Commentaires en ligne


22 évaluations
5 étoiles:
 (8)
4 étoiles:
 (10)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Moins heavy peut etre que prévu mais terriblement inventif et addictif
Voici donc le tant attendu troisième album des Arctic Monkeys, produit par Josh Homme (QOTSA) et James Ford. Il a été enregistré à Los Angeles avec Josh Homme puis à Brooklyn avec James Ford (producteur de l'album précédent, des Klaxons et des Last Shadow Puppets).

Suite aux déclarations du groupe...
Publié le 25 août 2009 par crew.koos

versus
1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 bon , sans plus
Album un peu décevant au vu des critiques élogieuses qu'il a récolté.

C'est sympa mais un peu mou, rien de transcendant, pas mauvais non plus mais bon...
cet album ne provoque rien de particulier.

On est bien loin de la classe absolue et du lyrisme de Last Shadow Puppets.
Et si Turner lâchait les Monkeys pour se...
Publié le 18 octobre 2009 par moi moi


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Moins heavy peut etre que prévu mais terriblement inventif et addictif, 25 août 2009
Par 
crew.koos (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Humbug (CD)
Voici donc le tant attendu troisième album des Arctic Monkeys, produit par Josh Homme (QOTSA) et James Ford. Il a été enregistré à Los Angeles avec Josh Homme puis à Brooklyn avec James Ford (producteur de l'album précédent, des Klaxons et des Last Shadow Puppets).

Suite aux déclarations du groupe dernièrement et au choix de Josh Homme aux manettes, on pouvait s'attendre à un album particulièrement épique et heavy (mais quoi d'étonnant pour ceux qui, comme moi, furent captivés dès leurs débuts par le surpuissant Oh My God ?). Pourtant après quelques écoutes, ce n'est peut être pas forcément cette direction qui a finalement été retenue par le groupe mais bien plus un accent particulier sur des chansons plus calmes et plus cabossées sans doute que des hymnes pour stade dont le groupe s'était fait une spécialité jusqu'à maintenant. Faut-il y voir là l'influence du leader des QOTSA ? peut etre un peu mais il ne faudrait surtout pas perdre de vue que les Monkeys ont une personnalité et une expérience bien à eux.

Oui, Cornerstone, Secret Door, Fire and the Thud, Dance Little Liar ou encore The Jeweller's Hand sont loin d'être des titres survitaminés et bondissants comme seuls les Artic Monkeys savent en trousser, mais il n'en demeure pas moins que cette relative nouveauté dans l'écriture porte, à n'en point douter, la patte irrésistible d'Alex Turner et que c'est un plaisir de voir que ce groupe, loin de rester sur ses acquis sait se renouveller à chaque album sans rien perdre de ce qui fait son charme depuis le début.

Que les fans se rassurent, ils trouveront leur peusant de choeur à hurler dans les stades avec les surpuissants Crying Lightning, Dangerous Animals et, mais çà reste un avis qui n'engage que moi, l'imparrable Pretty Visitors.

En résumé, les Artics Monkeys savent, comme ils nous l'avaient déja prouvé par le passé, se renouveller en puissant à diverses sources d'inspiration parfaitement digérées, sans pour autant abandonner les fondamentaux qui ont fait leur succès. Une réussite !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Testostérone et tradition., 14 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Humbug (CD)
Ah!... Des gros riffs qui tâchent associés à des mélodies dans la tradition de celles des songwriters pop du nord de l'Angleterre, des thématiques qui fleurent bon l'angoisse de cette fin d'adolescence, une production parfaite, rien de travers: bref, les Arctic Monkeys ont trouvé leur terrain, leur son, leur style et ils le font avec une personnalité certaine.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Toujours exceptionnel, 31 janvier 2011
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Humbug (CD)
J'ai longuement attendu cet album, étant devenu fan de ce groupe après une écoute hasardeuse.
Mitigé lors de ma toute première écouter, j'ai rapidement su apprécié les différentes chansons proposées, qui sont au final aussi bien les unes que les autres. Chaque écoute est un petit bonheur.
Le seul bémol que je pourrais imputer à ce disque est qu'il a une fin, il va donc falloir attendre avant le prochain et j'en trépigne déjà d'impatience.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Changement de cap, 23 juillet 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Humbug (CD)
Catapultés dans le peloton des groupes britanniques essentiels de la décennie par des hordes de fans déchaînés, c'est peu dire que ce troisième album des Arctic Monkeys était ardemment attendu. Surtout depuis l'annonce de la présence de Josh Homme derrière la console sur la majorité des morceaux.
Avec un parcours quasi-immaculé mais relativement étroit, il était désormais obligatoire pour le groupe de tout remettre en question afin d'aller de l'avant et éviter la redite. Il aurait été plutôt décevant de retrouver ici la même recette que sur les deux premiers (très bons) albums ainsi que leurs quelques EPs. La diffusion du premier single "Crying Lightning" leva bien vite toute appréhension. Nouveau son, nouvelle veine mélodique et surtout une atmosphère bien loin des ambiances électriques et tendues habituelle. Un son gras, chaud et une chape mélancolique sert de base à ce titre complètement déroutant. Il aura d'ailleurs fallut des dizaines d'écoutes pour apprivoiser ce nouvel univers et comprendre où voulait nous mener Alex Turner. Une fois ce pas franchit, la compréhension de "Humbug" se fait plus facilement.
Exit donc les tubes dansants où la verve unique de Turner taillait un costard aux demeurés de sa génération. Humbug est plus abouti, travaillé et ciselé. On sent que le groupe a poli ses mélodies et ses arrangements pour tenter un album plus réfléchi. Fini l'urgence. Et le résultat s'avère raté parfois, admirable souvent.
Un constat saute tout de suite aux oreilles: cette nouvelle direction musicale se marie difficilement avec la vitesse autrefois coutumière du groupe, les morceaux les plus faibles de l'album étant les plus rapides ("Potion Approchoaching", "Dangerous Animals"). Seul "Pretty Visitors", au tempo alternant couplets rapides et incisifs et refrains lents et chaloupés, s'en sort dans ce registre.
Car Humbug est avant tout un disque de ballades mi-tempo. Et de putains de ballades d'ailleurs! On sent que la parenthèse Last Shadow Puppets a développé un nouveau sens mélodique chez Turner, une nouvelle sensibilité. Les frissons éprouvés à l'écoute de "Secret Door" ou de "Cornerstone" ne trompent pas: ce gamin, énervant de talent, devient petit à petit un compositeur hors pair. L'aspect psychédélique plombé de la première et le romantisme désenchanté de la deuxième dénotent une maturité incontestable. La face B de Humbug frise d'ailleurs la perfection. L'enchaînement des morceaux à partir de "Cornerstone" est admirable de consistance. La construction d'une ambiance épaisse et inquiétante, accentuée par les effets de production typiques de Josh Homme (basse ronflante, slide fantomatique...), a tout du coup de maître. On n'avait pas entendu telle maestria depuis l'excellent The Invisible Invasion de The Coral.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ce n'est pas à un jeune singe qu'on apprend à faire des grimaces, 19 octobre 2009
Par 
Pol Macqueron "polopicolo" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Humbug (CD)
Après deux albums de brit-pop-rock qui parlent directement aux jambes, les singes de l'Arctique reviennent dans un album nettement plus sage, au son lourd. La cause de ce changement? La présence de Josh Homme des Queens of the Stone Age.
C'est pourtant James Ford (producteur du précédent album) qui ouvre la danse avec My Propeller, une des meilleures chansons de l'album, sur un son déjà Josh-Hommien. Le son est lancé tout de suite: il va y avoir des basses, des grosses guitares, mais le tout sera plus ambiant que dansant. Par la suite, on retrouvera James Ford sur Secret Door, bonne chanson mais qui dépareille un peu du reste de l'album tant Josh Homme s'est emparé de l'album.
Du son Queens of the Stone Age, Josh Homme apporte l'énervement contenu, le côté heavy de heavy metal, mais pas le côté metal (on lui en est reconnaissant). Et étonnamment, les jeunots de Arctic Monkeys adoptent très bien ce son, d'autant que la voix d'Alex Turner vient apporter de la pop dans ce mélange, une douceur dans un son brutal, un souffle de vent dans un désert aride.
Les compositions sont au poil, on reprend assez rapidement certaines chansons en choeur, on sent que les singes se sont faits extrêmement plaisir, et ça se transmet lors de l'écoute.
Sur la chanson d'ouverture, James Ford avait fait du Josh Homme, il est donc parfaitement normal que l'album se conclue par une production Josh Homme rappelant James Ford: The Jeweller's Hands est un petit bijou.
Entre temps, on aura eu la chance d'entendre Alison Mosshart des Kills sur le très très très bon morceau The Fire and the Thud, mais aussi un millier de petits détails qui rendent cet album assez passionnant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un grand cru, 26 janvier 2010
Par 
Absolute (Strasbourg, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Humbug (Téléchargement MP3)
Je n'accroche pas trop avec les titres un peu bourrins, mais l'album recèle quelques merveilles, notamment Secret Door, Cornerstone et Dance Little Liar qui sortent un peu du registre habituel du groupe. Preuve que les Arctic Monkeys ont gagné en maturité ? En tous les cas, ce tournant musical fera le bonheur des uns (comme moi donc !) et le malheur des autres...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Du grand Arctic Monkeys, 7 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Humbug (Téléchargement MP3)
Encore des titres d'anthologie dans cet album de AM que j'ai eu envie de découvrir après avoir vu les AM en concerts
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Briseurs de glace, 7 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Humbug (CD)
Avec Humbug, la bande d'Alex Turner a donné une nouvelle résonnance à la musique des Artic Monkeys. L'évolution porte sur l'écrin de la musique, plus soyeux, plus classieux que sur les deux premiers albums. On va plus du coté de The Last Shadow Puppets, voir même de Franz Ferdinand (du Label Domino également). Alors, Alex Turner crooner ? Pas encore mais la route d'une maturité assumée qui fait la nique aux trublions qu'étaient les Artic Monkeys à leur début. L'album est extrêmement puissant avec des hits qui s'enchainent. Aucune baisse de régime et les variations rythmiques ne font que souligner la capacité du groupe à naviguer sur tous les flows. Leur talent est juste époustouflant, de la maîtrise instrumentale aux arrangements parfaits. Il est rare de pouvoir dire d'un groupe de pop, que le son de la batterie est unique. Ici, c'est le cas. De même pour les guitares qui se conjuguent, se mêlent et s'engouffrent comme le vent le long des falaises au point de vous faire perdre l'équilibre. Un album magistral d'un grand groupe de Rock.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bonne blague ..., 27 septembre 2009
Par 
Lester Gangbangs - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Humbug (CD)
Les Arctic Monkeys sont un groupe sympathique. Quatre jeunes nerds vomis du néant et qui par les grâces conjuguées de MySpace et du mp3, sont très vite passés en trois ans de leur cave de répète à la tête d'affiche des festivals européens.
Un band à guitares, avec des titres rappelant les premiers Buzzcocks ou Costello, plus quelques brûlots énervés venus du punk US un peu bêta (Green Day, Offspring ...). Un groupe donc sympathique mais pas vraiment révolutionnaire, loin de là... Il leur manquait un son et des chansons, des morceaux dont l'écoute marquent et qui restent dans la mémoire.
Le son, ils l'ont trouvé avec l'aide de Josh Homme, Queen of the Stone Age en chef, à la production. Et l'évolution est frappante, et déboussole apparemment quelques fans. La musique et les ambiances sont plus retenues, plus lentes, plus posées. Plus adultes et plus matures on dira. Les Arctic Monkeys grandissent (et apprennent) vite.
Et il y a dans ce « Humbug » des titres réussis : « Crybing Lightning », « Dangerous Animals », « Secret Door », la belle ballade « Cornerstone », « Potion Approaching » (qui recycle un vieux riff des Kinks), « Pretty Visitors » (avec la mélodie de « The Rip-off » empruntée à T.Rex) ou « The Jeweller's Hands » (qui a par moments de faux airs de « A Girl Like You » d'Edwin Collins).
Reste qu'il manque aux Monkeys un morceau d'anthologie, un de ces titres qui marquent leur temps comme « Smells Like Teen Spirit », « Creep », « Seven Nation Army » ... et définissent les leaders musicaux d'une époque.
Au vu des progrès accomplis par les Arctic Monkeys, cela ne saurait tarder ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Your Arsenal part 2, 28 août 2009
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Humbug (CD)
Si vous avez aimé les deux précédents albums du groupe ,nul doute que vous aimerez ce dernier...Bien que le tempo se soit ralentit un peu ,malgré la production de Josh Homme(QOTSA),ce qui frappe a l'ecoute de cet album c'est le mimétisme qu'Alex Turner utilise pour chanter comme Morrissey et des titres comme "Cornerstone"et "Dance little liar" semblent tout droit sortis des vieux albums du MOZ....
Sur "Your Arsenal" ,Morrissey s'etait entouré a la production du fameux Mick Ronson qui avait su conjuguer les moments électriques aux emotions fortes...Il en est donc de meme pour ce nouvel album des prolifiques Arctic Monkeys qui ont pris de la maturité et de l'envergure ,grace a la parenthèse récréative de Turner avec ses "Last of the Shadow Puppets"et sa plongée dans la pop 70's.Ici pas d'envol de cordes mais une pop électrique mesurée avec quelques choeurs et un savoir faire dans l'ecriture qui fait de ces Monkeys avec The CORAL des valeurs sures de la pop anglo-saxonne....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Humbug
Humbug de Arctic Monkeys (CD - 2009)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit