Commentaires en ligne 


14 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De l'autre côté du miroir.
Je vous laisse quelques secondes pour bien rigoler en regardant la pochette. Car oui, même pour l'époque, elle est bien ratée, celle-là. La palme revient sans aucun doute à Bill Ward qui trône au milieu de la photo dans un très beau collant rouge ! Encore une qui peut figurer sans problème dans la rubrique des pochettes de la...
Publié le 16 avril 2010 par orion

versus
3 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 What a bad idea : add a live title on that pure gold !
C'est vraiment du gâchis... Vous êtes privés du titre de clôture, a capella (qui plus est) ! Vraiment, sérieusement, croyez-vous que le Diable adore ce Sabotage-là ?
Publié le 6 novembre 2001 par Mercureendirect


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De l'autre côté du miroir., 16 avril 2010
Par 
orion (Vinland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sabotage (CD)
Je vous laisse quelques secondes pour bien rigoler en regardant la pochette. Car oui, même pour l'époque, elle est bien ratée, celle-là. La palme revient sans aucun doute à Bill Ward qui trône au milieu de la photo dans un très beau collant rouge ! Encore une qui peut figurer sans problème dans la rubrique des pochettes de la honte chère à l'ami Blaster of Muppets...

Bon, ça y est ? Tout le monde s'est bien marré ? On peut y aller ?
Parce que, au niveau du contenu, là, il n'y a pas photo !
"Sabotage" est le sixième album de Black Sabbath, sorti en 1975. Et même s'il ne contient pas les titres les plus célèbres du groupe anglais (à part peut-être "Hole in the sky" et "Symptom of the universe"), cet album est une pièce maîtresse de l'édifice du Sab. Une de plus.
Déjà, pour ne parler que de ces deux titres, ils marquent à eux seuls une page de l'histoire du Metal. Car, déjà en 1975, Sabbath vient de poser les bases du Thrash, tout simplement. Nombreux groupes de Thrash citent Black Sabbath comme influence et ce n'est pas un hasard. Tony Iommi s'est lâché et nous a pondu deux titres bien violents.
Vient ensuite le tentaculaire "Megalomania", dans la grande tradition des titres bien lents et lourds du groupe avec ses nombreuses variations de rythme.
La seconde face n'est pas en reste avec "Thrill of it all", "Am I going insane" et "The writ" sur lequel la voix hystérique d'Osbourne fait merveille. Mais je m'attarderai plus spécialement sur "Supertzar" qui est sans doute le morceau le plus étrange de l'album. Cet instrumental avec de nombreux choeurs nous emmène dans les Carpathes. Une vraie bande son d'un film de vampires. Un morceau étrange, certes, mais excellent. Le premier morceau Gothique ?

Un mot de cette édition 2010. Il s'agit d'un digipack avec un livret de 8 pages qui comprend des photos (mais pas les paroles) et des reproductions des pochettes des singles ainsi que la story de l'écriture et de la sortie de cet album, racontée en partie par Bill Ward. Donc, pour tous ceux qui ne le possèderaient pas encore, voilà l'occasion !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un des meilleurs albums de Black Sabbath, 20 décembre 2005
Par 
Barbuz - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sabotage (CD)
"Sabotage" est le sixième album de Black Sabbath et succède au génial "Sabbath Bloody Sabbath", considéré par beaucoup comme l'album le plus abouti du groupe. Il est étonnant de voir à quel point "Sabotage" succède dignement à "Sabbath Bloody Sabbath".

L'album démarre en fanfare avec "Hole In The Sky", une véritable démonstration dans le genre (écoutez le riff).
"Don't Start (Too Late)" est un de ces courts interludes acoustiques pas forcément utiles auxquels Tony Iommi nous a habitués depuis "Master of Reality".
Le riff de "Symptom Of The Universe" tue (ah, la section rythmique !) : s'il y avait une leçon type de heavy metal, cette chanson (à la conclusion plutôt décalée) conviendrait parfaitement.
"Megalomania" commence comme une belle balade planante et mélancolique aux effets de guitare "slide" et aux arrangements délicats avant d'enchaîner sur une seconde partie au rythme endiablé et au riff en acier trempé (le meilleur titre de l'album ! Et du groupe ?).
Sur "Thrill Of It All", Tony Iommi nous assène encore une fois un excellent riff en béton qu'Ozzy Osbourne accompagne à la perfection avant un enchaînement surprenant qui donne au titre toute son originalité.
Avec ses choeurs, l'instrumental "Supertzar" a été conçu comme une majestueuse ouverture d'opéra.
"Am I Going Insane (Radio)" est un rock hypnotique aux refrains plutôt "pop" (les ricanements finaux trouvent leur explication dans le titre).
"Sabotage" se conclut sur "The Writ", un rock puissant et lent, à la fois rageur et désespéré.

Certains disent de "Sabotage" qu'il s'agit du meilleur album du groupe. Il est en effet très abouti, peut-être un rien moins sophistiqué que "Sabbath Bloody Sabbath". Mais les six premiers albums sont fabuleux de toute façon et les classer par ordre de préférence me semble difficile (peut-être "Paranoid" en tête quand même). Au final, "Sabotage", comme les cinq autres, est un disque que tout fan de Heavy Metal doit se procurer sans attendre !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 toujours aussi black!!!, 11 mars 2013
Par 
megaotal - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sabotage (CD)
6éme opus,6éme chef d'oeuvre.Ce "sabotage"des péres du metal est une véritable éxplosion de riffs déments et d'ambiance trés glauque,pour un résultat totalement génial.On peus dors et déjà dire,que le sab' pose les bases du thrash metal,avec ces deux bombes que sonts"hole in the sky"(repris par machine head)et"symptom of the universe"(repris par sepultura),et leurs riffs hyper violent pour l'époque.Mais l'album ne contient pas que du brutal.On est surpris par la qualité trés ambiancé des titres,qui passent d'un morceau dévastateur,à quelque chose de trés sombre comme le presque angoissant et prenant"supertzar",qui à n'en pas douté aura influencé la vague gothique qui arrivera presque 15ans plus tard,avec des groupes comme paradise lost.Nous sommes également confronté à des titres plus rock dans l'ésprit,comme l'époustouflant"am i going insane(radio)"dont le titre en dit long sur la folie qui régne au sein du groupe en 1975.Le morceau qui clot l'album"the writ"est également une réussite qui se clot sur un petit délire,qui démontre que malgré la noirceur et la brutalité du disque(musical et psychologique),les 4compéres sonts avant tous un vrai groupe de rock qui aime prendre du bon temps...trop peut-étre?Mais ceci étant dit,ce"sabotage"est un incontournable que tous fan de nos péres à tous,se doit d'avoir dans sa"metalthéque"!!!16sur20.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 le détail !, 22 septembre 2012
Par 
Mercure (Mons-en-Baroeul, 59370, france, à mou m'n'home-là) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sabotage (Album vinyle)
SABOTAGE :

Side A :

1. Hole In The Sky
2. Don't Start (Too Late)
3. Symptom Of The Universe
4. Megalomania

Side B :

1. The Thrill Of It All
2. Supertzar
3. Am I Going Insane (Radio)
4. The Writ
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 le détail !, 22 septembre 2012
Par 
Mercure (Mons-en-Baroeul, 59370, france, à mou m'n'home-là) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sabotage (Album vinyle)
SABOTAGE :

Side A :

1. Hole In The Sky
2. Don't Start (Too Late)
3. Symptom Of The Universe
4. Megalomania

Side B :

1. The Thrill Of It All
2. Supertzar
3. Am I Going Insane (Radio)
4. The Writ
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 mon premier album de "hard" acheté à sa sortie en 1975, 27 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sabotage (CD)
j'en connais chaque note pour avoir useé le 33t jusqu'au bout et 35 ans après je l'écoute toujours avec autant de plaisir, cet album est une référence absolue dans ce genre de musique.
à classer entre le premier Led Zeppelin et"Virgin Killer" de Scorpions par exemple
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 BLACK SABBATH LIVE FROM PANDEMONIUM !!!, 25 octobre 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sabotage (CD)
L'Album de Black Sabbath que vous vous devez de posséder (wharf !) absolument si vous êtes fan de Blue Öyster Cult. Superbe d'un bout à l'autre et faites gaffe à ne pas vous retrouver avec l'ersatz sur lequel figure un titre live en plus. Non seulement ce dernier gâche-t-il tout, mais encore vous prive-t-il du chant a capella qui figure sur l'album vinyle original et qui vaut son pesant d'ail !!! Ré-écoutez les riffs -qui n'ont jamais été aussi lumineux- de Tommy Iommi, entendez-les décrire comment vous essayez de vous désengluer de la mare au Diable dans laquelle vous vous êtes invité(e)(s) bien seul(e)(s). Vous êtes bon(ne)(s) pour les sables mouvants et c'est si bon. Un album jouissif !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 La bande-son du basculement dans la folie, 3 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sabotage (CD)
Désireux de revenir au heavy rock de ses racines, malgré le bon accueil critique (pour une fois) réservé à son prédécesseur, Black Sabbath ne va pas tout à fait remplir son cahier des charges et va réaliser avec bonheur le parfait follow-up du très prog SABBATH BLOODY SABBATH !
Plus sombre dans le propos, SABOTAGE est une fantastique suite de moments incroyables plus que de morceaux, les contours de ceux-ci étant d’ailleurs difficiles à définir lors des premières écoutes, tant l’impression de continuité est incessante. Ainsi, une chanson comme MEGALOMANIA (10 minutes !) est plus proche de la bande-son que du morceau rock, alternant riffs cinglants propres au Sab et passages épiques à grand renfort d’orchestration et de voix déformées par les effets. Classique immédiat s’il en est, SYMPTOM OF THE UNIVERSE débute comme un standard usuel du groupe et se termine sur une coda jazz acoustique des plus étonnantes ! SUPERTZAR est un véritable opéra accompagné par un riff métal et AM I GOING INSANE (RADIO), avec son refrain pop, un vrai hit potentiel qui ne le sera pas. Finalement, seul le morceau le plus représentatif du style Sabbath classique (HOLE IN THE SKY) est le moins intéressant de cet album gothique et cinématographique, à la richesse musicale sans cesse renouvelée. Le dernier grand classique du groupe.
Tops : SYMPTOM OF THE UNIVERSE, AM I GOING INSANE (RADIO), MEGALOMANIA , THRILL OF IT ALL, SUPERTZAR
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE PHILIPPE MANOEUVRE MAGAZINE ROCK&FOLK, 31 mai 2012
Par 
VIRY 02 (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sabotage (CD)
CHRONIQUE DE PHILIPPE MANOEUVRE MAGAZINE ROCK&FOLK OCTOBRE 1975 N° 105 Page 94/96
6° Album 1975 33T Réf : Vertigo 6366115
Hey ? Qui est-ce qui .... Eux, de retour ? Non, c'est impossible, non, je n'aurais jamais ..... SI, C'EST BLACK SABBATH !
Le début de cet album est terrifiant. Hurlement démoniaque, basse frottée et larsen maîtrisé, claquement du métal, les portes de l'enfer se sont réouvertes. Et Ozzy nous explique que c'est un trou dans le ciel qu'il veut creuser. Il le fera, bien sûr. Mais Iommi a failli laisser sa peau à monter si haut.
Dès le pochette, cette horreur (pas ratée en tant que telle) qui nous présente quatre piquets bien balourds, il faut s'incliner. Sabotage il y a eu. Mais "Don't Start" n'arrive pas trop tard pour moi, avec ses inlassables riffs vampires. Dingues d'envolées sur les tambours, aussi. C'est qu'ils sont parvenus à s'écrire des morceaux, et ne se contentent plus de jammer, comme au temps du Vol 4. Alors ils en profitent pour développer leurs thèmes éternels :
folie/horreur grimaçantes. Pouvoir, corruption et massacre sont les concepts mis en lumière. Religion n'est pas oubliée, avec son intéressant pendant, les cultes sataniques. Les quatre Sabbath ont fait d'énormes progrès au niveau de leur mise en place musicale. Brutalement, sans avertissement, ils dégagent de leur obligation discographique avec une hautaine facilité qui va combler tous leurs fanatiques. Dpuis longtemps déjà, ils n'ont plus que des fanatiques et des ennemis. Un cas unique dans l'histoire du rock : le groupe qui tue. Ceux qui savent découvriront que leur groupe a encore gagné en finesse et en rapidité. Paradoxalement, le son s'est épaissi. A l'époque de "Paranoid" tout reposait sur la section rythmique, qui déchaînait la frénésie à sa seule volonté. Al a même époque, les Stooges percevaient l'erreur d'une telle disposition de combat, et pour leur album "Fun House" remixaient la guitare en deux entités, rythmique et lead. Après bien des tâtonnements (c'est Rick Wakeman qui tenait les moggs sur l'album précédent, "Bloody Sabbath"), les Blacks sont parvenus à une maîtrise de la quintessence des moyens rock. A la première écoute, cet album est une injection dangereuse, irrecevable. Je me suis amusé à le tester sur des tas de gens, surtout des gens qui n'y connaissent rien, ou des enfants. Plusieurs fois j'ai failli y laisser ma rondelle de cire. Les gens qui avaient perdu le groupe de vue après le second album ont tous rugi que c'était bien comme avant. Le morceau qui surprend et enthousiasme le plus s'appelle "Supertzar". Il semble nous hurler que tout est bien comme avant. Ce qui en dit long sur ce sue la génération précédent a lamentablement raté. Black Sabbath est toujours là, et depuis qu'Alice ne raconte plus grand chose, que les Stooges sont hors-circuit, il semble bien que plus jamais nous ayons besoin de leur étroite conscience de ce que nous sommes
et d'où nous allons.
- "Chaque jour j'approche de la fin de ma vie/Là où j'habite le soleil ne brille jamais."
C'est vrai. Moi aussi, et pourquoi ? Alors, comme le dit Ozzy, il ne nous reste sans doute plus qu'à garder l'espoir d'un sabotage, concerté.
Au moment où je termine cette chronique, un vieil ami passe me voir. Il revient juste de San Francisco, et il a été voir Black Sabbath au Winterland. Le show a, paraît-il, été remarquable, incluant deux très longues jams extraites de cet album : "The Writ" (mon morceau favori)et l'étonnant "Megalomania". Par ailleurs, il semble bien qu'encore une fois Black Sabbath ait été le champion du volume sonore. L'accueil fait par San Francisco aux quatre anglais diaboliques ne laissa aucun doute sur les vainqueurs de la nuit. En avant pour la Sabbath Power ! (Au moins, avec eux on s'amuse.)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un bon album qui clôt la fin d'une époque., 14 juin 2009
Par 
D. Vincent (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sabotage (CD)
Tout fans de hard ou de metal se doivent de posséder les six premiers albums de Black Sabbath période Ozzy.
"Sabotage est le sixième qui clôt cette période, il est assurément le moins connu car il contient peu de titres phares à part "Sympton of the universe" et à la rigueur "Hole in the sky" repris de brillante façon par Machine Head.
Musicalement, c'est un retour aux sources aprés la sophistication de "Sabbath bloody sabbath", le groupe met d'emblée tout le monde d'accord avec les morceaux que j'ai cité plus haut.
Rhytmique d'enfer du batteur Bill Ward, basse tonitruante de Geezer Butler, et les riffs de plomb de Toni Iommi. La voix d'Ozzy est hargneuse tout au long des morceaux et je pense qu'il chante dans un registre plus rentre-dedans par rapport à d'autres albums.
Mention spéciale à "Megalomania" marécageux à souhait titre qu'affectionne Black Sabbath. Même si c'est un retour aux sources le groupe fait des clins d'oeil musicaux comme sur le final acoustique trés jazzy de "Symptom of the universe" et l'instrumental "Supertzar" avec ses choeurs d'opéra ( il n'y a pas eu que Queen qui s'intéréssa à ce genre musical soi-disant en passant ).
"Am I going insane" Iommi balance des riffs en béton armé pour arriver à une suite pop en concluant avec des ricanement macabres dont Ozzy a le secret. Cet interlude débouche sur "The writ" qui est du même acabit que "Megalomania". Bien sûr il n'y a pas beaucoup de classiques sur "Sabotage" mais c'est un trés bon album. La pochette fait trés datée celà peut rebuter les gens qui doivent penser que la production est devenue vieillote alors qu'il n'en est rien puisque certains groupes de Trash affirment que c'est le point de départ de leurs influences.
"Sabotage" est le dernier grand album de Black Sabbath, aprés la suite on l'a connaît mais c'est une autre histoire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xac0c227c)

Ce produit

Sabotage
Sabotage de Black Sabbath (CD - 2009)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit