Commentaires en ligne 


10 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


35 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un style merveilleux
Il est heureux que la totalité de ce qu'ont enregistré les Amadeus dans Haydn soit maintenant disponible à un prix très avantageux. Les Tátrai String Quartets sont certes préférables dans l'opus 76, sauf pour les Quintes où les Amadeus sont bien plus à l'aise. Mais on peut difficilement trouver mieux que les...
Publié le 23 novembre 2009 par Pèire Cotó

versus
9 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Serais-je le seul à préférer ici les Mosaïques aux Amadeus ?
Après lecture des commentaires sur ce coffret chez Amazon, je l'ai commandé pour deux familles de raisons :
- il y a dans ce que j'ai lu une large unanimité sur le fait qu'Amadeus "joue très bien", le seul reproche répertorié étant que le premier violon se prend un peu trop pour un premier violon. (Je n'avais jamais...
Publié il y a 20 mois par philippe cordonnier


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

35 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un style merveilleux, 23 novembre 2009
Par 
Pèire Cotó (Occitània) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haydn : 27 Quatuors à cordes (Coffret 10 CD) (CD)
Il est heureux que la totalité de ce qu'ont enregistré les Amadeus dans Haydn soit maintenant disponible à un prix très avantageux. Les Tátrai String Quartets sont certes préférables dans l'opus 76, sauf pour les Quintes où les Amadeus sont bien plus à l'aise. Mais on peut difficilement trouver mieux que les Amadeus pour les opus 54 et 55, 64 et, bien entendu, pour les opus 71 et 74 où ils sont renommés depuis longtemps. Leur opus 77 n'a pas, personne ne l'a eu depuis, le génie des Pro Arte (années 30), mais n'a guère été dépassé par les versions récentes. Les Ysaÿe, disciples des Amadeus, ont une gestion plus moderne des tempi mais beaucoup moins de rayonnement (opus 54, notamment). Dans les Sept Dernières Paroles, les Amadeus n'ont pas la fabuleuse imagination des Primrose Great Recordings (1940), mais sont bien meilleurs que beaucoup de leurs successeurs, notamment les Cherubini, beaucoup trop lents. Le style des Amadeus est très civilisé, très urbain, mais aussi plein de chaleur, de lyrisme, de tension et de profondeur. L'équilibre n'est pas parfait puisqu'on sait que le premier violon, Norbert Brainin, avait tendance à jouer comme un soliste, mais la personnalité de son jeu le fait pardonner. Il faudrait connaître tous les disques de quatuors de Haydn; ceci dit, j'en connais beaucoup, même parmi les plus récents (Festetics, Mosaïques, Lindsay, Amati, Kocian, Jerusalem, Buchberger Haydn : Intégrale des Quatuors à cordes...) et cela me permet d'affirmer tranquillement que cette réédition est un trésor, d'autant plus que la prise de son est sans défaut grave.

On peut aussi comparer les Haydn à eux-mêmes dans leur jeunesse The Legendary Amadeus Quartet : Recordings 1951-1957, dans un coffret qui comprend entre autres, des quatuors de Haydn.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


31 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Joseph HAYDN par le quatuor AMADEUS, 16 novembre 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haydn : 27 Quatuors à cordes (Coffret 10 CD) (CD)
Si on ne veut pas acheter l'intégrale des 83 quatuors de Joseph HAYDN, on peut largement se contenter de ces 10 CD .
A ce jour seuls 4 Quatuors ont réalisé l'exploit d'enregistrer l'intégrale: l'Aeolian quartet de Londres, le quatuor Kodaly de Budapest,
le quatuor Tatraï de Budapest , le Los Angeles quartet.
Ce box ne contient pas les premiers quatuors mais commence à l'opus 51 (les 7 dernières paroles) et contient tous les quatuors "Tost"(opus 54,55 et les 6 de l'opus 64 contenant "l'alouette"),les quatuors "Apponyi (opus 71 et 74),les 6 quatuors "Erdödy" opus 76 ,les 2 quatuors "Lobkowitz"opus 77 et in fine l'opus 103 inachevé.
L'Amadeus quartet, spécialiste de cette musique , fait merveille et trouve toujours le ton juste et souvent la gaieté typiquement
"Haydnienne".Un vrai régal en maints moments.
Remercions l'éditeur d'avoir édité pour la première fois cet ensemble de quatuors.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un vrai régal !, 5 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haydn : 27 Quatuors à cordes (Coffret 10 CD) (CD)
Dans le passé je n'ai jamais été trop fan des Amadeus que je jugeais assez "académiques". Et puis voilà qu'au delà de tout ça, qui n'est pas toujours faux, je suis conquis par leur sonorité homogène (malgré un leader souvent trop leader), leur précision (trop ?). Certes on peut trouver ces interprétations à l'ancienne sur instruments modernes, moins festives que celles modernes sur instruments anciens (c'est logique tout ça !), mais que de richesses et de profondeur, d'émotion aussi, dans ces pages. Je pense ne plus pouvoir m'en passer...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pointer ou tirer ?, 15 juin 2013
Par 
Peter Seibt (Aix-en-Provence) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haydn : 27 Quatuors à cordes (Coffret 10 CD) (CD)
À l'époque où je jouais de la contre-basse dans l'orchestre de mon lycée, le Quatuor Amadeus était considéré comme le n° 1 sur la planète. Je les ai admirés en concert, mais bizarrement, pendant des années, je n'étais pas tenté d'acheter un de leurs disques. Pourquoi, maintenant, ce coffret ? Parce qu'en opus 54, 55 et 64, les faiblesses des Amadeus ( un premier violon dominant, une vitalité parfois trop bon enfant ) sont des vertus. Je m'explique : Haydn avait, avec les opus 33 et 50, atteint son sommet en quatuors à cordes comme musique de chambre pure - c.à d. pour quatre exécutants, SANS auditeurs. Avec les quatuors choisis par les Amadeus, Haydn écrit maintenant pour une présentation en public ( et pour un premier violon dominant ). Ceci explique cela. La "vulgarité sublime" des Amadeus a donc bien trouvé sa cible idéale. Avec l'opus 76, Haydn retrouve l'équilibre parfait de l'opus 50, mais un étage plus haut, dans le contexte de la salle de concert. Et là, on peut vraisemblablement mieux choisir que le Quatuor Amadeus. Personnellement, j'aime, pour opp.74/3 et 76/3 la version Teldec d'ABQ, pour op.76/2 le Quartetto Italiano, pour opp.76/4 et 76/6 le Quatuor Orlando ( si, si ), et pour opp.76/1 et 76/5 la version plus récente d'ABQ.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Plénitude du génie haydien et HIFI stylistique., 22 décembre 2012
Par 
Gérard BEGNI (Toulouse, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haydn : 27 Quatuors à cordes (Coffret 10 CD) (CD)
Bonjour,

Je ne puis évidemment faire ici le même type de commentaire très analytique que je fais ordinairement (qui c'est qui a dit ouf????)

Plénitude du génie haydien et HIFI stylistique.

Comme je l'ai écrit dans divers commentaires ou commentaires de commentaires concernant ce coffret ou d'autres œuvres de Haydn, je ne vaux évidemment pas doublonner les commentaires existants, d'autant que certains s'attachent à des notions (prise de son, etc...) sur lesquelles je n'ai pas leur expérience ni leur capacité d'écoute, et je leur fait une confiance ... aveugle (sourde pour la musique ce serait gênant).
Voici quand même trois commentaires généraux.
1 - Le génie haydnien et son "laboratoire secret" où il expérimentait mais ne laissait jamais sortir de choses imparfaites ou contenant un inévitable remplissage de commande sont essentiellement ses quatuors, ses sonates peur piano et ce genre hybride mais imposé par la nature des instruments d'époque que sont ces trios. Le reste de sa production est excellent, naturellement, mais ici nous avons le génie haydnien décapé à l'extrême. Je suis pleinement d'accord avec le commentateur qui insiste sur l'importance de ce coffret d'un strict point de vue du contenu. De plus, comme les opus sont présentés de manière homogène, on peu facilement compléter par une intégrale de l'op. 33 'selon moi indispensable - Haydn insistait sur les innovations qu'il y ait introduites) puis sur l'op. 20, qui nous montre un Haydn soucieux de rigueur contrapunctique. On le retrouvera par exemple dans l'op. 76 n°1. Avec les dernières sonates et les derniers trois, nous avons donc ici la quintessence de la quintessence.

2 - Un commentateur parlait de la "gaieté" de Haydn. Je lui ai courtoisement et constructivement suggéré de parler plutôt de son "humour" . Nous sommes immédiatement tombés d'accord. L'un est très "premier degré", le second très "second degré". Ceci est un massage clé des analyses incontournables du grand pianiste et musicologue Charles Rosen, qui vient de nous quitter. ce qui est très intéressant, c'est que ce sens de l'humour haydnien, assez « British » finalement (que Rosen rapproche de l'art de la conversation au XVIII° Siècle) est évidemment intrinsèque à sa nature, mais était aussi une "astuce" pour introduire brutalement ses audaces dans une forme stylistiquement appropriée. Son ami Mozart avait une technique radicalement différente (tout aussi géniale, naturellement) qui m »évoque un peu le « sfumato » des peintres italiens. Si l'on me permet une parenthèse contemporaine, le ludisme du grand compositeur ami de Rosen, Eliott Carter, qui vient de nous quitter à 103 ans, est de la même nature, bien qu'il se réclame beaucoup de Mozart (sur d'autres aspects, il est vrai). Le quatuor, de par le mise en perspective de ses quatre lignes instrumentales, s'avère particulièrement adapté à la mise en relief de cet « humour » de manière particulièrement visible, lisible, acérée et cristalline. Même dans les ouvres « contenant un inévitable remplissage de commande », nous trouvons souvent de l(humour, autodérision ou coup de patte discret dont les commanditaire et auditeurs ne sauraient s'offusquer.

3 - En termes d'interprétation, certains trouvent les « Amadeus » un peu académiques. Je parodierai volontiers certains économistes ultralibéraux qui disent que « trop d'impôt tue l'impôt » et disant que « trop d'humour tue l'humour » (mais quittons le terrain politique puisque nous prlons d'humour ....). Ravel, qui était de la même trempe que Haydn de ce point de vue très « humour n° degré » disait : « N'interprétez pas mes aeuvre, jouez les » . Je peux comprendre que certains chefs d'orchestre « en rajoutent » par exemple dans la symphonie « la surprise » (destinée paraît-il à faire taire les bavards ...... effort digne de Sisyphe). Ici, c'est le style même de Haydn qui est modelé par l'humour. l'humour est consubstantiel à son écriture. S'il a écrit f, ne jouons pas ff, car s'il avait voulu, il l'aurait écrit. Appuyer sur l'humour haydnien avec les meilleures intentions du monde et une virtuosité éblouissante ne peut que le trahir un peu. L'humour est affaire de dosage homéopathique. Et comme l'humour est le matériau de base d'articulation du style, voire de l'architecture (modulations, par exemple), la conséquence de cette « surinterprétation » est non seulement superficielle, mais en partie structurale. C'est pourquoi la lecture dite « académique » des Amadeus (et de quelques jeunes quatuors remarquables dans Haydn) est la condition sine qua non de la haute fidélité haydnienne.

Cordialement, Gérard..

et pour les lecteurs pérécoces, joyeux Noël et très belle année 2013.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


27 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sublime, 29 avril 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haydn : 27 Quatuors à cordes (Coffret 10 CD) (CD)
Les plus belles interprétations de ces oeuvres, presque toujours. Etonnate synthèse de finesse, d'élégance et de lyrisme. Le très grand style viennois. Absolument incomparable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Disque de l'ïle déserte, 6 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haydn : 27 Quatuors à cordes (Coffret 10 CD) (CD)
J'ai découvert le quatuor Amadeus en écoutant les quatuors de Beethoven. Je me suis ensuite précipité sur ce coffret Haydn. C'est également un coffret indispensable pour tout audiophile qui se respecte. Quel ravissement ! Quelle émotion dans le jeu de ce célèbre quatuor ! Superbe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 le niveau international, 20 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haydn : 27 Quatuors à cordes (Coffret 10 CD) (CD)
Quelle gaieté et quel enthousiasme ! La qualité des cordes est sans faille : du moelleux, de l'attaque, du phrasé. Un vrai régal.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Serais-je le seul à préférer ici les Mosaïques aux Amadeus ?, 23 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haydn : 27 Quatuors à cordes (Coffret 10 CD) (CD)
Après lecture des commentaires sur ce coffret chez Amazon, je l'ai commandé pour deux familles de raisons :
- il y a dans ce que j'ai lu une large unanimité sur le fait qu'Amadeus "joue très bien", le seul reproche répertorié étant que le premier violon se prend un peu trop pour un premier violon. (Je n'avais jamais été charmé par eux mais seuls les intégristes ne changent jamais d'avis !)
- parmi les versions "concurrentes" évoquées figurait celles des Mosaïques, que j'écoute depuis longtemps et que j'aime vraiment beaucoup ; le ton général à leur sujet n'était pas péjoratif mais disons : quelque part entre laconique et condescendant.
L'écoute des Amadeus m'a assez franchement déçu, pas tellement dans l'absolu mais par rapport aux commentaires lus et en comparaison avec les enregistrements Mosaïques que j'ai réécoutés, comparativement cette fois.
Trois raisons à cette déception :
- bien qu'autodidacte et incapable de lire une partition, j'ai clairement ressenti à plusieurs reprises que les Amadeus jouaient faux. Du moins ai-je eu vraiment mal aux oreilles, mais bien sûr sans pouvoir en analyser les causes précises. Cela m'arrive souvent avec des compositions post-romantiques ou franchement modernes, ou alors en de très rares occasions dans le répertoire classique ou pré-romantique. Mais on sent bien à ces moments un effet "délibéré". Alors qu'ici rien de tel : juste mal aux oreilles par surprise !
- indépendamment du talent personnel de chacun des membres de l'Amadeus, je n'ai pas ressenti une unité de pâte sonore, de couleur ou d'émotion. Fusion zéro. C'est subjectif d'accord, mais cela m'arrive très rarement avec des formations du niveau de réputation des Amadeus.
- j'ai retrouvé plus fortes que jamais les qualités que j'appréciais chez Mosaïques, notamment sur les aspects ci-dessus.
Alors que d'habitude, lorsque je lis des avis différents du mien, je "vois au moins ce qu'ils veulent dire", là je ne comprends tout simplement pas ce que j'ai lu, et c'est la première fois depuis plusieurs décades de lecture des critiques sur différents supports.
Paradoxe : c'est à la version sur instruments modernes que j'adresse des reproches habituellement réservés aux instruments anciens. Bizarre, non ?
Au secours pour une explication...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un monument à visiter absolument !, 26 août 2009
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haydn : 27 Quatuors à cordes (Coffret 10 CD) (CD)
Je n'ai pas eu le temps de tout écouter mais j'ai trouvé cela épatant !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit