undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
181
4,5 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:24,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 septembre 2009
Après une saison V un peu sombre (quoique, si l'on regarde la version DVD et non la version télé, l'ambiance est beaucoup plus légère et comique), le Maitre Alexandre Astier (comment l'appeler autrement, il est phénoménal de bout en bout) nous livre une saison VI que j'ai eu le bonheur de voir en grande partie lors de sa projection au Grand Rex (succès à la mesure de l'oeuvre : phénoménal aussi). La jeunesse du roi Arthur est dépeinte avec autant de brio que dans une super production (ROME pour ne pas la citer) à ceci prêt que l'univers recréé (ou créé tout court) par le maitre est absolument géniale, un scénario alléchant, une découverte des principaux personnages à tomber, des tirades homériques et Audiardesques qui resteront dans les annales et un casting hors pair : Pierre Mondy (hilarant en César vieillissant), Patrick Chesnais (monstrueux de talent), Tchéky Karyo (admirablement désabusé), le trop peu encensé François Levanthal (aux dialogues ciselés qui font toujours mouche). C'est à la fois différent et semblable, et c'est d'une très très grande qualité : peut être le meilleur de tous les livres sortis, c'est peu dire. C'est d'ores et déjà dans mon panier avant sa diffusion Télé.
88 commentaires| 122 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2012
Excellente dernière saison pour cette série déjà culte.
Je regrette juste d'avoir acheté le DVD au lieu de la version Blueray (quasi au même prix) car l'image pique aux yeux par moment (surtout sur un plasma Full HD, dans les scène sombres).

J'espère qu'un jour sortira un coffret intégral en Blueray (je doute quand même mais on peut rêver), le DVD est définitivement dépassé quant à la qualité d'image que l'on est en droit d'attendre de nos écran plats actuels, même avec une très bonne platine Blueray (PS3 dans mon cas) qui fait de son mieux pour upscaler l'image.

Bref, Kaamelott est LA série à posséder, voir, revoir, encore et encore, surtout si on aime ce genre d'humour.
Vivement la suite, prochainement dans les salles obscures!

Merci à tous ceux qui ont participé à cette série, Alexandre Astier en premier ! ^^
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2009
Etant comme beaucoup fan de Kaamelott depuis le début, je ne peux que trop mal comprendre ceux qui semblent simplement être passés à coté de toute la quintessence de la série, considérant que l'humour était son seul intérêt, ce qui s'avère être un jugement rabaissant voire presque insultant envers cette oeuvre.

Jouant le rôle de genèse dans la chronologie, cette saison retrace la jeunesse d'Arthur à Rome jusqu'à sa prise de pouvoir en Bretagne par Excalibur. L'on y apprend la cause d'un grand nombre de faits présents dans les autres Livres, et Alexandre Astier, non sans une certaine habileté dont lui seul a le secret, s'amuse ainsi à jongler entre différents détails de la trame, tantôt cruciaux, tantôt moins importants (bien que tout aussi jouissifs pour celui qui fait le rapprochement nécessaire) pour ainsi permettre au spectateur de poser une explication sur bien des choses présentes dans ce nouvel univers Arthurien construit au cour des premières saisons. Suivant les dignes traces du Livre V aux allures de comédie dramatique, l'humour se fait plus discret et plus subtil au profit d'articulations scénaristiques simplement géniales, de décors pleins de charmes, d'une approche intéressante de la légende, et enfin de scènes lyriques atteignant parfois une véritable poésie cinématographique par leur intensité et leur profondeur (cf. le dernier épisode, sans doute le plus intense de tous), accompagnées d'une bande-son d'une qualité digne de son compositeur et de références tant cinématographiques que littéraires et folkloriques. A côté d'une si belle prestation, l'humour présent est presque dérangeant car réduisant la puissance de certaines tirades. On se régale malgré tout toujours autant des mots d'esprits et autres répliques cinglantes Made In Astier qui, bien que plus rares, nous rappellent que le talent de leur auteur est toujours au rendez-vous...

Mais le réel intérêt (de cette saison comme des autres) ainsi que ce qui fait tout l'unicité et le génie de Kaamelott est, a toujours été, et restera toujours le remaniement de la légende des Chevaliers de la Table Ronde, de son histoire, de son déroulement et de ses personnages. L'humour n'est qu'une conséquence de tout cela. Voilà pourquoi le considérer comme primordial et déplorer son absence apparente, c'est ne pas comprendre la série.

Ce sera donc un sans faute pour ma part. Kaamelott n'a cessé de s'améliorer depuis ses débuts et continue de le faire avec ce dernier livre. En attente du film prévu dans quelques années...
22 commentaires| 58 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 janvier 2013
Alexandre Assier a abandonné le 7 minutes pour le format 40 minutes.
En conséquence, la série a soudain pris plus de maturité. Bien sûr il y a toujours l'humour décapant et irrésistible. Les personnages sont les mêmes, mais la possibilité de pouvoir donner plus d'ampleur à certaines scènes rends plus cinématographique la série.
Une autre dimension apparait c'est le doute.
Assier peut donner plus d'épaisseur à Arthur et mettre en place des questionnements comme ceux de ses origines ou de sa descendance possible, ainsi que la dérive de Lancelot.
Au cœur de la comédie s'entre-mêle la perte de l'amour, le désenchantement de la vie, la détresse du devenir qui se développe depuis le livre V jusqu'au VI.
Dans un autre ordre d'idée la musique du générique signée d'Alexandre Assier est une excellente partition.
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2009
Alexandre ASTIER est un génie, de ceux qui émergent une ou deux fois par génération.
C'est un génie de l'écriture, un génie de la direction d'acteurs, et un acteur immense.
Au niveau de la dramaturgie, je suis déjà plus réservé. Du point de vue de la mise en scène (et accessoirement de la musique), on est loin du génie. Il y a un décalage insurmontable entre l'ambition du projet et les moyens mis en oeuvre pour le mettre en images.

Si j'avais été touché par la dimension dramatique du livre V, celle du livre VI m'a laissé de marbre. Certains épisodes sont à la limite d'être ennuyeux, et les rares saillies habituelles tombent parfois comme des cheveux dans la soupe, tant l'ambiance générale est franchement dépressive. Il y a en outre de fausses bonnes idées : la première qui me vient à l'esprit c'est l'explication des relations conjugales d'Arthur et de Guenièvre : elle ruine la dimension comique abondamment décrite au cours des précédentes saisons. Il m'a manqué dans ce volet de Kaamelott la vivacité intellectuelle et la finesse dont Alexandre Astier avait fait preuve dans la comédie. Cette dernière saison est monotone et déprimante, regarder l'intégralité du livre VI en quelques jours a été une véritable épreuve psychologique.
Si je n'ai pas été touché par la dimension dramatique de cette sixième saison, c'est aussi à cause d'une mise en scène très poussive et d'un manque de rythme assez pénible, sans compter de nombreuses scènes (surtout celles avec les guests) qui ne sont que des versions boursouflées des sketches des premières saisons et qui le plus souvent tombent un peu à plat. (j'ai bien dis "un peu", ce n'est pas mauvais, c'est juste moins bon que ce que l'on était en droit d'attendre). Je trouve surtout que l'on manque de contrepoint dans la psychologie des personnages. Sur le papier, l'accumulation de personnages déprimés est amusante, mais l'enchainement des épisodes rend l'ambiance difficile à supporter.
Alors, je reconnais que 9 x 40 mn en 9 semaines de tournage, ça ne permet pas de faire de la qualité cinématographique, surtout pour un scénario aussi ambitieux. C'est justement ce que je reproche à cette saison : c'est un scénario de film(s), pas un scénario de saison télé de 6 heures, et cela aurait du faire un film, pas une saison télé.

Ceci dit, je reste un fan inconditionnel, cette saison reste une saison de Kamelott, et elle m'est donc indispensable, mais elle est cependant le pire teaser possible pour les films à venir, je crains que beaucoup de fans (surtout les jeunes) n'aient plus trop envie d'aller voir la suite au cinéma, et c'est bien dommage, parce que je suis convaincu qu'Alexandre Astier peut faire (et fera) beaucoup mieux.

edit du 09/12/2013 : les films qui étaient annoncés pour 2013-2014 sont repoussés aux calendes grecques, suite à des problèmes juridiques entre Alexandre Astier (qui veut du budget pour faire de beaux films) et X (qui a les droits et veut juste faire de la thune). C'est peut être pas X d'ailleurs, ça peut aussi bien être Y. Ou bien c'est X et P. (encore un coup de windows)
On en a gros.
22 commentaires| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2013
Pour de ce qui est du contenu : le roi Arthur, très affaibli après les événements du Livre V, nous raconte l'origine de Kaamelott. Sa vie à Rome, ses rencontres, ses amours, son accès au pouvoir, jusqu'à son mariage avec Guenièvre. Pour le reste, à vous de découvrir.

