanie au moment de la capitulation de 1945. Particularité de la section : elle est menée par un chef de chorale qui s'emploie à faire chanter ses hommes et comporte en ses rangs un soldat Mizushima, doué pour la harpe. Celui-ci doit convaincre un autre groupe de cesser les hostilités - mais il disparaît en cette occasion avant de réapparaître plus tard en moine birman. Si le message est sympathique et la forme brillantissime (quels admirables plans du moine seul dans les paysages birmans !), on peut ressentir un certain ennui devant la lenteur du récit et une certain trouble devant la naîveté de la représentation de ces sympathiques soldats d'occupation.

Bref, il est dommage que d'autres films plus importants (par exemple, L'étrange obsession, Le Pavillon d'Or, Dix femmes en noir ou Nihon Bashi) n'aient pas constitué le socle de l'entrée d'Ichikawa dans l'univers du DVD français.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)