undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles7
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:57,91 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 octobre 2012
C'est tout simplement grandiose. Mais il faut aussi avoir un rapport fort à l'orgue. On appréciera les instruments différents choisis par l'interprète, et la promenade culturelle qu'il nous propose en nous balladant vers Hambourg, Leipzig, Weimar, en passant par les Pays-Bas: Groningen, la Belgique: Leffe, etc. un vrai périple à travers ces pays de culture plutôt protestante, dans le souci de nous rapprocher au plus près des instruments que sélectionnait Bach lui-même, comme cet instrument de Muri, en Suisse, où l'on trouve trois orgues anciennes, dont l'un est très proche de celui qu'utilisait Bach à Weimar.
Ce coffret est à la fois une source de plaisir et un moyen d'accroître ses connaissances sur un compositeur "infini" comme JS BACH, le livret est instructif (dates, factures des instruments, lieux et périodes du compositeur). Sur l'interprète, Bernard Foccroulle, que je ne connaissais pas, je n'ai rien à dire d'autre que j'admire ce qu'il me donne à écouter. Voilà un coffret à double effet: le plaisir de la musique d'une part et une promenade dans des régions et des églises peuplées d'orgues dont les accents sont à peu de choses près ceux que Bach devait, en son temps, projeter au travers des voûtes des contrées visitées.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce cycle de Bernard Foccroulle est indéniablement une des intégrales de l'oeuvre pour orgue de BACH des plus dignes d'intérêt de ses 20 dernières années. Elles compte de nombreux atouts:

D'abord, elle comporte, en termes d'orgues historiques, peut-être la meilleure sélection d'orgues possible pour restituer les différentes périodes de composition et lieux de villégiature du maitre de Lepizig avec notamment
- les trois plus beaux orgues Schnitger à 4 claviers existants: Gröningen (aux pays-bas), Norden et Saint Jacques de Hambourg avec en prime l'orgue Bielefeldt de Stade proche de l'esthétique Schnitgerienne même s'il est particulièrement tonique.
- quatre 4 des plus beaux orgues Silbermann existants: Cathédrale de Freiberg, Petrikirche de Freiberg, Pfaffroda (très rarement enregistré) et Ponitz (même si j'aurais préféré celui de Grossharmannsdorf dans la même taille) et l'orgue moderne splendide d'après Silbermann de Abbaye de Leffe (cela devrait parler aux amateurs de bière en tout cas...),
- deux orgues historiques très proches des sonorités thuringiennes, avec des jeux de fonds en bois variés et envoutants et des principaux percants, celles des premiers orgues que Bach a connnu et qui conviennent parfaitement aux oeuvres de jeunesse de BACH, point forts de cette intégrale de Bernard Foccroulle
- des orgues proche de la facture d'allemagne centrale, dont les orgues de Muri, proches de la facture de l'allemagne du Sud et du Centre (et de l'orgue dont disposait BACH à Weimar parait-il), idéale pour certaines oeuvres italianisantes et d'influence Pachelbelienne (on se rappelle de l'intégrale Pachelbel de Marie claire Alain sur ces orgues de Muri)

Cet atout est d'autant plus important que la prise de son proche, assez mate mais naturelle et très bien définie, la plupart du temps de Jérome Lejeune, restitue bien les caractères de ces orgues en ne survalorisant pas leur brillance mais en restituant bien leur variantes tantôt fruitées ou boisées.

Ensuite, le jeu de Bernard Foccroulle dans cette intégrale qui s'est étalée sur de nombreuses années, est à la fois personnel et raffiné, au point qu'il est difficile de décrire cet art que Bernard Foccroulle de démystifier et de simplifier ces oeuvres avec douceur, mesure, jovialité, un grand travail de phrasé et d'articulation tout en évitant ostensiblement toute grandiloquence, préférant flirter avec la monotonie, malgré une grande sophistication, que de sacrifier à des effets tapageurs ou autres ornementations qui pourraient être jugées incongrues. Le jeu adopté est aussi souvent parfaitement adapté aux orgues joués même si la tendance est au phrasé lié et au mouvement vers l'avant permanent plutôt qu'aux grandes mises en reliefs emphatiques, aux accents rhétoriques trop voyants et au toucher staccato.

Enfin, il y a de vraies réussites aussi bien dans des oeuvres populaires de BACH (notamment une excellente Toccata Adagio et Fugue BWV 564) que dans des oeuvres de jeunesse peu connues (comme celles du recueil de Neumeister mais pas seulement), soit dans des oeuvres essentielles pas toujours bien comprises et bien jouées comme les deux grands cycles de chorals de Leipzig que sont les 18 chorals "divers" de Leipzig et surtout la troisième partie du Clavierübung, que j'ai pris la peine de commenter séparément (code ASIN B000028AVT). Cet art sophistiqué et très moderne de simplifier les structures complexes des oeuvres, notamment de la maturité, et cette facon de désacraliser l'oeuvre de BACH, souvent par une sorte d'abstraction transcendante mais laïque, sans lui manquer de respect, est vraiment remarquable et souvent admirable même si elle est aussi périlleuse.

Et pourtant, je ne compte pas cette intégrale, que je suis pourtant très heureux de posséder, parmi mes toutes préférées: Marie-Claire Alain (ses trois versions), Helmut Walcha (seconde version), voire André Isoir sont encore mes références.

En effet, cette recherche de souplesse et de fluidité ainsi que cette volonté d'éviter l'emphase peuvent, de manière générale, devenir lassant sur la durée par manque d'impact et de contrastes. Certains chefs d'oeuvre de BACH, notamment au sein de ses oeuvres libres manquent ainsi singulièrement de panache: je citerai notamment une toccata en ré mineur "dorienne" d'une banalité affligeante, une passacaille qui manque singulièrement d'ampleur et de caractère tous commes de nombreuses fugues des paires de préludes et fugues où la différenciation des voix est trop faible pour maintenir mon attention jusqu'au bout (la fugue du splendide prélude et fugue BWV 533, par exemple) même s'il ne faut pas généraliser (splendide prélude et fugue BWV 547 notamment) et même s'il suffit parfois à se forcer à écouter plus attentivement pour reconnaitre des qualités insoupconnées au jeu de Bernard Foccroulle.

Il n'empêche qu'il s'agit selon moi d'une des approches "laïques" les plus satisfaisantes de l'orgue de BACH avec celles de Michel Chapuis et d'Olivier Vernet, et parmi ce trio, c'est celle qui offre le meilleur choix en terme de choix des orgues, de maturité dans la vision de l'oeuvre et de l'expression d'un style personnel pertinent.

A noter que cette réédition du coffret original comporte des modifications importantes dans l'agencement des pièces sur ces 16 disques, ce qui donne plus de cohérence en placant les oeuvres par un ordre généralement plus chronologique.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Inutile de répéter tout le bien qui a été dit un peu partout de cette intégrale ou d'improviser de nouvelles louanges. Le problème est une fois de plus dans la présentation. Non que la plaquette d'accompagnement ne soit plutôt luxueuse; mais pourquoi nous rebattre en plusieurs langues les oreilles avec un bla-bla forcément superficiel pour une pareille somme au lieu de nous donner la composition des orgues utilisées? Cela aurait même nécessité moins de pages puisque aucune traduction n'aurait été requise. La frustration ne vient donc pas d'un souci d'économie mais de l'option préférentielle de notre société pour la logorrhée. D'où quatre étoiles au lieu des cinq que méritait l'interprétation.
22 commentaires|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2014
Un très bon produit avec une bonne qualité de son et une interprétation de maître ...on s'y croirait comme en direct.A conseiller à tous les mélomanes
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2013
Bien en tous points : magnifique version, bien qu'un peu étalée dans le temps, ce qui donne des couleurs différentes aux diverses prises de son. Livraison dans les temps comme c'est en général le cas.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2011
Belle anthologie d'oeuvres pour orgues de J-S Bach. C'est un cadeau que je viens de faire à mon père pour son anniversaire: il était enchanté!
55 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 janvier 2010
Très beau travail après l'intégrale Buxtehude. Domage toutefois que ce ne soit pas une "nouvelle" intégrale.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

52,56 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)