undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos B01CP0MXG6 cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles17
3,9 sur 5 étoiles
Prix:19,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

"Pigalle, La nuit" n'est pas forcément une série facile à évaluer. Elle a d'indéniables qualités, mais aussi d'indéniables défauts. Commençons par les griefs, et en premier lieu, un scénario qui aurait pu être intéressant mais qui peine à convaincre. Même si la disparition d'une soeur un peu fofolle n'est pas un sujet bien original, il y avait matière à nous donner un scénario poignant et surtout crédible. Et côté crédibilité, il faut bien avouer qu'on est pas gâté. Le dénouement est le sommet du n'impnawak et nous amène à cette réflexion "Tout ça ... pour ça ?".

Mais bon, passons outre, car ce n'est pas par son scénario que cette fiction brille. Non, car toute l'histoire n'est qu'un prétexte pour s'immerger dans Pigalle. Surtout de nuit, dirons nous. Et là, la caméra nous offre un univers particulier, sublimement filmé, et nous fait découvrir ces "commerces", ces gens et leurs codes. Quoi de mieux pour cela que suivre un gars un peu paumé, prêt à remuer tout le quartier pour retrouver sa tiote soeur ?

Hormis d'ailleurs le personnage principal [peu crédible et assez agaçant finalement] et sa soeur [d'apparition trop fugace pour marquer les esprits], le casting nous offre des personnages et des seconds rôles intéressants et assez bien joués. En tête d'affiche, Simon Abkarian tient bien son rôle businessman pas très fréquentable mais finalement assez sympathique.

Une série à voir pour découvrir Pigalle et à condition d'excuser son maigre scénar' .
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sans dire qu'il s'agit d'une mauvaise série, sans dire qu'on s'ennui en la regardant, sans dire que les acteurs sont pas formidables, bref sans dire du mal, il est bien difficile de s'emporter en commentaires élogieux.
Ok pour l'univers décalé (Pigalle), Ok pour certains acteurs. Mais il y a quelque chose dans l'intrigue, dans l'atmosphère de la série qui n'est pas parvenu à m'accrocher.
J'ai regardé cette série et il ne s'est pas passé ce petit quelque chose que je ressens devant d'autres séries, cette volonté de regarder un 3ème épisode de suite alors qu'il est déjà l'heure d'aller se coucher !
Alors oui, c'est pas mal, mais pour moi cette série ne mérite pas plus de trois étoiles.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Thomas, exilé à Londres depuis deux ans a coupé les ponts avec sa soeur Emma. Il découvre, lors d'un voyage d'affaires à Paris, que cette dernière est devenue strip-teaseuse dans une boîte à Pigalle. Il tente de lui parler mais Emma disparaît aussitôt.
L'intrigue : Où est Emma ? Est-elle morte ? Se cache-t-elle ? A-t-elle été témoin d'un événement qu'elle n'aurait pas du voir ? Est-elle mêlée à la guerre des sex-shops qui fait rage à Pigalle ? Qui est Dimitri et quels étaient ses rapports avec ce dernier ? Nadir en sait-il plus qu'il ne veut bien le dire ?
Nous voilà embarqués pour huit épisodes qui se déroulent dans Pigalle, la nuit.
Au début, j'ai été déçue ; les deux premiers épisodes sont très moyens. Simon Abkarian qui joue Nadir n'est pas très bon, idem pour les autres acteurs. Tout sonne faux, il n'y a pas beaucoup de crédibilité dans tout ça. Quant à Djalil Lespert (Thomas), il est insupportable : on a envie de le secouer, de lui mettre des vêtements à sa taille (oui, je ne sais pas comment cela se fait, il est affublé d'une gabardine trop petite qui l'engonce tellement qu'il a du mal à bouger !). Son jeu semble forcé. Pour vous dire, j'ai failli laisser tomber !
Et puis le miracle se produit et honnêtement, je n'ai aucune idée du pourquoi de la chose. Thomas-Jalil Lespert enlève son imper, Nadir-Simon Abkarian joue super bien, Yasmine Belmadi qui joue Jamil l'homme de main de Nadir est génialissime, Eric Ruf est très bon en russe barré... Bref, ça devient prenant ! Ah oui, il y a aussi l'excellente Catherine Mouchet (mais si, elle jouait dans Thérèse d'Alain Cavalier en 1986) qui interprète Alice, la propriétaire d'une boutique cul-cul dans Pigalle. Son jeu décalé est impeccable, sa voix inimitable...
Bon, les acteurs deviennent bons (ça, c'est fait), parlons maintenant du scénario... Le scénario est euh... un peu bâclé, pas très abouti, pas trop crédible mais finalement, ce n'est pas bien grave parce qu'on est pris dans l'engrenage et qu'on ne trouve plus le sommeil avant le huitième et dernier épisode !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 16 décembre 2009
Thomas, 30 ans, travaille à Londres, à la City. Lors d'un voyage d'affaires à Paris, il sort dans un club de Pigalle et découvre sa soeur, Emma, sur la scène d'un spectacle de strip-tease. Il cherche à lui parler mais elle se volatilise, le soir même. Dans sa quête pour la retrouver, il croise les figures du quartier, et leurs petites ou grandes affaires.

Après Braquo, CANAL+ lance sa nouvelle création originale et nous plonge dans un univers fascinant, peuplé d'âmes en peine.
Servi par un casting remarquable, `Pigalle, la nuit' est une fiction osée, mais jamais vulgaire, qui oscille habilement entre fantasme et réalisme.
Le récit est captivant, l'ambiance poisseuse et les personnages pittoresques, en particulier ceux du clan ZAINOUN, le `parrain' du célèbre quartier parisien.

Dans le rôle principal, Jalil LESPERT est tout en violence rentrée et nervosité retenue. Pour retrouver sa soeur, il va devoir apprendre les codes de Pigalle. Un parcours initiatique aux allures de descente aux enfers.

En résumé : sexe, mensonges et truande pourrait être le sous-titre de cette production française qui n'a rien à envier aux séries américaines.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2013
Dommage qu'il n'y ait pas de suite... C'est bien tourné, bien interprété et les images sont très belles par rapport à la nuit
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2013
Très réaliste, très bien joué, une très belle série, Paris comme on n'a pas toujours l'opportunité de découvrir Paris de ce côté de la lorgnette, à voir et à revoir...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2014
C'est l'unique saison de cette série passionnante;
Un thriller en plein quartier de Pigalle, crée après une immersion de plusieurs semaines dans le quartier et tourné au beau milieu des habitants .
c'est une série française passionnante ( les séries françaises évoluent dans le bon sens et c'est tant mieux ).
Ce n'est pas vraiment pour tout public ( au lit les enfants ! ),je n'ai pas pu lâcher le CD avant de connaitre la fin.
Oui, mais la fin est une porte ouverte a une nouvelle saison qui malheureusement n'a jamais vu le jour...
C'est très dommage !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2014
8 épisodes, le plaisir est cours mais concis. Chaque épisode rapproche les personnages. Le jeu des acteurs est franchement agréable, une atmosphère unique s'en dégage. Seul le personnage principal semble parfois agir de manière un peu trop naive (afin que des histoires se créent) mais on oublie vite tout cela pour apprécier un Pigalle ou la lumière des néons rouge éclaire lentement des sombres passé qui se dénouent au dernier épisode pour notre plus grand plaisir. Vivant et goûtu. Toute une histoire d'un quartier de Paris qu'on croirait à la fin connaître! J'adore!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2010
Au début, l'impression est plutôt favorable et laisse entrevoir une série se démarquant nettement du tout-venant français en matière de série télévisée. Toutefois, très vite, les effets de répétition s'accumulent drôlement (scènes d'"ambiance" dans la rue ou à l'intérieur des sex-shops, scènes de menaces entre Nadir et Dimitri et autres scènes encore...) et le scénario n'a de cesse d'exposer ses failles, jusqu'au huitième épisode (ni fait ni à faire serait-on méchamment tenté de dire) qui clôt tristement une série devenue de plus en plus ennuyeuse. Enfin, "qui clôt"... plutôt qui laisse une assez détestable impression d'inachevé: Où part Fleur si brusquement? Et Adam, il s'en sort tranquille après avoir trucidé au moins deux gars et avec les poulets dans les reins? Et Emma, elle va vraiment rempiler à Pigalle après tout ce qui lui est arrivé? Et Max, l'amoureux transi de Fleur, il sert à quoi exactement? Bref, la ficelle, que dis-je, la corde de chanvre, est un peu grosse et laisse une porte grande ouverte - béante!! - à "Pigalle, la suite". Et là, on a l'impression de s'être fait un peu balader... Bref, des qualités (le jeu de certains des acteurs - Abkarian, Martins, Belmadi - ,les visuels du quartier de Pigalle la nuit... et le jour) mais aussi des défauts rédhibitoires (manque de nervosité et longueurs - six épisodes au lieu de huit auraient probablement suffi, incohérences voire aberrations d'un scénario bancal, parfois grotesque). L'ensemble s'avère donc finalement décevant et l'éventuelle suite, qui ne fera que délayer davantage, ne laisse rien augurer de bon...
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2009
Après "Braquo" et maintenant "Pigalle la nuit", la fiction française ne s'est jamais aussi bien portée.
Cette série nous plonge dans une étrange atmosphère avec une réalisation bien soignée.
Pour les points négatifs, excepté Eric Ruf (Dimitri)qui joue superbement, je n'ai pas été conquis par le jeu des acteurs, bien au contraire.
Le scénario, quant à lui, n'est pas très palpitant et laisse place à un dénouement un brin surréaliste.

Trois étoiles pour cette agréable série qui a su exploiter le patrimoine de la ville de paris avec son fameux "Pigalle".
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,42 €
12,99 €
13,98 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)