undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici ECFR_GNO_Flyout Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles6
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:23,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 mai 2010
C'est à la lecture de la critique du commentateur précédent que je me suis précipité pour me procurer cette galette-surprise. Je confirme la véracité et l'exactitude du commentaire. Il faut signaler que ce Live est malheureusement le seul commercialisé puisque le légendaire double LP "Live at Albuquerque" produit en 1976 avec tous les membres originaux est dorénavant introuvable pour d'obscures problèmes de droits. Alors on se contentera de celui-ci qui retrace la carrière de ce Supergroup né en 1973. Ce qui frappe avant tout c'est la faicheur physique de Paul Rodgers, sa voix qui n'a pratiquement pas changé en 40 ans de carrière en ajoutant la période Free, The Firm, The Law et Queen plus recemment. En revanche Mike Ralphs semble plus en retrait mais heureusement que Howard Leese (le fidèle guitariste de paul Rodgers depuis plusieurs années et ex-guitariste de Heart pendant 22 ans)vient renforcer la lead guitar. Et que dire de la rythmique: Simon Kirke, fidèle bucheron de Free puis de Bad Company cogne comme au plus grand moment de sa splendeur, et Lynn Sorensen assure avec une grande dextérité l'absence de Boz Burrell, seul membre original absent de cette réunion et décédé en 2006.
Vraiment un grand moment de Rock sans aucune ride à se procurer de toute urgence.

A signaler le Dvd du concert vendu avec le cd de bonne facture: bonnes prises de vue, la lumière est correcte sans excès, les plans s'enchainent et le public bien au rendez-vous.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Heureux possesseurs de cet article, vous aurez la chance d'avoir un CD Live de BAD COMPANY (ce qui n'est pas rare, vue la discographie du groupe), mais vous aurez surtout l'immense avantage de les voir sur scène (ce qui est déjà franchement plus rare), dans un concert très récent (enregistré le 08/08/08, et c'est pas une blague !), avec uniquement des morceaux de leur 5 premiers (et superbes) albums, comme l'ont si bien expliqué les 2 commentateurs qui m'ont précédé. A noter que ce concert a été enregistré à Hollywood, non pas en Californie, mais en Floride !

Le CD est très sympa, mais le concert, lui, est carrément fantastique ! Quel plaisir de voir ces 5 gars sur scène, à envoyer à un public conquis leurs compos de rock mélodique ! Les années 70 ne se résumaient pas seulement à LED ZEP et à DEEP PURPLE, il y avait aussi BAD COMPANY !

Des membres de la formation d'origine ne subsistent que 3 musiciens, mais le bassiste (Lynn Sorensen, qui remplace Boz Burrell) est vraiment à l'aise sur sa 5 cordes, et Howard Leese, à la 2e guitare, s'en sort haut la main ! On notera la présence trop rare du chanteur Paul Rodgers au piano (il jouait du piano debout !), sur l'excellentissime morceau d'ouverture « Bad Company », et sur « Run With The Pack », un peu court comparé à la version studio. La voix de Paul n'a pas pris une ride, et il a une présence énorme sur scène !

Par ailleurs, le DVD comporte un morceau de plus que le CD, à savoir « Sweet Lil' Sister » (issu de l'album RUN WITH THE PACK), en 3e position, entre « Honey Child » et « Burnin' Sky », ce dont le track-list sur la face arrière du CD ne fait pas mention. Vous aurez donc droit à 17 morceaux (et non pas 16), pour une durée totale de 1h 27 minutes.

Pour un prix somme toute modeste, vous pourrez avoir un CD Live (à écouter dans la voiture par exemple) et un excellent DVD d'un groupe de légende, qui, 35 ans après ses débuts, à toujours une pêche d'enfer ! RUN FOREVER BAD CO !
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le 8 août 2008, Bad Company s'était reformé pour un unique concert présenté au Hard-Rock Live de Floride.
Paul Rodgers (chant, piano, guitare acoustique), Mick Ralphs (LesPaul, Esquire) et Simon Kirke (batterie), à nouveau réuni pour la première fois depuis des lustres. Seul Boz Burrell, étant décédé le 21 septembre 2006, manquait à l'appel.
En complément, Rodgers a rappelé des anciens comparses de sa dernière tournée en solo (que l'on retrouve sur le « Live In Glasgow») : Howard Leese (Paul Reed Smith & chœurs) et Lynn Sorensen (basse & chœurs). Ce dernier semble si heureux d'être de la fête qu'il paraît parfois avoir du mal à se contenir.
Le concert, donné devant un public acquis d'avance, offre du 100 % Bad Co ; pas un seul titre de Free, ni de Rodgers en solo, et encore moins du Bad Co Mark II, ou autres. Que du pur, de la version originale, issu d'un patrimoine en or massif, érigé de 74 à 79 (aucune chanson de « Rough Diamonds »), dont les lettres de noblesses ont à jamais marqué la musique des 70's, et le Rock en général aux USA. Et ce concert est là pour le prouver, en déclinant du pur Heavy-Rock Bluesy, du Classic-Rock intemporel, imprégné d'une force, d'une classe, d'un feeling rare. Le son est très bon, un peu plus pêchu que sur les versions studio (« Rock'n'Roll Fantasy » prend ici une dimension réellement plus heavy). La voix de Rodgers est immuable, la frappe de Kirke est toujours puissante, Sorensen est excellent, Leese a su avoir le son adéquate et éviter les soli démonstratifs (ce qui n'était pas le cas avec le groupe de Rodgers). Seul Ralphs semble avoir perdu un peu de dextérité en solo (la reprise ?), mais quel son !
Le groupe jubile, et donne plus l'impression d'un groupe rodé par les tournées, plutôt que celui d'une récente reformation.
Un réel plaisir de pouvoir enfin retrouver Bad Company en Live, dans la formation original (ou presque), et d'avoir en bonus la version DVD (assez bien filmé, bonne qualité d'image, très bon son).

Le DVD offre les formats Stéréo, Dolby Digital 5.0 et DTS.

Set list : Bad Company ; Honey Child ; Burnin' sky ; Gone, gone, gone ; Run with the pack ; Live for the Music ; Seagull ; Feel like makin' love ; Movin' on ; Simple man ; Shooting Star ; Rock steady ; Can't get enough ; Rock'n'Roll fantasy ; Good lovin' gone bad. (76 mn.)

Bad Company continue, depuis 2009, à donner des concerts, avec la même formation.
1010 commentaires|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après avoir digéré les coffrets musicaux sortis en fin d'année 2010, il était grand temps de reprendre la route, « on the road again », avec les nouveautés qui commencent à tomber dans les bacs des disquaires.
Et l'année ne pouvait pas mieux débuter qu'avec un disque de Bad Company, groupe qui m'enchanta de 1974 à 1979, car après la destinée chaotique du groupe laisse à désirer. Le disque qui vient de sortir a été enregistré le 8 août 2008 (8/08/08 !) au Seminole Hard Rock Live de Hollywood à l'occasion d'une reformation exceptionnelle du groupe. Le boîtier comprend deux disques, un CD du concert pour les oreilles et le DVD pour les yeux, que demander de plus ?
Paul Rogers (chant, guitare, piano), Mick Ralphs (guitare) et Simon Kirke (batterie) du groupe original se sont adjoint les services de Howard Leese (ex-guitariste de Heart) et Lynn Sorensen (basse) qui remplace Boz Burrel décédé en 2006, mais ces deux-là ne sont pas ici par hasard, ils tournent régulièrement avec Paul Rogers. J'avoue avoir acheté le disque comme un fan borné, mon bon sens me susurrant à l'oreille qu'une reformation de ce type ne pourrait rien donner de bon, et c'est là que la surprise est énorme, le concert est excellent !
Paul Rogers casse la baraque du début jusqu'à la fin, sa voix phénoménale est toujours intacte et sur scène il dirige la manœuvre en patron bienveillant, un sourire à l'un, un bras sur l'épaule de l'autre. L'autre c'est Mick Ralphs, qui peine un peu en début de concert, on le sent crispé de se retrouver au milieu de ses potes et devant un public conquis d'avance qui a encore en tête ses parties de guitare tranchantes gravées pour l'éternité sur disques ; au fur et à mesure qu'on avance dans le set, il reprendra confiance même si peut-être, il n'a plus la dextérité de sa jeunesse ? Quant à Kirke, lui il tape sur ses peaux, tout heureux d'être en si bonne compagnie. Les deux acolytes s'en tirent plutôt bien, ils savent qu'ils ne sont pas des Bad Co d'origine aussi restent-ils discrets, mais Leese a trouvé le bon son et sait nous le faire entendre quand il le faut, et Sorensen assure des parties de basse moins lourdes que celles du défunt mais très efficaces, tout en sautillant sur place comme un bienheureux. Le public qui a connu le groupe à ses débuts, vu l'âge moyen de la salle, s'éclate autant que les musiciens.
Les Bad Co joueront seize titres (80mn), aucune reprise, que leur propre matériel tiré de leurs meilleurs albums. Les riffs bien connus s'enchaînent avec bonheur, la voix de Rogers sait se faire câline ou rugissante selon les titres et l'homme manie toujours aussi bien son pied de micro. Je vous donne la liste des titres, ceux qui connaissent pourront apprécier : Bad Company - Honey Child - Burnin' Sky - Gone, Gone, Gone - Run With The Pack - Live For The Music - Seagull - Feel Like Makin' Love - Movin'On - Simple Man - Shooting Star - Rock Steady - Can't Get Enough - Rock'n'Roll Fantasy - Good Lovin' Gone Bad.
Une superbe compilation et avec les images du DVD c'est encore mieux. Dans la journée, il n'y a personne dans l'immeuble, je monte le son à fond et je me lance dans une folle séance de air guitare, m'agitant comme un furieux, beuglant comme un veau « And baby I'm a bad man, good lovin' gone bad, that's what I want to say, good lovin' bad, good lovin' » dans le fracas du solo de guitare. Une putain d'année qui commence bien, pour sûr !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 septembre 2010
A l'instar de groupes reformés pour des concerts( purple, led zep..), on retrouve ici le génie d'une formation souvent oubliée des médias...Dommage que boz burrell ne soit plus là, mais la magie opère, avec des musiciens vraiments convaincants.Les morceaux sont toujours aussi bons.A conseiller pour les fans, et pourquoi pas , pour les autres qui aiment le 'très bon' Hard! arnaud
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juin 2011
Nos vétérans signent un grand retour. Une pensée pour Bozz Burell. Du grand Paul Rodger et Mick Ralphs. A déguster...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,92 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)