undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles11
4,7 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:15,96 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 12 novembre 2009
On a failli attendre... Tom Petty a fouillé dans ses archives et compilé, avec l'aide de Mike Campbell et du producteur Ryan Ulyate, 47 morceaux issus de ses meilleurs crus live sur près de 30 ans. Le LP Pack Up the Plantation peut donc aller se rhabiller devant une telle somme de titres le tout sans overdubs ou editing. On y retrouve bien entendu les plus grands titres de Petty mais surtout ce sont les morceaux piochés dans le fond des albums qui sont exceptionnels : Square One, Alright For Now, Angel Dream, Dreamville, Straight into Darkness, Nightwatchman, The Wild One (Forever) ou encore Melinda, morceau qui ne figure sur aucun album mais uniquement connu, pour ma part, sur le dvd live Soundstage de PBS enregistré à Chicago en 2003. Bref, comment ne pas saliver devant un menu aussi alléchant. Non ? Bon ok, j'y retourne avec ces « quelques » reprises : Oh Well, Green Onions ( !!!! ), Mystic Eyes, I'm a Man, Something in the Air, I Just Want to Make Love to You... Convaincus ? Bon d'accord, il n'y a pas de dvd bonus à la clé ce qui est regrettable mais que cela ne vous empêche point d'acheter près de 4h40 de wack'n'woll pour une somme modique. A noter qu'une version deluxe est prévue contenant un cinquième cd avec notamment The Last DJ, Born in Chicago, Like a Diamond... Convaincus ( part II ) ?
11 commentaire|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On savait que Tom Petty et ses Brisecoeurs étaient des bêtes de scène. On le savait, parce qu'on nous l'avait dit.
Car il faut bien reconnaître que le live des années 80, "Pack Up the Plantation", n'avait pas grand-chose d'enthousiasmant. Il était "bon". D'accord. Juste "bon".
Alors Petty avait certainement envie de remettre les pendules à l'heure, quand il s'est attelé à écouter pas moins de 170 enregistrements de ses concerts - représentant plus de 30 ans de carrière - pour en extraire la crème de la crème.
Il y est parvenu, et de belle manière.
Quatre heures de musique américaine parfaite.
Quatre heures de bonheur, entre best of absolu et catalogue de reprises intelligentes.
Situé aux confluents de la pop british des sixties et du rock sudistes des seventies (plus une bonne dose de Byrds), Tom Petty & The Heartbreakers a toujours été plus qu'un simple groupe: c'était aussi un juke box idéal qui a sans cesse cherché à raffiner sa maîtrise dans une éternelle quête d'absolu.
Les morceaux d'époques différentes s'enchaînent le long de ces 4 CD sans que l'on puisse remarquer de différences d'intensité. On notera juste quelques sonorités typiques liées aux micros d'époque.
Le mixage est irréprochable, dans l'esprit des grands live des années 70, avec un son chaud, percutant et détaillé.
Les interprétations sont souvent adaptées pour la scène, ce qui permet de redécouvrir certains morceaux (ex: Free Falling) dans des arrangements épurés.
Les jams sont excellentes et atteignent parfois le sublime (It's Good to be King).
Quant aux reprises, seule celle du mythique "Green Onions" peut être qualifiée d'anecdotique. Toutes les autres (dont un superbe "Something in the Air" de Thunderclap Newman) sont plus que des hommages aux auteurs originaux; ce sont de véritables appropriations. Et j'avoue un gros faible pour "Friend of the devil" du Grateful Dead, qui aurait carrément mérité une sortie en single... s'il existait encore un marché pour les singles hors de la mélasse R&B.
Bref, ce coffret est un monument.
Dans la catégorie "live multidisques", il écrase même le Springsteen de 86.
Petty a fait du très bon boulot.
La postérité s'en souviendra.
Mais vous n'êtes pas obligé d'attendre jusque là.
44 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2010
Tom Petty, c'est un peu le Poulidor du rock américain : du talent et du courage à revendre, beaucoup de persévérance mais toujours second ou au pied du podium quand vient l'heure de remettre les trophées. Sur la plus haute marche, trône l'incontestable Bruce The Boss, mon idole de toujours, notre maître à tous... et ce n'est qu'un juste retour des choses. A bien des égards, Petty mériterait d'occuper la seconde marche ou en tout cas, de la disputer à un type comme Neil Young. Il ne serait en effet pas totalement idiot de placer Petty à côté de Springsteen tant leurs oeuvres sont familières : le même genre de gros rock US à guitares, taillé pour les grands espaces et les stades, des musiciens fidèles plus vraiment anonymes (le E-Street Band pour Springsteen et les Heartbreakers pour Petty), un sens commun de l'engagement... Il ne serait pas non plus complètement insensé de placer Petty devant Young, à des périodes où ce dernier s'est plus ou moins perdu dans l'insipide alors que Petty produisait de bien beaux albums. Mais... mais Petty n'est pas la bête de scène qu'est Springsteen et n'a jamais produit d'album parfait à l'inverse de Young et Springsteen. Voilà sans doute le pourquoi du comment.

Ceci étant, ne boudons pas notre plaisir d'écouter ce coffret 4 CD de Petty et ses Heartbreakers en live. Couvrant 29 années de carrière (tout de même... ça calme !) ce quadruple live est en tous points une réussite. On a tout d'abord la confirmation que Petty et sa bande sont souvent meilleurs en live qu'en studio. Pratiquement aucune faiblesse dans les 47 titres ici proposés alors que les derniers albums (Echo, The Last DJ ou Highway Companion) ennuyaient un peu sur la longueur. Le son est excellent et ce, quelque soit l'année d'enregistrement des titres. L'influence des Stones est très perceptible les 1ères années, les plus rock, ensuite ça devient plus pop, le son cristallin de la Rickenbacker de Petty comme dénominateur commun. On aime ou on aime pas le côté pop de Petty mais force est de constater que le bonhomme est un sacré fin mélodiste. J'en veux pour preuve les albums Full Moon Fever et Into The Great Wide dont on pourra toujours regretter la production pompeuse de Lynne mais qui, il faut le reconnaître une bonne fois pour toute, sont bourrés de fabuleuses chansons dont quelques unes (pas assez !) sont ici livrées par Petty dans d'excellentes versions live. Notons la présence de quelques covers bien senties : Friend Of The Devil des Grateful Dead, Good Good Lovin' de James Brown, Oh Well des Fleetwood Mac et plus surprenant le génialissime Green Onion de Booker T et le thème du James Bond Goldfinger !

Allez... un (tout) petit reproche tout de même : adepte de la cohérence que procurent les tracklist chronologiques, j'ai été quelque peu gêné par la répartition anarchique des titres sur les 4 CD... Mais bon, ne chipotons pas, ce coffret est une mine d'or, pour les fans du blondinet de Floride, comme pour les novices qui voudraient découvrir ce grand Monsieur du rock américain.

Ah, j'oubliais... je suis d'autant plus satisfait de mon achat que j'ai touché ce coffret sur Amazon pour 16,96 euros alors qu'il est passé depuis, je ne sais pour quelle raison, à 31 euros... Quelle affaire ! Remarquez, même à 31 euros cela reste une excellente acquisition.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 30 janvier 2010
Peut-on raisonnablement faire la fine oreille à propos de ce coffret live de Tom Petty, au prétexte qu'il s'acoquina, un moment, avec un anglais (ce qui donna tout de même The Traveling Wilburys si on rajoute le père Bob, cousin George, et oncle Roy... soit une des pépites de cette décennie) ou qu'il préfère le velouté d'épinard au céleri arrosé de jus de carottes, à un bon steak de Salers ? Et de qui ce jugement définitif ? Du spécialiste incontesté, et mondial, du Southern Rock, dont le spectre d'aficionados se situerait davantage dans le périmètre de son immeuble, voire chez sa seule concierge, et dont il ne serait pas inutile de rappeler (je parle des chevelus dépositaires du Southern Machin) qu'ils se gavent principalement d'hectolitres de boissons à base d'orge, malt et de houblon, dont la teneur en protéine animal et bovine se situe sous la barre des 0,005%.

Une fois balayé d'un revers de main, amical mais ferme, les arguments fallacieux de notre ami l'ami des angliches, penchons-nous sur ces quatre CD merveilleux, et surtout sur la chronique de Elvis Est Vivant (et je le crois) qui à vrai dire, a exprimé le fond de ma pensée mieux que je n'aurais su le faire moi-même. Inutile de passer le menu à la loupe, ce serait trop long, et notre dictionnaire de superlatifs ne serait pas assez fourni.

Alors oui, les Heart Breakers n'ont pas la puissance de feu du E Street Band, ni des Asbury Jukes, ne carburent au même jus que le Silver Bullet Band (j'adore ces noms de groupes... y'a aussi les Blues Breakers, les Ice Breakers, et les fameux Balls Breakers, j'en connais pas mal...) mais l'influence de l'armada springstinienne se fait sentir, dans cette basse tendue, et surtout les envolées du pianiste Benmont Tench, visiblement passé par la classe du professeur Bittan. Pas mal de titre des années 81/83 pourraient être des chutes de THE RIVER (tiens, elle est bonne ! pas fait exprès...).

L'organisation de la set list peut décontenancer, elle correspond tout simplement au désir des musiciens, de disposer les chansons sans considération de date de création ou d'enregistrement, parce que... ça le fait. Et ça le fait. Le nombre de reprises est imposant (tant mieux, même si le « Goldfinger » était dispensable), quelques tubes, quelques vieilleries, et surtout, de la joie, du plaisir, et beaucoup de classe, dans les arrangements, l'interprétation, et les compositions.

Mou du g'nou le petit Tom ? Que nenni. Classieux et inspiré, certainement, et ce survol live de trente ans de carrières en apporte définitivement la preuve. C'est du bon, du très bon, du très très bon... Ne pas s'en rendre compte pourrait s'apparenter à une faute de goût, irréversible, un truc à se compromettre à vie, et se voir priver de donner un avis sur quelques productions musicales que ce soit, y compris un best-of d'Annie Cordy.

Que ce soit dit, écrit, et répété.
Merci qui ?
1919 commentaires|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2010
Ce coffret de 4 CD retrace le parcours de certains concerts de Tom Petty. La qualité des enregistrements est présente tout le long de ce "Live Anthology".

Pour les fans de T.P, coffret à posséder absolument !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2013
Mon frère connaissait le vinyle Pack up the plantation,je l'ai acheté;ouaip,mais comme un grand j'ai voulu écouté celui là.Alors là,y a pas photo,ça c'est du Live et du bon ,je crois que si on doit se contenter d'un seul Tom Petty celui ci fait largement l' affaire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2015
Tom Petty et son groupe c'est pour moi de la très bonne musique , à écouter sans modération, tout est bon musicalement, on retrouve dans ce coffret tous les meilleures morceaux.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2015
Comme pour le Boss,c'est encore mieux en Live!-Un très bon achat à trés bon prix pour ces 4 live magiques. A posseder pour les amateurs de Petty.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2015
j'aimerai bien que l'on reproduise le coffret des 7 albums de la première édition en vinyle cela ferait de heureux merci pour se souhait
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2013
CD 1 :
1. Ladies And Gentlemen... - Live at The Forum, Los Angeles
2. Nightwatchman - Live at The Forum, Los Angeles
3. Even The Losers - Live at Hammersmith Odeon, London
4. Here Comes My Girl - Live at Hammersmith Odeon, London
5. A Thing About You - Live at The Forum, Los Angeles
6. I'm In Love - Live at Wembley Arena, London
7. I'm A Man - Live at Stephen C. O'Connell Centre, Florida
8. Straight Into Darkness - Live at Wembley Arena, London
9. Breakdown - Live at The Forum, Los Angeles
10. Something In The Air - Live at Stephen C. O'Connell Centre, Florida
11. I Just Want To Make Love To You - Live at Maple Leaf Gardens, Toronto
12. Drivin' Down To Georgia - Live at Stephen C. O'Connell Center, Florida
13. Lost Without You - Live at Stephen C. O'Connell Center, Florida
14. Refugee - Live at Irvine Meadows, California

CD 2 :
1. Diddy Wah Diddy - Live at The Fillmore, San Francisco
2. I Want You Back Again - Live at The Fillmore, San Francisco
3. Wildflowers - Live at Maple Leaf Gardens, Toronto
4. Friend Of The Devil - Live at The Fillmore, California
5. A Woman In Love (It's Not Me) - Live at The Forum, Los Angeles
6. It's Good To Be King - Live at Stephen C. O'Connell Center, Florida
7. Angel Dream (No. 2) - Live at The Vic Theatre, Chicago
8. Learning To Fly - Live at Bonnaroo Music and Arts Festival, Tennessee
9. Mary Jane's Last Dance - Live at Stephen C. O'Connell Center, Florida
10. Mystic Eyes - Live at The Greek Theatre, California

CD 3 :
1. Jammin' Me - Live at The Fillmore, San Francisco
2. The Wild One, Forever - Live at Hammersmith Odeon, London
3. Green Onions - Live at The Fillmore, San Francisco
4. Louisiana Rain - Live at Wembley Arena, London
5. Melinda - Live at UNO Lakefront Arena, New Orleans
6. Goldfinger - Live at The Fillmore, San Francisco
7. Surrender - Live at Irvine Meadows, California
8. Dreamville - Live at Grand Olympic Auditorium, Los Angeles
9. Spike - Live at Portland Civic Stadium, Oregon
10. Any Way You Want It - Live at Irvine Meadows, California
11. American Girl - Live at The Cow Palace, San Francisco

CD 4 :
1. Runnin' Down A Dream - Live at Stephen C. O' Connell Centre, Florida
2. Oh Well - Live at Bonnaroo Music and Arts Festival, Tennessee
3. Southern Accents - Live at Stephen C. O'Connell Center, Florida
4. Crawling Back To You - Live at The Greek Theatre, California
5. My Life Your World - Live at Blossom Music Center, Ohio
6. I Won't Back Down - Live at The American Museum of Natural History, New York
7. Square One - Live at UMB Bank Pavilion, Missouri
8. Have Love Will Travel - Live at Saratoga Performing Arts Center, New York
9. Free Fallin' - Live at Irvine Meadows, California
10. The Waiting - Live at The Forum, Los Angeles
11. Good, Good Lovin' - Live at The Forum, Los Angeles
12. Century City - Live at The Spectrum, Philadelphia
13. Alright For Now - Live at Maple Leaf Gardens, Toronto

CD 5 :
1. Think About Me - Jacksonville Memorial Coliseum, Jacksonville, Florida
2. Down South - Austin City Limits Music Festival, Austin, Texas
3. I Need To Know - The Forum, Los Angeles, California
4. Billy The Kid - Chronicle Pavilion, Concord, California
5. I'd Like To Love You Baby - J. J. Cale Soundstage Studios, Chicago, Illinois
6. Image Of Me - Wayne Kemp Wembley Arena, London, England
7. Born In Chicago - Nick Gravenites Soundstage Studios, Chicago, Illinois
8. Like A Diamond - Grand Olympic Auditorium,, Los Angeles, California
9. The Last DJ - The Palace of Auburn Hills, Auburn Hills, Michigan
10. No Second Thoughts - The Spectrum, Philadelphia, Pennsylvania
11. Ballad Of Easy Rider - Roger McGuinn Jacksonville Memorial Coliseum, Jacksonville, Florida
12. Don't Come Around Here No More - Saratoga Performing Arts Center, Saratoga Springs, New York
13. Too Much Ain't Enough - Santa Monica Civic Auditorium, Santa Monica, California
14. County Farm - The Fillmore, San Francisco, California

DVD 1 :
• 1978 New Year's Eve concert à Santa Monica, California

DVD 2 :
• "400 Days", documentaire pris pendant l'enregistrement et la tournée de "Wildflowers" (1995)

Blu-Ray :
• Contient les 62 titres rassemblés sur les 5 CD

VINYL LP - Live Officiel "'Leg" [21:24] :
1. Jaguar And Thunderbird 2:28
2. Fooled Again (I Don't Like It) 5:17
3. Luna 4:17
4. Dog On The Run 9:22
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

26,00 €
6,99 €
31,57 €