Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Fievre Sur Anatahan
Perhaps it is tempting to say that von Sternberg's last film, "Saga Of Anatahan" is the sum of its lacking parts, or at least, the sum of its contingencies. Made rather cheaply, it is shot in a studio, without the costly cachet of location shooting (although to say that the film is in ways a thrown-together, poverty row production is entirely inaccurate). The film...
Publié le 27 janvier 2012 par Mr. H. C. Orr

versus
2.0 étoiles sur 5 sous titres en blanc sur blanc
Le problème avec cette édition en VOST français, c'est que pour un film ancien en noir et blanc, les sous-titres sont en blanc - sans fond. Donc illisibles 50% du temps, dès que le bas de l'écran comporte du blanc - correspondant à l'image.
On se croirait 50 ans en arrière aux tous débuts de la TV en noir & blanc...
Publié il y a 8 mois par oplng


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Fievre Sur Anatahan, 27 janvier 2012
Par 
Mr. H. C. Orr (England) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fièvre sur Anatahan (DVD)
Perhaps it is tempting to say that von Sternberg's last film, "Saga Of Anatahan" is the sum of its lacking parts, or at least, the sum of its contingencies. Made rather cheaply, it is shot in a studio, without the costly cachet of location shooting (although to say that the film is in ways a thrown-together, poverty row production is entirely inaccurate). The film spectaculalrly backs this up with another non-sequiter, namely Sternberg's own narration. These factors create the sense of a film created in the vacuum of an auteur's own mind, not least because von Sternberg wrote the screenplay and photographed the film, in addition to directing it. The distance between his lack of knowing Japanese and his own sombre spoken words, along with his beautiful compositional sense and a piquant musical score, creates an extraordinarily melancholic film. Like all artists of note he turns any awkwardness into his own vision, and brings to the forefront the films real themes concerning human cruelty, lust, and greed.

The very final image of the film is a view of mysterious Anatahan, but reminds me of the those introductory shots of Mount Fuji in so many Japanese films, such as those made by Shochiku. Subtlely it reminds us that Anatahan at once has taken so much out of even those who have returned, and yet Anatahan is a kind of non-place, located only as a backdrop, a state of mind, as a postcard to a place that man created in his mind and no one would wish to visit in reality.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 sous titres en blanc sur blanc, 24 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fièvre sur Anatahan (DVD)
Le problème avec cette édition en VOST français, c'est que pour un film ancien en noir et blanc, les sous-titres sont en blanc - sans fond. Donc illisibles 50% du temps, dès que le bas de l'écran comporte du blanc - correspondant à l'image.
On se croirait 50 ans en arrière aux tous débuts de la TV en noir & blanc.
Pour une édition qui date de 2009, c'est plutôt nul.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Au firmament, 8 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fièvre sur Anatahan (DVD)
Anatahan est le plus beau film du monde. L'homme y est décrit à la perfection. Le désir, la tentation, le pouvoir, le sexe, tout se mêle et s'emmêle dans un vertige des sens inouï. Von Sternberg signe là son épitaphe. Un grand film maudit (et on ne comprend pas pourquoi) qui n'est jamais cité ou si rarement car il s'agit bien là d'une leçon de cinéma.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Fièvre sur Anatahan, 26 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fièvre sur Anatahan (DVD)
Ce film raconte l'histoire de rescapés d'un bateau japonais en 1944 qui parviennent sur une île habitée par un couple de japonais mais, la vie ne se déroule pas si simplement entre ces japonais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 La femme et les pantins, 11 novembre 2012
Par 
zybine, amateur éclairé (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fièvre sur Anatahan (DVD)
C'est peu dire que ce dernier film de Joseph Von Sternberg présente toutes les caractéristiques de la curiosité. Ecrit, photographié et mis en scène par l'auteur, le film a été tourné dans des studios de Kyôto, avec des acteurs japonais, lesquels s'expriment en leur langue mais sont "doublés" par une voix off (de von Sternberg) qui raconte l'histoire et présente ses péripéties à la première personne du pluriel.
Difficile de faire plus personnel donc que cette oeuvre où Sternberg joue tous les rôles et où, selon la formule consacrée, il livre son testament et résume, amplifie et dépasse toutes ses oeuvres antérieures.
Le thème est totalement Sternbergien : c'est celui de la femme manipulatrice, ici saisi dans son expression la plus barbare ou primitive puisqu'aux palais russes ou aux salons shanghaïens succède une île nue, peuplée d'une troupe de Robinsons tenus de longues années durant à l'écart de la civilisation. La forme est, elle, plus classique et moins formaliste qu'à l'accoutumée : la pauvreté des moyens l'explique sans doute. On notera aussi que, cause ou conséquence de cette relative faiblsse de la direction artistique, le récit est mené à rythme plus soutenu et avec moins de temps morts que dans ses classiques hollywoodiens. Sternberg a pu s'appuyer sur une excellente interprétation de sa troupe de comédiens japonais, au sein de laquelle, naturellement, Akemi Negishi brille de tous les feux. Quelle sensualité ! Quelle présence ! On peut la retrouver dans plusieurs films de Kurosawa (mais jamais avec un tel sex-appeal).

PS : DVD de qualité très médicocre : images parfois voilées et sous-titrage calamiteux. Comme le son est exécrable, il est parfois difficile de suivre les dialogues et le commentaire, même pour qui maîtrise l'anglais et le japonais. L'éditeur s'excuse même dans une planche qui précède le générique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Fièvre sur Anatahan
Fièvre sur Anatahan de Josef von Sternberg (DVD - 2009)
EUR 17,18
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit