Commentaires en ligne


25 évaluations
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


47 internautes sur 48 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur du cinéma français
1920, Nord de la France. Au lendemain de la "Grande Guerre", Irène (Sabine Azéma) est à la recherche de son mari disparu comme tant d'autres.
Au cours de sa quête, elle croise le Commandant Dellaplane (Philippe Noiret), en charge de l'identification des morts. Se nouent alors, sur quelques jours, des relations passionnelles balançant entre haine...
Publié le 7 octobre 2002 par Emmanuel

versus
1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 À (re) découvrir !
Je pensais connaître à peu près toute la filmographie de Philippe Noiret... Et bien non et ce film vaut la peine d'être regardé !
Publié il y a 23 mois par Pascal Vial


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

47 internautes sur 48 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur du cinéma français, 7 octobre 2002
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vie et rien d'autre (DVD)
1920, Nord de la France. Au lendemain de la "Grande Guerre", Irène (Sabine Azéma) est à la recherche de son mari disparu comme tant d'autres.
Au cours de sa quête, elle croise le Commandant Dellaplane (Philippe Noiret), en charge de l'identification des morts. Se nouent alors, sur quelques jours, des relations passionnelles balançant entre haine et désir. Ce drame rend parfaitement compte de cette époque troublée, où la vie essaie de se reconstruire sur fond de mort environnante.
Un chef d'oeuvre de l'association Tavernier/Noiret.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


60 internautes sur 62 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 TAVERNIER GRAND CRU, 9 décembre 2005
Par 
Marc A. M. Lebatard "marc" (Saint-Martin Antilles) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vie et rien d'autre (DVD)
Voici un film de Tavernier sur lequel il faut s’arrêter à tout prix, malgré l’austérité toute apparente du sujet.
Lorsque l’on se penche sur le nombre de disparus de la première guerre mondiale, on éprouve les plus grandes difficultés, aujourd’hui encore, à en connaître le nombre exact. On louvoie d’estimations en approximations.
Et le Commandant Delaplane, chargé de cette macabre comptabilité se prend au jeu – si l’on peut dire – de cette dérangeante mission. En 1920, on ne veut plus entendre parler de ces morts si encombrants pour les politiques. Delaplane va se battre contre l’ordre établi, tentant de faire œuvre de vérité alors que l’heure est au bizness bien juteux issu de cette manne mortuaire : monuments aux morts, poilus et victoires de bronzes, marbres commémoratifs… La recherche du soldat inconnu, qui permet d’oublier tous les autres, est également un moment fort du film.
Se juxtapose à cette histoire, une autre recherche des disparus : celles des familles, et notamment d’une femme issue de la bourgeoisie d’affaire de l’époque.
La rencontre de Delaplane et de cette femme ouvre une histoire d’amour merveilleuse parce qu’à peine montrée.
Tavernier collabore avec un scénariste et dialoguiste remarquable, « issu de la Communale » comme il le dit lui-même. On retrouve une qualité de dialogue à l’égal des Aurenche, Bost, Spaak ou Dabadie. Le registre de ces dialogues s’étend, avec le même bonheur, du féroce au romantique, et des plus bouleversants. La lettre lue par Delaplane-Noiret à la fin du film rejoint le charme intemporel de la lettre de Rosalie ( Sautet) et de celle des Choses de la vie (Sautet-Dabadie).
Tavernier nous surprend encore par la qualité de sa photographie qu’il confie à Bruno de Keyser. On découvre une photographie rigoureuse, appliquée et austère qui diffère des caméras reportages qu’on lui connaît dans d’autres œuvres.
Dans ce film, les acteurs sont touchés par une sorte de grâce qui leur font atteindre des sommets. Noiret ne joue plus du Noiret. Il incarne Delaplane, avec sa véhémence tragique et bouleversante.
Sabine Azéma démontre un talent exceptionnel, dans ce rôle de femme qui acquiert et affirme sa liberté à une époque où ce n’était pas si courant. Là encore, elle s’appuie sur des dialogues superbes. Les personnages secondaires ne sont pas en reste : on signalera, pour la bonne bouche, Perrot, dans un rôle d’officier imbécile mais débonnaire, chargé de retrouver des dépouilles de soldats inconnus.
Voici un des grands films de Bertrand Tavernier ( même s’ils le sont tous), avec une ambiance différente de ses autres films, ce qui démontre une fois de plus, l’immense talent de ce grand Monsieur du cinéma.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'ESSENTIEL ETANT DIT...., 16 décembre 2008
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vie et rien d'autre (DVD)
...par les différents commentateurs, je m'attarderai juste le talent de reconstitution que possède au plus haut degré Tavernier et son équipe. Que ce soit dans "Capitaine Conan" "Coup de torchon""Que la fête commence" ou "La vie et rien d'autre"..., il a l'art de recréer une atmosphère, une ambiance, de dresser un décor, de donner vie à une situation.
Le groupe de soldats chantant "Adieu la vie, adieu l'amour", l'entrée du tunnel, le caveau où sont entreposés les cercueils lors de la désignation du "Soldat Inconnu", autant de touches réussies.
Le caractère désolé, détruit, ravagé des champs de bataille tels que peut les voir à Verdun, aux Eparges et au Champ du Feu dans les Vosges est là (la Lorraine en fin d'automne y est pour beaucoup).
Ce n'est pas la moindre réussite de ce très beau film que d'avoir su redonner vie à un pan maintenant disparu de notre Histoire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


20 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du grand Tavernier, 9 août 2007
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vie et rien d'autre (DVD)
En effet, un très grand film. Bertrand Tarvernier, quelques années plus tard (1996), en filmant "Capitaine Conan" reprend l'esprit et l'atmosphère de cette première guerre mondiale si terrifiante. Des années après avoir vu "La Vie et rien d'autre", j'y pense encore devant chaque monument aux morts. Très beau jeu d'acteurs / actrices. Un film remarquable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 sans doute le chef d'oeuvre de Bertrand Tavernier, 31 juillet 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vie et rien d'autre (DVD)
suivi de près par "que la fête commence" ; un des plus beaux films qui aient été réalisés sur le sujet de la Grande Guerre, avec comme caractéristique remarquable le fait qu'on n'y voit justement aucune scène de bataille, puisque l'action se passe après la fin des hostilités, dans un pays ravagé qui essaie de se remettre debout, à tous les sens du mot (voir la scène d'introduction, dans laquelle tout est dit sur les ravages tant physiques que moraux de cette terrible guerre,et sur la volonté de vivre malgré tout, en quelques images et quelques mots, du grand art...). Il y a en fait plusieurs histoires imbriquées et superposées dans le film, qui se passe à plusieurs niveaux (historique, psychologique, sociologique) et qui est de tous points de vue d'une densité et d'une richesse exceptionnelles. c'est aussi une étude d'une grande subtilité sur le fameux "travail de deuil" dont on nous rebat les oreilles de nos jours (la symbolique du tunnel dans lequel on fouille sans relâche à la recherche d'on ne sait quoi, avec tous les risques physiques et moraux que cela comporte) une méditation sur l'humanité dans tout ce qu'elle a de dérisoire et de sublime, un hymne à la vie en dépit de tout et un travail de reconstitution historique prodigieux. Il y a aussi de l'émotion avec cette histoire d'amour improbable entre l'officier atypique et la grande bourgeoise un peu exaltée, traitée avec beaucoup de subtilité et de tendresse, il y a aussi pas mal d'humour (passablement grinçant, comme c'est souvent le cas dans les films de Tavernier) en dépit de la gravité du sujet. tout cela est servi par des acteurs exceptionnels, Noiret et Azéma en tête, mais tous les seconds et troisièmes rôles sont parfaitement tenus. C'est le type même de film pour lequel le DVD est indispensable tant il est riche, subtil et complexe à la fois. a voir et à revoir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnifique BERTRAND TAVERNIER, 4 mai 2015
Par 
Claude 72 "Claude" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vie et rien d'autre (DVD)
Lorsque BERTRAND TAVERNIER décida de soumettre ce film, il fut confronté à un écueuil de la part de l'organisation qui devait financer ce projet.
Trop triste et morbide rétorque t-on,et pourtant, à force d'arguments plausibles,
il s'agit,après le séisme provoqué par quatre ans de guerre, d'apporter une belle histoire de renouveau et d'amour, ou chacun cherche à revivre dignement.
Mais, de quelle œuvre s'agit-il  exactement ?
Nous sommes en 1920, dans une région dont on aperçoit les stigmates de la guerre, dévastée par les combats qui se sont produits pendant quatre ans.
Les habitations qui ont été détruites, sont remplacées par des baraquements en
bois, où l'armée au repos essaie de subsister.
Le Commandant DELLAPLANE ( PHILIPPE NOIRET ), homme rigoureux,
d'une très grande probité,a la responsabilité d'effectuer des recherches au sujet
des victimes non identifiées.
Les familles accourent , afin d'obtenir une trace, une identification sur l'ETRE
CHER qui ne reviendra jamais.
Certains,grâce à un objet personnel trouvé, une médaille gravée ou ,autre
repartent avec tristesse, mais, avec la satisfaction qu'ils pourront perpétuer la
mémoire du disparu , au cimetière de leur commune où ils sont domiciliés.
D'autres attendent et attendent encore.
Deux femmes arrivent au campement pour les mêmes renseignements.
Alice ( PASCALE VIGNAL ), institutrice, dont le fiancé est disparu lui aussi, et Irène de Courtil ( SABINE AZEMA ),dans une somptueuse limousine avec chauffeur.
Cette deuxième personne , imbue de sa classe , et de ses soutiens parmi certains « hauts placés » de l'état , se sent prioritaire et avec une arrogance due à son milieu social, interpelle avec véhémence ,les services qui sont chargés des recherches.
C'est à cet instant précis que le Commandant DELLAPLANE intervient afin de rappeler à cette belle personne prétentieuse et hautaine, qu'elle n'est en aucun cas prioritaire, et qu'elle doit attendre son tour comme tout le monde.
Malgré tout, DELLAPLANE est séduit par la beauté froide de cette belle femme
et au fil des jours, chacun dans son coin, il n'en finiront pas de se croiser, jusqu'au jour où Irène accepte de diner avec cet homme de quinze ans plus âgé Qu'elle , mais, dont elle admire le charisme, la rigueur, l'honnêteté et la force de caractère.
Ces deux tempéraments,aux antipodes l'un de l'autre s'attirent sans le savoir.
Le temps passe, Cécile fait ses adieux à Irène, en gardant un espoir de retrouver son « aimé », Irène décidant elle aussi de repartir, tout en échangeant son adresse avec le Commandant DELLAPLANE, qui est bien décidé de donner sa démission à l'armée.
De retour à la vie civile, il reçoit une lettre d'Irène à laquelle il répond spontanément, tout en lui disant quelle satisfaction il éprouve, en recevant de ses nouvelles,et en n'oubliant pas de déclarer l'amour qu'il ressent à son égard.
Se retrouveront-ils ?!!!!
Ce film, est un film d'AMOUR en quelque sorte, qui marque un point important sur le renouveau, et, où après tant de drames, chacun cherche à se reconstruire et à revivre intensément, sans tomber dans l'oubli.
Cette excellente production ,obtint trois oscars et neuf nominations et comptabilisa un million cinq cents milles entrées.
Ne pas hésiter à voir ou à revoir ce très bon film.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout est dit..., 3 novembre 2013
Par 
Hubert Meunier - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vie et rien d'autre (DVD)
Que dire ici qui ne l'ait déjà été ?
Sorti en 1989, La Vie Et Rien D'Autre reste un des films majeurs du grand Bertrand Tavernier.
1920, une femme (Sabine Azéma) recherchant son mari, un fils de "grande famille" porté disparu, va croiser la route du commandant (Philippe Noiret en héros très "fordien") ayant en charge les 350 000 disparus de la Grande Guerre.
Tout ici est bouleversant : les décors (le pays porte les stigmates du conflit), les dialogues et les seconds rôles avec, notamment, des acteurs comme Maurice Barrier, François Perrot ou encore le regretté Michel Duchaussoy véritablement au sommet de leur art.
L'automne 1920 est également le moment où la République s'apprête à commémorer la victoire avec la cérémonie du Soldat inconnu transféré à l'arc de triomphe. Le film s'y arrête, de façon assez truculente, permettant à la petite histoire de croiser la "grande"...
Il n'y a pas une seule scène où, avec une économie pourtant étonnante de mots et des sentiments tout en retenue, le film ne nous fasse pas toucher du doigt à quel point la Grande Guerre a impacté lourdement le pays, détruisant à la fois le paysage et les destins, la terre et les hommes... Mais pas la vie. La vie qui reprend peu à peu envers et contre tout. Philippe Noiret et Sabine Azéma réapprennent à vivre et l'amour qui est en train de naître en est la preuve la plus tangible.
Il s'agit donc d'un film très humain, parfois drôle, mais surtout suprêmement intelligent (et d'ailleurs historiquement inattaquable, comme toujours chez B. Tavernier)
"La Vie Et Rien D'Autre", tout est dit dans le titre.
Un film à voir et à revoir, surtout au moment où la Grande Guerre, dont il ne reste plus un seul témoin en France, est devenue un objet d'histoire à part entière...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 pamphlet anti-guerre, 3 mai 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vie et rien d'autre (DVD)
ce très beau film de Bertrand Tavernier nous conte les horreurs de la guerre mais sans nous montrer la moindre image de cette boucherie que fut la 1ère guerre mondiale. L'histoire se passe en 1920 et nous conte la recherche d'un époux disparu par une petite bourgeoise qui est confrontée aux difficultés rencontrées par le commandant incarné par Philippe Noiret pour comptabiliser les morts et les disparus. La reconstitution historique est très bien faite et l'interprétation est dominée par un Philippe Noiret au sommet de son art. Tour à tour arrogant, malicieux, sensible, intraitable, responsable, courageux, il incarne avec panache un officier qui tombe progressivement sous le charme de la bourgeoise incarnée par Sabine Azéma, alors que tout les oppose à priori.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du grand Tavernier!, 24 avril 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vie et rien d'autre (DVD)
C'est avec du retard que je decouvre ce film. Je dois admettre etre tout de suite entre dans l'histoire. Excellents comdiens, qui nous font regretter la disparition de l'un d'eux (Philippe Noiret). Sujet plutot inhabituel, le contexte apres la guerre de 1914, et les circonstances qui entourerent la creation du "soldat inconnu". Le tout filme avec veracite, emotion et realisme. A recommander sans attendre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 très bon film, 23 mars 2015
Par 
José Raeckel. (Pas de Calais, France) - Voir tous mes commentaires
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Vie et rien d'autre (DVD)
Il nous replace dans le contexte de l'Histoire de cette époque. J'ai aimé l'acharnement de cette femme qui recherche son époux disparu. Mon arrière grand-mère a certainement été confrontée au même problème à cette époque, Mais faute de moyen.......Elle dut se résigner à imaginer le pire qui se révéla ètre exacte.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Vie et rien d'autre
La Vie et rien d'autre de Bertrand Tavernier (DVD - 2010)
EUR 9,99
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit