undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles9
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:21,66 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 octobre 2009
Presque trente-cinq ans d'age et "Another Green World" de Brian Eno n'a pas pris une ride. Il y a la musique qui vieillit. Mal. Et celle qui se bonifie avec le temps. Cet album fait partie de cette catégorie d'albums qui renouvellent à chaque écoute la subjugation. Moderne et avant-gardiste en son temps, c'est la passerelle entre l'ancien Eno glam-rock et le futur producteur de ce que l'on appellera très vite l'ambient (terme que l'on octroya avec raison à une partie de ses productions personnelles). Plus pop que certaines galettes purement planantes, il précède de deux années l'excellent "Before and After Science", prolongement et évolution logiques de l'album qui nous intéresse ici. Melting-pot d'instrumentaux, de chansons et d'expérimentation, "Another Green World" est un champ peu avare en émotion puisque derrière d'étranges mélodies s'en cachent d'autres qui emportent tout sur leur passage. Inutile évidemment de citer le moindre titre puisque tout y est bon (ce qui devient terriblement rare de nos jours) et que chacun y trouvera à piocher le fruit du travail remarquable d'un artiste essentiel...
A noter les participations de Collins, Fripp et Cale.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un très grand Brian ENO. Un de plus, évidemment. Pas aussi génial que "Here come the warm jets" ou "Taking tiger mountain by strategy", mais aussi bien (à mon humble goût) que "Before and after science". Mais on ne s'en lasse pas. Chaque écoute révèle une subtilité supplémentaire, pas encore entendue, pas encore assimilée. L'interprétation est due à la crème des artistes britanniques des '70s. La production est fabuleuse.
Du très grand art.

Brian Eno aura atteint le sommet avec les 3 œuvres sus-nommées , puis il se consacrera à des expériences et à la production.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2010
Oui, Brian ENO a inventé une musique (tout comme Bowie , Peter Hammill, Lou Reed, Zappa...). Il est épaulé ici par le génial Robert FRIPP dont les interventions illuminent l'ensemble(St Elmo's fire). Maintenant pour définir cette musique, c'est une autre paire de manches. Quoiqu'il en soit, il a influencé du monde, c'est sûr. J'en prends pour seul exemple Yo La Tengo et le cd 'And then nothing turned itself inside-out' dont le 1er titre est du Eno pur jus. Je ne critique pas (j'adore ce disque), mais c'est une évidence. Je vois aussi un commentaire qui dit que Eno n'est pas un chanteur... ah bon ? Je trouve sa voix d'une réelle douceur. Mais l'essentiel est ailleurs. C'est une musique d'ambiance au sens non péjoratif du terme. On capte ou on ne capte pas.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2003
Another Green World est un album charnière dans la carrière de Brian Eno. Le Glam expérimental de Here Come the Warm Jets s'efface et laisse place à un ensemble où alternent des chansons inoubliables (St Elmo's Fire) et des plages pré-ambient comme Sombre Reptiles. Tant d'années après sa découverte je suis toujours autant fasciné par le génie de cet album : tant de simplicité et d'evidence dans les arrangements, tant de recherche dans les sonorités, tant de richesse dans les textures. Une leçon pour tous les musiciens, Un chef d'oeuvre pour tout le monde...."everything merges with the night..."
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2010
Another green word forme un tournant dans l'oeuvre d'Eno. On y découvre des sons et des ambiances inédits qui annoncent non seulement les productions futures d'Eno lui-même mais aussi la trilogie berlinoise de Bowie dans laquelle Eno est un musicien et co-auteur essentiel. Another green world contient par exemple en germe Warszawa, chef d'oeuvre qui figure sur Low...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Eno frappe un grand coup avec cet album. Pourtant, sa musique n'est pas de celle qui cogne ou qui s'impose en force. A mon avis, c'est le meilleur album du bonhomme. Il y réussit le délicat équilibre entre mélodie et ambiance. Cohérent d'un bout à l'autre, riche et plein (quatorze morceaux tous bien différents et reconnaissables), concis (un peu plus de 40 minutes), délicat, enivrant et hypnotique, ne comportant pour cela que le strict nécessaire, faisant fi du superflu, Eno a tout bon avec cet album. Malgré les sons synthétiques et typés seventies, le disque possède une aura intemporelle car hors du temps et hors de ce monde. Un disque discret mais qui s'immisce à la longue, sûr de sa force tranquille, assez unique en vérité. Un moment de grâce (le disque en possède plusieurs) dans la carrière de Brian Eno. Ce moment où tout est exactement à sa place. Cela colle si bien à sa musique car c'est ce qu'elle exige.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 août 2007
intemporel, indémodable, inclassable, avec le must des musiciens anglais de l'époque : Fripp, Manzanera, et surtout indispensable à qui aime la musique
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2016
Ah bon,il y avait déjà un monde vert ? Brian nous en a trouvé un autre...quelle audace,quelle créativité ! Quel casting...(R.Fripp entre autres).On est loin des "trucs en plumes" des premiers Roxy.Enfin,chacun sa route mais par bonheur Roxy est toujours debout.Alors nous sommes tous sauvés !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juillet 2010
Connaissant ENO depuis Roxy Music, « Taking the mountain tiger by surprise" et "Music for film"" et ses collaborations en tant que producteur, j'étais averti de ses performances.
En tant que chanteur, lorsque c'est le cas, il se situerait à peine au niveau de quelque Ringo Star mais il est doué, inventif, habile à créer de courtes séquences musicales.
Les sonorités utilisées procèdent d'un certain rock qui n'est pas ma « tasse de thé» : trop métallique pour mes habitudes et mes goûts.
Green !? Mais surtout autre !
33 commentaires|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)