undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

  • Awake
  • Commentaires client

Commentaires client

15
4,2 sur 5 étoiles
Awake
Format: Téléchargement MP3Modifier
Prix:11,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

18 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 mai 2002
Un must pour tous les fans de metal progressif. Sans doute le plus brut et le plus "pesant" de tous les albums de Dream Theater. Cinq virtuoses nous prouvent enfin que le metal peut être autre chose que 4 accords de guitare grattés à une vitesse fulgurante avec une distorsion à vous réveiller un mort. Le plus agressif de tous les albums de Dream Theater. Fait intéressant, cet album réussit même à aller chercher les fans de metal qui n'aiment pas particulièrement le progressif...
Un guitariste hallucinant (y'a qu'à écouter le solo sur Erotomania pour comprendre que la perfection fait bel et bien partie de ce monde!), un bassiste omni-présent, un claviériste complètement fou, un chanteur à faire crever d'envie n'importe quelle diva et un batteur incroyablement tight, peu importe la complexité des rythmes.
Malgré la tournure très metal que prend cet album, il a su assurer la succession de Images And Words avec brio.
À se procurer absolument!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
"AWAKE" est l'un des meilleurs albums hard rock progressif que la terre porte. C'est un monument de technique, de feeling, de TOUT. Il est dur de trouver des superlatifs pour résumer cette oeuvre, mais tous les amateurs de prog de la planète le connaisse et le vénérent, sans contestation ! C'est une référence en la matière... plus on l'écoute, plus on l'aime. Dream T. produit une musique non linéaire, mais pyramidale, qui peut paraître chaotique et déconstruite de prime abord, mais que l'on apprend à aimer et qui forme un amalgame indisociable au final...

Encore sous le charme de Images & Words, qui n'en finit pas de livrer ses subtilités écoute après écoute, le monde se ramasse le fantastique Awake en pleine poire, et du coup, va avoir de quoi alimenter ses tympans pour de nombreuses années, car si son prédécesseur était touffu, celui-ci est une véritable jungle amazonienne sonique, le bordel en moins. Car c'est ce qui prime toujours (à cette époque) chez Dream Theater : la technique au service du feeling, et donc pas question de partir dans des digressions musicales bizarres et autres expérimentations à la limite de l'audible. Non.

Awake est un momument. Soixante quinze minutes de bonheur réparties en onze titres dont une longue pièce divisée en trois chansons (A Mind Beside Itself est un morceau divisé en trois parties : Erotomania, Voices et The Silent Man). Un son moderne, agressif, un propos résolument intelligent et venant profondément du coeur à la fois. Il y a de quoi s'en mettre sous la dent...

6:00 démarre le bar et déploie immédiatement le talent de tous : rythmique syncopée en béton, claviers élaborés, guitare (sept cordes) de Petrucci, qui tissent un tapis rouge sur lequel Labrie va avancer en toute majesté et puissance. Surprenante et forte, cette intro donne le ton du disque et se confirme sur Caught In A Web avec son refrain accrocheur et ses tiroirs. On reste en altitude qualitative, suspendu à un éventuel faux pas... qui ne viendra jamais. Innocence Faded reste dans la même veine, très technique mais outrageusement bourrée de feeling, et c'est ce paradoxe qui caractérise à la fois le disque et le groupe.

La suite Erotomania, Voices et The Silent Man (au total plus de vingt minutes) est ensorcellante, passant des hauteurs puissantes (Voices) à la paix la plus totale (Silent Man), et révèle une volonté du groupe de faire transpirer ses jams créatifs et beaux sur ses disques. Même pas peur ! On se relève difficilement de cet enchainement, mais heureusement The Mirror prend la suite, structuré sur six minutes (moyenne des titres "courts" du disque !), et relance de mieux vers un Lie très heavy, presque sombre, chanté par un Labrie possédé. Paradoxe encore, c'est Lifting Shadows Off A Dream, très aérien, qui prend le relais, conférant encore plus de relief à l'ensemble (et à ce stade, le cerveau a du mal à suivre, convaincu qu'il va lui falloir au moins dix écoutes pour commencer à cerner le sujet). Scarred et ses onze minutes sont impitoyables, et c'est enfin Space Dye Vest, titre composé en forme d'adieu par Kevin Moore, qui clôture le bal en "seulement" sept minutes trente d'une intensité rare... On sort de ce trip retourné, bouleversé, rêveur, hagard... et on en redemande.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cette album signe l'apothéose du style de Dream Theater. Le groupe pousse son Heavy Metal Progressif dans ses derniers retranchements, et cette pièce monumentale donnera encore pendant longtemps des cauchemars à tous les musiciens.

La richesse musicale des morceaux est phénoménale, voir inabordale pour le commun des mortels, et c'est justement là que le bas blesse : Trop compliqué, trop fouillé, trop technique, trop progressif, trop tout... quasiment aucun titre n'est mémorisable. Car si "Images & Words" avait réussi l'exploit de combiner émotion et plans ultra-techniques, "Awake" lui y échoue (mais sans sort quand même avec les honneurs).

"Awake" signe également la fin d'une époque pour Dream Theater. Kevin Moore quittera le groupe après cette album (peut-être en avait t'il marre de jouer autant de notes à la seconde), et le quintette New-Yorkais, sans jamais vraiment trahir son Metal Progressif d'origine, va faire évoluer sa musique... En bien ou en mal selon certains.

Si "Images and words" restera comme l'album du 20ème siècle, "Awake" n'a était que celui de l'année 1994.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 décembre 2003
Ce disque devrait être nominé au concours de l'album du siècle passé. Il y a tout, c'est puissant, magnifique, émouvant, surprenant. De surcroît le son est vraiment original, c'est d'ailleurs dommage que ce soit moins le cas pour les albums suivants.
Des techniciens de haut vol, la connaissance théorique, l'inspiration, ça donne Awake, indispensable pour les mélomanes en général.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 11 août 2015
Troisième album de l'incroyable formation du théâtre des rêves Awake se révèle être une pièce maitresse du rock progressif, du rock et même de la musique en générale. Je ne vais pas m'attarder à faire une analyse morceaux par morceaux car cela a déjà été fait dans d'autres commentaires d'une maniéré très professionnelle. Je vais donc vous faire part de quelques avis que je me suis fait sur cet album.
>Un album très bien composé, à aucun moment la magie de l'écoute diminue.
>Le titre Awake "éveillé" est en fait un mensonge, car durant l'écoute vous aurez l'impression de vous évader dans un réve.
>La virtuosité des cinq membres du groupe est tut simplement fulgurante.
>Un des plus beau titre du groupe "Voices".

Voila voila merci de m'avoir lu :)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 juin 2007
Le sommet du rock progressif (et peut-être du rock tout court) s'appelle Dream Theater.

Le sommet de Dream Theater s'appelle Awake.

Remuant, inspiré, technique, inimitable. Le sommet.

Depuis lors, le groupe n'a jamais été aussi bon, et il risque de ne l'être jamais plus, au vu de tous les albums qui ont suivi.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 novembre 2003
Quoi qu'en disent d'autres commentaires, cet album est une reference du metal progressif qui va bien au dela de Image and Words (qui reste neanmoins un magnifique album) dans le sens progressif. Par opposition, cet album est bien plus complexe et c'est surement pour ca que les gens ont plus de mal avec ...
Passé un nombre d'ecoutes un peu superieur a la moyenne, vous n'en decrocherez plus !
Un album pour connaisseurs. Pour les neophites, allez plustot voir du cote d'Image ans Words, maniere de vous familiariser.
Cruz
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 février 2001
ok, pour ceux qui aiment Ibanez, les grands musiciens, compositeurs etc.. et bien sur le Métal progressif!, c'est un album pour vous ! avec erotomania et des titres comme ca, je connais pas de meilleurs groupes qu'eux dans le domaine ! croyez moi, parole d'experts! ( et guitariste ) ciao
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 octobre 2004
Je trouve cet album de Dream Theater spécialement intéressant, parce qu'ils ont trouvé un son qui groove et que les compositions sont très bien structurées et soutiennent majestueusement la voix de James LaBrie. Le son qui groove, c'est spécialement par rapport à Images and Words, qui, bien qu'il soit un chef d'oeuvre, pâtit d'une production un peu trop synthétique à mon goût (cf. son du snare drum : on dirait un son samplé). Structurées parce qu'elles ne partent jamais dans de l'à peu près (comme c'est le cas dans la deuxième partie de "Scenes from a Memory" : un peu de recul est nécessaire ici...)
Du tout bon !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 20 août 2009
voila un tres bon album! et surtout au niveaux du son par rapport a leur autres albums!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Images And Words
Images And Words de Dream Theater
EUR 8,49

Train of Thought
Train of Thought de Dream Theater
EUR 6,99

Dream Theater
Dream Theater de Dream Theater
EUR 11,99