Commentaires en ligne


26 évaluations
5 étoiles:
 (18)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 s'il ne devait y en avoir qu'un
Peut etre le meilleur disque d'hendrix. Accompagné de billy cox et buddy miles, hendrix donne là une des plus belles prestations de la scène black années 60 et 70. Le groupe interprete un rock teinté de blues avec le magistral "machine gun" dédié aux boys du vietnam, mais aussi de funk avec ce qui reste la plus belle...
Publié le 10 mars 2004 par rod95

versus
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une vraie entité.
Pour le Jimi Hendrix Experience formaté par le businessman Chas Chandler, la fin des années 60 s'annonces des plus difficiles. Motif ? Jimi Hendrix en a marre de son étiquette de super guitariste virtuose et surtout, de son statut de rock star adulée aux quatre coins de la planète. La formation avec laquelle il a construit le mythe...
Publié le 27 décembre 2011 par jean-claude


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 s'il ne devait y en avoir qu'un, 10 mars 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Band Of Gypsys (CD)
Peut etre le meilleur disque d'hendrix. Accompagné de billy cox et buddy miles, hendrix donne là une des plus belles prestations de la scène black années 60 et 70. Le groupe interprete un rock teinté de blues avec le magistral "machine gun" dédié aux boys du vietnam, mais aussi de funk avec ce qui reste la plus belle interpretation du tube de buddy miles "them changes", et de soul.
un pur chef d'oeuvre. Le "live at fillmore east" propose d'autres morceaux de ce live joué en quatre shows célébrant le nouvel an 1970. A se procurer dans la foulée, tous les titres sont différents de l'album "band of gypsys" et du même niveau.
Rien que du bonheur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 chef-d'oeuvre mal reconnu, 22 août 2006
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Band Of Gypsys (CD)
Le chef d'oeuvre d'Hendrix....inutile de parler du groove du Band of Gypsys ou de la voix de B.Miles il vous suffit d'acheter le disque et de découvrir l'un des plus grands disques de la musique en général.

Par contre il est urgent de reconnaître que "Machin gun" est à mettre au même niveau que les Passions de Bach,le "Don Giovanni" de Mozart,les sonates de Prokofiev,le "Pangaea" de Miles Davis,l'"Emergency ward!" de Nina Simone ou le concert à la Scala de Keith jarrett...(chacun a son lot de chef-d'oeuvre!).

"Machin gun"reflète à lui tout seul les atrocités de toutes les guerres et ce de tout temps.Hendrix combine la violence du bruit des armes,des bombes et des explosions avec l'horreur des cris et des hurlements des victimes,des miltaires et autres créatures écorchées...c'est en même temps mélodieux,groovy et bien mené par le trio magique.Il y a des sonorités si tragiques

qu'on partage quelques secondes l'atrocité immanente de ceux qui meurent sous les bombes.C'est mieux que Guernica de Picasso....c'est pire!

Après avoir écouté le "Machin gun" la paix semblera à chacun bien fade.Ce morceau est une expérience(!!!!) traumatisante,à ne pas mettre en toutes les oreilles.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Happy New Year, 13 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Band of Gypsys (Digipack Deluxe CD) (CD)
Voici un album qui mérite à lui tout seul que les humains de la Terre envoient une sonde dans l'espace. (on peut rajouter "Blues" puisqu'il est là)
Il a toujours été de bon ton de qualifier Jimi Hendrix d'extra terrestre, ou alors d'ambassadeur auprès des spaciens. Moi je pense au contraire que Jimi est un être humain dans sa plus belle forme. Des extra-terrestre, j'en compte des millions (des milliards?) autour de moi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une vraie entité., 27 décembre 2011
Par 
jean-claude "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Band of Gypsys (CD)
Pour le Jimi Hendrix Experience formaté par le businessman Chas Chandler, la fin des années 60 s'annonces des plus difficiles. Motif ? Jimi Hendrix en a marre de son étiquette de super guitariste virtuose et surtout, de son statut de rock star adulée aux quatre coins de la planète. La formation avec laquelle il a construit le mythe Hendrix a du plomb dans l'aile et du souci à se faire quant à son avenir. Le trio qu'il a constitué avec Noel Redding et Mitch Mitchell vole alors en éclats. Nous sommes fin 1969 et Jimi, encore sous contrat avec Capitol Records, est en proie à des problèmes judiciaires (drogue) et financiers et n'a pas les coudées complètement franches. Il décide alors de solder le compte discographique avec sa maison de disques, en programmant une série de concerts au Fillmore East new yorkais pour les fêtes (St Sylvestre 69 et premier janvier 1970) de cette fin de décennie. Le guitariste black bat le rappel des anciens et réunit à ses côtés deux autres blacks, le bassiste Billy Cox ainsi que le vieux routard Buddy Miles, batteur habitué à faire régulièrement la pige sur les projets préalables du JHE (Electric Ladyland notamment). Band Of Gypsys voit le jour. Il est une vraie entité dans laquelle chacun a droit à la parole (et non pas le joujou récréatif du Voodoo Child). Cette entreprise démocratique voit Hendrix prendre son destin entre ses mains, ainsi qu'une autre direction musicale plus black, funk et psychédélique. Hendrix ne roule plus seulement pour son compte, mais se met désormais au service du collectif. Sur l'album Band Of Gipsys qui en découle, publié en avril 1970, cette plongée dans un climat différent de celui auquel Jimi Hendrix nous avait alors habitués, est d'entrée de jeu perceptible. Tout comme se ressent rapidement la sensation que la nouvelle mouture est encore en rodage. La technique et l'expérience des musiciens peinent à masquer le peu d'existence d'un Band Of Gypsys manquant manifestement de cohésion (deux mois de répétition seulement) et au répertoire un peu trop éparpillé. Et ce malgré tout le soin apporté à son approche. S'il n'avait été question d'obéir à un implacable contrat entre Capitol et Hendrix, nul doute que cet album ne serait jamais sorti. De ce fait, dans un contexte essentiellement expérimental, démarré par un excellent Who Knows plutôt funky, la palme revient à l'autre occupant de la face initiale, l'énorme Machine Gun qui, douze minutes trente durant, rend hommage aux acteurs du conflit vietnamien, de façon colossale. La face B du vinyle propose, sur les quatre titres qu'elle abrite, deux compositions signées Buddy Miles : le funky/soul Them Changes, un peu décevant, malgré une intéressante contribution dans ce registre de Jimi Hendrix, ainsi que We Gotta Live Together ponctué d'un probant solo du guitar-hero américain. Les très bons Power Of Soul et Message Of Love apportent la preuve que la tambouille rock/R & B ici servie a du goût, même si l'on reste globalement sur sa faim. Band Of Gypsys n'aura pas l'opportunité de remettre le couvert, l'entreprise périclitant un mois après ces réunions du Fillmore East. L'ensemble demeure appréciable (3,5/5). Il n'est cependant pas le disque de la discographie d'Hendrix que je préfère. Il ne plaisait pas, non plus, au Maître. Donc... (PLO54)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Des annes d 'avances., 27 février 2004
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Band Of Gypsys (CD)
Avis aux amateurs de rock'n'roll, le trio qui joue sur ce disque est certainement le meilleur qui est jamais existe. Et pourtant il y en a eu et il y en aura encore. Billy cox et bloody miles sonnent incroyablement...j'en perd mon vocabulaire et hendrix assure une partie melodique gigantesque avec un bloody miles qui chante a merveille. Ca sonne comme du rage against the machine , des annees lumieres d'avance sur leur temps et un esprit de groupe authentique ,si c'est trois gars etaient encore ensemble avec les moyens d'aujourd'hui il n'y aurait plus que sur le marche de la musique (et ca serait pas un mal), les autres auraient manges leur guitare pour le dessert sans demander du rab, moi le premier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un classique qui a révolutionné la guitare électrique, 11 décembre 2011
Par 
Young (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Band of Gypsys (Digipack Deluxe CD) (CD)
Ce disque est une oeuvre d'art intemporelle. Jimi Hendrix montre ici des capacités inouïes d'improvisation et un déferlement technique au service de l'émotion.
Machine Gun est simplement impressionnant, une symphonie portée par un un instrument et deux complices discrets avec une rythmique remarquable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 nerveux, 18 janvier 2005
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Band Of Gypsys (CD)
Il arrive souvent que lorsqu'on écoute un artiste, on se prenne à rêver à la musique qu'il aurait pu faire en s'associant avec d'autres musiciens. Ce fut souvent mon cas avec les divers albums de Jimi Hendrix, dont je trouvais le son trop travaillé, la rythmique un peu claudiquante. Ce live est venu remplir toutes mes attentes en substituant à ces "défauts" (certes relatifs) des qualités pour moi essentielles : une section rythmique qui groove et des improvisations libres dans lesquelles le trio révèle sa spontanéité dans l'interaction. Du coup, je ne rève plus à la musique qu'aurait pu faire jimi hendrix, car la musique passionnante de ce trio est celle, je pense, qui "révèle" vraiment la dimension du jeu du guitariste.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "JIMI HENDRIX" de BENOIT FELLER + CHRONIQUE DE PHILIPPE PARINGAUX MAGAZINE ROCK&FOLK, 28 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Band of Gypsys (Digipack Deluxe CD) (CD)
"JIMI HENDRIX" de BENOIT FELLER (Albin Michel - 1976) Page 174
4° Album 1970 33T Réf : Barclay 92022 - Polydor 2489 146 - Capitol STAO 472us (le pressage américain est recommandé pour la pochette qui s'ouvre)
..... L'histoire du groupe est on ne peut plus brève, qui débute en décembre 1969 pour se terminer à la fin janvier 1970, après deux concerts, l'un au Fillmore East, l'autre au Madison Square Garden de New York. Mais le premier desdits concerts fut enregistré et un album en a été tiré, qui parut sous le titre "Band Of Gypsis". D'aussi courte durée qu'ait pu être l'existence du trio, le Band Of Gypsis constitue un superbe moment de la carrière de Jimi Hendrix. D'abord parce que qu'après la difficile année d'absence qui s'était écoulée, voir Hendrix rassembler son énergie pour répéter quatorze heures par jour semblait de bonne augure. Ensuite parce que la musique du groupe, même si elle ne recelait pas les éclats sublimes d'"Electric Ladyland", se révéla purement excellente. Comment , d'ailleurs, la comparer à celle qu'avait produite l'Experience ? L'entreprise était d'une autre nature, la chimie interne du nouveau groupe radicalement opposée à celle de l'ancien et par-dessus tout les temps avaient changé.
Composé de trois musiciens noirs, le Band Of Gypsis allait jouer une musique noir, où les élans célestes de Jimi Hendrix se fondraient avec les pulsions rythmiques animales de cet ours de la batterie qu'est Buddy Miles. Miles, dont le jeu est exactement inverse à celui de Mitch Mitchell, amenait à Hendrix la force qui l'habitait, cette frappe austère dépourvue de fantaisie mais implacable et terriblement puissante, ce "funk" qui a toujours caractérisé les disques auxquels il a participé. Billy Cox soudait l'ensemble, qui parachevait, par la dureté de son jeu très syncopé, le son brut et mat du groupe. Et l'album (enregistré dans la nuit du 31 décembre 1969 au 1er janvier 1970) est une explosion de "soul". D'emblée, "Who Knows", qui ouvre le disque, montre que Jimi Hendrix n'a pas perdu un atome de rage, que la fièvre n'a pas baissé, même si les climats sonores d'antan, colorés et mouvants, ont disparu. Certes, on note quelques digressions, au fil de "Machine Gun", particulièrement, ce morceau de douze
minutes qu'Hendrix et Buddy Miles ponctuent de rafales de mitraillettes, alors que résonnent ces mots :
- ("Mitrailleuse/Déchire mon corps en lambeaux/L'homme infernal veut que je te tue/Même si pour le reste nous sommes amis.")
Mais la seconde face entière est empreinte d'une densité qui ne faiblit pas. Buddy Miles chante deux de ses compositions qui ont respectivement pour nom "Changes" et "We Gotta Live Together" et déchaîne le public au long du premier morceau en l'incitant de façon très incantatoire à hurler avec lui. Le groupe interprète encore "Power To Love", au fil duquel Hendrix aligne de superbes phrases et chante ce qui reste peut être l'ultime message du Band Of Gypsis
- ("Avec le pouvoir de l'Ame/Tout est possible").
Quoiqu'un peu primaire, la phrase est remplie d'espoir.
Mais ce qui emporte l'album par dessus tout et, davantage encore que la valeur intrinsèque des compositions, où l'énergie de Buddy Miles éclate de bout en bout, c'est la guitare. Jimi Hendrix a progressé depuis "Electric Ladyland", et sa force d'instrumentiste apparaît mieux que jamais, à travers cette musique simple et directe de laquelle est évidemment absent tout travail de studio. L'album recèle des instants de pure magie, tels que ce "Message Of Love" dont les paroles gonflent encore l'intensité d'une mélodie exceptionnelle que secoue ce qui est pour moi le plus beau solo de Jimi Hendrix. Ce dernier déclarait au demeurant quelques mois plus tard :
- "Je pense jouer mieux qu'autre fois. J'ai beaucoup appris. Mais j'ai davantage à apprendre encore pour pouvoir plus tard accoucher de la musique que j'entends dans ma tête."
La presse américaine n'avait pas prédit beaucoup de bonheur au Band Of Gypsis, dont la cohésion lui paraissait illusoire, en raison du trop important décalage musical et spirituel qui séparait, selon elle, Jimi Hendrix et Buddy Miles. Le fait est que l'affaire tourna au désastre. Lors du second concert du groupe, Hendrix s'interrompit soudain, agrippa le micro et lança à la foule :
- "Ah, I'm sorry but we just can't get it together"
- "Ah, je suis navré, mais nous ne parvenons pas à jouer ensemble."
Ce soir-là, Band Of Gypsis, qui avait joué un morceau et demi, cessa d'exister. Ni Billy Cox ni Buddy Miles ne portaient pourtant la responsabilité de cet échec, dont la cause profonde était beaucoup plus grave qu'un désaccord musical momentané. Car, de l'aveu de ceux qui le rencontrèrent quelques heures avant le concert, Hendrix, n'aurait pas dû monter en scène. Johnny Winter rapporte :
- "Lorsque que je vis Jimi entrer en coulisse, j'eus des frissons. Le spectacle était épouvantable. Nous étions pas les meilleurs amis, mais lorsque nous nous rencontrions, nous échangions toujours quelques mots, toujours, et ce jour-là, Jimi me frôla sans desserrer les dents, s'allongea sur une banquette, plongea sa tête dans ses mains, et ne bougea plus jusqu'à l'heure de monter sur scène. Pourtant il désirait réellement donner ce concert. Mais il était si malheureux qu'il ne pouvait pas même jouer. Et les musiciens du groupe n'avaient rien à y voir. Il était déjà mort.......".
.
(rajouter le 15 Septembre 2014)
CHRONIQUE DE PHILIPPE PARINGAUX MAGAZINE ROCK&FOLK AOUT 1970 N°43 Page 61
Y' a deux ou trois oiseaux qui ont écrit au canard (une fable !) pour râler sec : ils avaient acheté cet album d'Hendrix depuis deux ou trois semaines et ne voyaient toujours pas venir de chronique dans R&F. Retardataires qu'on était, pour eux. Deux choses, je leur dis : un, si vous avez déjà le disque, vous n'avez pas besoin de l'opinion des autres pour juger s'il vous plaît ou pas ; deux, moi, j'ai ce disque depuis un mois ou deux, et la chronique aurait pu en être faite dans le numéro de juin. Or, il n'en fût jamais question. On a ce défaut, à R&F, de vouloir parler des disques quand ils sont publiés en France, donc quand tout le monde peut les acheter. Oh, ça serait facile de s'acoquiner avec un importateur quelconque et de faire la chronique des dernières nouveautés avant tout le monde. Pour faire plaisir à cinq cents privilégiés qui peuvent payer un album cinq sacs et plus ?
M****. On vous parle du disque d'Hendrix aujourd'hui parce que Barclay ne l'a sorti qu'aujourd'hui, parce qu'on peut l'acheter aujourd'hui à Valenciennes et à Avignon.
Voilà, et arrêtez de nous gonfler une minute. Édition française, donc. Moins belle, donc, ce qui est une habitude. Moins bonne, ce qui en est une autre. Et pour faire les choses vraiment différemment, on change même les titres : "Power To Love" devient "Power Of Soul" et "Message Of Love" devient "Message To Love". Encore des gens boivent ....
L'amour, au fait, il en est fortement question dans la musique d'Hendrix et dans ses paroles. Aimez-vous les uns et les autres, le message se résume à peu près à cela, ce qui n'est pas si mal, direz-vous. Et peu importe, tant ces fadaises sont portées, sublimées par une musique qui n'est que rage, même quand elle cause d'amour. Critiqué, ce disque l'a été. Il paraît que Billy Cox et Buddy Miles ne font pas l'affaire. Disons plutôt qu'ils la font largement, mais d'une autre manière, et que si le soutien qu'ils apportent à Hendrix ne brille pas par sa subtilité, il n'en est pas moins farouchement efficace, ce qui était l'effet recherché. Bien posé sur cette section rythmique monolithique à souhait - mais non dépourvue d'âme - Hendrix se promène et bavarde allègrement. Trop ? Sans doute se laisse-t-il aller à quelques discours oiseux ("Machine Gun") et à quelques effets de style un peu ostensibles, mais rien de ce qu'il fait ne peut laisser indifférent.
Parce qu'il est MAGIQUE, c'est comme ça, pas autrement. De toute manière, ce disque n'est jamais ennuyeux, les bavardages auto-indulgents d'Hendrix valant bien la "logique" et la "structuration" de certains. Et puis il y a "Message Of Love", qui est un morceau fabuleux, avec un solo de guitare à vous renverser sur le cul, et qui paiera de toutes leurs peines ceux qui attendaient fébrilement le retour de leur messie comme ceux qui grincheront en écoutant toutes les autres plages, en trouvant que Jimi se laisse aller. Jimi est un type vraiment cool. Au soir du Nouvel An, il avait envie de jouer comme ça, il a joué comme ça. Le blues, baby.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un live de guitare métal., 17 mai 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Band Of Gypsys (CD)
Un des deux meilleurs disques en public de l'histoire de la guitare électrique, le second pour moi s'appelle "In the West"(d'Hendrix également). Celui ci sorti du vivant du maître vaut surtout par la force et l'émotion induites par le guitariste au travers de chaque solo (apparenté aux solos de Coltrane avec des thèmes simples). L'accompagnement quoique lourdeau lui permet de s'exprimer en toute liberté.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Band mou ., 1 février 2015
Par 
Hervé J. (Savoie,France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Band Of Gypsys (CD)
J'aime beaucoup les trois premiers albums d'Hendrix, mais Band Of Gypsys ne m'a jamais vraiment convaincu. Je sais, alors que la moitié de la planète s'étripe sur la valeur des "oeuvres" posthumes du grand Jimi, c'est faire un peu la fine bouche voire friser le crime de lèse-majesté!

Pour commencer, je n'aime pas trop Buddy Miles: peut-être plus rythmiquement carré, mais je lui préfère de loin la volubilité et folie de Mitch Mitchell qui collaient bien mieux avec la musique d'Hendrix. J'aime pas non plus sa voix.

Billy Cox est peut-être un bon musicien, j'avoue ne pas connaitre grand chose à la basse, mais ses lignes hyper répétitives, harmoniquement assez pauvres, malgré un côté groovy certain, sont assez vite ennuyeuses. Le son très (trop?) gras n'arrange rien.

La technique d'Hendrix est toujours irréprochable, mais on a un peu l'impression qu'il tourne en rond voire qu'il s'ennuie. Dans les solos, le son est presque trop fluide, noyé dans un flot d'Univibe qui nuit à la dynamique et à la bonne perception des notes.

Côté compositions, c'est assez pauvre et ça sent le fait à la va-vite. Machine Gun sort un peu du lot mais reste un sous-Voodoo Chile et le gimmick de la mitrailleuse à la Strat fait un peu long feu.

Dommage de finir comme cela.

Ah, s'il avait pû connaître le grand Phil "the rythm, the voice" Collins...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit