undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Soldes cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles39
4,0 sur 5 étoiles
Format: DVDModifier
Prix:12,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Après une saison 6 grotesque, désavouée par les producteurs, Sutherland, et surtout l'audience, les arrestations de Kieffer Bauer, la grève des scénaristes, voilà que débarque la préquelle à (l'excellente) saison 7.

Ca s'appelle Rédemption et le titre est on ne peut plus approprié. Rédemption envers le fan , qui peut enfin recommencer à suivre les aventures abracadabresques de Bauer avec ce frisson inhérent à la série .

Rédemption , parce que suite à la saison 6 , on s'attarde enfin ( pas trop longtemps non plus ! ) sur les émotions de Bauer , qui en proie au remord s'est exilé en Afrique pour tenter de racheter ses actes de violences.

Poursuivi par les agents fédéraux américains qui veulent le traduire en justice pour les lois fédérales qu'il a enfreint durant 6 saisons, Bauer trouve le temps d'aider des enfants terrorisés d'un village pris en chasse par des mercenaires en quête d'enfants soldats .

Durant cet épisode haletant qui se passe pour une fois en 2 h 00 , Bauer est secondé par l'excellent Robert Carlyle qui lui vole totalement la vedette .
Le regard porté sur l'Afrique est compatissant sans sombrer dans le misérabilisme de The Constant Gardener ; la fin crépusculaire est terrible de pessimisme pour les habitants de ce continent gangrené par la pauvreté et la corruption. On n'est pas loin parfois de Blood Diamonds , sauf que là , on est dans une série TV.

Le renouveau de la série est également bienvenue : finis les gadgets, finies les réceptions satellites indiquant si les terroristes se grattent les fesses avec leur AK 47 , les coups de fils avec le président pour demander l'immunité .

Bauer n'a jamais semblé si seul, si fatigué, si vulnérable.
La saison 7 devait d'ailleurs se dérouler intégralement en Afrique, jusqu'à ce que la production, trop frileuse ne renonce.

Les dernières minutes préparent directement la saison 7 où Bauer sera complètement redéfini dans son rapport à la violence et la torture, prenant totalement à contrepied les fans les plus acharnés de la série.
Comme quoi, râler a du bon, et les producteurs ont su réajuster la série en entendant les critiques des fans. Ce qui ne fut pas le cas de la fin calamiteuse de Prison Break ...

Jack is back !!!
0Commentaire51 sur 55 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après une saison 6 qui avait signé une nette baisse de qualité (surtout en comparaison des excellentes saisons 4 et 5), les producteurs de la série 24 heures chrono se sont retrouvés bloqués par la grande grève des scénaristes qui a bloqué une bonne partie de la profession américaine. Résultat : une fois la grève résolue, il était trop tard pour écrire et tourner à temps une 7ème saison. Les producteurs ont donc décidé de réaliser un téléfilm qui permettrait de faire patienter les fans en attendant la livraison de la saison proprement dite.

Ce 24 : Redemption se passe en Afrique, dans le pays fictif du Sangala et sert d'introduction à la saison 7, puisqu'il présente certains des principaux protagonistes, notamment le nouveau Président des USA en la personne d'Allison Taylor (Signes,Le village), une version idéalisée et adoucie d'Hillary Clinton, ainsi que trois antagonistes majeurs : le colonel Dubaku, son chef le général Juma (Tony Todd, le célèbre Candyman !), et leur partenaire de l'ombre Jonas Hodges (incarné par rien de moins que Jon Voigt !). Afin d'enrichir encore le casting, la production s'est adjointe les services de Robert Carlyle, un ancien agent anglais qui seconde Bauer et va l'aider à sauver des enfants des griffes de Juma qui voudrait les enrôler dans son armée révolutionnaire. Bauer, qui est en fuite pour échapper aux autorités américaines, va devoir choisir entre sa conscience et sa liberté, et accomplit un véritable chemin de rédemption. L'intrigue navigue entre un Constant gardener (en moins compassionnel) et Blood diamond (en moins hollywoodien), et y insère facilement le ton propre à la série, entre suspense tendu et problématiques tristement réelles. L'action elle-même, hormis une introduction qui sort du cadre habituel du temps réel, se passe durant deux heures, alternant le Sangala avec la fuite des enfants aidée par les deux héros, et les Etats-Unis où se déroule la passation de pouvoir entre le président Daniels (le ténébreux Powers Booth qu'on est content de voir partir, comme un adieu à la saison 6) et le président Taylor (très sympathique Cherry Jones), qui conserve les précieux services d'Ethan Kanin (génial Bob Gunton qui campe un personnage aussi précieux et agréable que celui de Mike Novick par le passé). En revanche, pas de Chloë O'Brien ici.

24 : Redemption s'avère être un très bon intermède qui remet Jack Bauer face à ses responsabilités. Cela dit, la rédemption promise par le titre est également celle de la série grâce ce film qui, en renouant avec un réalisme sombre et une action tendue, préfigurant l'excellente saison 7.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2015
Et oui, la suite de la saison 6 de 24 Heures n’est pas la saison 7 mais le film Rédemption. En effet, en 2007/2008, suite à la fameuse grève des scénaristes aux Etats-Unis, les séries américaines ont, quasiment, toutes été reportées d’un an, pour ne pas subir de coupure. Ce qui est encore plus important pour 24 Heures avec son principe de série en temps réel. Pour palier à cela, les producteurs nous ont proposé un téléfilm de 90 min, faisant le lien entre la saison 6 et la 7, et se déroule en Afrique, dans un pays fictif, le Sangala.
Quatre ans se sont écoulés depuis le terrible face-à-face entre Jack (Kiefer Sutherland) et James Heller (William Devane) et ses adieux à une Audrey Raines (Kim Raver) dans un état critique. Et nous sommes déjà content de retrouver notre héros, tant les dernières secondes de l’ultime épisode de la saison 6 pouvaient laisser craindre le pire.
Le président Daniels (Powers Boothe) se prépare à la passation de pouvoirs avec la nouvelle présidente des Etats-Unis : Allison Taylor (Cherry Jones) lorsqu’il apprend qu’un coup d’Etat militaire éclate au Sangala, en Afrique de Sud-Ouest. Comme bien souvent, des enfants sont embrigadés de force et transformés en soldats, ici sous les ordres du général Juma (Tony Todd) !
Comme de par hasard, c’est là-bas que se trouve Jack. Après avoir parcouru le monde, dont l’Inde, il a trouvé refuge dans une école en construction pour les enfants défavorisés de la région, par un ami, Carl Benton (Robert Carlyle). Jack fuit les Etats-Unis et les fautes qu’il se reconnait, les gens qu’il a tués, la violence qui accompagne sa vie. Il a tout perdu, sauf sa liberté, et compte bien la garder.
Ou qu’il aille, il fini toujours par être retrouvé par le gouvernement américain, qui tient à le faire comparaître devant le Sénat en tant que témoins sur les responsabilités de la Cellule Anti-terroriste et les tortures pratiquées. Et alors qu’il reçoit une nouvelle comparution, le général Juma s’en prend à des enfants de l’école de Benton…
Avec ce téléfilm, je commence la découverte d’épisodes inédits de 24 Heures. Je n’étais jamais allé plus loin que la saison 6. Et je dois bien avouer que de voir Jack, hors des Etats-Unis dans un tel contexte, est un véritable plaisir. Avec ce petit film retraçant que deux heures de vie, on réalise à quel point, sous ses manières dures et son imperméabilité, Jack est un personnage au grand cœur, avec de belles convictions.
Bref, ce téléfilm remplit parfaitement son office. On découvre Jack dans un autre environnement et met en bouche avant la saison 7. On a qu’un envie à la fin de Rédemption, c’est de se jeter sur la saison suivante, voir comment les Etats-Unis comptent sanctionner un homme comme Jack, qui a tant de fois sauver le pays au détriment de sa vie.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2009
Pour voir la saison 7 il faut voir cet épisode. Toujours fidèle à lui même Jack est le meilleur. Il faut aimé 24 h chrono pour avoir vu les 6 premières saisons et donc regarder cet épisode qui n'est qu'en fait un tremplin à la saison 7. Bon épisode.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2009
trés bonne remise en condition que ces deux heures d'inédits avant d'attaquer la saison 7.
Trés satisfait de mon choix, complément idéal de ma collection 24H saisons 1 à 7.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2013
Je suis accro à la série 24 H chrono et je n'avais pas ce DVD qui en fait retrace le passage du président Daniels à Taylor. On retrouve avec plaisir Bauer au Sangala, où il fuit les Etats-Unis et se retrouve malgré lui à combattre Juma et ses disciples. Toujours autant d'aventures, bref j'ai beaucoup aimé. Je guette d'ailleurs la saison que va tourner Keifer Sutherland, une reprise de 24 H chrono qui sera tournée en 2014 (je crois), mais je suis certaine que vous me ferez signe.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2014
Après une saison 6 qui n'évitait pas la surenchère et en prélude à une saison 7 passionnante et ambitieuse qui aurait pu (dû ?) terminer la série, ce film est un préquel qui se justifie pleinement.
D'abord, le film présente de nouveaux personnages qui auront un rôle important par la suite (la présidente Taylor, le général Juma, Hodges,...).
Ensuite, la série évoque (enfin) les conflits internationaux et s'attarde en particulier sur le fléau des enfants soldats (pas de manière aussi crue que Johnny Mad Dog ou à moindre niveau Blood Diamond).
Enfin, la période entre 2 saisons est sans doute la plus longue (3 ans) et la saison 6 a été mouvementée côté scénario avec la grève des scénaristes.
Bref, ce film mérite toute sa place, encore plus après visionnage des bonus :
- Témoignages et interventions d'ONG pour évoquer les enfants soldats en Afrique.
- Un making of qui montre les conséquences du dépaysement sur le tournage (acteurs locaux, décors, climat,..)
- des extraits des saisons 6 et 7 pour resituer le contexte.
- des images coupées qui par contre n'apportent rien
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2013
Kiefer Sutherland est un très bon acteur et la série "24 heures Chrono" m'apparaît comme des films qui entrera dans les annales du Cinéma ; il est entouré d'excellent(es) acteurs et actrices et de très bons professionnels pour la réalisation, mise en scène.
Je découvre actuellement tous les autres films
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2009
Aujourd'hui j'ai enfin vu ce long métrage. Je dois dire que j'avais peur de voir quelque chose de mauvais sans aucun sens, mais le déroulement est le même que dans la série. On retrouve un Jack plus "humanitaire". 24 heures Chrono Redemption est bien, dommage qu'il y ai un peut trop de copier sur Blood Diamond je pense notemment à la scéne ou le colonel enrôle des enfants soldats. A posséder par tout les fans de 24 Heures Chrono.
0Commentaire4 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2010
Mon mari étant un accro des films d'action/terroriste/guerre, etc., j'ai décidé de lui en donner une bonne dose....
Eh bien nous été comblés (je m'y suis mise aussi) et passons de super moments ensemble à suivre les "jours" (comprenez "saisons"), les uns après les autres.
L'investissement financier est certes conséquent mais le résultat est vraiment captivant : nous avons regardé le 1er jour en 4 soirées, après avoir couché les enfants, soit 4 heures de suite à chaque fois et nous avons du mal à rester raisonnables...
FAITES-VOUS PLAISIR ET PROFITEZ-EN!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles