undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici cliquez_ici Acheter Fire Cliquez ici Jeux Vidéo cliquez_ici soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles5
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,22 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 octobre 2003
Manowar fait partie de ces groupes qui dans une carrière ne vont sortir qu'une perle, et cette perle est cet album. Les Manowar des débuts étaient de vrais créateurs, avec un univers musical original et décontenançant. Cet album balance un pur heavy bien lourd et rentre dedans des plus jouissifs. De plus, il faut le reconnaître, Eric Adams est un très grand et vrai chanteur (enfin un, qui maîtrise sa voix). On regrettera seulement le titre "Broken arrows", un instrumental pour le moins étrange et difficile à écouter jusqu'au bout.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juin 2015
Hail To England est un album magique.

Hormis l'instrumental Black Arrow, dispensable, le reste du disque est un chef d'œuvre de Heavy Métal épique.

Blood Of My Enemies commence par une brève introduction et un cri phénoménal nous transperce de toute part.
C'est puissant, guerrier, toujours mélodique avec des chœurs qui e soutiennent un refrain fantastique.

Le niveau des musicien est élevé notamment la basse de Joey DeMaio et surtout le chant de Eric Adams qui nous transporte d'émotions en émotions avec une conviction hors du commun.

Each Down I Die, Kill With Power sont puissants, Hail To England plus mélodique, l'hommage aux fans Army Of Immortals plus que convaincant jusqu'à atteindre un sommet, un Himalaya avec Bridge Of Death sur lequel souffle un vent épique d'une rare intensité et une montée en puissance sidérante pour aboutir à un riff en acier trempé.

Hail To The Kings, Hail To Manowar.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2010
Cet album n'est certes pas le meilleur de Manowar, mais c'est le premier que j'ai écouté et donc il me colle la nostalgie de mes 16 ans. Ceci dit, il contient au moins deux chefs d'oeuvre et plusieurs autres sacré bonnes chansons.
Commençons par le bon : "Each down I die" sonne comme une incantation malsaine et fait preuve d'originalité dans sa rythmique comme dans le chant de Eric Adams. C'est sûrement la chanson qui évoque le plus l'album précédent au niveau de l'ambiance. "Kill with power" s'écoute sans problème même si ce n'est pas follement original. Pareil pour "Hail and Kill" ou "Army of the immortals". Contrairement à d'autres, moi, les solo de base piccolo de Joey di Maio m'amusent, de même que le tenue de scène en peau de bête et le vocabulaire réduit à une douzaine de vocables, comme le note très judicieusement "Blaster of Muppets" dans un autre commentaire. Donc j'aime bien l'instrumental "Black Arrows" (et pour avoir joué de la basse, j'apprécie particulièrement la prouesse technique).
Passons maintenant au très bon: la chanson "Blood of my ennemies" est un parfait résumé de tout ce que j'adore chez Manowar et de tout ce qui peut en insupporter certains: c'est grandiloquent, emphatique, pompeux, et en même temps ultra-mélodique, surper technique, violent et rapide, avec cerise sur le gateau, une excellent performance vocale d'Eric Adams. Que du bonheur.
Enfin, le chef d'oeuvre: le dernier morceau dure presque 10 minutes et justifie l'achat de ce disque à lui seul. "Bridge of death" est l'un des tous meilleurs titres de la longue carrière de Manowar. Une longue intro où la basse et la voix d'Eric Adams dans le registre grave installent une atmosphère très suggestive, puis le riff de Ross The Boss qui déchaine l'enfer (la chanson, très originalement, parle du diable)... Une fin apocalyptique. Seul le morceau "Mountain", sur l'album suivant, se hisse à la hauteur de cette chanson.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2010
"Hail To England" fait partie des tous meilleurs albums de Manowar. Il renferme des classiques du groupe, régulièrement joués en live ("Blood Of My Enemies","Kill With Power") et d'autres très bons morceaux (le titre éponyme ou "Army Of The Immortals", l'hymne ultime à la gloire des "manowarriors", les fans du quatuor viril). La production, sans être fantastique, est meilleure que sur les précédents opus et De Maio démontre un fois de plus qu'une basse digne de ce nom se doit de vrombir et "larséner" à tout va! "Hail To England" ou l'album qui confirme la suprémacie de Manowar sur le monde du "true-metal"!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ah... quels paroliers ces messieurs de chez Manowar!! Voici donc le 3e album du groupe qui a bâti sa carrière (et son entière discographie) sur les mots "king", "blood", "Metal", "fire", "Steel", "fight" et "die". Manowar ou l'art d'écrire 100 chansons avec une petite dizaine de mots, ils aiment bien "brothers" et "gods" aussi...

Ce "Hail to England" a le mérite de rectifier le tir après un "Into Glory Ride" pas très folichon. Le style du groupe s'affine (façon de parler, la finesse n'est pas exactement la qualité première du groupe) et leur musique au style très identifiable gagne en efficacité. A ce jour, il fait probablement partie des 3 meilleurs albums produits par nos 4 américains tout de cuir vêtus. Des morceaux comme "Blood of my Enemies" ou "Kill with Power" sont de véritables classiques encore joués sur scène aujourd'hui, 25 après leur parution. La chanson "Hail to England" est également excellente! L'album est, encore une fois, très court mais beaucoup plus digeste que son lourd prédecesseur, malgré la présence de l'insupportable instrumental "Black Arrows", sorte de solo de basse ridiculissime dont Joey DeMaio (que l'humilité n'étouffe pas) a le secret... On aurait préféré qu'il le garde.

A part ce faux-pas dénué de toute mélodie ou de bon sens musical, le niveau général des musiciens est très bon. Eric Adams est un vocaliste tout bonnement hallucinant (quelle voix, quelle puissance!), et les riffs et soli de Ross the Boss sont également de haute volée.

Avec ce disque, Manowar est sur la bonne voie. Le niveau n'est pas encore tout à fait excellent (il le sera sur "Kings of Metal" 4 ans plus tard) mais le potentiel est là. Le style Manowar est bien affirmé: un hard rock guerrier et sans concession, un métal outrancier et caricatural (avec sa part de ridicule), mais diablement entrainant et efficace... bref, du pur Heavy Metal jusqu'au-boutiste. 3,5/5
33 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)