undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles37
4,5 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:13,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le disque phare de Dave Brubeck, « Time Out » demeure parmi les albums le innovateurs sur le plan du rythme dans l'histoire de jazz, le premier à explorer au-delà du battement standard 4/4 voire du 3/4 (valse). C'était un pari risqué, et le disque fut injustement très critiqué par la « critique ». Mais il a remporté un succès populaire fort justifié (combien de films éreintés par la critique qui sont maintenant considéré comme des classiques). En 1959 le goût du public était plus avancé que celui des critiques. Outre la recherche rythmique, il y a aussi tout le talent de Paul Desmond au saxophone alto. Chacun des morceaux de ce disque est célèbre. On ne présente plus « Take Five », véritable chef d'œuvre, présent dans toutes les oreilles. Nougaro a popularisé "Three To Get Ready" (Le Jazz et la Java ) et ausi "Blue Rondo à la Turk" ("A bout de souffle") , morceau qui mélange le jazz avec la forme classique et des rythmes folkloriques turcs. Les autres thèmes sont tout aussi riches sur le plan mélodique. Ne pas faire la fine bouche, cet album est un indispensable dans une discothèque minimale.
77 commentaires|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A l'occasion du cinquantenaire de Time Out, sort cette édition spéciale comprenant le court CD de l'enregistrement en studio de toute une série de morceaux sublimes et très célèbres, notamment Blue Rondo a la turk, Take Five et Three to get ready, un CD d'enregistrements live et un DVD. L'enregistrement réalisé en 1959 traduit une osmose parfaite du quartet mené par Dave Brubeck au piano, avec Paul Desmond (saxophone alto), Joe Morello (batterie) et Eugene Wright (contrebasse). Ils nous offrent un jazz élégant, subtil, inventif et complexe, nourri d'influences multiples dont il ont réalisé le syncrétisme. Ce disque peut être réécouté à l'infini sans que l'on s'en lasse. Les musiciens qui ont réalisé ce chef d'oeuvre sont sous la triple influence de la musique classique(Dave Brubeck a suivi des études très poussées de musique classique en Californie et a notamment été l'élève de Darius Milhaud et de Schönberg), de l'improvisation propre au jazz et de la musique populaire africaine et d'ailleurs. Ils ne pensaient pas en entrant dans la salle d'enregistrement qu'ils produiraient un aussi grand nombre de tubes, qui ont fait en peu de temps leur renommée au niveau mondial. Blue Rondo combine le rythme turc en 9/8 que Dave Brubeck avait entendu lors d'un voyage à Istanboul avec la forme classique du rondo. Take Five a été composé en 5 temps. Tous ces morceaux ont exercé une grande influence sur d'autres musiciens: Claude Nougaro a fait un hit en France avec "Jazz et Java" inspiré de Three to get ready et avec "A bout de souffle" inspiré de Blue Rondo, Kathy's Waltz a été joué par des orchestres symphoniques et Al Jarreau a aussi repris les thèmes de Take Five et Blue Rondo. Ce CD est classé parmi les 50 disques indispensables par la Discothèque idéale Jazz en 250 CD et DVD. Les enregistrements live sont légèrement différents, avec une touche de vivacité et de naturel supplémentaire. Pour en savoir plus sur Dave Brubeck , V. Guillaume Belhomme, Giant Steps, Jazz en 100 figures, p. 121-124. Plus critiques à l'égard de Dave Brubeck, Noël Balen, L'odyssée du Wagner, Guide du Jazz, p. 140.
11 commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 6 décembre 2012
Dave Brubeck vient de nous quitter à l'age de 92 ans, l'occasion de revenir sur le très controversé et pourtant incontournable "Time Out"...

"L'année 1959 avait été une année phare pour le jazz, mais aucun disque n'avait su capter l'attention du public comme le "Time Out" de Dave Brubeck. "Take five", hit radio surprise tiré de l'album, allait entrer dans le livre des records comme le premier single de jazz instrumental du Billboard Hot 100 vendu à plus d'un million d'exemplaires et "Blue Rondo à la turk" allait devenir un classique instantané....

La métrique expérimentale de la musique de Dave Brubeck démarquait "Time Out" du reste de la production de l'époque, ce qui allait lui attirer pas mal d'incompréhension et d'inimitiés. Mais l'attrait de cet album - en 1959 comme aujourd'hui - résidait moins dans la rupture des règles qu'il imposait que dans le retour à la pure effervescence et au pur plaisir de la musique qu'il proposait. Malgré tout son sérieux et sa rigueur, Dave Brubeck avait en quelque sorte su retrouver le sens de l'émerveillement enfantin avec ce projet. Et pour cette raison, les décennies pouvaient s'écouler et les goûts changer, ce serait toujours le bon moment pour "Time out" ..."

Cette édition Legacy 2 CD + 1 DVD, éditée pour le 50e anniversaire de "Time Out", offre, outre l'album original, la possibilité d'entendre un Dave Brubeck Quartet en pleine possession de ses moyens, enregistré live à Newport au cours de différents concerts entre 1961 et 1963, plus un DVD d'accompagnement jettant un regard neuf sur la fabrication de cet enregistrement pionnier d'un certain style de jazz...

PS : on souligne volontiers l'influence de Dave Brubeck sur un Claude Nougaro qui popularisera ses principaux thèmes en les adaptant à la chanson française, mais quid de son influence sur un groupe comme Genesis ? Ecoutez "Firth of Fifth" sur l'album "selling England by a pound" et vous serez surpris !
88 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Beaucoup d'entre vous ont certainement cette album puisqu'il fait partis des 10 plus grands album de jazz au niveau de son influence et aussi l'un des plus critiqués pour des raisons autres que musical... L'album qui contient des tubes telles que Bue Rondo A La Turc, Strange Meadow Lark et le fabuleux Take Five...
Mais quelle intérêt d'acheter le 2 cd/1 dvd ?, le cd est bien remasterisé c'est surtout pour son dvd car dave brubeck explique comment est venu la composition de ses chansons...
Et pour le cd 2 qui comprend des inédits et des versions alternative de l'album qui sont très intéressante...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 février 2010
J'ai longtemps tardé à me procurer ce disque et c'est finalement, pour l'avoir récemment écouté en version vinyle, une vieille galette acquise à l'époque où je n'écoutais que du rock, que j'ai redécouvert ce classique du jazz et un tube à l'époque.
Depuis, je l'écoute presque en boucle dans ma voiture. Je ne suis pas musicien, hélas, mais il me semble évident qu'au delà de l'apparente "facilité" qui fit de "take five" un tube, cette musique est riche et complexe, multipliant les surprises, faisant preuve d'innovation et toujours moderne aujourd'hui.
Recommandé donc, parce que cette musique ressassée ne me lasse jamais... C'est cela un classique, sans doute.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2009
Le Jazz n'est pas, en temps normal, mon domaine de prédilection, musicalement parlant. Alors quoi ? Comment se fait-il que, comme pour tant d'autres, ce disque soit inexplicablement devenu pour moi un classique ? Est-ce le génie de "Blue Rondo a la Turk" & "Take Five" (Un "non-jazziste" comme moi a immédiatement accroché sur ces 2 titres)? Est-ce l'atmosphère douce et légère de soirs d'été qui porte tous les autres titres ? Sans doute un peu des deux. J'écoute ce disque et régresse avec bonheur dans une ambiance de modernité 60's. C'est cool, c'est entrainant, c'est élégant...
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2014
Possédant déjà une version simple CD CBS 4606112 de 1990, que je considérais comme bonne, j'étais curieux d'écouter cet album dans cette édition 2012 SACD Hybride ASIN : B008QDCZ3S .
En écoute comparative, que ce soit via un lecteur CD et surtout bien sûr SACD, le progrès est flagrant.
Dynamique accrue, douceur et clarté du saxo, subtilité et puissance de la batterie, présence presque physique de la contrebasse, densité du piano, tout est là, avec les émotions que ma mémoire avait conservées d'une écoute "vinyle" sur une bonne installation il y a des décennies.
Comme sur tout support de qualité, il est nécessaire de monter un peu le volume pour profiter de tout cela, dynamique oblige. Aucun risque d'agressivité ou de fatigue auditive. Un régal pour tous ces titres qui sont une référence, et dont les éloges précédant ce commentaire méritent d'être lus.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2012
enfin une réédition en super audio cd ( sacd ) pour cette album remastérisation de tout premier ordre pour un album qui date de 1959 tous est parfaitement retranscrit juste au moindre détail dommage que ce support ne soit pas davantage mis en avant par les grosse maison d'édition je ne vais pas les citer, heureusement il y a les indépendants pour les éditer
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
100 PREMIERS RÉVISEURSle 8 juillet 2013
J'ai découvert ce disque par hasard il y a quelques années, pour suivre les traces de Nougaro ("A bout de souffle" : "Je connaissais ce truc, c'était le Blu rondo à la Turk, Dave Brubeck jouait comme un fou, aussi vite que moi mettant les bouts...").

Et depuis, moi qui ne suis pas très fan de jazz instrumental, j'ai érigé cette courte galette, en pilier de ma discothèque.

Et aujourd'hui, catastrophe ! Parcourant quelques commentaires, je découvre que ce disque est loin de faire l'unanimité et que les "vrais amateurs" ne l'aiment pas, qu'il est commercial, facile...
Tout juste daigne t-on lui reconnaître une certaine inventivité rythmique (les fameux 9/8 en 2-2-2-3 du "Blu rondo", le rythme en 5/4 de "Take Five"...). Et encore. Même la prise de son (formidable) est critiquée.

Zut. Je suis bien embêté.
Que faire ?

Maintenant que je sais ça, je ne peux décemment plus continuer à prendre autant de plaisir à écouter outre ce fameux "Blu Rondo...", "Strange Meadow Larck", "Three To Get Ready", à exulter devant ce "Take Five" avec l'extraordinaire Joe Morello...

Il faut donc que je réaménage ma collection.

Le problème, c'est que j'ai déjà fichu la moitié de ma discothèque rock en l'air pour en écarter les disques indignes (Queen, Elton John, Police, Kid creole, Kinks, McCartney, Eagles, Mika, Blondie, Cheap trick, Crowded House, Dire straits...) et me consacrer aux seules vraies valeurs reconnues (Iggy, Stooges, Velvet, Damned, Iggy, Libertines, Stooges, Ramones, Velvet, Stone Roses, Iggy...).

Les moyens commencent à me manquer.

Aussi, j'ai décidé de lancer une souscription pour pouvoir acheter les éléments d'une discothèque enfin digne de ce nom, avec tous les disques qui ont reçu l'aval du cénacle du bon goût, avec la norme NF, l'ISO machin et tout et tout.

Soyez généreux !

Innocent visiteur qui lirait ces lignes: attention, ne tombe pas comme moi, dans le piège ! Évite à tout prix ce disque, tu risquerais d'y prendre tellement de plaisir que le chemin du repentir serait sans fin avec la ruine au bout.
Te voilà prévenu.
11 commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En offrant un panorama rythmique hors du commun dans les albums de jazz d'alors mais, aussi, en créant une sélection de mélodies imparables, Dave Brubeck s'inscrit de plein droit dans le who's who du jazz mondial avec Time Out, un album qui mérite qu'on y revienne.
Evidemment, vous en connaissez tous les "tubes", un terme inhabituel pour un jazz finalement assez prospectif, que sont Blue Rondo à la Turk, adaptation géniale d'une mélodique traditionnelle ottomane, et Take Five et son riff de piano à nul autre pareil mais, vraiment, c'est tout l'album qui est une fête de tous les instants par un groupe, un trio de blanc et leur contrebassiste à la peau sombre ce qui met une bonne petite claque à ceux qui voyaient Brubeck comme un blanchisseur de l'idiome, qui s'amuse audiblement beaucoup dans cette fête supérieurement mélodique, définitivement addictive mais, aussi, d'une vraie belle virtuosité (de celles qui servent la partition plutôt que de s'épancher en un vain onanisme instrumental). Pour nous petits français, c'est aussi l'album où l'on retrouve Three to Get Ready qu'empruntera Nougaro pour son excellent Le Jazz et la Java, rendons à César, etc. Et tout ça nous donne ? Un excellent album de jazz évidemment mais aussi, du fait de patterns rythmiques différents sur tous les thèmes, une exploration des possibles d'un jazz abordable mais pas plébéien pour autant couper le souffle.
Du jazz ludique, mélodique, entraînant et, c'est un compliment, divertissant, il n'est que logique que Time Out se soit imposé d'abord comme un énorme succès, ensuite comme l'authentique classique qu'il est. Recommandé, ô combien !

1. Blue Rondo à la Turk 6:44
2. Strange Meadow Lark 7:22
3. Take Five 5:24
4. Three to Get Ready 5:24
5. Kathy's Waltz 4:48
6. Everybody's Jumpin' 4:23
7. Pick Up Sticks 4:16

Dave Brubeck - piano
Paul Desmond - alto saxophone
Eugene Wright - bass
Joe Morello - drums
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,59 €
10,99 €
6,69 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)