undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles12
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
11
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: DVD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 juillet 2003
Ce concert en dvd est fabuleux. Filmé à la perfection le 27 novembre 2000, couronnant six mois de tournée, les Who, avec une énergie intacte, nous offrent un concert exceptionnel. Un son rock explosif en 5.1, les titres incontournables comme "Baba o'riley, Behind blue eyes, You better you bet, 5:15, Won't get fooled again...", mais aussi des versions live inédites comme "The kids are alright", en bonus, une interview de Roger Daltrey, les répétitions et les coulisses du concert, le titre "Pinball wizard" proposé sous plusieurs angles. De nombreuses célébrités se sont jointes à eux sur scène comme Bryan Adams, Eddie Vedder (Pearl Jam), Paul Weller... Personnellement, je suis fan de ce groupe mythique du rock depuis mon enfance, en particulier du chanteur Roger Daltrey, et je dois dire que ce concert représente pour moi le sommet en matière de dvd musical. C'est un dvd somptueux pour tous les fans de musique ! De plus, comme le concert, les bénéfices de ce dvd vont à une association "le Teenage Cancert Trust" aidant les enfants malades.
0Commentaire|34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'avais un peu peur en achetant ce DVD du concert des Who le 27 novembre 2000 au Royal Albert Hall, de tomber sur une réunion d'anciens combattants époumonés. Mais il n'en est rien et même s'il monte moins bien dans les aigus, Daltrey porte toujours beau.

Placide et Museau sont toujours respectivement à la basse et à la guitare. Townshend c'est fait un look improbable à la François Berléand, mais en contrepartie je trouve qu'il joue bien mieux de la guitare qu'autrefois (surtout les solos) et s'est amélioré au chant (faut dire qu'on partait de loin!). Ils ont engagé un certain Zak Starkey à la batterie, c'est marrant ce nom me dit quelque chose... si une bonne âme pouvait m'aider?

L'image est superbe, le son itou, le light-show est très chouette. C'est très intelligemment filmé et pour les musicos, on peut repiquer tous les accords de gratte de Pete et les plans de basse de John. Niveau matos Townshend est passé aux Strats (modèle Eric Clapton avec micros lisses et équipés d'un système annexe pour jouer en pseudo-acoustique). Je pense que son vieux dos ne supportait plus les Les Paul de deux tonnes.

Entwistle joue sur une superbe Status Buzzard en graphite carbone avec cordes dorées, classe! (vous le dites si les descriptions techniques vous emm...?). Son système d'amplification (Ashdown) doit être plus puissant à lui seul que la sono totale des Who période Live At Leeds.

Niveau répertoire, tous les grands classiques y passent, avec un bonheur inégal, mais toujours avec beaucoup d'énergie. Les deux chansons de Pete en solo ne sont pas terribles, il se fait même un peu siffler. Le petit Zak assure bien , même si le Starr ne fait pas oublier le Moon, son jeu fait plaisir à voir (et à entendre).

L'intervention des guests m'a moins convaincu. Pour "Won't Get Fooled Again" (mon morceau préféré des Who) ils ont invité Noël Gallagher: c'est bizarre pour un titre aussi mythique j'aurais choisi quelqu'un sachant jouer de la guitare! (le concert est au profit des enfants cancéreux , pas des handicapés!). Avec son rictus niais et son jeu approximatif, Noël nous fait un beau cadeau.

Paul Weller s'en tire mieux en duo avec Townshend sur "So Sad About Us", mais le morceau est assez ennuyeux. Pour une fois Paul sourit et m'a même bien fait rire avec son pull jaune tout droit sorti de "Martine à la montagne". Bryan Adams peine sur "Behind Blue Eyes", Eddie Wedder de Pearl Jam ânonne sur "Im One" et Kelly Jones (Stereophonics?) se ridiculise dans "Substitute". Nigel Kennedy s'en sort bien au violon dans "Baba O'Riley" et bien qu'il ne soit pas, et de loin, mon violoniste classique préféré, le contraire serait étonnant.

Le passage le plus décevant (hormis le sabotage oasiste) reste "See Me, Feel Me" où la voix de Daltrey manque d'ampleur et n'arrive plus à monter. La solution serait peut-être de baisser la tonalité d'un ou deux tons, mais bon, faudrait que Pete réapprenne tous les accords...

John Bundrick (quelqu'un connait?) assure comme un chef aux claviers (les synthés de "Won't Get Fooled Again" et "Baba O'Riley" sont toujours préenregistrés).

Au niveau du son et de l'image, certainement le meilleur DVD des Who et la dernière occasion de revoir et d'entendre l'immense John Entwistle.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2006
S'il y en a un à acheter, c'est bien celui là! Les Who reprennent l'ensemble de leur carrière, accompagnés de Zack Starkey, le fils de Ringo, et de nombreux invités (Noel Gallagher, Bryan Adams, Paul Weller, pour ne citer qu'eux). Des prestations originales et parfois assez éloignées des VO. Le plus: le solo de basse de John Entwistle, à couper le souffle. Ne manque que Keith Moon pour profiter de ce moment magique.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2014
Ce concert des WHO donné au profit des adolescents atteints du cancer est exceptionnel à plus d'un titre: cadre magnifique du Royal Albert Hall, effets de lumière éblouissants, musiciens d'exception à l'énergie (presque) intacte.

John Entwistle dont il s'agit de l'un des derniers concerts filmés puisqu'il devait trouver la mort un an plus tard, nous gratifie d'un solo d'anthologie lors de "5.15", fort bien filmé grâce à une caméra fixée au sommet du manche de sa guitare: il fut tantôt désigné "bassiste de millénaire", ou John "Thunderfingers" Entwistle , on comprend parfaitement pourquoi en regardant sa prestation lors de ce concert. Roger Daltrey laisse sa place à plusieurs reprises lors de ce concert à des chanteurs invités (Eddie Vedder, Bryan Adams...) qui bien que talentueux, ne font que souligner malgré eux les dons lyriques hors pair de Roger, sans compter son époustouflante prestation à l'harmonica dans le final de "Magic Bus"... Pete Townshend, le génial compositeur alterne guitare acoustique et électrique avec le même bonheur, même s'il bondit moins haut qu'auparavant... Zak Starkey, fils de Ringo Star, et filleul de Keith Moon qui l'a initié en son temps aux percussions se montre bien sûr à la hauteur, avec une telle filiation!
Spectacle magnifique, féérique, sublime! Les adjectifs nous manquent pour décrire cet événement musical hors du commun! En bonus, répétitions du concert avec les invités des WHO.

Une acquisition dont on ne peut que se féliciter, chaque fois que l'on cède à la tentation de revoir ce concert!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2007
Si comme moi, vous voulez vous constituer une vidéothèque musicale qui recense l'essentiel en qualité et en quantité (surtout pour les groupes ou artistes des années 60/70) ce dvd des WHO est indispensable. Tout y est, le son, l'image...L'occasion de revoir le bassiste récemment décédé et l'énergie intacte de TOWSEND à la Fender Strat...
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juillet 2002
Un concert tout simplement superbe avec un groupe qui tout au long des 23 titres donne la pleine mesure de son talent et de son bonheur de jouer sur scène, le tout dans une salle magnifique (Royal Albert Hall de Londres) qui permet des enregistrements de grande qualité, que ce soit au niveau du son (dolby 5.1 entre autre) comme de l'image (meme qualité que le concert des Corrs au meme endroit). Un "live" des Who à posseder absolument, au meme titre que celui de l'ile de Wight.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2013
En effet, parmi la pléthore de DVD live des Who, on peut se perdre, en particulier sur ceux filmés après la disparition de keith Moon. Celui-ci est le must,le seul vraiment abouti. Je sais que certains vont prendre ça pour un blasphème mais c'est le meilleur concert filmé des Who TOUTES ÉPOQUES CONFONDUES!!! mieux que Kilburn et même l'ile de Wight.

C'est un concert caritatif évènement qui clôture la tournée 2000. Les conditions sont optimales, la salle est superbe,côté images, on a mis les gros moyens. le montage est parfait. Le son est l'avenant.

John Entwisle est encore là, et Zak Starkey (fils de Ringo et batteur d'Oasis) est déjà là. Sa performance est remarquable, moins fulgurante que celles de Keith, bien sur, mais aussi plus puissante, moins brouillonne. Pete joue surement moins fort, il a troqué ses Les Paul numérotées contre des plus sages Stratocaster et parfois des guitares acoustiques. Il ne saute plus en l'air comme dans les seventies mais joue mieux que jamais. Un claviériste vient également étoffer le son du groupe Dans la première partie du concert Pete commente beaucoup ses propres chansons, comme toujours. Roger Daltrey a encore sa voix (aujourd'hui en 2013 c'est plus laborieux). c'est parfois limite mais ça n'altère pas l'impact des morceaux.

La playlist est .... parfaite.
Et cerise sur le gâteau, il y a des invités de choix ! Noel Gallaguer vient muscler le son des guitares sur Won't Get Fooled again, Nigel Kennedy assure un final au violon d'anthologie sur Baba o Riley. Et puis il y a ce moment presque intime avec l'autre parrain des mods anglais, Paul Weller pour un rare So Sad About Us et surtout Eddie Vedder de Pearl Jam qui fait presque partie de la famille vient prêter main forte sur I'm One et Let's see Action.

Voilà, l'émotion vient souvent pointer son nez dans cette débauche de virtuosité et d'énergie !
En bonus, on peut voir les répèt (avec sous titres !)

Je ne sais pas si un jour les concerts filmés obtiendront le statut de classiques qu'obtiennent les albums avec des rééditions luxueuses. Pour moi en tout cas ce DVD est un vrai classique !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2010
C'est LE DVD des Who à avoir avec ses 23 tubes. Video et son excellents. Le jeune batteur, Zak Starkey, le fils de Ringo Star, est vraiment à la hauteur. La voix de Roger Daltrey ainsi que les sauts de Pete Townshend trahisssent un peu leurs ages mais on est dans le sensationnel. Que dire de John Entwistle, malheureusement disparu depuis, si ce n'est que, comme toujours, il semble sur la réserve dans son coin mais assure une prestation de basse hors du commun. A remarquer son solo de basse dans "5:15" filmé avec, en plus, une mini caméra fixée sur le manche de sa guitare qui est fabuleux. Toutes les techniques de basse y passent : Un moment exceptionnel. Pour ceux, qui comme moi, ont connu ce groupe à ses débuts ce DVD est vraiment LA référence !!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2013
Que du bon, les 3 derniers Who (à l'époque) encore verts accompagnés d'amis / fans. Superbement filmé et avec quelques bonus sympas !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2013
vraiment super concert avoir et a revoir que qui connaisse les who de l époque des année 70 et j étais très ému merci
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)