undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

6
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Evangelion
Format: CDModifier
Prix:19,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 25 août 2009
Le dernier méfait de Behemoth vient d'arriver sur nos platines.
Malgré une pochette qui bouleverse les iconographies habituelles du groupe, Behemoth au niveau musical, reste fidèle à son style et nous délivre un Metal bien agressif mais parfaitement maîtrisé. La mélodie parvient toujours à trouver sa place au détour d'un solo, d'un break, d'une ligne de chant. Mais le groupe ne joue pas constamment à fond, Behemoth sait aussi jouer sur les ambiances et alourdir le tempo comme sur "Alas, Lord is upon me" ou sur le superbe "Lucifer" qui clôt cet album. Un titre un peu inhabituel pour le groupe de par sa durée (8 minutes). Ce titre, chanté en polonais, est, à mon avis, la pièce maîtresse de l'album.

Nergal, dont le chant est toujours aussi puissant est épaulé par Orion (basse - non, ce n'est pas moi) et Inferno (batterie), peut-être l'un des meilleurs batteurs actuels dans le genre.
Comme à chaque fois avec Behemoth, chaque texte est expliqué et détaillé. Textes toujours très recherchés. Vous en connaissez beaucoup, des groupes de Metal (extrême ou pas) qui citent Sartre, Proust ou Genet ?

P.S : Numéro 1 des ventes en Pologne, la semaine de sa sortie. Vous le croyez, ça ?
Imaginez la même chose en France... Non, excusez-moi, ce n'est pas imaginable. Et puis, ça ferait un peu tâche à côté du dernier cd de Patrick Sébastien ou celui de la dernière nouvelle star en vogue. Tout comme pour le gouvernement, on a malheureusement les "artistes" que l'on mérite.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 septembre 2009
Non, rassurez-vous, Behemoth ne se sont pas mis à faire du Britney.

Le morceau d'ouverture donne le ton, c'est du pur Behemoth, avec un riff implacable, une batterie incroyable, des leads impeccables.

Une fois de plus, ils nous sortent un album d'une puissance phénoménale, avec de la brutalité, mais aussi de la mélodie, et des morceaux un peu plus lents.

Dans l'ensemble, c'est assez varié, et il ne ressemble pas forcément au précédent, il faut un petit temps pour l'apprécier pleinement.

Ah, et la production est très bonne, très claire. Bien meilleure que sur The Apostasy je trouve (maintenant quand je le réécoute, je le trouve assez "étouffé").
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 30 août 2009
Behemoth, groupe polonais de black-metal viennent de sortir un skud doté d'une production en béton armé et d'une musique non moins dure mais dotés pourtant de parties mélodiques forts appréciables. Ce skud au doux nom d'"Evangelion" n'est pas là pour nous parler d'évangile mais pour nous distiller un black-metal des plus guérriers qui soit ! La voix toute en dureté de Nergal sied parfaitement à la musique du groupe. Les premières secondes de chaque pistes sont un pur régal pour des oreilles habituées comme les miennes. L'on peut meme entendre au tout début du titre "He Who Breeds Pestilence" des cris lugubres de corbeaux, dont un est en photo dans le livret très bien réalisé et avec des illustrations forts réussis. Les guitares sont plus rugissantes que jamais ! Parlons un peu des pistes : les 35 premières secondes du titre "Lucifer" me font penser à une marche guérrière sur lequel planerait un lucifer venu donner sa bénédiction (heavenly-voices perceptibles. Un chef d'oeuvre de black-metal, tout simplement !
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 11 décembre 2011
LE PRODUIT EST ARRIVE EN BON ÉTAT ET LE DÉLAIS A BIEN ÉTÉ RESPECTE J AI DÉJÀ COMMANDE PAR LE BIAIS DE CE VENDEUR ET JAMAIS EU DE PROBLÈME JE VOUS LE RECOMMANDE IL EST SERIEUX
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 octobre 2009
Tout commence calmement, avec une petite intro où monsieur Nergal (quelle voix putain !!!) chantonne puis monsieur Inferno envoie son rythme infernal. Et c'est partis pour 45 minutes de bonheur! Les titres passent a une vitesse pas possible. 45 minutes? Déjà?

Behemoth a su rester dans la continuité des précédents, sans pour autant calquer simplement ce qui avait fait leur sucés(cf Metallica "Death Magnetic"?). Ils ont rajouté ce petit plus malsain qui rend cet album fabuleux.

Les riffs sont assassins, les blasts toujours aussi inimaginable, et cette ambiance. Regardez le clip de "Ov Fire and the Void" vous comprendrez! C'est le titre le plus lent, lourd et malsain de l'album. Je passe aussi en revue le magnifique "Shemhamforash" qui donne tout simplement le besoin de gueuler pendant les "refrains". Et puis "Transmigrating Beyond Realms Ov Amenti"! Et aussi "Daimonos" où tu ne peux que gueuler aussi! Et "He Who Breeds Pestilence"! Et
"Lucifer" !!! Bref, que des tubes!

Coté livret, Behemoth nous fait tout autant rever. Les paroles sont soignesements accompagnées de commentaires ainsi que de citations, pour comprendre encore plus la demarche philosophique des Polaks. Et cette photo au centre du livret! Une merveille! Comme toute ses cousines reparties dans le livret.
Le DVD est un studio report d'une qualité parfaite. Le groupe se livre sur la fabrication de l'album de A à Z, de l'enregistrement demo à la session photo, tout est passé au crible. Nergal, toujours détendu et agréable explique calmement ce qu'est Behemoth (putain ce charisme !!).

Bref, pour faire simple et pour me citer moi même "Merde mais il est bandant ce putain d'album"! N'hésitez plus, succombez a la tentation!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Trouver un mauvais album dans la foisonnante discographie de BEHEMOTH relève de la gageure. Tout au plus, on peut s'amuser évaluer chaque sortie en termes d'exécution et de production et "Evangelion" se classera dans le dessus du panier. Comme à l'accoutumée, le groupe livre son Death Metal avec un professionnalisme sans défaut, une maîtrise technique totale. C'est massif, c'est rapide, c'est brutal, c'est technique, bien évidemment blasphématoire. Ceux qui aiment déjà se délecteront. Ceux qui reprochent au groupe son manque de renouvellement ne changeront pas d'avis. Peut-être qu'un peu plus de contrastes dans le tempo ou dans les ambiances permettrait à BEHEMOTH d'atteindre des sphères tout aussi intenses mais plus variées.
Alain Lavanne
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
The Satanist
The Satanist de Behemoth (CD - 2014)

Demigod deluxe edition
Demigod deluxe edition de Behemoth (CD - 2011)

Satanica
Satanica de Behemoth (CD - 2015)