undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Toys Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles16
3,8 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:13,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Encore qu'il soit inutile de vanter ou dénigrer son talent, Emilie Simon nous gratifie d'un album roboratif en complet décalage avec ses précédents opus et l'actualité tout court ; Ecoutons plutôt "Nothing To Do With You".. Que doivent en penser Bush ou Lauper ? Bowie, Depeche Mode ou Bronski Beat !? Nous l'apprendrons peut-être au détour d'une interview ?.. Mlle Simon quant à elle assume leur héritage musicale ! Dire que la demoiselle pille les autres, il n'y a qu'un pas que nous ne franchirons pas !.. Ces nombreuses références sont un hommage à la musique qui a bercé son enfance.. Elle traverse allègrement les océans et les époques, mais n'est-ce pas le rôle de la musique que nous faire voyager dans le temps et l'espace!?. La chanteuse sur-vitaminée peut agacer de même la batterie pesante, mais en ses temps de disette spirituelle, nous goûterons les magnifiques parties instrumentales et vocales dont elle a le secret*, reminiscences pop, classique et même baroque à la Monteverdi qui ponctue le 1er morceau >4:08.. Oublions les j'aime ou je n'aime pas à l'emporte pièce, et attardons-nous plutôt sur ce qui fait la singularité de cette chanteuse ! The Big Machine ne dévoile ses richesses qu'à l'auditeur sensible et attentif.. Nous savourerons ses refrains jubilatoires quand bien même la partition ne recèle ni trésors comme "le vieil amant" ou la "Rose hybride de thé" ni grandiose développement instrumentale comme dans "Il pleut", "Swimming" ou le sublime "En cendres"..

