undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
The dark tree
Prix:30,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 22 décembre 2011
Musique puissante, percutante, ensorcelante, prenante et décapante, le morceau éponyme de « Dark Tree » est une suite de 20 minutes qui prend aux tripes et ne vous lâche pas. Voilà un double album riche et intense par un groupe soudé. Le pianiste texan Horace Tapscott (1934-1999), musicien dit d'avant-garde, animateur de la scène progressive à Los Angeles Cet album enregistré en public au Catalina Bar & Grill à Hollywood en décembre 1989. Il est en compagnie d'un autre texan, le clarinettiste John Carter (1929-1991), du contrebassiste Cecil McBee et du batteur Andrew Cyrille, trois musiciens prêts pour toutes les aventures musicales. Andrew Cyrille installe tout au long du concert une pulsion parfois un brin oppressante, porteuse d'une révolte sourde et contenue. Horace Tapscott maintient aussi ce climat puis part dans des envolées qui font baisser un peu la tension comme sur « Lino's Pad ». Plus de deux heures d'une musique vigoureuse, inventive, hors des sentiers battus, mais sans être déconcertante, sublimée par des musiciens particulièrement inspirés. Bravo les artistes!
88 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 août 2009
Cet enregistrement était d'abord paru en 1989 sous la forme de deux cd's séparés puis il avait fait l'objet d'une belle réédition en digipack limité en 98. Depuis il était devenu très rare et certains affairistes minables s'amusaient à le vendre à des prix délirants, privant ainsi celles et ceux qui ne sont pas prêts à mettre plusieurs centaines d'euros dans un cd. Le label hatologie a donc décidé de le rééditer une nouvelle fois et ce n'est pas sans un plaisir évident que l'on salue cette initiative qui va du coup courcircuiter le marché des spéculateurs de bas étage. Enfin cette musique redevient accessible à tous, ce qui à mon avis est sa dimension la plus noble.
Venons en donc au groupe lui-même. Il est emmené par le pianiste californien HORACE TAPSCOTT dont la discographie n'est malheureusement pas très étoffée. TAPSCOTT enregistre son premier disque en 1969 mais dégoûté des méthodes de music business américain il va créer son propre label chargé de promouvoir le groupe d'artistes qu'il anime: le pan african peiople arkestra. Sur son label il publiera aussi pas mal d'albums solo, mais l'enregistrement qui nous intéresse est le seul dans cette formation. TAPSCOTT est accompagné de CECIL McBEE et ANDREW CYRILLE ainsi que de JOHN CARTER. Difficile d'imaginer que cette formation se produisait assez régulièrement en californie et qu'elle n'ait pas été davantage enregistrée.
La musique: c'est celle d'HORACE TAPSCOTT, un pianiste tout aussi convainquant dans le post bop que dans des territoires plus free, avec un lyrisme extraordinaire. Capable d'une sensibilité mélodique superbe, il peut aussi asseoir une rythmique passionnée ou un cahos dont il ne perd jamais le contrôle. Le dialogue avec le clarinettiste JOHN CARTER est magnifique, il faut dire qu'ils ont souvent joués ensembles. ANDREW CYRILLE dans un registre plus sage que ce qu'on lui connaît normalement est d'une efficacité irréprochable et son entente avec McBEE force l'admiration. Ce quartet propose une musique ni trop classique ni trop désorganisée ou se mêlent une intensité permanente et un soin mélodique de très très haut niveau.
Saisissez donc cette troisième réédition avant qu'elle ne finisse entre les mains de ceux qui ont tous les bouqins ou qui jouent les élites dans le monde digital et dont les préoccupations sont loin d'être culturelles ou artistiques.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 septembre 2014
Double album qui est à 100 à l'heure, Horace tapscott est en délire , tous les musiciens suivent le patron est ça donne quelle chose d'explosif mois j'aime car l'enregistrement est bon et tout est bon, lancez-vous ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Giant Is Awakened
Giant Is Awakened de Horace Tapscott (CD - 2014)