Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une merveille de musique jeune !
A faire écouter à ceux qui ont trop subi des musiques purement intellectuelles : là c'est du beau. Preuve que passé l'an 2000, on trouve encore de belles choses à faire et à écouter.
A l'approche de mes soixante-cinq ans je suis heureux d'avoir rencontré cette créativité d'Eric Tanguy (pour un...
Publié le 9 février 2008 par Mouillaud Gerard

versus
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 So what ?
Et alors ? Une fois le disque terminé, que reste-t-il en mémoire de ces deux concertos ? Pour ma part, pas grand chose car rien ne m'a accroché l'oreille, mis le tympan en émoi. Bien sûr, je ne m'attendais pas à de la mélodie populaire (il ne faut pas charrier !!) mais pourquoi fait-on toujours rimer musique savante avec ennui...
Publié le 30 avril 2008 par Veilleur


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une merveille de musique jeune !, 9 février 2008
Par 
Mouillaud Gerard (Blanzat, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Concerto Pour Violoncelle n° 1 / Concerto Pour Violoncelle n° 2 (CD)
A faire écouter à ceux qui ont trop subi des musiques purement intellectuelles : là c'est du beau. Preuve que passé l'an 2000, on trouve encore de belles choses à faire et à écouter.
A l'approche de mes soixante-cinq ans je suis heureux d'avoir rencontré cette créativité d'Eric Tanguy (pour un instrument que j'ai laissé il y a fort longtemps) portée par une interprétation d'Anne Gastinel en grande forme. Merci
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Deux oeuvres majeures de l'un des grands compositeurs de ce temps, par l'ambassadrice française du violoncelle, 27 décembre 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Concerto Pour Violoncelle n° 1 / Concerto Pour Violoncelle n° 2 (CD)
Né en 1968, Eric Tanguy a suivi l'enseignement d'Ivo Malec (né en 1925), d'Horatiu Radulescu (1942-2008) et de Gérard Grisey (1946-1998) au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Pensionnaire de la Villa Médicis de 1993 à 1994, il a été en résidence de l'Orchestre de Bretagne de 2001 à 2003. A ce jour, outre les deux concertos pour violoncelle enregistrés sur ce disque, son oeuvre comprends en particulier deux sonates pour piano (1996 et 2001), une Sonate pour violon et violoncelle (2003), deux Quatuors à cordes (1993 et 1999), une Sinfonietta (2003), deux concertos pour violon (1990et 2003), deux concertos pour flûtes (1993 et 1994) et un concertino pour hautbois et 13 instrumentistes (2003).

Ces deux concertos sont une belle illustration du renouveau intervenu dans la musique européenne à partir des années 1980, en partie sous l'influence de compositeurs américains tels que Terry Riley (né en 1935), Steve Reich (né en 1936), Philip Glass (né en 1937) ou John Adams (né en 1947), en partie sous celles de musiciens nés sur les bords de la Baltique tels qu'Henryk Górecki (né en 1933), Krzysztof Penderecki (né en 1933), Arvo Part (né en 1935) ou Alfred Schnittke (1934-1998), musique qui, tout en restant l'héritière des compositeurs comme Olivier Messiaen (1908-1992), Henri Dutilleux (né en 1916) ou, au moins en partie, György Ligeti (1923-2006), qui ne s'abymèrent jamais dans le néo-avantgardisme académique, de plus en plus stérile et sclérosé, dans lequel s'enfermèrent ou furent enfermés beaucoup de musiciens français et allemands à partir du début des années 1960 et jusque vers la fin des années 1970.

Le premier concerto pour violoncelle et orchestre, en trois mouvements, a été composé en 1995, et créé en septembre de la même année à Strasbourg, dans le cadre du festival Musica, par Marc Coppey au violoncelle, l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg étant dirigé par Theodor Guschlbauer. Le premier mouvement, « Intense », fait entendre un violoncelle souvent véhément, de grands sauts, des doubles cordes âpres, un rythme inquiet qui ne s'appuie que périodiquement sur les temps. De caractère très opposé au précédent, très économe en moyen mais très inventif, le mouvement central, « Dolce », fait entendre, sous le chant lyrique du violoncelle, des sonorités orchestrales diaprées. Introduit par une fanfare majestueuse, le mouvement final montre, sous un éclairage entièrement nouveau, les éléments mélodiques, harmoniques et rythmiques qui forment l'unité de l'oeuvre, alors que le soliste et l'orchestre, d'adversaires qu'ils étaient au début, sont devenus partenaires.

Le Concerto pour violoncelle et orchestre N° 2, dédié à Mstislav Rostropovitch (et écrit à sa demande, celui-ci connaissant et appréciant déjà plusieurs des oeuvres de Tanguy), a été composé en 2000, et créé en la Basilique Saint Rémy le 11 juillet 2001 par son dédicataire, accompagné par l'Orchestre national d'Île de France placé sous la direction de Jacques Mercier. Il est certainement l'un des ajouts les plus importants au répertoire de l'instrument de ces trentes dernières années, et Rostropovitch le jouera plusieurs fois l'année suivante aux Etats-Unis, lors de la tournée qu'il fit alors avec l'orchestre symphonique de Boston dirigé par Seiji Osawa. En quatre mouvements contrastés, d'un effectif orchestral plus restreint que pour le premier, d'une grande virtuosité, d'une très grande originalité, d'une écriture dense et passionnée, le concerto met parfaitement en valeur le soliste. Il allie dissonances et consonances, se recentre opportunément sur des notes pivots, mêle rythmes binaires et ternaires, avec une orchestration faite de grands aplats cuivrés et de bruissements éparts. Les deux premiers mouvements opposent à l'extrême flexibilité du violoncelle un jeu entre immobilité et frémissement, entre unisson et dissonance. Le mouvement suivant, lent, est une musique nocturne, où le violoncelle, radieux, explore différentes tessitures. Le dernier mouvement est, quant à lui, une construction en miroir, où soliste et orchestre font corps ; le chromatisme et la quarte augmentée sont omniprésents dans ce finale, éloge du rythme et des forces vives.

Anne Gastinel est l'une des meilleures violoncellistes de sa génération. Elève de Yo-Yo Ma, de Janos Starker et de Paul Tortelier, elle a remporté de nombreux prix dans de grands concours internationaux (Scheveningen, Prague, Rostropovitch...), a joué sous la baguette de chefs très prestigieux et, depuis près de quinze ans, ses enregistrement ont été couronnés par les plus hautes distinctions. Elle se partage, à parts égales, en créations contemporaines et programmes du grand répertoire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 So what ?, 30 avril 2008
Par 
Veilleur - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Concerto Pour Violoncelle n° 1 / Concerto Pour Violoncelle n° 2 (CD)
Et alors ? Une fois le disque terminé, que reste-t-il en mémoire de ces deux concertos ? Pour ma part, pas grand chose car rien ne m'a accroché l'oreille, mis le tympan en émoi. Bien sûr, je ne m'attendais pas à de la mélodie populaire (il ne faut pas charrier !!) mais pourquoi fait-on toujours rimer musique savante avec ennui profond ? La technique est là, pas de problème et Anne Gastinel manie l'archet à la perfection mais a-t-on réellement du plaisir à écouter ces deux pièces jumelles et quasi-clonées ? Pas vraiment. J'ai éprouvé le même ennui qu'à l'écoute d'airs d'opéra séria ou de concertos des petits maîtres de musique italiens du XVIIème siècle. Un petit tour sur la platine et puis s'en va.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 merveilleux, 21 novembre 2007
Par 
anne de Boysson (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Concerto Pour Violoncelle n° 1 / Concerto Pour Violoncelle n° 2 (CD)
Deux oeuvres pour violoncelle contemporaines absolument géniales.
On est dans un monde de timbre, merveilleusement bien rendu par le jeu de Anne gastinel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Tanguy: Cello Concertos
Tanguy: Cello Concertos de Anne Gastinel
Acheter l'album MP3EUR 6,23
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit