undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles4
3,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:15,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 mars 2010
Le violon n'est pas attendu ici comme un accompagnement des voix comme il arrive généralement dans une formation chanteurs/instrument(s) mais comme un partenaire à part entière. Mais c'est l'inverse qui se produit : le violon d'Hilary hahn (toujours excellente) trop en avant s'impose presque comme interprète principal accompagné par les deux chanteurs dont les voix paraissent presque insuffisantes malgré leurs immenses qualités. Les trois sont excellents, leurs rôles sont mal équilibrés.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bach exige un don absolu...

Celui que lui-même donnait à sa Foi (SDG)...Cette Foi ne se galvaude pas...

Les cantates (exercice obligé de fabrication dans le cadre d'un contrat avec les bons bourgeois de Leipzig) dépassent l'horizon borné de la demande de production hebdomadaire, s'envolent vers le Tout-Puissant, Le Dieu fait Verbe et le Saint-Esprit...Là Bach se fait Menuisier, Charpentier, Architecte et Créateur d'une Oeuvre de tendre, exaltante ou terriblement mélancolique Aspiration (la flamme de la bougie chez Georges de la Tour)

On ne demande pas aux interprètes de croire, on leur demande de saisir cette dimension, de comprendre cette espérance et d'intégrer en soi cette élevation...

C'est totalement raté. Mais voilà la Lumière brille malgré tout. Hilary Hahn joue. Cela peut suffire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2012
On risque de se répéter mais pas de se lasser et on en redemanderait plutôt . J'ai beau avoir un collection très fournie et les CD d'Hilary Hahn en font partie et pourtant , on attend toujours le suivant .
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2011
Quelle idée a donc traversé l'esprit d'Hilary Hahn en réalisant ce disque paru chez Deutsche Grammophon ? A la tête du Münchener Kammerorchester, elle met à contribution deux chanteurs : Matthias Goerne et Christine Schäfer dans une série d'une douzaine d'arias de Bach, issues de cantates, de la Passion selon Saint-Matthieu et de la Messe en si. Et là, patatras...

L'écoute de ces différentes pièces plonge très vite l'auditeur dans un profond ennui. On sent tout de suite que la direction d'orchestre très aseptisée a pour objectif de plaire à une audience qui se voudrait « internationale ». Au même titre que l'on parle du politiquement correct, cette production ne peut cacher d'emblée son objectif de s'inscrire dans le « musicalement correct ».
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)