undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles101
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 novembre 2007
Je ne m'éterniserais pas sur les éloges que ce film mérite et dont (presque) tout le monde en dit du bien de les commentaires qui précedent. Franchement perso, c'est le film qui m'a donné envie de m'interesser de plus pres au cinéma alors que je n'avais que 13 ans, il est pour moi une référence. Le hic dans cette édition est que ceux qui ne manient pas la langue de Shakespeare (avec l'accent ricain bien sur car monsieur Mann n'est pas anglais), auront du mal à comprendre les commentaires audio non sous-titrés qui ma foi je n'en doute pas doivent être super intéréssants (j'avais acheté cette édition presque dans cet unique but). Dommage, il faudra attendre une autre édition si (inshalla) ils en sorte une vraiment digne en tout point de ce bijoux de polar qu'est HEAT.
0Commentaire13 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2009
Edition baclée pour un film de cet envergure !

Le blu-Ray s'est fait attendre et maintenant qu'il est là, il y a un arrière goût de déception.
Ce n'est pas la catastrophe mais on a rarement le sentiment d'être devant de la haute définition.

L'image manque globalement de piqué et de contraste, on a pas ce sentiment de relief et le gain en détail qu'on est en droit d'attendre avec la HD.
Un grand film comme celui là méritait un travail plus soigné, malheureusement l'éditeur à choisi la facilité comme souvent.

Les arrières plans n'ont pas de profondeur (quand ils ne sont pas flous) et la colorimétrie est bizarre (c'est un peu terne et on dirait que c'est moins bleu que ce que j'avais vu au ciné ou en DVD).
Je n'ai pas tout visionné mais je n'ai pas noté de fourmillements, certains verrons un léger grain mais pour moi ça fait partie du film (l'aspect argentique, l'age...) et ça donne un coté plus naturel, plus "cinéma" à l'ensemble.

Néanmoins, c'est meilleur qu'un bon DVD upscalé (en comparaison avec un film au même aspect) et nettement supérieur à l'édition DVD du film. Sur cette dernière, les noirs étaient gris, la compression était peu discrète et l'image avait en effet de réhaussement de la netteté qui dénaturait l'image. Sur le Blu-Ray rien de tout ça !

Pour résumer HEAT en Blu-Ray c'est correct sans plus. Mais si le film n'a pas subit un vrai lifting pour son passage à la haute def, son rachat est toutefois à conseiller surtout que le tarif est assez doux !

Quand à ceux qui n'ont pas vu le film, ce sera l'occasion de réparer cette grosse erreur.
33 commentaires44 sur 48 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2005
Aprés plusieurs décennies de succés, Al Pacino et Robert de Niro, deux adeptes de la méthode "Actor's Studio", se rencontrent enfin à l'écran.
Pour immortaliser cette rencontre, il fallait un grand réalisateur et c'est le cas ici avec le toujours excellent Michael Mann.
L'histoire de ce superbe polar est des plus simples:
D'un coté on a le flic surdoué et tenace joué par Al pacino qui cherche à mettre fin aux agissements d'un orfevre du grand banditisme joué par Robert de Niro.
Ces deux personnages dans leur quete d'excellence, ont une vie sociale des plus compliquées, entre liaisons ratées pour Al PAcino et sollitude et envie de changer de vie pour Robert de Niro.
Qui de ces deux monstres sacrés l'emportera?
Autour de ces deux immenses acteurs, on trouve toute une batterie de seconds roles excellents avec Val Kilmer en tete et des "gueules" de cinéma propres aux fims de Michael Mann(Danny Trejo, Tom Sizemore,Edward Bunker)qui donnent un coté réaliste au film.
Réalisation somptueuse, musique envoutante, le film vous tient en haleine jusqu'à son dénouement forcément tragique.
Je ne serais trop vous conseiller ce film car ce sera à mon humble avis la seule rencontre au cinéma de RDN et AP qui nous montrent dans ce film toute l'étendue de leur jeu d'acteur.
0Commentaire14 sur 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2003
HEAT est le genre de long-métrage qui marque le cinéma contemporain et impose le respect de son auteur.Chaque élément qui constitue ce film: scenario, casting (DE NIRO, PACINO, VAL KILMER...), B.O., plans, repères dans l'espace et le temps, dramaturgie, fluidité des images, réalisation,... Ainsi que les thèmes abordés: violence, amour, amitié, respect, trahison, vengeance, rêve américain, "le bien et le mal", la vie et la mort, le destin; dévoilent un authentique chef d'oeuvre, une oeuvre d'art. Le spectateur ne sort pas indemne après une telle accumulation d'émotions, tous les sens sont en alerte.La scène finale restera à jamais inscrite dans le panthéon du cinéma d'actions et dans la mémoire des fans.
0Commentaire12 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2004
Heat c'est la rencontre entre De Niro et Pacino, et le génial Michael Mann derrière la caméra.Pour moi c'est un des 5 meilleurs films des années 90. Les seconds rôles sont excellents, le scénario très bien écrit. La musique constitue une des plus belle BO que j'ai entendu et accentue encore mieux le coté émotionnel et dramatique du film. On y trouve des scènes formidables comme la rencontre entre Neil et Vincent dans le restaurant, la scène de fusillades en plein Los Angeles ou encore l'attaque du fourgon du début.A posséder absolument, et j'espère qu'il repassera au cinéma un jour.
0Commentaire15 sur 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2005
Bon..., les acteurs, De Niro et Pacino et Kilmer, et De Niro et Pacino et Kilmer, etc... etc.
Je vois que mes collègues ne parlent que d'eux dans leur critique, et c'est justice, on pourrait en écrire sur ces interprêtations de légende... sans oublier Jon Voight, fascinant et énigmatique partenaire.
Mais personne ne parle de ces 3 beaux portraits de femmes. Car nos héros ne vivent et ne souffrent que par et pour ces femmes.
Que de scènes sensibles ou DeNiro surprend dans sa relation avec la belle Amy Brenneman. Son innocence aura (presque..) raison de l'implacable Gangster. Ashley Judd dans sa relation volcanique avec Kilmer, leur dernière scène est l'une des plus émouvantes du film. Et que dire de Diane Venora, sublime actrice, essayant de maintenir au plus proche d'elle le bouillonnant Pacino, sans cesse à l'affut. Chacune d'elles renvoie au spectateur la vraie personnalité de ces hommes, qui peuvent apparaitrent bien différents de leur fonction respective.
Un scénario d'une richesse incroyable, des retournements de situations qui font avancer cette traque, au travers de scènes intimistes surprenantes, mais aussi et surtout de séquences ou la violence n'a d'égale que la beauté avec laquelle elles sont filmées. A ce titre, les parties de fusillades, de cambriolage sont d'un réalisme rare. Mais Michael Mann, même s'il sait s'entourer de talents (la musique et Dante Spinotti à la photographie, sans commentaires), gardera le secret de cette beauté confondante, ces visages en gros plan, ces élipses, ces respirations, et de cette alchimie montrant un Los Angeles picturalement saisissant, terre de drames et d'affrontements, avec ces hommes animés par leur pulsions, et ces femmes... qui les aiment.
A voir en DVD uniquement, à la 30ème lecture, le media est toujours intacte.
22 commentaires35 sur 42 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quel film ! Le plus grand des thrillers américains. Des scènes d'actions à couper le souffle. Des explosions, des lâches, des traîtres, une certaine classe chez les gangsters dirigés par Neil McCauley (Robert de Niro) image miroir du flic, le lieutenant Vincent Hanna (Al Pacino).

Du suspens de très grande qualité de celle des écrivains spécialistes du genre Michael Connelly, David Morrell, David Baldacci ou Stephen Hunter (voir ma listmania "thrillers - en anglais").

La scène de sortie de banque quand la bande de Neil McCauley est piégée est d'anthologie... le bruit de la chute des douilles sur le macadam rythme les coups de feu nourris.

Comme tout bon thriller, celui-ci se termine par un drame, sauvant l'honneur.

De la "gueule". Un film incontournable.
44 commentaires6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Heat" est le meilleur des thrillers que j'ai jamais vus. Il ne se passe pas de mois que je ne me rémémore des passages, des échanges, des scènes.

Sorti sur les écrans en 1996, réalisé par Michael Mann (bien meilleur que "Public Ennemies", pourtant très bon), ce thriller est exceptionnel.

Réalisation nerveuse, minutée, précise qui ne présente aucune faiblesse. Image soignée, acteurs au faîte de leur art.

Aucune vie montrée n'est réussie. Elles sont toutes condamnées.

Celle du flic Vincent Hanna (grandissime Al Pacino) est sombre, terrifiante. Le rêve régulier d'une table autour de laquelle flotte les êtres morts, les yeux excavés. Le troisième divorce en route. Une belle-fille paumée, suicidaire. "All I am, is what I'm going after" ("Je ne suis que ce que je poursuis").

Celle de sa femme, second mariage, qui invitera un amant pour provoquer Vincent Hanna...

Celle des bandits, dont le chef, Neil MacCauley (le meilleur rôle de Robert de Niro) est également ratée. 30 secondes maximum pour tout laisser tomber et s'enfuir quand vient la police résume la règle de survie de ce gangster de talent, chef de bande.

Celle de Waingro, dit, "La Faucheuse", affreux, tueur, tortionnaire.

Celle de Chris Shiherlis (Val Kilmer, quelle trempe !), joueur, gamin, instable en son couple; sa femme le trompe avec un lâche. Elle veut partir avec leur enfant.

Et toutes les autres qui pourraient sourire et qui se mourront.

S'approcher du crime, c'est se pervertir, se laisser emprisonner, de quelque côté que ce soit.

Terrible analyse.

Et quelles scènes d'action mémorables : le hold-up de la première scène, le braquage suivi de la fusillade en pleine ville et le règlement de compte final (inspiré du "Chasseur" avec Steve McQueen).

Mais aussi toutes les autres : celle des docks où Vincent Hanna comprend qu'il est la cible et non le chasseur, celle du suicide de sa belle-fille, etc.

Pas un instant de répit. Que démotions ! Du très grand cinéma. Le meilleur du genre. Un grand tonnerre de film. Un ouragan. Un volcan en éruption : toute la chaleur de "Heat".
1515 commentaires15 sur 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2014
VOUS AIMEZ LES GRANDS THRILLERS ALORS JETEZ VOUS DESSUS
LA RENCONTRE DE DEUX ACTEURS CULTES PACINO/DE NIRO
FILM PAR MICHEL MANN GRAND REALISATEUR (LE DERNIER DES MOHICANS)
EN GUEST VAL KILMER JOHN VOIGHT ASHLEY JUDD
UN CHEF D'OEUVRE DU CINEMA POLICIER
JE CONSEILLE BON VISIONNAGE
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2002
Quand 2 colosses new yorkais du cinéma se rencontrent à Los Angeles cela donne "HEAT"
Ce film est tout simplement une perle, un bijou, un des meilleurs opus que le 7è art ait eu à compter dans ses rangs. je l'ai vu au cinéma 4 fois en 1995, et je l'ai visionné et revisionné a lot of times. Un film superbe tant du point de vue de la conception que de la réalisation. Les décors plus vrais que nature, l'unique fusillade dans "downtown LA" à City bank (lieu ou je me suis rendu lors d'un voyage à Los Angeles)Michael Mann ne s'est pas surpassé il a tout simplement mis en oeuvre ce qu'il a toujours su faire(Starsky et hutch, Miami Vice, Révélations...). En outre il a réuni 2 colosses du 7è art.Heat est une bombe qui a défrayé la chronique...A ne rater sous aucun prétexte...On ne peut pas voir ce film sans avoir un noeud dans le ventre.Poignant, au rythme haletant, des scènes sectaculaires, des seconds rôles parfaits, des décors américains comme on aime à les voir...en 3 mots : allez le voir!
0Commentaire10 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles