Commentaires en ligne


9 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


25 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Précisions :
CD 1
- Quatre pièces pour orchestre
- Concerto pour orchestre
Orchestre symphonique de Chicago
(enregistré en 1992)

CD 2
- Suite de danses pour orchestre
- Deux images pour orchestre
- Images hongroises pour orchestre
- Divertimento pour orchestre à cordes
Orchestre symphonique de Chicago...
Publié le 16 novembre 2011 par M. Bigot

versus
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Des inconvénients de la perfection
Oui, c'est parfait, c'est somptueux, c'est fouillé, rien à redire, mais que c'est froid! jamais ça ne chante et ça danse rarement. Non, Bartok n'est pas Webern et quand j'écoute le 1° concerto pour violon ou le concerto pour alto, que je regrette Dorati... Admiratif mais déçu, l'admiration n'est pas essentielle en musique et la perfection...
Publié il y a 17 mois par xavier bel


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Des inconvénients de la perfection, 11 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boulez dirige Bartòk (Coffret 8 CD) (CD)
Oui, c'est parfait, c'est somptueux, c'est fouillé, rien à redire, mais que c'est froid! jamais ça ne chante et ça danse rarement. Non, Bartok n'est pas Webern et quand j'écoute le 1° concerto pour violon ou le concerto pour alto, que je regrette Dorati... Admiratif mais déçu, l'admiration n'est pas essentielle en musique et la perfection renverrait Menuhin je ne sais où du reste. Avis aux amateurs : le 2° concerto avec celui-ci et Futwwangler, c'est autre chose, ça arrive à l'oreillle et ça fonce à l'oreillette et au ventricule, bref droit au coeur comme ces deux là vont droit au coeur de la musique, Cela dit tout cela est admirable
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


25 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Précisions :, 16 novembre 2011
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boulez dirige Bartòk (Coffret 8 CD) (CD)
CD 1
- Quatre pièces pour orchestre
- Concerto pour orchestre
Orchestre symphonique de Chicago
(enregistré en 1992)

CD 2
- Suite de danses pour orchestre
- Deux images pour orchestre
- Images hongroises pour orchestre
- Divertimento pour orchestre à cordes
Orchestre symphonique de Chicago
(enregistré en 1993)

CD 3
- Concerto n° 1 pour piano et orchestre
Krystian Zimerman (piano)
Orchestre symphonique de Chicago
(enregistré en 2001)
- Concerto n° 2 pour piano et orchestre
Leif Ove Andsnes (piano)
Orchestre Philharmonique de Berlin
(enregistré en 2003)
- Concerto n° 3 pour piano et orchestre
Hélène Grimaud (piano)
Orchestre symphonique de Londres
(enregistré en 2004)

CD 4
- Concerto pour deux pianos, percussions et orchestre
Tamara Stefanovich (piano 1)
Pierre-Laurent Aimard (piano 2)
Nigel Thomas (percussions 1
Neil Percy (percussions 2)
Orchestre symphonique de Londres
(enregistré en 2008)
- Concerto pour violon et orchestre n ° 1
Gidon Kremer (violon)
Orchestre Philharmonique de Berlin
- Concerto pour alto et orchestre
Yuri Bashmet (alto)
Orchestre Philharmonique de Berlin
(enregistré en 2004)

CD 5
Concerto pour violon n ° 2
Rhapsodie pour violon et orchestre n ° 1
Rhapsodie pour violon et orchestre n ° 2
Gil Shaham (violon)
Orchestre symphonique de Chicago
(enregistré en 1998)

CD 6
- Le Chateau de Barbe-Bleue
Jessye Norman (Judith)
László Polgár (Barbe-Bleue)
Nicolas Simon (Prologue)
Orchestre symphonique de Chicago
(enregistré en 1993)

CD 7
- Cantata profana
- Le Prince de bois
Orchestre symphonique de Chicago et chœur
(enregistré en 1991)

CD 8
- Le Mandarin Merveilleux
Orchestre symphonique de Chicago et chœur
(enregistré en 1994)
- Musique pour cordes, percussion et célesta
Orchestre symphonique de Chicago
(enregistré en 1994)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Aimez-vous Bartok ?, 23 février 2013
Par 
Cymus - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boulez dirige Bartòk (Coffret 8 CD) (CD)
Si tel est le cas, vous aimerez, vous adorerez même, ce coffret exceptionnel qui regroupe divers enregistrements du compositeur hongrois par Pierre Boulez pour Deutsche Grammophon réalisés dans les années 1990 (2005 pour les concertos pour piano). On y trouve ses plus grandes œuvres pour orchestre dans des interprétations magnifiques. Pierre Boulez, très inspiré à la tête de l’Orchestre Symphonique de Chicago, accompagné par une pléiade d’invités prestigieux, de la jeune ou moins jeune génération, que ce soit Krystian Zimmerman, Leif Ove Andsnes, Hélène Grimaud, Pierre-Laurent Aymard au piano, ou Gidon Kremer, Gil Shaham au violon, Yuri Bashmet à l’alto, etc.

On trouve ainsi réunis des œuvres de toutes les époques de Bartok, des œuvres de jeunesse dans lesquels le langage original du compositeur s’affirme, comme les quatre pièces pour orchestre, le Château de Barbe-Bleue (seul opéra de Bartok) ou le Prince de bois, ou des œuvres de plus grande maturité, pour lesquelles Boulez avait pourtant manifesté peu d’enthousiasme (sauf pour la Musique pour cordes percussion et célesta), comme le Concerto pour orchestre, le Divertimento pour cordes, œuvres qui sont sans doute les plus connues.

Quoi qu’il ait pu dire ou penser des différentes périodes de Bartok, Boulez se montre un serviteur inégalé de la musique du Hongrois, à la tête d’un orchestre d’une qualité exceptionnelle. Encore que serviteur ne soit pas tout à fait le mot juste, car Boulez interprète son Bartok dont il réussit la belle performance consistant à faire ressortir à la fois les aspects rythmiques (écouter les concertos pour piano, le finale du concerto pour orchestre) et mélodiques, ces derniers échappant parfois aux interprètes au profit des premiers. On parle souvent de la rigueur, et même de la sécheresse de Boulez, en tant que chef. Pourtant, ici, il parvient à mettre en avant toute la musicalité, tout le mystère que recèlent la Musique pour cordes, le divertimento (second mouvement) ou le Concerto pour deux piano, percussion et orchestre, avec un sens du détail inouï (évidemment la prise de son n’y est pas pour rien).

Dans cet ensemble de très haute qualité, il y a quelques sommets. Les concertos pour piano ne sont pas les moindres. C’est à eux que je pense en particulier lorsque j’évoque la musicalité, le rythme et le sens du détail. Tout y est, et on a parfois même l’impression de redécouvrir complètement ces œuvres. C’est vrai assurément pour le premier concerto avec Krystian Zimerman dont le premier mouvement notamment est extraordinaire. Mais c’est aussi le cas pour le concerto n° 2 avec Leif Ove Andsnes et le concerto n° 3 avec Hélène Grimaud (et tant pis pour ceux qui ont pris en grippe la pianiste française). Autre sommet, la Musique pour cordes percussion et célesta. Là encore, on redécouvre cette œuvre comme si on avait déchiré un voile qui la ternissait dans d’autres interprétations, avec son adagio et son mystère insondable ou son allegro final et sa légèreté retrouvée, mais aussi ses ombres inquiétantes.

A ranger à la meilleure place dans les rayons de votre discothèque, un coffret qui offre un avantage supplémentaire : montrer que la musique de Bartok n’est pas aussi difficile et aussi obscure qu’on le croit souvent. Et si vous n’aimez pas encore Bartok, vous le découvrirez tel qu’il est : merveilleux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Magnifique, 25 février 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boulez dirige Bartòk (Coffret 8 CD) (CD)
Il est quand même rare qu'un compositeur devenu chef autodidacte par nécessité arrive à la perfection, mais quand il s'agît d'un génie comme Pierre Boulez, les choses deviennent d'un coup "normales", tant cet extraordinaire musicien nous a habitué avec des enregistrements devenus des références absolues( et Bartok en fait partie, tout comme Schoenberg, Webern, Mahler, etc.). En plus à ce prix-là....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Très bien, sauf ..., 1 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boulez dirige Bartòk (Coffret 8 CD) (CD)
Mon commentaire est identique à celui sur 'Boulez Stravinsky': c'est un très beau coffret, qui comporte, outre les 'classiques', des oeuvres moins jouées et également très belles. Mais le livret est vraiment indigent, sans aucune information sur les oeuvres. Il est donc necéssaire de lire une biographie (j'ai choisi celle de Pierre citron dont je dis quelques mots)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 5 etoiles, 16 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boulez dirige Bartòk (Coffret 8 CD) (CD)
5 étoiles pour le compositeur, l'orchestre et les solistes, le chef d'orchestre et l'ingénieur du son... Les œuvres de ce coffret révèlent parfaitement le génie de Bartok et la maîtrise de Boulez.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 présence, 25 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boulez dirige Bartòk (Coffret 8 CD) (CD)
Boulez rend présent l'art de Bartok en sa singularité musicale,
qui nous conduit dans des chemins insolites et des présences
délicates, une fine lucidité de proximités esthétiques instrumentales.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


22 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 BARTOK: l'essentiel par un chef d'orchestre qu'il l'aime, 13 janvier 2010
Par 
KANTATEN (Alpha du Centaure) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boulez dirige Bartòk (Coffret 8 CD) (CD)
L'essentiel est écrit lorsqu'on sait que le très méticuleux Pierre BOULEZ aime la musique de BARTOK. Tout y est, fougue,sens du détail, respect du rythme particulier de cette musique, de ses tonalités et de son étrangeté envoûtante et parfois syncopée.
BOULEZ, en fin ryhtmicien suit la partition au cordeau et donne à celle ci un élan vital qu'aurait sans doute aimer BARTOK, tout en en révélant les couleurs subtiles et complexe de la pâte sonore.
L'orchestre est aux ordres avec complicité.
Une réussite. Je ne m'en lasse pas.
Un vrai bonheur.Chaudement recommandé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 boulez bartok, 14 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Boulez dirige Bartòk (Coffret 8 CD) (CD)
ils sont fait l'un pour l'autre
on aime ou pas le tumulte
mais on doit se dire que c'est dommage de ne pas assister à un concert de ce grand chef d'orchestre
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit