Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5.0 étoiles sur 5 fabuleux c'est le mot!!!, 24 août 2013
Par 
megaotal - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fabulous Disaster (CD)
"bounded by blood"est incontestablement un énorme classique du thrash...mais celui-ci est encore meilleur!!!En 50minutes,exodus donne une véritable leçon de thrash extréme et sans pitié.Méme si la mélodie est un peu plus de mise sur cette tuerie...c'est pour mieux vous démolir ensuite.Les riffs hurlent la rage et la frustration,les solos sonts démoniaques,ça groove un max',et le chant est rageur à souhait.Ne perdez pas votre temps:si vous aimez le vrai thrash old-school,jeter vous sur cette galette qui malgré son coté trés violent,réserve quelques suprises...à vous de découvrir par vous méme.Une autre leçon de violence indispensable du thrash 80's!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dans l'ombre des plus grands., 17 décembre 2011
Par 
orion (Vinland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fabulous Disaster (CD)
Exodus, le groupe qui aurait dû faire partie du Big Four du Thrash (qui serait devenu le Big Five, du coup) et qui a complètement loupé le coche.
Il faut dire que le groupe n'est pas complètement responsable de cet état de fait. Tout d'abord, leur premier album, Bonded By Blood, aurait dû sortir en 1984 mais la sortie fut retardée d'un an en raison d'un désaccord entre le groupe et le label. Et un an, à l'époque où les premiers groupes de Thrash balancent leurs premiers missiles, c'est long. D'autant que ce premier album est très réussi et ne faisait pas pâle figure aux côtés des Show No Mercy (Slayer) ou Fistful of Metal (Anthrax). Au contraire, je le trouve même meilleur.
Le groupe se sépare ensuite de son chanteur Paul Baloff, engage un certain Steve Souza (ex-Testament) et enregistre son second album, Pleasures of the Flesh qui ne sort qu'en 1987. Et là, il faut reconnaître que ce n'est pas une grosse réussite. Il est donc déjà trop tard pour Exodus, il ne feront pas partie du club très fermé des leaders du mouvement.

En 1988, déboule pourtant celui que je considère comme leur plus belle réussite. "Fabulous Disaster", effectivement fabuleux, n'a rien d'un désastre. Au contraire. Exodus remet les pendules à l'heure en balançant un album de Thrash parfait.
"The Last Act of Defiance" qui introduit le bal démarre les hostilités sur de très bonnes bases. Steve Souza s'arrache les cordes vocales, les autres viennent l'appuyer en reprenant en choeur quelques phrases. La paire de guitaristes Rick Hunolt / Gary Holt abat un boulot impressionnant tant en rythmique qu'en solos.
"Fabulous Disaster" qui suit nous fait complètement entrer dans la danse (et dans la transe) avec son rythme rapide et son refrain imparable. Un morceau fabuleux (d'où le titre), l'un des meilleurs sinon le meilleur morceau d'Exodus et, à mon avis, un des meilleurs titres du style. Rien que ça.
Et voilà qu'arrive l'heure des valses. Oui mais toxiques, les valses. C'est pas du Thrash sinon. "The Toxic Waltz" donc, morceau hautement jouissif avec son tempo dévastateur et son refrain appuyé par les chaeurs. Un must dans tous les moshpits ! On note aussi le côté pas sérieux du groupe, genre on ne joue pas les grosses stars et ça aussi, c'est rafraîchissant.
Après ce départ canon, voici la mauvaise surprise de l'album. "Low Rider" est une reprise du groupe War (reprise aussi par Korn dans un autre style). C'est la première de l'album qui en compte une autre dans sa version CD et franchement, celle-ci n'apporte pas grand chose à part casser le rythme qui s'était installé. La faute de goût de l'album mais je vous rassure tout de suite, il n'y en aura pas d'autres.
Une intro marécageuse nous emmène maintenant dans les bayous. "Cajun Hell". Vous connaissez le film "Deliverance" ? On s'y croirait. Ambiance boueuse pour un Mid-tempo bien sympathique.
"Like Father, Like Son" amène un peu de lourdeur avant le déluge final. Un titre un peu différent au niveau du tempo bien que cela ne dure pas (quelques passages plus speed font les transitions) et on a droit à une partie de solos et d'harmonies de la paire Holt / Hunolt pas dégueu.
Arrive donc le triptyque "Corruption" / "Verbal Razors" / "Open Season" qui ne fait pas dans la dentelle de Calais (ou d'ailleurs). Rythmiques en mode tronçonneuse, solos de folie. De son côté, Souza crache les paroles avec conviction et avec un débit parfois impressionnant ("Verbal Razors", "Open Season"). Du Thrash référentiel, grande classe. Ecoutez ces trois morceaux et vous aurez la définition de ce que Thrash veut dire.
L'album se termine sur la seconde reprise, "Overdose" de AC/DC. Et là, c'est le coup de grâce : Exodus s'approprie le titre avec justesse, en gardant sa trame mélodique et en le rendant un poil plus agressif. AC/DC, c'est du courant alternatif, courant continu. Avec Exodus, ça devient du dix mille volts ! (Ils rééditeront le coup sur l'album du retour, Tempo of the Damned, avec "Dirty Deeds Done Dirt Cheap")

"Fabulous Disaster" est une véritable leçon de Thrash, celle que l'on doit enseigner dans toutes les universités de Thrash Metal à travers le monde (mais si, il y en a !) Un album que tous les passionnés de cette musique possèdent déjà et que tous les autres seraient bien avisés de découvrir le plus rapidement possible. Vingt-trois ans après, il n'est pas trop tard...

Retrouvez cette chronique sur le webzine "auxportesdumetal.com", rubrique "back to the past".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Fabulous Exodous, 6 avril 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fabulous Disaster (CD)
Tout le monde vous le dira : Exodus c'est Paul Baloff et Bonded by Blood. Et bien non, c'est Fabulous Disaster et sa mine de titres plus définitifs les uns que les autres, dont émerge "Like Father Like Son", majeur et beau.
Il faut réhabiliter cet album, ignoré par les commentateurs -oui il n'y avait pas Paul Baloff - , qui ont ensuite ignoré le groupe, qui n'a pu accrocher le succès des Anthrax, Megadeth et bien sûr Metallica.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Fabulous Disaster
Fabulous Disaster de Exodus (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit