undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Chopin : 24 Préludes, 2 Polonaises
Format: CDModifier
Prix:10,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Enthousiasmé par l'interprétation des Valses de Chopin par Laure Favre-Kahn j'ai voulu connaître sa version des Préludes. Ici la concurrence est rude, nombreuse et de haut vol, à commencer par l'incontournable Martha Argerich. Laure Favre-Kahn réussit son difficile pari en ne tirant pas Chopin à elle mais en respectant au plus près les états d'âme de ce carnet singulier. Si l'on veut bien faire la part des nuances internes à chaque ensemble, on peut dire que le Chopin des Valses est un Chopin conquérant et le jeu Laure Favre-Kahn est alors crépitant, elle fait feu de tout bois, tandis que le Chopin des Préludes est secret, décousu, rêveur, alors le pianisme de la belle Laure se glisse tout naturellement dans les rêves de Chopin. Cette jeune femme possède une qualité d'empathie exceptionnelle, ce qui est une qualité artistique majeure, notamment pour interpréter ses deux compositeurs de prédilection Schumann et Chopin.
L'auteur de la notice nous rappelle ce que Schumann, dont on sait les facultés quasi divinatoires pour apprécier la musique de ses collègues, écrivait à propos des Préludes :"J'ai qualifié les Préludes de remarquables. J'avoue que je me les imaginais autres, et traités comme ses Etudes dans le plus grand style. C'est presque le contraire: ce sont des esquisses, des commencements d'études, ou, si l'on veut, des ruines, des ailes d'aigle détachées, tout pêle-mêle dans sa bigarrure et sa sauvagerie. Mais c'est une délicate broderie de perles qui a écrit sur chaque morceau: "Frédéric Chopin est l'auteur" On le reconnaît jusque dans les silences, à son souffle ardent. Il est et demeure le plus hardi et fier génie poétique de son époque".
Laure Favre-Kahn a bien compris ce Chopin là, porté à son paroxysme dans le grandiose, tragique, et justement Schumannien 24éme Prélude en Ré mineur, qui clôt le cycle. Elle nous gratifie ensuite de deux polonaises, la seconde particulièrement tourmentée, et achève ce récital dans l'ineffable poésie du Prélude Opus 45 en Ut dièse mineur.
Laure Favre-Kahn n'est pas seulement une grande artiste qui mériterait davantage de notoriété, c'est aussi une belle personne qui s'occupe d'associations d'enfants abandonnés aux Philippines et de jeunes musiciens à Madagascar. Ainsi va notre monde médiatique qu'il est davantage "porteur" aujourd'hui de s'intéresser aux loups qu'aux enfants abandonnés. Ceci dit sans aucune hostilité vis à vis d'Hélène Grimaud, magnifique artiste également dont la sincérité est évidente (lisez les beaux livres d'Hélène Grimaud). C'est le système médiatique qui devient insupportable (cet été Laure Favre-Kahn jouait Chopin au festival d'Avignon devant des salles de 3O personnes). Pardonnez le petit coup de colère et écoutez ces beaux disques.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 17 août 2015
magnifique interprétation des préludes ,quelle présence ! il suffit de fermer les yeux ! Chopin est là !
quel courage aussi de n'enregistrer qu'en public tous ses disques !! bravo
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus