undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CDModifier
Prix:7,46 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Tout d'abord, je remercie Adrien d'avoir une fois de plus su dénicher une nouvelle série de compilations trance et prog.
Seulement voilà, je trouve que la note donnée au CD ne lui rend pas justice.
Jonas Steur est un jeune talent belge, très apprécié d'un certain Tiësto, qui lui a ouvert grand les portes de son label Black Hole, sur lequel cette compilation est d'ailleurs sortie. On retrouvait Jonas sur la série "In Search of Sunrise" à de multiples reprises.
A noter aussi qu'il a sorti il y a peu de temps un album, "Born for the Night", déjà chroniquée sur ces pages, que j'avais écouté d'une oreille assez peu captivée, je dois admettre.

La compilation que vous avez, je l'espère, entre les mains est représentative du son prog trance/house du Dj, qui ne compile pas que ses titres, mais a aussi sélectionné une kyrielle de morceaux du catalogue Black Hole, dont on peut donc constatér la progression ces dernières années vers un son plus prog house que trance, il est vrai.

Du point de vue sélection et mix, Jonas Steur s'en tire très bien, on observe une évolution au cours du set, une ambiance chaude et réjouissante s'en dégage ; je n'ai pas vraiment identifié de passage dark, pas du tout. Il y a une accélération sur la fin, avec des passages plus minimalistes et bassus -Mr Sam vs T4L, Marcus Schössow- alors que le début du set misait davantage sur les mélodies.

Je ne m'attarderai pas plus sur la description des morceaux, cela a déjà été fait.
Juste pour dire que je suis content d'avoir acheté cette compilation, qui n'est pas vraiment une révolution dans la prog club et la trance mais reflète tout de même la personnalité du Dj.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2009
Seulement cinq mois après la sortie du premier opus mixé par Johan Gielen, c'est au tour du dj Belge Jonas Steur de prendre les platines pour signer cette deuxième galette toujours produite par Black Hole Recordings.

Après un départ tout en douceur avec le "Drifting Sand" du dj lui même, Jonas s'oriente dans un premier temps vers un style prog-house avec "4k" de Massive Kid et son "Get Busy" aux connotations tribal avant d'opérer une session vocal-trance où l'on retrouve des tracks comme "cant go on" d'Alkatraz feat Jennifer Hershman et un remix par Jonas Steur du "Sun and Moon" de Simon Pit.
La transition est douce, mélodieuse et parfaitement réalisée par le dj belge qui démontre une nouvelle fois après son premier album toute l'étendue de ses talents de dj.
Ce talent il va de nouveau le démontrer en basculant cette fois ci sur une session plus dark comme en témoigne les morceaux de Ad Brown, Alex O'Rion, Ben Preston (excellemment remixé par Jonas Steur), Kevin Andrews, Whelan Di Scala vs Oliver Lang et le très très bon "Falling Out" de Patrick Plaice.
On sent que le dj cherche à donner une toute autre impulsion à son set en variant les sonorités entre effluves trancyl et dark-house très progressive; il faut dire que la mayonnaise prend plutôt bien et on se laisse vite absorber par le rythme constant des beats délivrés par le dj.
La fin de set est quant à elle un peu brouillonne avec drôle de version de "Signals" d'Andy Duguid suivie maladroitement d'un morceau qui me laisse très perplexe et que je n'apprécie pas plus que ça, le "Menkayo" de Mr Sam dans sa version Club Mix.
Le dj belge conclu son mix par "Sticky Tape", un excellent deuxième morceaux signé Patrick Plaice toujours entre house et trance.

En conclusion, je dirais simplement que ce deuxième volume s'adresse plus particulièrement aux amateurs de dark housse progressive et que je reste bien plus sous le charme du volume 1 qui lui est résolument trancey.
review image
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus