Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une lecon de STYLE, 13 janvier 2013
Par 
Nicolas - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Johann Jacob Froberger : Works For Harpsichord (CD)
Cette anthologie Froberger de Gustav Leonhardt peut à bien des égards être considérée comme une synthèse aboutie de ses expériences précédentes ainsi que des différents aspects de l'oeuvre de Froberger:
- Le choix du clavecin allemand à un clavier Michael Mietke, synthèse entre les factures italiennes et flamandes que Froberger connaissaient bien
- Le programme qui alterne rapidement entre les différents styles de compositions de Froberger avec une mention particulière pour les pièces contrapunctiques qui sonnent merveilleusement bien sur ce clavecin
- La synthèse entre cette fluidité naturellement chantante, caractéristique du style du Leonhardt des années 80, avec cet art de la ponctuation et des retards majestueux pour faire émerger le STYLE: ce fameux STYLE qui était le plus important pour Leonhardt et que l'on pourrait peut-être définir comme le contraire de la vulgarité.
- La prise de son, meilleure que dans les anthologies précédentes, est également une synthèse assez neutre, sorte de juste milieu entre définition et réverbération, couleur et clarté

Bizarrement, cette magnifique anthologie (qui mérite 5 étoiles) n'est pas forcément ma préférée ni de Froberger, ni de Leonhardt probablement pour les impressions suivantes:
- le programme est peut-être plus un florilège qu'un récital avec un début et une fin
- Leonhardt semble donner trop d'attention au style par rapport au contenu de ces oeuvres

Je lui préfère l'anthologie de Blandine Verlet de la même année d'une profondeur, d'une cohérence et d'une concentration extrême (je ne suis pas d'accord avec Mélomaniac sur son caractère fantasque) et celle sans concession au bon son ou au "joli phrasé" que Gustav Leonhardt a enregistrée pour Teldec en 1970 et qui est pour moi d'une intensité et d'une spiritualité incomparables.

Cette anthologie est tout de même indispensable pour tous les admirateurs de Froberger et de Leonhardt. Elle est aussi probablement celle dont Leonhardt, si sensible au STYLE, a été le plus fier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Près de trente ans après son microsillon consacré à Froberger..., 12 juillet 2010
Par 
Mélomaniac (France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Johann Jacob Froberger : Works For Harpsichord (CD)
...joué sur un clavecin Ruckers de 1640 (également réédité en CD par DHM), Gustav Leonhardt enregistrait en juin 1989 en l'église luthérienne de Haarlem le présent florilège illustrant les deux versants (français et italien) de cet oeuvre imprégné par les « goûts réunis » -un CD relativement bref (57 minutes) mais infiniment admirable.

Leonhardt « ressent la musique de façon si profonde qu'il n'a pas besoin de forcer un théâtre vide pour la transmettre » selon le flûtiste Barthold Kuijken.
Loin de l'imaginaire fantasque et du caractère extraverti dont témoigneront Blandine Verlet (Astrée) ou Christophe Rousset (Harmonia Mundi), le maître néerlandais semble ici s'extraire de ce bas-monde qui inspira tant d'amertume à ce compositeur si attachant, auteur d'une "Lamentation sur ce que j'ay été volé".
Sur un clavecin (Bruce Kennedy 1985, d'après un Mietke 1702-1704) d'une sonorité extrêmement douce et fine, le toucher parvient à une caressante fluidité où l'ornement se coule avec une intimiste poésie.
Sous ces doigts, même les pièces virtuoses (Toccatas) ou se souvenant de la dissonance frescobaldienne ne se départissent pas de pudeur.

Rien de savant ou de rhétorique dans ce récital. Mais l'expression d'une âme sereine qui retrouve dans le subtil pincé des luthistes de Louis XIII le secret d'une exquise sensibilité. Avec au sommet, en conclusion de cette anthologie, le "Tombeau sur la mort de Monsieur Blanrocher" où s'instille toute la mélancolie d'un siècle.
Ennemi de tout tapage, de toute excentricité (sa délicatesse prime ici sur le caprice), Leonhardt nous fait pénétrer par voie dérobée au plus vrai, au mieux senti de l'univers émotionnel de Froberger.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 4) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une pièce de collection, 28 octobre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Johann Jacob Froberger : Works For Harpsichord (CD)
Ce CD permet de connaître un compositeur inconnu de la plupart. Excellente acquisition aux amateurs de musique pour clavecin.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit