undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

2,9 sur 5 étoiles11
2,9 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Si vous avez toujours rêvé d'initier vos enfants à Helloween, si vous êtes démangés par l'envie irrésistible de redécouvrir des classiques comme "Future World" ou "Dr Stein" revisités à la sauce "variété télévisée du dimanche après-midi", ou encore si "Eagle Fly Free" et "Where The Rain Grows" ont occasionné trop d'incompréhension entre votre grand-mère et vous-même, allez-y, "Unarmed" est fait pour vous ! C'est l'album de tous les possibles, c'est le disque de la réconciliation. Votre mère-grand cessera de vous juger, vos enfants chanteront de nouvelles comptines avant de s'endormir, et vous pourrez vous adonner au plaisir coupable d'écouter de la bonne soupe MAIS estampillée du logo Helloween s'il vous plait (l'honneur sera donc sauf)! Si en revanche, vous n'êtes pas dévorés par ce genre de curiosité, passez votre chemin. J'exagère un peu? Possible, oui... mais quand même, elles l'ont un peu cherché, les citrouilles teutonnes!

Il ne s'agit pas de crier au scandale parce que "Unarmed" n'est pas un album de Metal, non. L'idée de base est même plutôt sympa, en fait. Le principe d'offrir des versions différentes et originales, plutôt que de commercialiser un énième Best Of, est louable. Les musiciens d'Helloween sont de grands garçons, ils font ce qu'ils veulent. Si ça leur fait plaisir de reprendre leurs classiques ainsi, qu'ils s'amusent. Ce n'est pas ça qui me fera hurler à la trahison... Mais ce sera tout de même sans moi. Il ne faut pas pousser. Ecouter des versions acoustiques ou orchestrales de quelques-uns des plus grands titres du groupe, je veux bien. Mais je n'ai pas signé pour me taper un disque de variété susceptible de servir de fond musical à mes prochaines courses au supermarché du coin. Après la bonne rigolade occasionnée par l'écoute de ce disque, je n'éprouve pas l'envie de le refaire tourner dans ma platine.

"Dr Stein" est reprise version "big band" avec des trompettes, du saxophone et des coeurs gentillets. D'autres chansons sont jouées dans des versions assez dégoulinantes de mièverie qui ne sont pas sans rappeler les égarements de l'époque maudite "Chameleon" (1993)... je pense notamment ici à "Where The Rain Grows". Les choeurs chantés par des petits nenfants sur "I Want Out" font doucement sourire. Quant aux nouvelles versions de "Falling To Pieces" (euh, c'est un classique d'Helloween à la base, ça?) ou de "If I Could Fly", elles évoquent davantage du Pascal Obispo ou des génériques de séries télé du genre "Sous le soleil" ou "Plus belle la vie". Oui, il se trouve que je connais ces génériques... N'en parlons plus, vous voulez bien?

Quel dommage ! Encore une fois, l'idée était bonne... sur le papier. Si je dois être tout à fait honnête, j'ajouterai que tout n'est pas à jeter. La "Keeper's Trilogy" reprenant pendant 17 minutes de grandes parties de "Halloween", "Keeper of the Seven keys" et "King For 1000 Years" avec un orchestre s'en sort même pas mal. Quelques autres passages ici et là ne sont pas inintéressants. Le pire, c'est qu'on sent bien que ce disque a demandé du travail. Les ambiances et arrangements sont différents d'un titre à l'autre, et l'album est très bien produit. Mais voilà, quand on flirte dangereusement avec un style musical rappelant les grandes heures de la variétoche européenne, il faut s'attendre à des réactions assez vives. Helloween nous déçoit, ce n'est pas grave, on s'en remettra. Allez, 2 étoiles pour l'audace et quelques passages sympas, je suis gentil. Dommage quand même, l'humour c'est bien, mais il y avait sans doute une façon plus classe de fêter les 25 ans du groupe...

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
88 commentaires|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2009
Évoluant dans la mouvance la plus figé de l'histoire du métal, à savoir le speed mélodique, Helloween surprend toujours.
Après un album anniversaire revisitant les Beatles, Abba ou autre bowie façon Power Metal, le groupe se fend d'un album de reprises de leur propre titres version Pop Rock. Le disque est bourré de clin d'œils, d'astuces musicales, d'humour (un "I Want Out "impertinent avec ses coeurs d'enfant, Dr Stein version "notre belle famille") et d'arrangement des plus inattendus (la symphonisante "Keeper").
Ils montrent par la même occasion le potentiel poétique de certains titres (Forever and one, Eagle Fly Free).
La démarche est risqué, mais pour ma part plus intéressante qu'un réenregistrement des titres (au moins ils ont bossé).
Bravo, keep on humoring.
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2011
Je trouve qu'à travers cet album,The HELLOWEEN'Band ont su faire preuve d'Originalité !

Certes ,ce n'est pas du Hard'N'Heavy comme certains y sont habitués , mais il faut reconnaitre que de sortir du côté Trash, Teigneux , Argneux de tps en tps ne fait pas de mal !!

Je suis Fan et Musicien (Grateux) de HardRock et je dois dire à tous ces Métaleux qui pensent que jouer la carte de la Tendresse pourrait passer pour une faiblesse que beaucoup de Grands Groupes sont passés sur cette "Phase" Philharmonique :Scorpions , Metallica , Kiss....et j'en passe !ça s'appelle tout bonnement LE FEELING et cet album en est rempli !("if I could Fly")

Le Résultat ,ici , avec HELLOWEEN en est une Excellente réussite! Les guitares (électrique ou accoustique) sont bien présentes (Futur World/Perfect Gentleman) , très bonnes performances vocales mises en valeur (Forever & one)!
La New version du Keeper n'en est pas moins surprenante qu'excellente !
C'est une très belle Performance que les musicien d'HELLOWEEN nous livrent qui en plus d'Originalité font preuve de Maturité !
Ce n'est pas rien de Ré-écrire une partition ,ni de l'adapter pour jouer avec un orchestre Philharmonique...Très belle Performance ,Réussie de surcroit !

Et puis , si certains pensent qu' "Unarmed" voudrait dire "tir à blanc" ....Je leur répondrais qu' HELLOWEEN a au contraire fait le très beau geste de poser les armes (en ces temps où il y a tellement de violence aux actalités...etc.)pour nous livrer un Opus (pas 1 Obus)venu du fond de leurs tripes ,dans le but de Rassembler au lieu de Diviser ! Encore une Belle Performance !
review image
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2010
Alors beaucoup crient au scandale parce que Helloween nous balance un best of qui n'est pas du métal. D'où le 'unarmed'.

Et pourtant, s'arrêter à ce constat est franchement dommage, tant le groupe fait ici preuve d'imagination pour réinterpréter ses principaux titres à la sauce folk, pop et même orchestrale afin de fêter dignement ses 25 ans de carrière.

Donc si vous voulez du gros son saturé, des riffs de guitare acérés, passez votre chemin, ce best of ne vous conviendra pas.

Pour ma part, je trouve le résultat vraiment très réussi, entre réinterprétation folk/pop pour Dr Stein (du saxophone sur le titre surprend au premier abord en effet), Future World, ou If I could Fly, voire carrément orchestrale dans le magnifique The keeper's trilogy (medley), morceau de 17'06 accompagné du Prague Symphony Orchestra et de ses choeurs.
On retiendra aussi la reprise de Eagle Fly Free, particulièrement originale dans son style, assez intimiste.

La reprise de I want out avec ses choeurs d'enfants est également très réussie. La version pop de Fallen to pieces mérite aussi amplement qu'on s'y attarde.

L'album se termine sur le titre 'A tale that wasn't right', avec accompagnements orchestraux, titre qui n'aurait pas dépareillé dans une comédie musicale du style Moulin Rouge.

Bref, je trouve ce best of original, très réussi, très bien produit et il mérite amplement de figurer dans votre discothèque...dans la mesure ou vous savez que vous n'avez pas ici à faire à du métal mais bien à des réarrangements folk, pop des titres phares du groupe (pour info, 11 titres répartis sur 59'15 de musique).
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2010
Je trouve l'ensemble bien réalisé. Mais quelques titres ne méritaient pas d'être dans ce best of. Certaine pistes sont mieux relevé que l'original et d'autres qui perdent toutes musicalités. Le coté cuivres, piano, etc. ne me dérange pas. Cela apporte une certaine sensibilité et cela prouve que lorsqu' on est bon, on peu se permettre de changé de style. Mais il ya une exception a cette règle : le morceau eagle fly free est un très mauvais arrangement. Il perd toute la saveur de l'original.
La note est basé sur le choix du morceau et son arrangement + ou - en rapport qualitée melodique à l'original.
Dr Stein 4*/5
Future World 4*/5
If I could Fly 3*/5
Where the rain Grows 2*/5
The keeper's Trilogy 5*/5
Eagle fly free 1*/5
Perfect Gentleman 2*/5
Forever & one 4*/5
I want out 4*/5
Fallen to pièce 1*/5
A tale that wasn't right 4*/5
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2011
Première chose, pour ceux qui n'écoutent que du hard-rock ou du métal, ce disque vous décevra forcément.
Ce "best of" revisite en effet les titres du groupe mais en version soft, avec beaucoup d'arrangements orchestraux, du piano (on a même du saxo sur le premier morceau!), et aussi des coeurs d'enfants sur certains titres.
Si l'idée peut sembler saugrenue au départ (certains groupes s'étant complétement fourvoyés dans cet excercice), les morceaux ici sont dans l'ensemble réussis et interprétés avec pas mal de feeling.
C'est dur voir impossible de les comparer avec les originaux, ils ne sont ni moins bons, ni meilleurs, mais juste différents.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2009
Si l'on en croit les communiqués de presse, les citrouilles ont voulu faire dans l'original, en proposant un réenregistrement de leurs plus grands titres pour leurs 25 ans. Soit.
Première réflexion, ils considèrent donc que des titres comme "Falling to Pieces" ou "Forever and one" font partie de la crème de leur répertoire... ceci explique donc certaines choses...

Plus sérieusement, pas mal de groupes se sont livrés à ce genre d'exercice, et le résultat est aléatoire suivant qui le pratique. Iced Earth nous a pondu un 'Days of Purgatory' incroyable, tandis que Testament a livré un 'First Strike Still Deadly' bien foutu mais expurgé de la hargne et de l'urgence qui habitaient les compos originales.
Dans le cas d'Helloween, quand Dr Stein démarre on croit à une blague. Si si vraiment. La chanson originale n'est déjà pas bien méchante, mais fait partie de l'histoire et fait un tabac en concert. Cette 'reprise' fera peut-être un tabac avec Tata Georgette, mais pour le lecteur de cette chronique j'émets un vieux doute.
'Future World' et son ambiance Yves Duteil semble prendre le même chemin. If I couldf Fly, moins rock à la base, passe déjà mieux, mais c'est pas encore ça.
Soudain on se dit que le groupe a été jaloux que son ancien frontman (Kiske) qui a décidé de réenregistrer "ses" compos d'Helloween (donc parmi les pires) en acoustique. Le résultat en fut tellement catastrophique que Helloween décida de se lancer dans une sorte de course à l'ineptie, en y allant de son réenregistrement stupide.

Dieu merci, le carnage ne va pas aussi loin que celui de Kiske, et on se surprend même à trouver "Perfect Gentleman" sympa avec son ambiance celtique, ou "Falling to Pieces" peut-être meilleure que l'originale. La trilogie est elle plutôt bonne, malgré quelques arrangements un peu trop pompeux, et de très loin le meilleur titre de l'album.

En prenant encore davantage de recul (là on commence à ne plus entendre le disque quand même) on croit comprendre la démarche qu'a entrepris le groupe.
Se faire plaisir et revisiter ses classiques (sic) sans complexe et sans barrière musicale. Après tout, 25 ans de metal ça fait du bien de souffler un peu.
On se met à rapprocher un peu leur disque du 'In the Mood' d'Heavens Gate. Hélas, le disque d'Helloween ne dispose pas du second degré et de la distanciation qui faisait le charme du disque des autres allemands.
Pire, il s'étend sur un cd entier, tandis qu'In the Mood avait la bonne idée de se cantonner à une demi-heure bien contenue, et du coup intelligemment frustrante.

Helloween n'a jamais été doué pour les ballades et quand leur musique s'adoucit, elle prend facilement un côté sirupeux. Si on prend en plus en compte que Deris s'attaque à une majorité de titres époque Keepers, on peut supposer qu'ils vont se prendre une méchante volée de bois vert, comme à l'époque de Chameleon.
Pourtant il y a quelques moments à sauver, mais à part les gros fans et les musiciens plus ouverts d'esprit que les simples auditeurs, il est fort à parir que ce disque n'intéressera pas grand monde.
33 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2010
j'avais trouvé très bon le gambling with the devil. Je m'attendais à de nouvelles versions de leurs titres phares dans cette lignée. Quelle déception. On croirait à un espèce d'unplugged de ce qui reste d'helloween, enregistré dans la cour d'école de mes enfants, qui tentent de chanter en coeur ces titres pourtant bien connus, qui deviennent aussi méconnaissables que ridicules. Il en devient difficile d'écouter un morceau en entier. Alors l'album complet, n'en parlons même pas... Désolé, navré, mais ce sera sans moi cette fois ci. (j'ai rarement été aussi méprisant envers un album... ah si, metal master d'Accept).
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2013
petit chef d'oeuvre où le groupe ré enregistre ses propres morceaux avec une coloration toute différente. On se dit sur la plupart des morceaux que tout l'album devrait être dans cette veine. Mais le groupe a préféré balayer les differents styles d'où un petit manque d'unité. Vu la durée de l'album et le nombre de standards ils auraient pû en rajouter 3 ou 4 quand même.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
eh bien helloween est tombé bien bas! réenregistrer des classiques pour en faire de la sous-pop insipide, il fallait vraiment le vouloir pour le faire. des remixes techno, brrrr... pourquoi pas. des versions unplugged, mouais, ça peut le faire... mais là, le résultat de ces relectures est fétide.
une bonne chanson reste une bonne chanson, quel que soit le style. faire des reprises dans un style autre et les reprendre à sa sauce, c'est intéressant.
mais ce qu'à fait helloween sous couvert d'humour ou encore de je ne sais quoi d'autre (peut-être la sempiternelle ouverture d'esprit!?), c'est démolir leur patrimoine. ce n'est même pas un moyen de rentrer dans l'univers d'helloween pour les non metalleux, tellement ce disque est risible et dessert le groupe.
la qualité finale de l'entreprise laisse penser que les gars d'helloween n'excellent que dans la sphère heavy metal et qu'ils devraient mieux s'en contenter.
bref, un disque à offrir à quelqun qu'on aime pas ou pour faire du ball trap!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)