undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles32
4,7 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:10,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 juin 2007
Avec cet album, Scorpions fait plus que simplement confirmer le retour amorcé sur Unbreakable, après une traversée du désert qui aurait pu passer pour le chant du cygne. Ce Humanity - Hour 1 est une perle. Tout y est: des riffs ciselés et très métalliques sur pas mal de titres, des mélodies superbes comme ils n'en avaient plus sorties depuis des lustres, de l'émotion et un Meine toujours impérial. Ses lignes vocales sont un régal et, comme la musique, sonnent à la fois modernes, aventureuses et pourtant si "scorpions". Les teutons ont fait le bon choix en se dirigeant vers Desmond Child, il a réussi à canaliser et se joindre au talent de Rudolf et Klaus. Je ne croyais plus possible d'écouter un tel album de la part des Scorp's... Je le classe sans hésiter sur un pied d'égalité avec mes préférés du groupe: Taken by force, Blackout et Love at first sting!
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2007
Ce nouvel opus est tout simplement un des meilleurs jamais réalisé par scorpions. Presque tous les tires sont des bombes. Evidemnt les puristes repprocheront la production américaine de Desmon child qui fait furieusement penché les scorpions vers les prod d'Aerosmith et Bon jovi. Mais bon le tout est excellent alors pourquoi s'en priver. Il y a du gros Rock avec 321, we will rise again, et aussi la ballade qui tue Love will keep us alive (qui d'ailleurs est un titre plus mid tempo que ballade), bref il faut l'avoir l'écouter et attendre de les voir sur scene .....
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juillet 2008
Epoustouflant :
Le Son : pas facile d'obtenir un son aussi envoutant pour du Rock "dur" . Et là, je suis sur le c. On entend tous les instruments, ça fatigue pas les oreilles et ça prend aux tripes . Realisation géniale !
Les titres : rien à jeter , des ballades géniales comme toujours, mais aussi une evolution mélodieuse (à mon goût) sur les autres titres.
A mon avis le meilleur disque jusqu'à présent.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
je les ai vu à Rouen le 19/05/07. C'était super, avec 5 chansons du dernier album que je juge excellent et plus mélodieux qu' Unbreakable. Le chanteur a une voix unique, et la chanson "The future never Dies" ferait pâlir de jalousie Freddy Mercury. Il y a des accents à la Smashing Pumpkins dans cet album pourtant très stylé Scorpions. Et Billy Corgan chante sur "the cross" ;-) Excellent album pour tout Hardos qui se respecte.

Auf wiedersehen, good by everybody !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2007
Fan de la première, deuxième heure, c'est toujours avec beaucoup d'apréhension que j'écoute un nouvel album de Scorpions.Humanity Hour, Vol 1 est une véritable tuerie, on retrouve tout ce qui plait aux fans des germains, mélodies & riffs, mais en plus une grande part de modernité (accordage des guitares, claviers & choeurs surpuissants)et des arrangements Hollywoodiens.ça fait plaisir d'entendre que les "vieux" rockers ont encore du jus, vivement les concerts !!!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2007
Depuis unbreakable, le scorpion est revenu a son plus grand niveau, celui de blackout et love at first sting. ce nouvel opus s'écoute avec force et plaisir. presque aussi immediat que unbreakable et du meme niveau de qualité avec même un peu plus de recherche au niveau des melodies. produit par desmond child, remember kiss. un grand album de hard rock mainstream qui plaira surement a beaucoup beaucoup de monde.

la classe quoi...
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'étais "déconnecté" de Scorpions depuis un bon moment, mais, après avoir jeté une oreille sur ce nouvel album, j'ai craqué !

En effet, si bien entendu on a des titres très mélodiques, tout cela est d'une redoutable efficacité, il n'y a ni mollesse ni ennui, les compos font mouche, l'interprétation est au top, Klaus chante magnifiquement et la production est énorme.

Bref, cet album est à recommander car il est très réussi !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2010
Ca démarre par le bon et musclé Hour 1 et se termine par le splendide Humanity ( mélange rock et ballade comme Scorpions le fait mieux que personne ,mais qu' est ce qui a pris à Klaus de dire au revoir dans toutes les langues , j' ai bien pensé que ce pourrait être le dernier album !). Entre les deux , y a pas à dire , beau travail des guitares avec des solos assez longs et des riffs inspirés , belles mélodies , Klaus , ben c' est Klaus : voix irrésistible ! Alors , pourquoi pas cinq étoiles ? Parce qu' il me manque LA power rock ballade (la vrai) , parce que le son est un peu trop souvent saturé à mon gôut ( mal de tronche assuré quand on écoute en boucle) et parce que aprés plusieurs années d' écoute , j' ai encore du mal à identifier les chansons dès les premières secondes ce qui n 'est pas le cas avec plus de 90% du répertoire Scorpions ( peut être l 'effet concept de Desmond child ... à part 321 , Love will keep us alive , The future never dies , You're lovin' me to death (au refrain mégavénimeux , j' adore!) et biensur Humanity les chansons semblent fondues dans la masse ) et pour finir , parce que d' habitude , avec mes Scorps , j' ai le coeur léger , léger...et là les mélodies et textes sombres me fileraient presque le bourdon !! Mais , ne vous méprenez pas , cela reste UN TRES TRES BON ALBULM !!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 13 septembre 2008
Après quelques années d'errances, les Scorpions retrouveraient la fraîcheur et le dynamisme qui leur avait fait quelque peu défaut. Car de ce côté là, "Unbreakable" nous avait plutôt rassuré. La question était: Était ce là l'ultime soubresaut d'un groupe qu'il nous faudrait désormais ranger au fin fond de nos bons souvenirs ? La réponse est dans "Humanity". Ma parole ! Les bestioles ont à coup sûr trouvés l'antidote pour un bain de jouvence à effet prolongé. Après écoute du disque, un constat s'impose: Le temps ne semble plus avoir de prise sur l'inspiration ô combien grandissante des Germains. Quel album !!!

Le choix de Desmond Child à la production avait eu de quoi me rendre perplexe. Le personnage étant surtout connu pour avoir très souvent œuvré dans le genre mélasse Hard (à succès !) au milieu des années 80. Qu'il me soit pardonné ce jugement hâtif, tant le Sieur aura su apporter un sang neuf aux Allemands. Arrangements remarquables, permettant de traduire au mieux ce quasi Concept album, l'apport d'un coach vocale aura également considérablement aidé Klaus Meine. Le Chanteur trouve en effet le ton juste sur chaque titres, renforçant ainsi l'aspect dramatique et interrogatif de la plus part de ses textes. Quant aux musiciens eux mêmes... L'expérience philharmonique et acoustique aura à coup sûr laisser des traces, car jamais musique du groupe n'aura été aussi riche. Variant les plaisirs à foison, tout est décidément réuni pour que ces quelques 50 minutes de musique n'en paressent que 35. Pour la première fois, je ne me suis même pas encombré l'esprit de savoir au nombre de combien se comptaient les ballades. Car même à cet exercice, les Scorpions ne tombent jamais dans la guimauve, allant même jusqu'à nous surprendre en brouillant les codes sur certains titres: Ça commence en effet comme une, ça ressemble à une, mais ça n'en n'est pas exactement une.

Alors, si au regard de ses derniers témoignages live, je suis il est vrai beaucoup plus alarmiste, sur album, le groupe démontre une nouvelle fois qu'il reste une valeur sûre.

19/20
44 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2007
Avec "Pure Instinct", "Eye To Eye" et "Unbreakable", Scorpions n'avait pas retrouvé l'urgence brutale de "Face The Heat", retour aux sources d'un métal dur et carré, que les Allemands avaient alors délaissé au profit des séduisantes mélodies de "Crazy World".

Mais "Humanity : Hour I" rallume sur les cendres de "Face The Heat" un incontrôlable brasier que rien ne semble pouvoir arrêter. Car Scorpions ne s'est pas trompé dans le choix de ses artificiers. Pressentant que les flammes ne repartiraient véritablement qu'avec l'aide d'un authentique démon, Klaus Meine, Rudolf Schenker et Matthias Jabs ont vendu leur âme à celui qui fit ressortir la Chauve Souris de l'Enfer pour la troisième fois (cf. billet "Bat Out Of Hell III"), le diabolique Desmond Child.

Producteur du disque entouré de ses âmes damnées (James Michael, Marti Frederiksen, Eric Bazilian, Jason Paige, Andreas Carlsson), Child remporte ici la même victoire qu'auprès de Meat Loaf : s'emparer d'un univers musical qui n'est pas le sien pour le rendre, plus solide et plus éclatant, dans les mains de ceux-là mêmes à qui il appartient.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,99 €
10,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)