Commentaires en ligne 


24 évaluations
5 étoiles:
 (8)
4 étoiles:
 (8)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (3)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un très bon album...
... à défaut d'être le meilleur album de la discographie de megadeth! si ce n'est pas un classique instantané (aucun ne l'a été: même rust in peace a été blackboulé par certains magazines a sa sortie!!!), il faut lui reconnaitre qu'il a de la patate, de la gnaque ainsi que beaucoup de saveurs. on y retrouve le groupe...
Publié le 3 avril 2010 par Vincent VZT

versus
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Never Say Die!
Megadeth cuvée 2009, c'est Chris Broderick à la gratte, James Lomenzo à la basse et Shawn Drover à la batterie. Plus (bien sûr!) M. Dave Mustaine à la guitare, au chant (?) et ... au piano (!).
Qu'attendre de Dave Mustaine en cette fin de décennie, lui qui sortit son premier album en 1985 ?...
Un disque de vieux, le...
Publié le 31 décembre 2009 par Feelgood


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une bonne surprise qu'on n'attendait plus trop..., 8 février 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endgame (CD)
Pour que les choses soient claires, comme mon pseudonyme l'indique, je suis fan de Megadeth. Mais pour autant je n'ai pas été emballé plus que ça par les album de la décennie écoulée.
Deuxième chose, pour libérer ceux qui ne veulent pas lire la suite: je considère que Endgame est le premier BON album de Megadeth depuis Cryptic Writings. Nous n'avions droit jusqu'ici qu'à des essais dispensables, parfois pas trop mauvais, voire intéressants, mais pas de quoi se relever la nuit pour en écouter. Je n'attendais donc pas beaucoup plus de Endgame.
Eh bien j'ai eu tort.

Ce qui saute aux oreilles dès la première écoute, et qui met tout le monde d'accord dès le premier titre (instrumental), c'est que Megadeth a enfin embauché un guitariste en mesure de succéder à Marty Friedman (sans rien enlever aux précédents). Chris Broderick est un monstre de technique, c'est clair, et il a prouvé aussi en concert qu'il pouvait reproduire sans problème n'importe quel solo de ses prédécesseurs. Mais mieux, il alimente Megadeth avec son propre jeu, qui nous fait retrouver enfin le vrai Megadeth, avec des parties de guitare assassines, des échanges de solis jouissifs. Et ça change tout.
Visiblement, Dave Mustaine s'est trouvé motivé par cette nouvelle recrue, au vu de l'inspiration des titres qu'il nous a pondus. Passé l'engouement du premier titre, on enchaîne sur d'autres bons vieux riffs assassins, tantôt speed ("1,320" met le batteur Shawn Drover à l'honneur), tantôt agressifs ("This Day We Fight!" n'aurait pas dépareillé sur "Rust In Peace" à côté de "Take No Prisoners"). Et l'on retrouve un Mustaine en forme avec son sens du refrain ("44 minutes", un "Bodies" aux relents de "Angry Again", ou encore "How The Story Ends"). Le jeu du bassiste James Lomenzo n'est pas non plus étranger à ce retour au sources, et on a même droit a une intro de basse ("The Right To Go Insane"). Mustaine se sent à l'aise avec son équipe et ça se sent, il se fait plaisir, et à nous par la même occasion.
Il y a dans cet album de quoi headbaguer, de quoi hurler, de quoi taper du pied. Il y a même une petite ballade, dont la partie du milieu se transforme en cavalcade. On regrettera d'ailleurs la brièveté de ce morceau (moins de 5 min), dont les différents éléments auraient mérité un peu plus de développement.

Mais on a bien droit avec cet album à du "vrai" Megadeth, et ça fait plaisir. Au niveau production, le son ne se veut ni trop rétro ni trop moderne, c'est puissant comme il faut. Pas de morceau faible à relever, pas de défaut majeur, on a juste envie de se le passer en boucle et c'est bon signe. Il s'agit tout simplement du nouvel album de Megadeth qu'on attendait depuis... 10 ans?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 exceptionnelle, 29 novembre 2009
Par 
greg (gironde,france) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endgame (CD)
Du grand,du très grand MEGADETH,la barre est très haute, un DAVE MUSTAINE qui n'a rien perdu de son talent de compositeur.Des musiciens de très haut niveau technique ,des solos en veux tu en voila.ENDGAME fait parti des albums majeur de MEGADETH. Maintenant pourrons t'ils reproduire autant de technicité en live,pour le plus grand plaisir des fans j'attendrais avec impatience.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur album depuis Cryptic Writings., 16 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endgame (CD)
Des morceaux de la grande époque thrash du groupe (The Day we fight, Headcrusher, 1.320°) répondent à de magnifiques titres heavy mid-tempo sombres et mélodiques comme l'a inauguré la période Coutdown to Extincion (44 minutes et Endgame).
The Hardest part propose une superbe intro acoustique nous rappelant ce qu'aurait pu donner un Risk mieux inspiré... Tandis que Bodies reprend les rares bonnes idées de The World Needs a Hero...

Un album entier, sans morceau de seconde zone, des solos aiguisés et brutaux, une ambiance globalement très sombre.

Megadeth n'avait pas été à pareille fête depuis Cryptic Writings.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin!!!, 3 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endgame (CD)
Enfin!!! Oui, enfin!
Endgame est cet album auquel on ne croyait plus depuis longtemps. Avec ce nouvel opus, Megadeth achève sa très (et trop) longue traversée du désert et retrouve enfin les rythmes, puissance et sonorités de Peace Sells...But Who's Buying. Avec ensuite des albums comme Rust in Peace, Risk, Youthanasia ou Crypting Writings, Megadeth avait trouvé un son à lui, une identité qui enfin, faisait de Dave Mustaine un artiste reconnu, et plus "le gars qui s'est fait jeté de Metallica en 1983".
Les derniers albums en date "The System Has Failed", "United Abominations" ou encore "The World Need A Hero" étaient décousus, inégaux, et le grand retour annoncé du groupe par un Dave Mustaine enfin sevré, désintoxiqué, se faisait attendre.
L'arrivée de Endgame était pour moi soit le chant du cygne soit la renaissance depuis trop longtemps espérée d'un grand groupe, injustement resté dans l'ombre de Metallica.
Pour les fans de la première heure, Endgame est un chef d'oeuvre, où l'identité propre de Megadeth s'exprime enfin depuis presque 15 ans d'errance.
Pour ceux qui ont découvert Megadeth depuis peu, Endgame est déroutant car il marque le retour du groupe vers ses racines, à tel point qu'on ne l'attendait plus (on n'y croyait plus).
Endgame est probablement partit pour devenir un incontournable du groupe, et c'est tant mieux car il le mérite que trop bien.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le feu du ciel, 4 décembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endgame (CD)
Le sieur Mustaine revient avec un brut dont il est seul à avoir le secret : un festival de guitares, le pied sur l'accélérateur, une production correcte, et son inimitable timbre vocal coincé entre le cri d'un bébé qui vient de boire de la bière avec du sable et un ado en révolte avec ses parents.
Que du tout bon dans ce grand album horizontal, qui confirme que la contribution artistique de Megadeth au thrash-metal est bien supérieure aux autres (Slayer, Metallica, au hasard!).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 MegaDave un peu plus inspiré nous revient en forme, 11 juillet 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endgame (CD)
Après les années glorieuses de Megadeth (pour moi l'époque Marty Friedman/Junior/Menza), Dave (le rouquin pas le hollandais) a sorti des albums pas mauvais mais dont l'ensemble n'était pas aussi puissant qu'un Rust in Peace ou un Countdown to Extinction. Il y avait de très bons titres sur The World Needs a Hero, System has failed ou United Abominations mais aussi des titres peu inspirés alors que Dave nous avait habitué à du très lourd autant en riffs qu'en paroles.
Ce Endgame sonne comme un retour aux sources et sonne plus speed et thrash (écoutez Head Crusher ou This Day We Fight!)encore que les précédents. Le son est certes différent d'un Countdown mais l'ensemble est plus cohérent que les précédents opus et de meilleure qualité globalement même s'il s'en rapproche.
On pourra peut être lui reprocher un côté un peu trop "brut" dans la production (je regrette le son de Dave de la période RIP/CTE etc.) et la rythmique un peu trop "simpliste". Il reste qu'il y a de très bons titres et des perles comme Bodies ou How the Story Ends.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une pièce maîtresse du Thrash Metal !!, 25 octobre 2009
Par 
fifi59 - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endgame (CD)
Ce nouvel opus de Megadeth génère des chroniques très variées, certains adorent, d'autres sont déçus...pour ma part, je me range du côté de ceux qui l'ont aimé.
J'ai toujours apprécié Megadeth, mais sans en être vraiment fan, et je dois bien reconnaître avec un peu de honte que je n'ai découvert qu'assez récemment les albums à avoir OBLIGATOIREMENT et dont je suis devenu inconditionnel : le Monument "Rust In Peace" et l'Enorme "Peace Sells... But Who's Buying?", deux indispensables du groupe...et du Thrash Metal !
J'avais aimé le précédent, "United Abominations", mais la découverte d'"Endgame" a été une grosse baffe, un peu comme celle que j'avais prise lorsque j'ai écouté "Death Magnetic" de Metallica !
"Endgame" a tourné en boucle pas mal de temps chez moi lors de sa sortie et je l'écoute toujours assez régulièrement.
Je trouve qu'il n'a pas de point faible, que l'inspiration des grands jours est là, les compositions sont d'une grande efficacité, les passages Speed et Heavy sont excellents, le groupe allie à la perfection agressivité et mélodie !
Megadeth nous assène ses titres avec une pêche imposante et, cerise sur le gâteau, la production est au top, claire et puissante (on entend parfaitement tous les instruments).
Bref, à mes yeux, "Endgame" est le troisième album absolument incontournable du groupe !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Religionnaire - Destination Rock, 8 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endgame (CD)
Dave Mustaine, grand seigneur paranoïaque du thrash, peine à sortir de ce que nos ancêtres appelaient la névrose d'échec. Du fait de sa grande psychorigidité et convaincu de sa supériorité, le diablotin se condamne depuis plus de vingt ans à suivre la même route. Ces choix artistiques, systématiquement orientés par son instinct revanchard vers les quatre cavaliers, ont conduit Megadeth vers autant de grands succès que d'échecs personnels pour le rouquin sardonique. En effet, paradoxalement, toute la réussite de Megadeth réside dans ce désir non assouvi de surpasser Metallica. Le collectif n'aurait pu naitre, et ne peut survivre sans le sentiment d'injustice moteur de son meneur. L'accomplissement de cette vengeance signerait par ailleurs la mort du groupe, et probablement celle de Mustaine qui verrait alors sa principale raison de vivre anéantie. L'hibernation ramollie des quatre cavaliers, qui, le Religionnaire aime à le rappeler, a duré plus de quinze ans, a logiquement plongé le riffeur paranoïaque dans une profonde dépression artistique. Le réveil brutal et magnétique de Metallica est bien entendu venu agiter les neurones endormis sous la tignasse rousse du dictateur. Ce dernier a naturellement trouvé l'énergie d'une seconde jeunesse, l'envie d'un retour à ses heures les plus glorieuses et a rapidement proclamé avoir écrit le meilleur album de sa carrière. Plus qu'un simple lapsus, le titre Megadeth Magnetic résume à lui seul ce disque que le Religionnaire espère une fois de plus testamentaire.

Endgame surpasse aisément les cinq voire six derniers albums du groupe et les rend ainsi quasi obsolètes. Ceci pourra évidemment irriter les nombreux mustainophiles qui doivent pourtant comprendre que ce réveil était impossible tant que les quatre cavaliers n'étaient pas ressuscités. Si ces onze ébats demeurent tout de même loin de la férocité d'un Rust in Peace, Mustaine y renoue avec ses jérémiades diaboliques, politiques, apocalyptiques ainsi qu'avec quelques riffs dignes de Countdown to Extinction et Youthanasia. Le Religionnaire ne s'attardera pas sur cette énième recrue de co-guitariste si ce n'est pour dire qu'il s'agit d'un très bon faire-valoir, en somme ce qu'exigeait son dictateur. Ce bon disque à vélocité variable ne bénéficie pas de la signature d'un producteur de renom ni de l'aura médiatique, pour ne pas dire magnétique, de Metallica. Pourtant, Endgame n'est pas loin d'égaler Death Magnetic, et perpétue ainsi admirablement la tradition de poursuite entamée il y a maintenant plus de vingt ans. Megadeth enchaine avec succès onze épreuves très variées, du thrash traditionnel aux lourdeurs plus mélodiques en passant même par une sympathique parenthèse acoustique et orchestrale. La principale limite de ce disque reste cependant liée à son approche nostalgique : le metal ne s'est effectivement pas arrêté à la fin des années quatre-vingt et a même superbement franchi le nouveau millénaire. Voilà pourquoi le Religionnaire n'imagine pas Endgame demeurer longtemps sur les platines du monde moderne. Si la croisade de Mustaine n'est plus aussi palpitante qu'à ses débuts, il est ravissant de constater que le préjudice subi il y a vingt cinq ans continue d'alimenter son esprit créatif de fort belle manière. Megadeth Magnetic est bon, et peut-être le dernier. Tout dépend des quatre cavaliers...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un album bâclé, fade et peu inspiré, 5 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endgame (CD)
Dissipons tout de suite un malentendu : je suis fan de Megadeth et pas du genre à me complaire dans la petite nostalgie réac' du "ouin-ouin-c'était-mieux-à-l'époque-de-RustinPeace-et-que-depuis-c'est-que-d'la-daube".

"Endgame" est mauvais.

Non pas parce que c'est un album "moderne". Non pas parce que "ça ne va pas assez vite". Non pas parce que "c'est trop commercial". Non.

"Endgame" est à peu près aussi réjouissant qu'une réunion de conseil d'administration ou une assemblée générale. Après trois écoutes, il faut se forcer pour remettre le CD dans une platine, histoire de rentabiliser un minimum l'investissement...

Endgame est un mauvais album parce qu'on s'ennuie en l'écoutant, parce que les compos sont brouillonnes, les morceaux répétitifs, les solos bordéliques et sans âme, parce que tout ça manque singulièrement d'inspiration, de passion, de joie de faire de la musique et de la rage vicieuse qui habite habituellement Mustaine.

C'est une évidence que Mustaine n'était pas prêt à sortir un album mais que les sorties de Metallica et de Slayer l'ont forcé à faire "quelque chose" pour ne pas rater le coche du "thrash revival".

C'est raté, parce qu'entre "Death Magnetic", "World Painted Blood" et "Endgame", c'est sans aucune contestation possible l'album de Megadeth le plus faible, le moins intéressant et le plus dispensable...

Le morceau "The Hardest Part Of Letting Go... Sealed With A Kiss" est une synthèse à lui seul de l'échec de l'album : d'abord balade mièvre et sirupeuse, il enfle en une sombre litanie torturée aux accents entêtants. On croit l'album sauvé, on pense que Mustaine a retrouvé sa créativité malsaine comme au meilleur temps de "Mary Jane" et puis, au moment où le morceau doit évoluer, ou les guitares doivent s'accélérer, où la folie doit s'emparer du truc... tout retombe comme un mauvais soufflé avec un retour plan-plan sur les premiers accords et une fin tronquée, bâclée, avortée.

On ne parlera même pas de "Headcrusher", morceau tellement minimaliste que pour tout bipède de plus de 14 ans et demi, il faudra se retenir de bailler ou de franchement rire (jaune)...

Dommage, vraiment dommage !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 rien de bien violent, 4 septembre 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Endgame (CD)
United Abomination avait crée un lueur d'espoir pour les fan de la première heure.il va falloir arrêter d'espérer et de penser qu il peut y avoir un rust in peace 2 comme un master of puppets 2.ET oui on aura bien vu cet album sorti directement apres countdown to extinction.

Sur cet album ,la basse est quasiment inexistante , le son de batterie pas vraiment lourd et pas vraiment de génie dans la frappe du gars, pas de ryhtmiques engageante et facile a retenir sur le côté agressif ( et oui car c'est pour ca qu on aime le métal )et la guitare...des solos a n'en plus finir , 4 par chanson, oui ca va vite mais rien de violent ou d'incisif sur cet album , c'est limite du satriani avec des paroles de ci de la...

la première chanson est une instrumental plutôt sympa , entre la seconde et la neuvième toujours la même architecture rythmiques pas engageante , 50 solos par chansons limite chiant,speed oui mais violent bof bof...mustaine se réveille un peu sur les 2 dernières chansons...

il reste un vrai virtuose et un génie pour moi , fan de la première heure...je suis loin d'avoir son talent.Pour résumé , un album speed avec du solo a gogo mais pas de titre fulgurant que l'on retient a la première écoute.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Endgame
Endgame de Megadeth (CD - 2009)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit