undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_TPL0516 cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 mai 2011
Livraison très rapide (commandé le vendredi, reçu le lundi), dans un carton d'emballage protégeant bien le coffret. Contenu du paquet : les 7 saisons, chacune dans son petit coffret individuel emballé sous cellophane. Pour chaque saison, les épisodes sont rangés dans 3 boîtiers ultra-plats (2 DVD par boîtier, 3 ou 4 épisodes par DVD). Du coup, un gain de place non négligeable !
Les épisodes sont en anglais ou français, et on y trouve quelques bonus (commentaires audio, galeries photos, biographies, bêtisiers, reportages...) agréables à visionner. Le tout pour un prix plus que raisonnable.
Un achat que je recommande à tous les fans de la série !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2005
Une édition merveilleuse !
Un trés beau coffret pas plus gros qu'un dictionaire avec un design trés bien consus.
Les coffrets sont fins et trés pratique, il y à en plus un livret qui donne le guide des épisodes et des résumés, beaucoup de bonus (et des bonus cachés).
La qualitée des DVD est trés bonne !
Je ne regrette pas du tout d'avoir attendus la sortie de ce coffret car c'est vraiment une merveille, si vous voulez avoir Buffy en DVD c'est l'occasion !
0Commentaire| 28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2011
Je n'avais pas regardé la série Buffy lors de son passage à la télévision, car je pensais que c'était une série pour ados un peu niaise qui se contentait de montrer des bagarres dans chaque épisode... Grâce à ce coffret intégral, j'ai finalement compris pourquoi Buffy est une série-culte. Bien sûr, il s'agit d'aventures et de chasse aux vampires, mais c'est avant tout l'histoire très bien écrite d'une jeune fille qui passe de l'adolescence à l'âge adulte, qui découvre ce que sont la responsabilité, l'amitié, l'amour, le chagrin, le renoncement et le courage. C'est aussi très drôle et plein de personnages secondaires attachants. Le style du créateur de Buffy, Joss Whedon, n'est d'ailleurs pas sans rappeler celui d'un maître de l'action, de l'humour et des héros humains: Stan Lee, le célèbre auteur de Spider-Man notamment.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 septembre 2006
Certes, on a l'excellente intégrale de Buffy en achetant ce coffret à un prix plus qu'intéressant. Néanmoins, je regrette que la conception des DVD ait été aussi bâclée ! Les saisons ont un système de navigation différent, la qualité de l'image est médiocre pour les 3 premières saisons, les sous-titres sont en anglais pour les langues démoniaques et autres, etc. Ce qui me gêne le plus est que tous les bonus sont uniquement en anglais et sans aucun sous-titre. Dommage pour un collector !!
0Commentaire| 28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Précurseur de tous les livres genre "Bit-Lit" et toutes les séries qui sont sorties aprés, "Buffy" est LA référence dans le domaine. Sarah Michelle Gellar y joue une chasseuse de vampires et de toutes sortes de morts-vivants. Définie comme l'élue, son adolescence n'est pas teintée d'insouciance, à seize ans elle doit veiller au bien-être de ses concitoyens sans se dévoiler. Heureusement Giles, le bibliothéquaire est là pour l'aider dans la recherche des motivations de cette plaque tournante entre deux mondes, qu'est Sunnydale. A ses côtés ses deux fidéles amis, Willow et Alex, toujours prêts à se jeter dans la bataille. Sans oublier Angel, le vampire sexy, amoureux de Buffy.
Un film d'ados ne serait rien s'il n'y avait pas l'idiote de service, la tête à claques sans cervelle ne vivant que sur le paraître.
Beaucoup d'humour, de personnages plus immondes les uns que les autres, avec un scénario prenant.
C'est avec plaisir que je revois la belle Sarah, toute jeune à l'époque, dans cette série indémodable. Excellent !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2009
Dans ce coffret toute les saisons de buffy contre les vampires, les 7 saisons sont toutes dans un coffret séparer, les meme coffrets que ceux vendue seul. A un prix très attractif.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2011
A chaque génération, il y a une élue, elle est la tueuse, elle est l'unique ! Et pour notre génération, Buffy est incontestablement LA série culte. C'est Joss Whedon qui, 5 ans après, a su donner une suite à son (mauvais) film éponyme sorti en 1992 avec de nouveaux acteurs en une série comptant 7 saisons exceptionnelles.

La saison 1 nous (re)présente alors le mythe de la Tueuse et introduit les personnages qui vont bâtir cette série. C'est ainsi que Buffy (Sarah Michelle Gellar) arrive à Sunnydale, qui se trouve sur une bouche de l'enfer, avec sa mère, Joyce Summers (Kristine Sutherland), après avoir déménagé de Los Angeles où elle a mis feu à son lycée lors d'un affrontement avec des vampires. Elle fait la connaissance de son observateur Giles (Anthony Stewart Head), et de ses deux futurs meilleurs amis Alex (Nicholas Brendon) et Willow (Alyson Hannigan). Elle ne manque pas de rencontrer Cordélia (Charisma Carpenter), la garce du Lycée, Angel (David Boreanaz), vampire doté d'une âme et futur grand amour de Buffy, ainsi que Jenny Calendar (Robbia La Morte), professeur d'informatique passionnée par les sciences occultes. A noter aussi la présence de personnages qui construiront le Buffyverse à l'avenir : Darla (Julie Benz), ascendante vampirique d'Angel, Harmony (Mercedes Mc Nab), amie de Cordélia, Emy (Elizabeth Anne Allen), élève passionnée de sorcellerie, le Proviseur Snyder (Armin Shimerman), et Hank Summers, le père de Buffy (Dean Butler).
Buffy comprend rapidement qu'elle ne pourra échapper à son destin de tueuse mais s'aperçoit qu'elle sera aidée par ces nouveaux amis. Ce ne sera pas de trop pour lutter contre tous les démons de Sunnydale et surtout affronter le Maître des vampires (Mark Metcalf) afin d'éviter l'apocalypse. Cette victoire se dessine lors du dernier épisode, non sans difficulté, au cours d'une saison empreinte de suspens, d'humour, d'action, d'amitié, ce qui aboutit à la réussite de cette saison introductive.

Au cours de la saison 2 avec ses décors plus achevés et des scènes de combats plus dynamiques, le Buffyverse s'enrichit indéniablement en cette 2ème année de lycée. Nous retrouvons le Scooby-Gang à la fin des vacances d'été, le souvenir de l'affrontement contre le Maître encore bien en tête. Mais cette année encore, la lutte contre le Mal viendra perturber le quotidien de Buffy, Alex, Willow, Giles, Angel et Cordélia. Les ennuis commencent particulièrement lorsqu'un couple de vampires, anciens compagnons d'Angel, arrivent en ville : Spike (James Marsters) et Drusilla (Juliet Landau). Mais c'est sans compter le renfort d'un loup-garou dans les rangs du bien en la personne d'Oz (Seth Green) et l'intervention de l'attachante tueuse Kendra (Bianca Lawson). Cette aide sera précieuse pour contre-carrer les sombres plans des forces du mal dont ceux d'un ancien camarade de Giles : Ethan Rayne (Robin Sachs). A noter les 1ères apparitions de Jonathan (Danny Strong) future figure marquante de la série. Mais ce n'est pas tout, cette saison voit les débuts de la relation amoureuse de Cordelia et Alex, la disparition tragique de Jenny Calendar, la transformation d'Angel en un vampire sanguinaire alias Angelus, ainsi que de nombreux épisodes mythiques.

La série connait peut-être sa meilleure saison avec cette 3ème saison, qui constitue un véritable carrefour scénaristique. Nous retrouvons nos amis qui abordent leur dernière année de lycée, et nous découvrons des personnages incontournables de l'oeuvre télévisuelle : Anya (Emma Caulfield), ancien démon vengeur, Faith (Eliza Dushku), nouvelle tueuse, Westley Widam-Pryce (Alexy Denisof), nouvel observateur, et Quentin Travers (Harris Yulin), le directeur du Conseil des observateurs. De plus, Buffy devra affronter un adversaire de taille en la personne (ou démon) du Maire Wilkins (Harry Groener), et le combat sera terrible. A l'arrivée, chacun des 22 épisodes, dont de nombreux cultes, repose sur un scénario sans faille et tous les personnages sont mis à l'honneur que ce soit dans un contexte humoristique, émouvant ou bien tragique. Les thèmes abordés sont plus adultes : l'amour d'un père à travers la relation Buffy/Giles, les difficultés dans les relations amoureuses et les choix universitaires. A noter qu'à la fin de la saison, certains membres du Scooby Gang quittent Sunnydale pour rejoindre Los Angeles et le Spin-of « Angel ».
La saison 4 est celle de toutes les transitions. En effet, les changements sont nombreux à commencer par le cadre des actions. Nous avons définitivement quitté le lycée pour nous installer sur le campus de l'Université de Sunnydale, où cependant tout le Scooby Gang n'est pas réuni : Giles, exclu des observateurs, se retrouve chez lui (fini la bibliothèque du lycée) et Alex entre dans le monde du travail. L'université sépare nos amis, lesquels ont des attentes différentes. Willow est enchantée alors que Buffy est sur ses gardes et craint de ne pas retrouver la même solidarité des années précédentes... Cependant, nous ne sommes pas pour autant perdus ! Nous retrouvons Buffy, Alex, Willow, Oz, Giles et Anya. Nous assistons au grand retour de Spike. Nous faisons la connaissance de Riley (Marc Blucas) et de Tara (Amber Benson), membres indiscutables du « Scooby Gang ». Dans le même temps, les rangs de la tueuse vont néanmoins connaître un départ de taille, celui d'Oz, ce qui va bouleverser l'avenir de Willow et nous offrir des moments de vives émotions et sans qui, Tara, étudiante et sorcière, ne serait pas si importante ... Bien entendu, il y a un méchant de saison mais là aussi, il y a de la nouveauté car s'il est démoniaque, ce n'est qu'indirectement, l'homme étant derrière tout ça et précisément l'organisation militaire « L'Initiative ». A la tête des recherches se trouve Maggie Walsch (Lindsay Crouse) qui élabore et perd le contrôle d'un combattant mi-homme mi-monstre : Adam (George Hertzberg). L'initiative compte aussi notamment les agents Forrest (Leonard Roberts) et Graham (Bailey Chase), amis de Riley. Enfin, cette saison aborde des thèmes importants tels que l'homosexualité et la dénonciation de l'alcool, et regorge encore d'épisodes cultes dont « Un silence de mort », épisode sans parole.

