undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

6
4,2 sur 5 étoiles
Never Cry Another Tear
Format: CDModifier
Prix:18,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 novembre 2009
Ce groupe reprendrait-il les affaires là où Oasis les a laissées ? Loin d'en être une copie, Bad Lieutnant convoque ce groupe, mais également Coldplay, Tears for Fears, New Order (évidemment !) ou encore Pulp pour nous servie un petit bijou de pop rock à l'anglaise, avec des mélodies ciselées et des guitares nerveuses sans être agressives.
Il y a bien quelques légers accents "new wave années 80" dans cette musique qui rendent un ou deux morceaux un peu "datés"; mais l'ensemble reste très agréable à écouter.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il arrive que je me lance dans l'acquisition d'1 CD sur la seule première impression que me procure l'écoute, chez mon disquaire préféré, de ses 2 ou 3 premiers titres. C'est rare, de plus en plus rare même par ces temps de crise, mais ça arrive. Je me dis que 2 ou 3 premiers titres réussis sont à l'évidence la promesse d'un grand album en puissance. Et pour être honnête... je me plante souvent et jure à chaque fois que l'on ne m'y reprendra plus... jusqu'à la fois suivante ! Mais après tout ce sont les risques encourus par tout aventurier qui se respecte !

J'ai donc découvert le 1er album de Bad Lieutenant par l'écoute de ses 2 premiers titres (chez mon disquaire préféré, vous l'avez compris). Sink Or Swim défile, je pose un genou à terre... Twist Of Fate lui succède, je pose le second genou à terre... j'achète ! L'éditeur a jugé utile de préciser sur le sticker apposé sur la cellophane du CD, que Bad Lieutenant est le nouveau groupe de Bernard Sumner, ex New Order (et accessoirement, ex Joy Division). Cette technique marketing destinée à attirer le consommateur en terrain connu pour mieux le ferrer, est pour le moins classique mais est ici, au combien justifiée tant il est évident que cette musique est l'oeuvre d'un Sumner en grande forme.

Je rentre donc chez moi, le prometteur CD de Bad Lieutenant sous le bras (et oui, c'est une habitude que j'ai gardé de l'époque du vinyle même si... essayez de vous balader avec un CD calé sous le bras... pas évident !). Mes vieilles enceintes Martin me renvoient les excellentes Sink Or Swim et Twist Of Fate, cette fois-ci sublimées par un son maison plus approprié que le son craché par le casque destroy de mon disquaire préféré (oui, j'aime mon disquaire et je vous conseille d'en faire autant si vous tenez à sa survie...). Suivent Summer Days et son refrain parfaitement aliénant, This Is Home, Dynamo, Poisonous Intent... n'en jetez plus ! Mes genoux ne sont plus à terre, je suis carrément affalé sur le sol, face contre terre, sonné par tant de maîtrise et de facilité. Car tout ici est perfection pop. Les mélodies se succèdent et tournoient entre les oreilles de l'auditeur jusqu'à lui donner le tourni, les guitares sont tantôt tranchantes, tantôt cristallines et la voix de Sumner, égale à elle-même, terriblement attachante.

A cet instant, je prends une nouvelle fois conscience de l'irréductible espace qui sépare la pop anglaise de la pop made in France. Depuis les intouchables Beatles jusqu'aux récents Last Shadow Puppets, comment ne pas envier cette patrie qui a su élever (au sens propre comme au sens figuré) en son sein ces milliers de groupes qui ont un jour apporté leur pierre à l'édifice d'une Britpop tantôt classieuse, tantôt bagarreuse mais toujours séduisante. Et puis voyez comme le destin est parfois ironique... il aura fallu attendre 2009 et le split de New Order pour pouvoir enfin entendre, sur l'album de Bad Lieutenant, l'une des meilleures chansons... d'Oasis pourtant lui aussi récemment splitté... Sans blague, écoutez These Changes et osez affirmer que cette mélodie et cette voix ne sont pas l'oeuvre d'un Noël Gallagher à nouveau inspiré.

De l'ironie, ce disque en est emprunt puisque Sumner publie là l'album pop parfait qu'il cherchait à produire depuis une dizaine d'années avec ses compères de New Order. Il s'en est approché avec le très recommandable Get Ready en 2001 (au passage, je conseille fortement le visionnage du clip de 60 Miles An Hour... un vrai petit bijou !), s'en est quelque peu éloigné avec le pourtant très attachant Waiting For The Siren's Call en 2005 et depuis... plus rien. Que Sumner viennent relever les compteurs en cette année 2009 sous le nom de Bad Lieutenant est donc une très bonne chose, qu'il le fasse avec un album aussi bon, était franchement inespéré.

Pour conclure, vous l'aurez compris, je recommande chaleureusement cet album frais et lumineux, pour faire de cette fin d'année un été indien sans fin (d'où le titre de cette chronique...).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 décembre 2009
Fan de New Order c'est toujours un plaisir d'entendre Barney et ses nouveaux acolytes!!Album qui passe tout seul,perso mes morceaux préférés ( this is home,shine like the sun,sink or swin).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 novembre 2009
The first album from Bad lieutenant was something expected.
Somehow,"Never cry another tear shift" my expectations:some very good melodies, a few great guitars, two different voices ( Barney of course, but Jake Evans ++) provided an emotion a felt so little when I was listening to " waiting for the sirens call"...
I still need some synth sounds and a more inhabited bass line...( Who's not missing the old days of New Order and the high lines of electronic..?)
But it is however very good, very good...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 décembre 2009
Que peut-on encore espérer d'un musicien qui, derriêre son air de "boy next door" sage et sans intérêt, nous a déjà donné Joy Division (avec l'aide de son pote Ian Curtis, quand même !) et New Order ? Eh bien, malheureusement, une bonne rasade de la même boisson, un peu plus diluée cette fois, puisqu'il n'y a plus la basse inimitable de Peter Hook ni la production heavy dance floor de New Order pour ajouter ce je-ne-sais-quoi d'absurde, de déréglé, de "bigger than life" qui en a toujours fait le prix. "Never Cry Another Tear" n'est pas un mauvais album, il contient même 3 ou 4 chansons qui auraient - jouées et mixées différemment - été des joyaux sur le prochain New Order (qui n'existera donc jamais ?) : non, il donne simplement une impression terrible de banalité, de légèreté allant jusqu'à l'insignifiance ("MOR", comme on dit de l'autre côté du Channel), et comme, beaucoup trop long, il offre aussi au second couteau Jake Evans l'occasion de chanter tel un frère Gallagher sur des photocopies de chansons de Paul Weller, il finit même par nous écœurer un peu. Allez, Peter, arrête de faire la gueule, et revient nous sauver !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 octobre 2010
Bernard Sumner décide, après le départ de Pete Hooke le bassiste, de laisser derrière lui New Order et créer une nouvelle formation: Bad Lieutenant. Voici leur premier album: Never Cry Another Tear.

Cet album s'éloigne pas mal du son électronique auquel New Order nous avait bel et bien habitués. Dans la plupart des chansons on peut entendre 3 guitarres, 2 voix et une batterie électronique, l'ensemble donne un son très pop et très agreable. Dans certaines pistes la batterie est joué par Stephen Morris, ancien batteur de Joy Division et New Order.

Les fans de New Order ne seront pas dépaysés, et la plupart seront contents d'entendre à nouveau la voix de Sumner. Le style de l'album se rapproche plus de l'album "Get Ready" de New Order que de "Waiting for the Sirens Call"

Les moments forts de l'album sont "This is Home", "Sink or Swim" et "Poisonus Intent"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus