undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:21,06 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

J'avais découvert les Black Candy Store en 2008. L'époque, leur EP, m'avait totalement séduit. Les compos, le son, le chant, la guitare, tout était bien agencé et semblait annoncer un premier album des plus intéressant. En bien, le voilà, cet album, sorti en Avril 2010, et qui porte le nom de Back To The Wall. On y retrouve nos avignonnais, Julien (guitare, clavier), Arno (chant), Marco (basse) et un nouveau, depuis l'EP, Flo (batterie). On retrouve sur ce CD, les cinq titres de l'EP, ainsi que cinq nouvelles compos, le tout pour un album très bien équilibré et d'une grande qualité. Les textes sont de Arno et la musique de Julien. Ils ont travaillé avec Dave Collins (Linkin Park, Soundgarden, Ben Harper, ...), et le son est vraiment nickel. L'artwork a été confié à Tony Icks, qui y a fait un superbe boulot. Il s'occupe aussi des videos du web, et c'est sûr que le boulot est parfait.
Coté musique, j'aime toujours autant les morceaux de l'EP tels que Someday (choisi comme premier single et pour lequel ils ont tourné une très belle video), Recall, Wounded et Bitterseet Euphoria, qui franchement sont des petits bijoux.
Dans les nouvelles compos, je trouve Swine Seed très intéressante. D'abord c'est une belle chanson, avec un refrain accrocheur, en guitare acoustique, mais en plus s'est une chanson engagée sur le problème des géants de la graine et de l'OGM (Monsanto and Co, même s'ils ne sont pas cités). L'intro faites d'extraits de discours donne le ton "if they control seed, they control food ... it's more powerful than guns". Le reste est plutôt mid tempo, avec un refrain canon, accompagné à l'acoustique. Back To The Wall est un morceau assez pêchu, qui ouvre l'album en beauté, avec de bons riffs et un bon refrain. J'accroche pas trop à l'intro "étouffée" de Hollow, mais bon c'est juste les vingt premières secondes, on retrouve ensuite, comme sur Back To The Wall, un morceau sympa, avec un bon travail de guitares et un refrain qui accroche bien le client. The Pledge est un morceau que j'aime aussi beaucoup, assez typé Extreme, avec un refrain énorme, bien riffé et syncopé. On y trouve aussi un petit break/délire de guitare à la Nuno (si, si écoutez !), bien envoyé Julien !
L'album se termine avec un Upward Spiral, plutôt style coolos à la Pearl Jam, vraiment sympa, bien chanté et avec une bonne guitare tantôt acoustique, tantôt électrique à gros son. Julien balance aussi un bon solo de slide (j'adore).

Franchement, un superbe album, entre Pearl Jam, Extreme, Black Stone Cherry et Cinderella, carrément ! Je n'hésite pas à la dire : Black Candy Store c'est la classe internationale. Le chant de Arno est classieux, son accent anglais impeccable (j'insiste mais c'est souvent important pour le reste d'un carrière) et les compositions démontrent pratiquement toutes une maturité impressionnante. Mention spéciale pour moi à Wounded (et le jeu slidé de Julien - yeah !) et Recall (le chant de Arno et l'ambiance de la chanson)

Découvrez moi ça rapidos, histoire de pas rater le début d'une grande carrière...

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)