Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A la coule, 27 juillet 2010
Par 
Fritz Langlois - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Someday My Prince Will Come (CD)
Session décontractée pour Chet Baker, entouré en ce 4 octobre 1979 de Niels-Henning Orsted Pedersen à la basse et de Doug Raney à la guitare. Il s'agit d'un concert au "Montmartre", qui, comme son nom ne l'indique pas, est un club situé à Copenhague. Ce qui pour le coup ne manque pas de cohérence, le disque sortant sur le label Danois SteepleChase, havre de paix pour de nombreux jazzmen américains dans les années 70, et du même coup corne d'abondance pour l'amateur insatiable (citons en particulier leur soutien à Walt Dickerson, Jackie McLean, Lee Konitz, et justement, Chet Baker qui publia quelques albums estimables sous sa bannière).

Programme de reprises ici, comme c'est souvent le cas dans le jazz: tout le monde ne s'appelle pas Roscoe Mitchell ou Henry Threadgill (ces derniers ayant toujours privilégié leurs nouvelles compositions au détriment de "standards" par trop ressassés.) Mais justement, venant de Chet Baker, la relecture de quelques grands classiques n'est pas malvenue. Les morceaux de cette date sont donc signés Tadd Dameron, Horace Silver, Dave Brubeck (le fameux "In your own sweet way"), Kern et Mercer, et (on n'a que les prénoms), Zieff, et Churchill (pas Winston en tout cas, ça se saurait, d'autant qu'il s'agit d' "Someday my prince will come", donnant son titre à l'album et chanson tirée d'un film de Walt Disney -devinez lequel- dont Miles Davis livra une version dès les années 1960 et qui sera reprise par Sun Ra et son Arkestra quelques années plus tard). Playlist à l'ancienne donc, pas un secret puisque "I'm old fashioned" est de la partie. Il ne vous importera peut-être pas beaucoup que l'ingénieur du son se nommât Freddy Hanson et que la photo de pochette soit de Nils Winther, mais enfin, c'est tout ce que la paperasse entourant ce bel enregistrement nous apprend: pas de notes de pochette, remplacées par un bel espace tout blanc, possiblement destiné à ce que l'auditeur note ses impressions sur le disque, ou, à défaut, sa liste pour les courses... Reste la musique, qui, si elle n'est peut-être pas à compter parmi les nombreux incontournables de son interprète (trompette et chant, comme souvent), n'en reste pas moins une très fréquentable session acoustique, aux rythmes variés et aux sonorités moëlleuses. Bonne cuvée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 un CD per sempre, 10 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Someday My Prince Will Come (CD)
Bellissimo CD del Chet Baker Trio, registrato benissimo. è da ascoltare e riascoltare sempre.
La spedizione era efficiente. Tutto regolare.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit