undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

26
3,8 sur 5 étoiles
Les 3 royaumes
Format: DVDModifier
Prix:13,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

42 sur 47 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 septembre 2009
La version intégrale vaudra le détour. Amputé de près de 2 heures à sa sortie en France, la version de plus de 4 heures mérite d'attendre, pour les plus pressés : FONCEZ. Superbe film de John Woo, le plus achevé. Les prises de vues, le son, les costumes et l'Histoire c'est simplement fabuleux. Les acteurs ont été choisi en conséquence, ils sont les héros, les guerriers d'un temps révolu.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Fondée sur une situation réelle, la bataille de la Falaise Rouge (lire "Les 36 stratagèmes" et "l'art de la guerre" de Sun-Tzu) John Woo filme un extraordinaire ballet guerrier où les scènes d'un épique à couper le souffle s'enchaînent avec des combats héroïques chorégraphiés de façon remarquable
Pour ma part, je reste bluffé par sa maitrise.
Sa façon de filmer les grandes scènes de bataille est tout bonnement exceptionnelle.La Bataille Navale rappelle, par sa puissance, la Bataille sur la glace d'Alexandre Nevsky.
C'est dommage de ne pas disposer de la version de 4 heures. Ceci étant, vous pouvez vous embarquer dans une des plus belles aventures qu'il ait été donné de voir.
Bluffant.
66 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
En 208 après J.-C., l’empereur Han Xiandi règne sur la Chine pourtant divisée en trois royaumes rivaux. L’ambitieux Premier ministre Cao Cao rêve de s’installer sur le trône d’un empire unifié, et se sert de Han Xiandi pour mener une guerre sans merci contre Shu, le royaume du sud-ouest dirigé par l’oncle de l’empereur, Liu Bei. Liu Bei dépêche Zhuge Liang, son conseiller militaire, comme émissaire au royaume de Wu pour tenter de convaincre le roi Sun Quan d’unir ses forces aux siennes. A Wu, Zhuge Liang rencontre le vice-roi Zhou Yu. Très vite, les deux hommes deviennent amis et concluent un pacte d’alliance.
Furieux d’apprendre que les deux royaumes se sont alliés, Cao Cao envoie une force de 800 000 soldats et 2 000 bateaux pour les écraser.

Après des années d’égarement du côté d’Hollywood John Woo est de retour ! Un double retour aux sources qui plus est puisqu’outre le retour au pays ce dernier s’associe à un retour aux origines de son cinéma avec la fresque historique chevaleresque.

John Woo n’a pas eu froid aux yeux puisqu’il s’attaque là à une des légendes les plus connues de Chine, La Guerre des 3 Royaumes, dont le récit correspond peu ou prou à ce qu’est chez nous la Guerre de Troie dans l’Iliade, mélange de faits réels et de fiction. Il nous livre une fresque sur l’art de la guerre où les techniques militaires se doivent d’être aussi belles qu’efficaces. Par exemple on assiste à l’échec d’une charge de cavalerie aveuglée par les reflets des rayons du soleil sur des boucliers dorés, ou bien à une technique reprenant le modèle d’une carapace de tortue qui se referme sur l’ennemi sans que ce dernier ne se soit aperçu du subterfuge. La guerre est donc tout autant un combat intellectuel qu’un combat de muscles et la caméra de Woo bouge avec virtuosité pour nous montrer le ballet des troupes adoptant chacune de leurs stratégies.

Les acteurs choisis sont connus comme Tony Leung (In the mood for love), Takeshi Kaneshiro (Le secret des poignards volants), Chang Chen (Tigre et dragon) et jouent fort bien.

Ce film appartient sans conteste aux plus grandes réussites du genre. La virtuosité et la diversité de scènes de combats faramineuses (le scénario s’articule autour de trois grandes batailles : Chang Ban, Sang Jian Kou et la fameuse bataille de la Falaise rouge, mettant en scène 2 000 bateaux et pour laquelle, outre des bassins gigantesques, fut construite une colline large comme deux stades de football et haute d’une douzaine de mètres surmontée d’une forteresse et d’une tour de guet) tiennent en haleine. Héroïsme, romantisme, esprit de sacrifice, tout y est ; en dépit d’un air de déjà-vu, Les 3 royaumes rassemble ainsi tous les ingrédients du succès, avec cerise sur le gâteau, un John Woo aux commandes que l’on n'avait pas vu aussi impliqué depuis longtemps. Le film dure deux fois moins de temps que la version sortie en Chine.

Mais... car il y a un mais... on regrettera que le spectateur s'aperçoive trop souvent des effets informatiques par trop visibles. En outre, si l'on reconnaît volontiers la dextérité technique, on aurait aimé des personnages un peu moins archétypaux et un peu plus de souffle poétique. Cela dit, ne boudons pas notre plaisir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce film en mandarin se passe en l'an 208 de notre ère et dès les premières images on peut se rendre compte que les chinois étaient déjà beaucoup trop nombreux à l'époque!

Cao Cao, premier ministre marron des Provinces du Nord en pince pour Sun Shangxiang, la trop belle moeuf de Zhou You, le général des armées du sud. Avec l'accord de l'empereur (le Fils Du Ciel) qu'il mène à la baguette, Cao Cao va attaquer avec 800 000 hommes et 2000 navires les royaumes du Sud. La bataille de La Falaise Rouge verra-t-elle le succès du premier ministre contre les alliés du Sud ou Cao Cao finira-t-il chocolat sans la belle Sun Shangxiang à la peau laiteuse ?

Le scénario est assez simple, voire simpliste. Mon gamin de cinq ans a pris le film en cours et l'a adoré:

"Ouais les catapultes avec les boulets en feu!"
"Woaw, toutes les flèches!"
"Tchac, la lance, transpercé!"

Il a vite compris que les bons c'étaient les sudistes et qu'à la fin de la bataille personne n'avait gagné. Donc si vous avez entre cinq et dix ans d'âge mental, ce film est fait pour vous!

Le film est tout public, par rapport à la cruauté et la violence d'un "Ran" d'Akiro Kurosawa (ou "Kagemusha", du même réalisateur), ici les chinois font un peu "petit bras": les scènes de combats sont trop chorégraphiées, frisant souvent le ridicule, le sang gicle un peu à la manière d'une fuite hydraulique sur un tracteur agricole, même pas une décapitation!

Visuellement c'est du très grand spectacle, les costumes et les paysages sont magnifiques (merci le numérique). La photographie, les couleurs sont sublimes, mais là ou Kurosawa est artistique, John Woo n'est qu'esthétique. Par moment le côté jeu vidéo kung-fu est un peu risible et nuit à la crédibilité du film qui ressemble plus à un "son et lumière" médiéval qu'à une réelle reconstitution historique.

On dirait que les acteurs ont été choisis pour le côté occidental de leur physique: Tony Leung, le héros principal, est le sosie de Daniel Gélin matiné d'un peu de Richard Berry pour le regard noir, l'acteur qui interprête Liu Beï est le clone de Pierre Arditi. Zhao Weï, l'actrice principale, est sublime et donne envie de chinoiser.

La musique (Mandarine Dream?) est un peu trop classique, à peine orientalisante. Au début du film, on a droit à un épatant duel de pédal steel guitar fretless chinoise slapée entre le général et le stratège.

La version occidentale fait deux heures vingt, c'est déjà long, alors que dire de la version asiatique de plus de quatre heures ? A regarder de préférence en VOST, le mandarin seyant mieux au côté hiératique du film. La version française bâclée est un peu ridicule.

Le film ne mérite en lui-même que trois étoiles, mais en vaut quatre pour la qualité stupéfiante des images et du spectacle.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
31 sur 38 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Les trois royaumes de John Woo est un film adapté d'un roman fleuve en plusieurs tomes de Louo Kouan Tchong, véritable Iliade chinoise qui constitue un classique de la littérature asiatique, assez difficile à lire compte tenu de sa longueur et de sa densité. Le film comme le livre relatent l'affrontement au début du 3è siècle après Jésus Christ des trois royaumes de Chine, Wei, Chou et Wou. Le royaume du Nord sous la férule de son premier ministre Cao Cao cherche à prendre le contrôle des royaumes du Sud et de l'Ouest. Cette lutte à mort est illustrée à travers les personnages du Nord, le froid et calculateur Cao Cao et ses généraux et amiraux, face à ses adversaires coalisés des autres royaumes, à travers leurs chefs militaires particulièrement doués et roués et leur conseiller stratégique symbolisant la sagesse et l'abnégation.
La version occidentalisée du film d'une durée de 2H26 environ se laisse voir sans problème du début à la fin. Les scènes de bataille sont impressionnates. Surtout, la mise au point de la stratégie et de la tactique de chaque adversaire et sa mise en oeuvre ultérieure sur le terrain sont très bien présentées. Les deux camps maîtrisent parfaitement les enseignements de Sun Tzu et rivalisent d'ingéniosité militaire en ayant tour à tour recours à la ruse, à l'espionnage, à l'utilisation de la fièvre typhoïde comme arme, aux forces du vent et à l'exploitation des sentiments amoureux du chef adverses pour retarder son attaque. Les forces en présence sont impressionnantes. Cao Cao revendique 800.000 hommes face à des armées coalisées de quelques dizaines de milliers d'hommes seulement qui doivent appliquer une stratégie du faible au fort particulièrement délicate et risquée. L'on se dit, au regard de l'avance dans l'art militaire dont bénéficiaient les armées des protagonistes qu'un affrontement avec les légions romaines de l'époque aurait sans doute tourné au désavantage de ces dernières.
Le film intéressera donc au plus haut point tout cinéphile aimant les films de guerre, tout amateur de stratégie ou de tactique ou encore de géopolitique. Du point de vue dramatique, il lui manque tout de même quelque chose pour accéder au rang d'oeuvre maîtresse du cinéma. L'on n'est pas emporté par le film comme on l'est en regardant Ran de Kurosawa par exemple. Ce que l'on peut reprocher au film, c'est un manque de souffle, de réflexion, de dépassement, d'approfondissement de la psychologie des personnages et de message.
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 janvier 2011
Pour un film qui n'a pas eu le succés mérité en salle, excellent.
On retrouve tout ce qui fait l'intérêt de ces grands spectacles historiques et la longueur ne pèse absolument pas.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 3 mars 2014
Très bon film, un peu court mais très beau, on ne voit peut être pas toutes les subtilités des stratégies des batailles, des personnages mais ça donne envie de lire la trilogie .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 février 2014
Les 3 royaumes est un excellent film, intrigue étoffée, personnages masculins et féminins bien joués, décors et costumes très beaux
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 4 juillet 2014
Très beau film. Un scénario subtil et plein de magie et donc un voyage dans la mythologie que l'on souhaite être authentique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 23 juin 2013
Film somptueux. Grands décors, élégance, un film qui laisse de nombreux très beaux souvenirs. Un film à ne pas manquer donc.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Les 3 royaumes - L'intégrale de la saga
Les 3 royaumes - L'intégrale de la saga de Tony Leung Chiu Wai (DVD - 2013)
EUR 12,99

Les 3 royaumes - L'intégrale [Blu-ray] [Édition Ultime]
Les 3 royaumes - L'intégrale [Blu-ray] [Édition Ultime] de Tony Leung Chiu Wai (Blu-ray - 2013)
EUR 25,99

Les Seigneurs de la guerre [DVD]
Les Seigneurs de la guerre [DVD] de Jet Li (DVD - 2009)
EUR 6,09