Pour ce qui est du contenant : cette édition Blu-ray est d'excellente qualité. Image superbe qui nous permet d'apprécier le gros travail effectué sur les décors, les costumes etc. Le son est à la hauteur du support : DTS-HD Master Audio, à savoir ce qui se fait de mieux sur les Blu-ray aujourd'hui.

Le montage est différent de la version télé comme c'était le cas pour le livre V. Les épisodes font environ 45min pour plus de cohérence, et le "nouveau" générique est magnifique.

Les bonus sont intéressants et en HD (ce qui est assez rare pour le souligner).

Bref, si vous aimez Kaamelott et avez le matériel pour, oubliez le coffret DVD et foncez sur le Blu-ray.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fan de Kaamelott de la troisième heure (j'ai découvert lors de la troisième saison seulement), j'attendais le livre 6 en salivant d'avance, jaloux de ces chanceux qui avaient eu le bol de le voir en avant première au Grand Rex.
L'angle choisi, 15 ans avant Kaamelott, m'a tout d'abord gêné, le premier épisode est d'une tristesse terrible, Arthur connaît la faim, une vie de soldat sans avenir, qui n'a pas d'objectif autre que de respecter son propre code d'honneur, et qui ne se bat plus contre l'ordre des choses. Puis on entre peu à peu dans l'histoire, qui n'est plus une série mais un film, une tranche de vie, une aventure, une construction. Les sénateurs, et parmi eux Patrick Chesnais, sont géniaux, c'est drôle et superbement interprété, et Pierre Mondy en César est formidable, sa dernière tirade est à pleurer, c'est un texte d'acteur que l'on aimerait avoir joué soi-même.
La partie romaine, jusqu'au mariage d'Arthur et à son intronisation (et ce Tchéky Karyo, gigantesque !), est excellente. J'ai été plus mitigé sur l'Arthur christique auquel les personnages de la série viennent rendre un hommage posthume de son vivant, même si la venue de Caradoc vaut son pesant de cacahuètes.
J'ai été choqué par la fin brutale, frustré aussi, mais un ami m'a dit que 3 films suivraient, je prends donc mon mal en patience, et admire le travail d'Alexandre Astier, qui a été comparé à celui des Monty Python - il faudra voir ce qu'en dira l'avenir.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2014
comment le Roi Arthur est devenu ce qu'il est dans les Livres précédents. Au début on peut craindre d'être déçu de ne plus être dans l'époque connue des précédents tomes mais on est vite embarqué dans l'histoire et on comprend tellement de choses!
On n'attend plus qu'une chose maintenant: les films au cinéma, cette œuvre le mérite!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2016
Dieu qu'Alexandre Astier est doué. Super saison très prenante et assez légère au début; malgré les enjeux politiques soulevés dès le 1er épisode, etc. Ici on revit la jeunesse d'Arthur à Rome et son ascension à la tête du Royaume de Bretagne. Une saison en 2 parties: 1 sur sa jeunesse, les 8 premiers épisode, et l'après Livre V, le 9e.
La saison s'intensifie et se termine en apothéose. J'en pleure à chaque fois hehehe (je plaisante mais c'est vrai).
Le Livre VI, et plus généralement le livre V aussi, est un MUST SEE pour tout le monde. Clairement la meilleure série FR, et dans le top du top niveau international.

Hâte d'avoir les films !!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2014
Cette dernière saison est tout aussi prenante que les autres. Sur un ton plus grave, elle aura le mérite de nous tenir captivé. C'est une série que j'ai aimé de la première saison à la dernière. Merci Monsieur Astier pour cette série et aux acteurs qui y ont participés.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)