* quelques mesures ou la fée nous enchante dans ce patchwork musical (dé)cousu mais néanmoins vibrant :
Rainbow >2:47..
Dreamland >2:01.. >3:39.. >4:01.. (hommage à Monteverdi)
Nothing To Do With You (hommage à Kate Bush)
Chinatown >0:08.. >1:40.. (hommage à Depeche Mode et aux années 80)
Ballad of the big machine >1:28.. >1:55.. >3:17.. & >5:08.. (la plus lyrique en hommage à l'univers de Tim (Burton) et au cabaret)
the Cycle >0:33.. anymore..
Closer >0:49.. >2:09..
The Devil At My Door >3:04..
Rocket To The Moon >0:23.. (hommage au Berstein de WSS ou alphaville!?)
Fools Like Us (hommage à son album Végétal!? lol)
The Way I See You >0:33..
This Is Your World (bof bof hommage au Roger Waters de The Wall!?)
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2010
Mais non! Emilie Simon est une artiste en marche, et ceux qui regrettent son évolution et voudrait la congeler dans le style de ses premiers (excellents) disques sont les fossoyeurs de la chanson française (oui, même chantée en anglais), ceux qui cimentent la chape de plomb recouvrant la chanson française depuis des décennies.
Emilie a pris des risques, le premier étant donc de chanter en anglais, ce qui allait automatiquement susciter l'ire en son pays. Le deuxième était de se faire plaisir en étalant en plein jour des influences qu'elle n'a par ailleurs jamais cachées - la grande surprise pour ma part étant qu'elle en ait les capacités vocales. J'avais jusqu'ici considéré Emilie comme une excellente musicienne chantant un peu par hasard, timidement, parce que ses chansons étaient si personelles que personne d'autre ne pouvait les chanter à sa place; Mea culpa: soit elle en avait gardé sous la pédale, soit elle a fait d'énormes progrès en chant, mais ici la performance vocale est ahurissante. Alors oui l'influence Kate Bush ressort enfin, mais on est loin du copié-collé blamé par certains qui n'ont sans doute que prêté une oreille distraite au disque, ou bien se contentent de répéter ce qu'ils ont lu de-ci de-là. Emilie s'est emparée très naturellement d'une atmosphère vocale, et l'applique à SON univers, avec talent et conviction. Au final, on est dans l'inspiration, dans tous les sens du terme.
J'ai attendu plusieurs mois pour chroniquer cet album, et bien m'en a pris: je m'en suis doucement imprégné et il tourne toujours sur mes platines, j'y découvre encore de nombreux détails attachants et raffinés - au départ, j'avais été un peu déconcerté par la rythmique un peu lourde à priori, et le parti-pris d'un mixage "clair", mais ce choix artistique tient la route sur la durée, et les compositions se révèlent parmi les meilleures de l'artiste.
Emilie est toujours en route, et tant pis pour ceux qui restent sur le bord du chemin.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2010
OH LA LA MOI QUI DECOUVRE UN ALBUM SURPRENANT TRES MUSICAL AVEC DES MELODIES SUBLIMES (INFLUENCES KATE BUSH, DEPECHE MODE, INDOCHINE, OU INFLUENCE DAVID BOWIE.... SI SI)
BREF UNE VOIX QUI EST TOUT EN ELEGANCE ET SUBTILITE, ENERGIQUE, DES MELODIES ENTRAINANTES QUI DEBORDE D IMAGINATION (EFFET MIKA)
CHAQUE CHANSON EST UN VOYAGE UN CHARME
A ECOUTER SANS MODERATION
EMILIE TU AS TOUT COMPOSE PAR TOI MEME, BRAVO QUEL TALENT... UNE FUTURE GRANDE ET L AVENIR DE LA MUSIQUE FRANCAISE NI PLUS NI MOINS
EMOUVANT ET TOUCHANT... L ALBUM IDEAL POUR 2010
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2010
Certes, les fans de la première heures pourront regretter l'absence de chansons en français car il est très différent de ce qu'elle a fait avant.
La voix d'Emilie a changé en bien car elle ose plus chanter fort et aller dans les aigus et ensuite les graves.
Elle joue vraiment avec sa voix et on sent qu'elle a dû s'amuser en enregistrant son album.
Mention spéciale à Chinatowm, Closer et The Cycle.
Il n'y a en fait aucune chanson qui soit mauvaise.
Si vous aimez l'électro et Kate Bush courez acheter cet album !!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2014
à mon goût le plus travaillé et inventif de sa production. la "grosse machine" restera avec son album "frankie" le top de sa composition.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2013
Rien à redire sur cette commande ! Plutôt rapide, très bien emballée et le CD était nickel. :)
Je regrette pas du tout !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2010
Ok on dirait Kate Bush... et bla bla bla... Bref, Emilie a très bien travaillé. Et pour ceux qui n'aiment pas eh ben Quiet... ou patientez en silence jusqu'à l'arrivée du prochain Kate Bush (pour 2010 parait-il).
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 janvier 2010
Bon, n'en déplaise aux mal lunés, c'est un bijou. Kate Bush sûrement mais en tellement mieux que ses derniers albums (The Red Shoes et le dernier dont je ne me souviens même plus). The Devil At My Door est à l'échelle de Running Up That Hill, ce qui est exceptionnel.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pourquoi vouloir à tout prix faire référence à des influences musicales ou vocales pour décrire ce album bijou.

Renouvellement total, elle brise les codes qu'elle a elle même établi avec ses précédents albums. J'ai fait au moins une dizaine d'écoutes pendant quelques mois. J'ai eu beaucoup de mal a accroché sur cet album après avoir adoré les précédents tellement l'écart semblait important, mais à bien y regardé / écouté on retrouve les ingrédients qui font de sa musique un style unique : micro détail et bruitage, rupture de rythmes, mélodies anti-conventionnelles, voix envoutante avec des effets studios bien sentis...ce qui nous donne finalement un rendu très contemporain sur cet album (et non une référence aux années 80 comme j'ai pu le lire ça et là)

Il faut noter une progression hallucinante de ces capacités vocales, bien en place déjà dans son live à l'Olympia. Cet album est d'une très grande homogénéité dans les titres, mélodies/voix revigorantes, les chansons se bonifient au fil des écoutes mais impérativement sur du matériel hifi plutôt audiophile, sinon le message musical reste assez brouillon.

Je regrette juste un peu l'aspect dépouillé et touchant piano/voix/cordes...c'est bien pour ça que je mette à nouveau sur Vegetal.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2009
Mais où est passée l'Emilie que j'aime temps, celle qui nous surprend par ses mélodies entêtantes et ses orchestrations audacieuses ? S'il s'agit de faire du Kate Bush, je préfère encore l'original. Et quel dommage qu'elle n'ait choisi que l'anglais, elle dans la bouche de qui les mots en français sont si jolis ! Allez, je mets ça sur le compte d'une volonté de toucher le grand public du monde entier ...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,99 €
13,99 €
6,99 €