undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

7
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Coup de grace
Format: CDModifier
Prix:20,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 août 2010
Cet album sera sans aucun doute l'une des meilleures publications du label Frontiers en 2010, merci à eux d'avoir soutenu le retour de TREAT ( qui compte en ses rangs le dynamique batteur de Talisman Jamie Borger ).
Fidèle à la tradition du hard rock mélodique suédois, TREAT nous livre un album au son énorme, agréable de bout en bout. Je retiendrai les pêchus "The war is over", "Papertiger" et le magistral "Skies of Mongolia", au riff absolument imparable. La balade "A life to die for" et le mid-tempo "We own the night" sont également très réussis en terme de mélodies et de qualité des refrains.
Production, interprétation, compositions, tout y est. Cet album restera l'un de mes favoris cette année. Absolument indispensable à toute collection de hard mélodique, soigné et néanmoins costaud.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 avril 2010
Ce "Coup de Grâce "est sans conteste est une excellente surprise et un superbe retour des suédois de Treat.
Coup de chapeau donc pour cette nouvelle livraison.
Dans le genre hard rock mélodique, c'est très proche de l'os, ici que de la qualité, des intros soignées et du gros son.
Dès l'entame, des extraits de discours à caractères historiques, sur de fond de musique « classique » plutôt poignante, on sent que l'ensemble va atteindre des sommets.
Puis se succèdent les titres qui accrochent immédiatement, très pêchus, des compos convaincantes, la ballade de circonstance est loin d'être molle, juste pour ralentir le tempo.
Au final, nous avons un cd qui fait mouche, très fun et inattendu, à consommer sans attendre.
Allez hop, faut que ça grimpe dans les ventes, quand c'est bon, faut le faire savoir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Les suédois de TREAT ont été de ces formations dont les noms ne m'étaient bien sûr pas étrangers, mais sur lesquelles je ne m'étais encore jamais penché.
J'ignore si ce retour du groupe (en 2010) s'inscrira sur la durée, mais la teneur de ce "Coup de Grace" étant ce qu'elle est, il est à souhaiter que le groupe n'en reste pas là, et offre, à ceux qui ont plébiscité son beau retour discographique, une nouvelle galette le plus vite possible.

A sa sortie, les fans (comme la presse) s'étaient fait l'écho d'un disque en tout point remarquable. Mieux encore, il s'agissait selon eux de rien moins que "le meilleur album" jamais écrit par le groupe. Rien que ça !
Je vous l'avoue, j'ai quand même tendance à me méfier un peu de ce genre d'engouement souvent précipité, dès lors que l'on nous annonce le retour d'un groupe auquel plus personne ne croyait (ou même ne pensait) voir réapparaître un de ces jours. Bah oui, mais là quand même... Faut bien avouer que le disque est solide d'un bout à l'autre. Sans le moindre morceau de remplissage, en plus d'être super bien écrit et interprété par tous.

Disons le tout net: Ce disque est une invitation à la joie et à la gaieté, en plus d'être une vraie bouffée d'air frais en ces temps de franche sinistrose. Le groupe s'en fait d'ailleurs l'écho en démarrant son disque par un Interlude: "Coup de Grace" en forme de gravité.
Durant quelques 2 minutes, les suédois nous invitent à nous remémorer l'un des épisodes les plus sombres de notre histoire. Derrières des nappes et des accords de claviers tour à tour tristes et menaçants, s'entremêlent tout ce que nous évoques le K.O d'une guerre : Discours fanatiques, cris d'effroi des populations, fatras des bombes et voix de chefs militaires s'élevant contre la barbarie. Comme un film de guerre qui aurait été réalisé par Spielberg, cette longue introduction vous prend franchement (et d'entrée) aux tripes.
Cette introduction n'est en fait là que pour renforcer le propos et les futures intentions quant au contenu de "Coup de Grace": Oublions les conflits pour un temps, le temps de ces 13 nouveaux titres semble nous dire en substance le groupe.
C'est donc en toute logique que "The War is Over" (la guerre est terminée) ouvre vraiment les hostilités du disque sur un riff ultra incisif pour un titre qui pousse carrément au c**. Première vraie entrée en matière et première touche gagnante. Et si nous sommes clairement en territoire FM, ce titre n'en demeure pas moins franchement Heavy.
Le terme Heavy est d'ailleurs l'une des composantes importantes de "Coup de Grace". Car si les claviers sont bien sûr omniprésents au sein d'un style comme celui pratiqué ici, il est important de souligner qu'ils n'écrasent ni ne supplantent jamais des guitares qui se montrent toujours suffisamment mordantes tout du long.

Le Hard FM, comme dans n'importe quel style, a bien sûr ses codes. Aussi, quand arrive juste derrière "The War is Over", le très efficace "All in" et son Yeah ! introductif (qui fait bien mâle), je me dis que le groupe nous renvoie quand même un peu trop fortement dans le genre de "cliché" qui, si il faisait très bon effet il y a 20 ans, mérite qu'on nous en dispense aujourd'hui.
Il en va un peu de même pour "Papertiger". Ce titre, pourtant ultra bien écrit lui aussi, me laisse d'abord à penser que je ne suis pas nécessairement de ceux qui se complaise à regarder, à ce point, dans le rétroviseur. C'est un peu le même constat qui s'opère pour le titre suivant, tandis que la première ballade de "Coup de Grace", s'avère être, elle aussi, un modèle d'écriture et d'efficacité dans son genre. La deuxième d'entres elles est même encore meilleure. En définitif, si l'on constatera vite que le groupe ne réinvente en rien son discours d'hier, il fait tout de même parler la poudre avec une vraie maestria... Quand bien même il manquerait un peu de variété dans les tempos d'un titre à l'autre.

Allez savoir pourquoi, sans que les suédois n'émoussent leur propos, ni ne virent de bord, je trouve que toute la deuxième moitié de l'album est nettement supérieure à la première. C'est alors que je me surprend à adhérer de plus en plus à l'album tel qu'il est.
Car c'est bien dans son intégralité que j'apprécie aujourd'hui pleinement ce disque. Au fur et à mesure des écoutes (en voiture le plus souvent), "Coup de Grace" est même devenu l'un des disques les plus addictifs qu'il m'ait été donné d'écouter ces derniers mois.

Nul révolution(s) donc, mais un vrai beau travail de compositions. Le jeu des guitares étant particulièrement bien construit, tandis que le chant hyper mélodique, jamais niaiseux, de Robert Ernlund pourrait même faire illusion auprès des jeunes groupes d'aujourd'hui, tant sa voix paraît être celle d'un jeune chanteur d'à peine trente ans. Pour finir, sachez que la production est également remarquable.

"Coup de Grace" est donc une belle découverte en ce qui me concerne, quoi qu'il en soit.

Désormais, c'est à votre tour d'en être juge. En garde ! Il se pourrait que vous aimiez aussi beaucoup.

16,5/20
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 mai 2013
Nous n'avions plus eu de nouvelles de TREAT depuis l'album éponyme de 1992 avec Mats Leven au chant. Pour nous faire patienter, une compilation, "Weapons of choice" était sortie en 2006. Soyons clair, en dehors de "Scratch and bite" (1984), TREAT a enchainé les opus de -hard rock mélodique/FM musclé- indispensables : "In pleasure principle" en 1986, "Dreamhunter" en 1987 et "Organized crime" en 1989.
En 2010, le groupe se reforme avec les « historiques » que sont R. Ernlund au chant et A. Wikström aux guitares et aux claviers, complétés par les « anciens » J. Borger (batterie), P. Appelgren (Guitares et claviers) et un nouveau venu, N. Pählsson à la basse, pour enregistrer ce "Coup de Grâce".
Les gaillards n'ont rien perdu de leur capacité à composer des hymnes aux mélodies obsédantes. Tout y passe dans une alternance rythmique savamment dosée, avec un gros son et des choeurs admirables. "The war is over", "All in", "Paper tiger", "Roar", "Tangle up", "Skies of Mongolia" (co écrit avec Rudolf Schenker), "Heaven can wait"... Une accumulation de tubes. En dehors, d'une insupportable ballade "A life to die for" et deux titres faciles sur la fin, nous sommes en présence d'un grand album de TREAT.
Nos héros sont éternels.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 octobre 2010
Tout à fait ce que je cherchais, c'est à dire un bon vieux Rock genre Hard FM mais avec un son moderne.
J'adhère et en redemande! MIAM...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Dès la première écoute, on sent que l'on a affaire ici à un peu chef d'oeuvre de métal.
Prenez le meilleur du métal de Treat depuis leur formation il y a environ 25 ans je crois, et imaginez un album ne contenant non pas un ou deux titres marquants, mais que toutes les pistes sont des chefs d'oeuvres.
Rien n'est à jeter, on sent le boulot considérable qu'il y a eu derrière la préparation de l'album.
Pour moi le meilleur album de métal depuis bien bien longtemps !
A recommander chaudement et sans hésitation !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 avril 2010
La ou Europe modernise son style au point de le dénaturer, Treat nous livre un album dans la grande tradition FM, au gros son moderne. Je regrette juste l'absence de Mats Levén au chant car je suis un grand fan de leur unique album de 1991, bien qu'il fut jugé le moins intéressant de leur discographie. A écouter dans un style similaire "detour" de Crystal Blue.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Doom of destiny
Doom of destiny de Axxis (CD - 2012)