La saison 5 est le témoin d'une évolution incessante de la série qui plonge le Buffyverse dans un ton définitivement adulte avec son lot de responsabilités (Alex trouve son identité dans le bâtiment tandis que Giles a ouvert une boutique de magie avec Anya), de difficultés, de joie mais aussi et surtout des moments d'intenses douleurs et de suspens ! Et c'est par une surprise incroyable que tout commence puisque nous apprenons que Buffy a une petite soeur de 14 ans : Dawn (Michelle Trachtenberg) encore jamais vue jusqu'à présent et pour cause ... Nouvelle venue aussi, Gloria (Clare Kramer) est la grande méchante de la saison, et on ne s'est jamais autant demandé si Buffy arrivera cette fois ci à l'emporter, d'ailleurs ... Ben (Charlie Weber), un jeune interne sera lié au dénouement dramatique de ce combat. Et Buffy ne sera décidément pas épargnée car elle devra affronter la maladie humaine qui aura raison de sa mère, se méfier de Spike qui va développer à son égard d'étranges sentiments, et supporter le départ de Riley. Comme dans chaque saison, il y a des épisodes cultes dont « L'Apocalypse » qui est le dernier épisode de la saison 5 et aurait pu être le dernier de la série car réalisé à titre de conclusion au cas où une 6ème saison n'aurait pas été commandée.

Que pouvait alors donner la saison 6 après le final de la précédente ? Joss Whedon a réussi l'incroyable pari de ressusciter notre Tueuse selon un scénario irréprochable. Evidemment, cette renaissance est un bonheur étincelant pour le Scooby gang et pour les fans, mais n'est pas sans conséquence ... Buffy est, en effet, totalement perdue voire malheureuse car, contrairement à ce que pensent ses amis, elle n'a pas été retirée de l'enfer ... A ses tourments parfois très violents, s'ajoutent ceux du reste du groupe : Tara craint le recours abusif de Willow à la magie, Dawn se sent rejetée, Anya et Alex voient leur cérémonie de mariage échouer, Spike est tiraillé entre haine et amour pour la Tueuse. Et cette année, le soutient paternel de Giles n'est plus. Et pour ne rien arranger, il n'y a pas qu'un seul méchant cette année, mais 3. Ce trio est composé de 2 têtes connues : Jonathan, Warren (Adam Busch) et d'un nouveau : Andrew (Tom Lenk). La succession de tourments au sein du Scooby gang est illustrée par l'omniprésence du thème de la drogue, du sexe, du désespoir, du rejet lors de cette saison et aboutit à un final imprévu : la fin du monde est proche et son instigatrice se trouve dans les rangs de la Tueuse !! Une seule personne pourra l'arrêter et ce n'est pas Buffy ! Les surprises ne s'arrêtent pas là : font leur retour le temps d'un ou plusieurs épisodes en tant que Guest Star Riley accompagné de sa femme Sam (Ivana Millicevic), et Amy devenue un rat lors de la saison 3. Enfin, que d'épisodes extra et cultes durant cette saison ! A commencer par le chef d'oeuvre « Que le spectacle commence ! » : le célèbre épisode musical entièrement réalisé par Joss Whedon où la bande à Buffy fait des révélations surprenantes et capitales dans de magnifiques prestations chantées et dansées. « Toute la peine du monde » constitue quant à lui l'un des meilleurs finals de la série.

La septième et ultime saison constitue enfin une conclusion sensationnelle. On assiste à un retour aux sources avec la réouverture du lycée de Sunnydale et la rentrée de Dawn en seconde comme c'était le cas de Buffy au tout début de la série. D'ailleurs, Buffy est engagée comme conseillère scolaire par le nouveau Proviseur Wood (DB Woodside) dont la mère n'était autre que la tueuse Nikki Wood (K.D. Aubert) ! Le ton dramatique de la saison est rapidement donné en nous présentant la menace de cette année : Le mal premier soit « La force » (en anglais « The first »). Et décidément, rien n'est simple puisque dans le même temps, Willow craint de ressombrer dans la magie noire sans le soutient de Tara, Anya est redevenue la terrifiante Anyanka, Andrew et Jonathan sont de retour à Sunnydale et Spike ne sort pas indemne de cette âme retrouvée ! Néanmoins, une très agréable surprise nous attend car Giles redevient plus présent cette année. Mais son retour n'est pas dû au hasard, car si cette saison consacre la grande partie de son intrigue sur l'avenir de la mythologie de la tueuse, celui des observateurs est lui aussi en grand danger ... C'est ainsi que Buffy accueille alors chez elle de « potentielles » tueuses que la Force s'attache à éliminer, parmi lesquelles se trouve celle qui pourrait lui succéder. Durant toute cette saison, Buffy semble se préparer à un combat tragique perdu d'avance, car la Force s'est entourée d'une véritable garde rapprochée en nombre et en férocité avec un représentant de plus cruels : Caleb (Nathan Fillion). Et ce n'est pas la répétition sans cesse de cette fameuse phrase : « Venu d'en dessous, ça dévore tout », qui va nous rassurer ! Cette fois-ci, le Scooby-gang n'avance pas dans ses investigations, les pistes sont minimes et périlleuses, et c'est ainsi que les rangs de la tueuse s'en trouvent amputées avant même le combat final ... Du soutien supplémentaire ne sera alors pas de trop avec le retour de Faith et la grande réapparition d'Angel, venu remettre à Buffy une amulette, marquant au passage un cross-over avec la saison 4 d'Angel.
Tout cela nous dirige vers le combat final, à Sunnydale, que toute la population a totalement déserté. Cet affrontement est alors Exceptionnel ! Les scènes de combat sont époustouflantes sur une musique intense composée par Rob Duncan. Ce « Final fight » est malheureusement le dernier pour certains de nos amis mais son issue offre à Buffy une perspective des plus optimistes ...

Joss Whedon aura ainsi su créer de mains de maitre une série riche et brillante, une série majeure, une série de référence, qui aura marqué à la fois toute une époque et toute une génération. Le coffret intégral constitue ainsi une évidence pour tous les amoureux de la série et pour tous ceux qui souhaiteraient la découvrir !
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 septembre 2014
Bien sûr, l'image remonte à la fin des années 1990, alors forcément, on est loin de la haute définition.
Mais quel plaisir de retrouver l'univers de Buffy et de tous ses amis. Véritable Harry Potter au féminin qui a grandi (vieilli ?) comme on le ferait dans la vie de tous les jours, elle commence en adolescente insouciante vouée aux amourettes de lycée pour finir en soutien de famille frappée par les drames dans une cité désertée. Les personnages secondaires, particulièrement fouillés, expliquent beaucoup du succès de la série.
7 saisons d'une vingtaine d'épisodes chacune, ce sont autant de longues heures de détente et de bonheur !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2016
Le coffret était conforme à la commande et quel bonheur que de pouvoir se replonger dans l'intégralité de la série Buffy !

Serie avant gardiste qui est l'une des première à mettre en avant une femme forte et indépendante ainsi qu'un couple lesbien. Entourée de son groupe d'amis Buffy dont la mission est de tuer les vampires va au fil des saisons affronter et expérimenter les différents obstacle de la vie (amour, décès, échec scolaire..). Cette série a été révolutionnaire a son époque et reste l'une de mes préférée ! Elle y aborde un nombre étonnant du sujets (homosexualité, sexisme, le rapport a la mort, rapport a la famille ...) avec beaucoup d'intelligence !

Ce n'est d'ailleurs pas pour rien si cette série a été le sujet d'étude de nombreux sociologues créant des études du nom de : buffy studies
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2010
tout d'abord contente de la livraison deux jours et c'etait dans ma boite !!!
ensuite heureuse de retrouver la serie qui a bercé mon adolescence , le coffret est sympa, un peu décu de la qualité de l'image mais on oublie vite ce détail.
a recommander à tous les fans !!!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)