undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles4
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:10,79 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Un nouveau voyage avec POS est toujours un bonheur. Du lourd à nouveau. La musique, les paroles, la voix de Daniel Gildenlow nous transportent "deep inside" Elles résonnnent et raisonnent en nous dans une intimité universelle. Du tréfonds des graves, il nous transporte avec le même bonheur vers les aigus... ce qui contribue à donner à POS ce relief si particulier dont je raffole. Venus de si loin, ses cris sont tout aussi intenses que ces moments particulièrement dépouillés comme dans le passage parlé de "gone". Un silence suivi d'une explosion musicale. Un morceau qui monte en intensité jusqu'à nous submerger.
Intriguée par le sens de "mortar grind", j'ai consulté le dictionnaire. Grind signifie grincer, écraser, polir tout autant que déhanché. Effectivement, cet album noir nous touche tout autant qu'il nous met en mouvement. Un régal !
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2010
A chaque production de ce groupe Suédois, particulièrement depuis BE où la notion de concept-album a pris tout son sens, Pain of Salvation a su créer la surprise et susciter les interrogations d'un public plus ou moins prêt et préparé à suivre le charismatique Daniel Gildenlöw, leader du groupe, qui se défend toujours que sa musique corresponde au métal progressif.

Ils puisent aujourd'hui leurs sources d'inspiration quelques décennies en arrière. Se plongeant au cœur des seventies pour en révéler un potentiel nouveau, enrichi et sculpté par ce qui fait toute l'originalité du groupe. Ils nous invitent aujourd'hui à partager leur nouvelle vision musicale, annoncée entre lourdeur et vivacité.

Les quatre titres inédits de Linoleum, démarrant avec le titre éponyme au refrain rapidement entrainant, le ton est donné : structures plus convenues et plus brutes, délestées de soli de guitares, son travaillé à l'ancienne et toujours un travail vocal impressionnant et troublant, plus brutal, parfois crié, ne se souciant pas du détail.
Le jeu de batterie subtil du nouveau venu (Cocorico), le frenchie Léo Margarit aux baguettes, s'intègre sans faille avec talent et personnalité.

Bref hormis la reprise des Scorpions avec Yellow Raven (au demeurant fort bien maniée) ainsi que le "titre bonus" (voix parlées)qui n'apporte rien à cette compo, les autres 4 titres de cet EP sont ravissants de puissance, de sons directs, presque brut. Cette ambiance recherchée et annoncée déstabilisera certains mais ravira certainement, ceux comme moi qui apprécieront ce nouveau "style".

Souhaitons que le prochain double album Road Salt sera de la même trempe !!! Prévu début et mi 2010(sorties en 2 temps avec 2 partie: Ivory et Ebony)
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pain of salvation nous donne ici un apercu de ce que sera road solt. C est a dire teinte d emprunte seventies avec l emotion, le groove et la qualité musicale qui le caractéristique. Ce ep est donc magnifique, prenant, avec le groove qui était dans le précédent ( la basse ronronne tel un cat). A ce procurer absolument, plus vous l écouter et plus vous vous impregniez de son excellence.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2010
Je ne dois pas avoir le même CD que les autres, parce que j'ai trouvé le CD vraiment pas au niveau attendu, le son est un peu brouillon, la voix un peu trop souvent criarde, en plus il y a un curieux titre (le 5ème) où les musiciens parlent, bref rien à voir avec "the perfect element" vraiment "perfect", meilleur album du groupe
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,99 €
22,92 €
22,84 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)