Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un couple bengali, 4 novembre 2010
Par 
Pèire Cotó (Occitània) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La grande cité (DVD)
Mahanagar peut se traduire aussi par La Grande Ville, il s'agit bien sûr de Calcutta. Ce film qui se passe dans la vie moderne est moins nostalgique que d'autres de Satyajit Ray. La nostalgie des valeurs anciennes (ici machistes et familiales et non pas aristocratiques) existe, mais elle est représentée par les personnages périphériques, le rôle principal et qui conduit à nos yeux la narration est celui d'une jeune femme qui choisit de travailler, au départ par nécessité économique, ensuite parce qu'elle y trouve un certain épanouissement personnel. Les autres membres de la famille, mari, beaux-parents, fils sont attachés à la coutume de la femme au foyer et exercent diverses pressions.

Nous ne pouvons voir ce film de la même manière qu'un Indien et notre attention est attirée par les aspects du mode de vie et de la mentalité. Qui a quelques connaissances anthropologiques ou simplement voyagé s'aperçoit que le Bengale (puisque S. Ray est bengali) connaît une domination des hommes sur les femmes nettement moindre que l'Inde du Nord-Ouest, mais plus grande, bien entendu, qu'en Europe occidentale, encore qu'il faille tenir compte du fait qu'on est dans la classe moyenne et d'autre part que la situation a peut-être empiré depuis. Le film est clairement féministe dans son discours et certains hommes, le beau-père en particulier, ne sont pas flattés, manquant du caractère et de la dignité que suppose leur rôle dominant dans la famille. Le regard qui se dégage est plutôt optimiste, notamment parce que nous suivons d'abord cette jeune femme conquérante et dotée de beaucoup de qualités, en plus du charme et de la beauté. Justement, cette héroïne peut paraître un peu trop idéale, ce qui risque d'affaiblir la démonstration. Dans les interstices des règles coutumières, de la hiérarchie entre les sexes, l'amour arrive à se glisser, c'est un autre film conducteur, mais je n'en dis pas plus. Quelque exotique pour nous que soit le Bengale, les thèmes traités n'ont rien d'étranger à nos expériences ni d'inactuel, d'autant plus que le spectacle de certaines populations immigrées nous rapproche des relations entre les sexes que décrit le film.

Madhabi Mukherjee, qui tient le rôle de la jeune femme, avait 21 ans à l'époque du tournage et son beau visage calme et énergique sait exprimer les nuances des sentiments, les compromis et les habiletés qui permettent à l'héroïne de désarmer les hommes, alors que dans le rôle ingrat du mari, Anil Chatterjee compose un personnage inquiet et un peu dépressif. Le patron extraverti, habile et ondoyant paraît un peu plus conventionnel.

Le film est dans un noir et blanc un peu terne, qui n'a pas l'aspect luisant et contrasté de l'image de beaucoup de films occidentaux. Rien donc d'immédiatement séduisant; une certaine lenteur, habituelle chez Ray et qui ne pèse que sur la première demi-heure, risque de rebuter certains spectateurs. D'un point de vue technique, la présence de rayures lumineuses et autres marques d'usure de la pellicule indique une restauration très discrète, ce dont on ne se plaint pas. Pas de bonus, pas de titrage des chapitres dans cette édition.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La grande cité
La grande cité de Satyajit Ray (DVD - 2009)
EUR 17,34
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit