Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le culte de toute une génération, 13 septembre 2000
Par 
Frederic Thebault (Fontainebleau, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Unknown Pleasures (CD)
Lorsque la plupart des punks, en 1978/1979, comprit que leur combat était voué à l'échec, la rage et la colère contenues dans leur musique disparurent peu à peu. A Manchester, ville sinistre et grise d'Angleterre, 4 jeunes punks nommés Warsaw transformèrent leur nom en Joy Division. Ian Curtis, parolier et chanteur, être à la sensibilité extrême, menait le groupe. Leur musique se laissait aller vers la non-énergie, sans le moindre recul ni la moindre once d'humour. Il ne restait que du désespoir, de la terreur face au "no future" dénoncé par les punks. "Unknown pleasures" et son cortège de fantômes flirtait allègrement avec la mort, et celle-ci n'allait d'ailleurs pas tarder à se manifester, transformant Joy Division en groupe maudit, au culte macabre. 20 ans après, il est toujours très difficile de s'immerger dans cette musique glaciale, tant les sentiments qu'elle véhicule sont forts. C'est pourquoi, aussi, "Unknown pleasures" fait partie des ces rares disques incontournables, car la musique sort de son cadre, elle devient quelque chose de quasi-surnaturel, elle s'adresse directement à quelque chose que chacun porte en soi, au plus profond de son être : l'âme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Noir c'est noir....., 2 octobre 2014
Par 
Darko (Bretagne) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Unknown Pleasures (CD)
Disque culte, disque d'outre tombe, disque méphitique, tout a été écrit sur ce premier album de Joy Division à la beauté fatale. "Unknown Pleasure" sort en juin 1979 dans une Angleterre, ravagée par la crise économique et sociale, qui vient d'élire Thatcher au pouvoir . Le chanteur Ian Curtis se suicidera moins d'un an plus tard...

Un disque sombre, mais indispensable, réédité ici en version Deluxe avec un second CD bonus contenant le concert donné à la Factory de Manchester le 13/07/1979.

Le biopic "Control" qui retrace l'histoire du groupe et de cette période et lui aussi chaudement recommandable Control .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Seulement 2 chansons inédites, 29 octobre 2007
Par 
A. Gerritz "multi_lingue" (Stockholm, Sweden) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Unknown Pleasures (CD)
ATTENTION! Si vous possedez déjà HEART AND SOUL, vous avez tout sur ces deux disques à part deux chansons, puisque cette collection contient l'album entier UNKNOWN PLEASURES et aussi 9 chansons du concert du 13 juillet 1979 à Manchester. Seulement Shadowplay est inédit; la chanson Transmission n'est pas sur HEART AND SOUL mais existait déjà sur Love Will Tear Us Apart (1995) et également sur Atmosphere (1988). Un bon concert quand même, mais rien de vraiment neuf pour les admirateurs sérieux. Par contre, si vous ne possedez ni HEART AND SOUL ni UNKNOWN PLEASURES, cela vaut bien le coup.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit