undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

20
4,9 sur 5 étoiles
From Elvis In Memphis
Format: CDModifier
Prix:23,12 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Belle initiative que de réunir sur un double Cd les enregistrements de 1969 à Memphis: on a les deux albums tirés des sessions, les cinq singles avec leur face B et quatre inédits. On est loin du rockabilly échevelé et révolutionnaire d'il y a quinze ans; Elvis est plus aldute et mature désormais. Mais on est loin aussi des guimauveries et autres niaiseries des années 60. On a ici affaire à une soul sudiste, fortement matinée de country donc, et qui sied à merveille à un Elvis ravi de chanter des chansons consistantes. Sursaut artistique, qui sera suivi de l'excellent également "That's The Way It Is" en 1972, c'est très bon et réécoutable très souvent.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
L'album (1969) fait l'unanimité pour deux mauvaises raisons :

1 - Les admirateurs de l'Elvis "rocker" (années 50) ne peuvent qu'adhérer quand, en 1969 après le "Comeback Special", le Messie, crucifié par les niaiseries variétoches hollywoodiennes, s'embarque dans une résurrection en forme de blue-eyed Soul du meilleur goût. Comment les mêmes qui encensent "Dusty in Memphis" pourraient-ils faire les fines-gueules quand, au même moment, c'est Elvis qui donne la leçon in loco ?
2 - Les admirateurs de l'Elvis "crooner" (années 70) ne peuvent qu'adhérer quand ils découvrent que leur animal favori, qu'ils ont chéri alors même qu'il se transfigurait physiquement, avait alors le look d'un félin et la race d'un pur-sang arabe. Ceux qui collectionnent les enregistrement Stax du Messie ravalé sur le chemin de la Croix et les albums live douloureux du Golgotha ne peuvent que se réjouir d'entendre que le Christ était déjà là, en 1969, fors les clous et la couronne d'épines.

"From Elvis in Memphis" (année 1969) est donc le disque du consensus facile. Facile, parce qu'il n'y a pas deux Elvis opposés qu'il faudrait concilier, en cette année charnière, autour d'un disque publié au mitan de sa carrière. Il n'y a qu'un seul Elvis qui, d'emblée, savait tout faire et qui a produit, à ce moment-là, une série d'enregistrements qui ont débouché sur deux albums parfaitement singuliers et jumeaux ("From Elvis In Memphis" et "Back In Memphis"). Entre 1954 et 1977, le King n'a jamais vraiment changé : il est né caméléon versatile et génial. Elvis a toujours été, même dans ses films les plus niais ou ses albums les plus médiocres, capable de délivrer, ci ou là, un titre qui rappelait à tous qu'il était le plus grand. Un film comme "Viva Las Vegas", avec une Ann-Margret qui lui en impose côté sex-appeal, montre à quel point ce type avait besoin d'être confronté aux meilleurs pour se transcender. Ici, il est avec les meilleurs du genre (Chips MOMAN, Reggie YOUNG) et, comme dans les années 50 (Scotty MOORE, DJ FONTANA, Bill BLACK) cela s'entend. Il retrouvera les meilleurs dans sa période country (James BURTON, David BRIGGS) et il fera encore parler la poudre sur un album entier ("Elvis Country").

Ce "From Elvis in Memphis" est assurément un grand disque : un disque cohérent comme il y en a peu dans toute sa carrière. La remastérisation soignée révèle l'omniprésence d'une basse pneumatique très gratifiante mais me semble manquer de cohésion quand à la spatialisation de la voix. Il faut dire que depuis le début de l'ère CD, ces disques ont connu de discrets remixages (j'ai trois éditions CD : aucune ne sonne pareillement et je n'ai pas réécouté le vinyle depuis 25 ans au moins).

A l'époque, je préférais les titres qui sortaient en singles. Des titres meilleurs encore, issus de ces mêmes sessions à Memphis, mais que l'on ne trouvait pas sur les albums. Ils sont, ici, servis en bonus : "Don't Cry Daddy", "Suspicious Mind" et "Kentucky Rain" (un truc inoubliable avec des ritardandi assassins). Je cherche vainement "Rubberneckin'"... Il doit servir de bonus sur une autre édition.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 6 octobre 2013
Ayant un faible pour la southern soul et notamment celle de Memphis, ce disque est un graal.
Presley y chante tendrement, sensuellement , sûr de lui. L'orchestration est à l'avenant, groovy, efficace & charnelle.
Un grand moment de plaisir avec des standards à la pelle et des bonus indispensables.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 février 2014
Juste avant l'année 69 , Elvis Presley n'est plus le roi de grand chose de musical ... il y a eu Dylan , il y a eu les Beatles ( de sinistre mémoire ) , les Stones ... des gars qui ne tournaient pas dans des films couleurs en bermuda ( quoique les Beatles ... ) qui préféraient s'en tenir à la musique en noir et blanc .
Elvis , 10 ans après sa mort officieuse décrétée par Lennon , est cuit ... pas physiquement ( il a toujours pensé qu'il était increvable ) mais plus trop dans le coup pour le rock and roll , une petite musique sympa qu'il a inventée après avoir écouté ceux qui l'avaient inventée avant : Linda Hopkins , Ruth Brown , Ike Turner , Bill Haley , Little Richard , Chuck Berry ... les voix limbées de son frère mort .
Il roucoule toujours très bien ( à t'en faire chialer tes marrons chauds ) des chants de noël et des gospels qui lui conservent auprès du public blanc de la télé une formidable popularité , mais rien de vraiment excitant ne vient confirmer aux oreilles du monde qu'il est encore le king .
Le temps n'est plus aux génuflexions , on aime se moquer , on reconsidère ses allégeances .
En plus , non pas dans un accès de lucidité , mais surtout parce qu'il préférait faire du vélo dans les allées des studios d'Hollywood , Elvis oublie de suivre les modes : il n'a pas trop donné dans le flower-power ( sauf à Acapulco ) n'est pas devenu non plus communiste ... quant au parachutiste de la stratocaster en feu , même si ce cinglé en rêvait , il ne l'a jamais fait grimper avec lui en hélicoptère ... peur qu'il vomisse , sans doute !
Roi d'un blockhaus en carton pâte , Elvis semble ne rien voir de son époque : pas les cheveux assez longs ou frisés , pas dans le move ! Croyant faire encore jeune , il se déguise en Neil Diamond du sentier avec des lunettes cerclées d'or , fait du karaté avec ses gardes du corps , devient ami avec Frank Sinatra ( pour énerver le secrétaire de l'aïné des Ferchaux ) et supporte Nixon-la-sueur avant même qu'il soit président , ce qui objectivement aggrave son cas .
Passons ... il y a tant de choses à pardonner à Elvis de toute façon , qu'à les rappeler on risquerait de lui en vouloir encore et encore , jusqu'à le ranger comme font les intransigeants au rayon des farces et attrapes typiquement made in America !
Reste plus que la musique pour redorer un peu le blason sévèrement écaillé , et plus précisément la country ... Cela tombe bien : c'est son métier !
Quand on vient du sud des stazunis , qu'on est blanc et un peu malin , c'est toujours là qu'on vient se ressourcer , ça fait toujours du bien par où ça passe ce genre de sirop , et les Américains adorent ça : c'est leur java à eux , leur tango ... bref , c'est toujours bien .
Seulement , on ne peut pas se tromper quand on chante de la country , on n'a pas le droit de se tromper , sinon ça devient folklorique et passablement risible . Vous me direz le folklore et le risible , Elvis il connaît ! Mais là , ça va bien ... faut qu'il fasse un truc mortel qui montre qu'il est bien le taulier . Faut qu'il fasse de la country , mais mieux que ceux qui font de la country , c'est le king , c'est pour ça !
Mais le king est limité ... en fait comme dans Shakespeare , chez Ionesco , comme le chante Nick Cave , c'est le roi de rien du tout ! c'est juste un extraordinaire chanteur à la sensualité autrefois révolutionnaire . Un gars magnétiquement sensationnel . Mais pas un songwriter ...
Il ne joue réellement bien de rien alors qu'on commence à aimer et à demander des techniciens : sa guitare c'est surtout pour cacher la protubérance pelvienne quand il chante ; le piano , pour y poser un glass de scotch ... Il ne compose pas : quand on le crédite sur tel ou tel titre , c'est pour un mot changé ou un ronflement de narines ... un vieux truc qu'il a modernisé .
Faut qu'il fasse un truc bien .
Il pourrait demander à Jerry Lee Lewis de lui faire des chansons de dingues ... seulement le killer est interdit de Tennessee pour une histoire de cousine d'âge mou ... certes , avec les connaissances de son ami Frank , on aurait pu organiser son entrée en fraude sur le territoire en le cachant dans son piano , mais Jerry Lee vient juste d'y foutre le feu en plein concert uniquement parce qu'il ne supportait pas que Chuck passe après lui !
Johnny Cash ? Pfffuuit , sa rombière veut pas qu'il le fréquente : Elvis reste pour elle , d'après ses Livres , le diable en personne .
Peut-être qu'il devrait demander à des gars en vogue ...
Il y aurait bien ce petit gars avec une voix bizarre qui vient de faire un faux album de country à Nashville , même qu'il y a peu , il lui avait proposé une chouette chanson "Tomorrow is a long time" ça s'appelait ... mais quand le king l'a appelé l'autre jour au téléphone , le petit gars n'a rien compris de ce qu'Elvis disait et il a raccroché en disant "au revoir madame" !
Le type aux grands tifs , le canadien ... mouais , ça collera pas , il aime pas les Canadiens .
Hendrix ? Il préfère jouer avec Johnny Frenchman ... pas sérieux , ce type ! Si encore il avait choisi Dick Rivers !
Ce qui lui faudrait c'est un jeune , un doué qu'aurait encore rien fait ...
Il y a bien ce petit gars du New Jersey qui fait le poireau à l'entrée du château sans oser entrer .
L'autre jour le gamin a dit à Scooty qu'il avait tout compris à ma musique , d'où je venais et qu'un jour quand il aura mué , il pourra m'écrire un hymne à l'Amérique , et pis un truc sur un ranch où on enterre les bagnoles , et même sur ma Cadillac rose ... cela dit , m'étonnerait qu'il vienne vraiment du New Jersey : il ne porte pas de chemise à carreaux ! et pis , dans le New Jersey , ils aiment que la soul et le rhythm and blues !
'Tends voir ... la soul , la country ça peut faire un chouette mélange : c'est pareil ! C'est noir , c'est blanc , c'est bien ! À Memphis , on a tout ça ! C'est nous qu'on a inventé la musique , à peu près quand je suis né ... à Tupelooooo oh !
Voilà !
Le concept , Elvis l'a : leur musique !
Les chansons ? ils les ont depuis longtemps aussi , vu que c'est toujours un peu les mêmes . On rajoute un peu de social ( In the Ghetto ) pour montrer qu'on n'est pas totalement une crapule de droite ... une chanson sur la bagnole ( la phénoménale Long Black Limousine ) il en fera une en bonus sur sa maman morte 10 ans avant ... pour une face B de single , et puis voilà !
On demande à Millie ( Kerkham ) de ramener des copines de chant pour les copains , ça va leur plaire ... ils pourront pas dire non .
Des guitares , des cuivres , des choeurs , des chouettes chansons : toute l'Amérique !
Elvis n'a plus qu'à chanter , histoire de calmer tout le monde , montrer qui c'est le boss ... heu , le king ! ça va leur dégager les bronches à tous ces pétés du pif !
Et voilà ! En 69 post-révolutions , c'est re-lui le re-king !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 3 août 2015
Un des tous meilleurs album d'Elvis. La qualité d'enregistrement surprend pour l'époque. Des titres légendaires interprétés par un artiste au mieux de sa forme. Rien à dire de négatif.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 avril 2011
le retour du roi album avoir dans sa collection tout es reussi une belle pochette et le contenu ou il y du rock folk blues et naturellement in the ghetto
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 10 novembre 2014
il m'arrive de l'écouter plusieurs fois de suite. je conseille l'achat de cet article, vous ne le regretterez pas. bonne écoute.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 22 octobre 2014
Vraiment très bien. Un bel achat, à offrir aussi.
Le son est superbe.
A posséder pour les fans et les autres !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 septembre 2000
Son comeback de 1968 lui a redonner envie de faire de la scene et de refouler le sol d'un studio d'enregistrement. Cet album prouve qu'Elvis a evolue musicalement parlant et il se hisse a nouveaux au sommet des hits parades.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 octobre 2009
aprés le rock et avant la guimauve des dernières années, un (trés)bon album de soul, godspel,blues.....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Elvis Sings
Elvis Sings de Elvis Presley (CD - 2014)