Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 WARPCD195X, 19 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cosmogramma (CD)
J'ai eu la bonne idée (quoique très logique) d'attendre avant de laisser ici mon avis sur ce bel objet (première édition CD enfermée dans un fourreau nappé de feuilles d'or.

Parce qu'au départ j'ai eu beaucoup de mal avec ce "Cosmogramma", beaucoup moins évident que le précédent "Los Angeles". Si certains morceaux sont en droite lignée de ce à quoi l'on pouvait s'attendre ("Nose Art", testé par Steven Ellison à la cité de la musique pour les vingts ans du label WARP l'année dernière), d'autres sont habituellement l'apanage de producteur Free Jazz. Le coup, s'il fut difficile à encaisser à la première écoute, a laissé place à une domestication quotidienne de chaque œuvre pour aboutir à un plaisir d'écoute certain. Décidément, les Boards Of Canada en auront inspiré beaucoup avec leurs ritournelles analogiques ("Zodiac Shit"). Très inspiré, "...And The World Laughs With You" l'est. Duo improbable entre le hip-hop cinématique et hérétique, mais toujours bien senti de F.L et la sublime autant que troublante voix du chanteur de Radiohead, Thom Yorke.

En tout objectivité, même si ma préférence va au précédent album de Flying Lotus, l'écoute de ce "Cosmogramma" est plaisante, voire très satisfaisante. Peut-être pas le meilleur album WARP de cette première partie de 2010 mais sérieusement, l'un des plus originaux des sphères (entremêlées) électroniques et abstrackt hip-hop.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le futur entre les mains de Warp, 10 septembre 2010
Par 
KRIK "Last night a DJ saved my life" (Tulle, Corrèze (19)) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cosmogramma (CD)
Cet album de Flying Lotus (Steven Ellison) se situe à la confluence de nombreux artistes et styles qui ont marqué le fameux label Warp (et plus largement l'électro) durant les années 90. Au croisement de l'abstract hip-hop (Prefuse 73), de l'IDM, de l'électronica, de la drum'n bass (Squarepusher), de l'ambient ou des paysages poétiques et oniriques de Boards of Canada. À cela se mêlent free jazz, dubstep, un brin de soul, des cordes évoquant des musiques de films ou le meilleur de Craig Armstrong, et même quelques échos de musiques sud-américaines.
Cela fait beaucoup me direz-vous : une potentielle usine à gaz ou le risque d'un pudding indigeste ! Pourtant, non. Bien que l'album soit dense, il ressemble à un kaléidoscope lumineux, imprévisible. Et digeste. Car point de recyclage ici, mais une perpétuelle invention.

Steven Ellison a adjoint à ses machines des musiciens : outre les cordes déjà évoquées (par Miguel Atwood-Ferguson), sont notamment conviés son cousin Ravi Coltrane (Gonjasufi) au saxo, Stephen Brune (Thundercat) à la basse, et Rebekah Raff à la harpe. Le morceau sous-titré "Auntie's Harp" (la harpe de ma tante) est d'ailleurs probablement un hommage à la propre tante de Steven Ellison, Alice Coltrane, harpiste et pianiste.
L'album est presque instrumental puisque, hormis via des samples, seulement trois morceaux accueillent des invités vocaux, et à bon escient : outre Thundercat déjà cité en tant que bassiste, Thom Yorke de Radiohead et Laura Darlington.

"Cosmogramma" constitue un ensemble unique, d'une richesse foisonnante, et presque d'un niveau égal du début à la fin. Bien que composé de dix-sept pistes, il doit s'écouter dans son intégralité ; dissocier des morceaux ne serait pas pertinent.

Cet album est si riche qu'il m'a fallu nombre d'écoutes pour l'apprécier à sa juste valeur. Et encore, y suis-je parvenu ? Je ne suis pas certain d'en "venir à bout" un jour ; j'entends par là que j'y découvrirai sans doute toujours quelque chose, il me mènera à l'écouter avec une oreille à chaque fois différente.
Autrement dit, il faut du temps pour l'appréhender, pour l'aimer ; et la première écoute peut laisser abasourdi.

Nous savons qu'au cours des années 00 le label Warp a élargi son champ d'action à des styles très éloignés de ceux qui ont fait sa réputation flatteuse (mais justifiée), pour un résultat plus ou moins convaincant. Flying Lotus poursuit dans la ligne initiale et assure à Warp un futur toujours innovant.

(Krik, amazon.fr, 10/09/10)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Et de deux (classiques), 7 mai 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cosmogramma (CD)
Pas évident de décrire la musique de Steven Ellison alias Flying Lotus. Originaire de Los Angeles (nom de son précédent opus), ne pas s'attendre à y entendre grosses basses qui bouncent et mélodies ensoleillées. Neveu d'Alice Coltrane, l'oeuvre de Flying Lotus se situe davantage vers Saturne, terre natale du légendaire Sun Ra, auquel ce "Cosmogramma" semble faire un clin d'oeil appuyé. Free jazz dans le fond et electro dans la forme, cet album n'est pas une usine à singles. Bien sûr, on cèdera au magnifique "MmmHmm", au dansant "Do the Astral Plane" (qui sample malicieusement la voix de Marvin Gaye), ou encore au mystique "And the World Laughs With You" composé avec Thom Yorke via un échange de fichiers. Mais au delà des préférences, la force de cet album est bien son unité, une unité bien rare de nos jours d'autant plus qu'elle ne faiblit pas d'un iota au cours du voyage. Pas besoin d'avancer à la prochaine piste, le trip dure 45 minutes et s'avale en une fois. Deux après "Los Angeles" qui révéla l'univers singulier du musicien, un nouveau classique qui laisse la concurrence sur la terre ferme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 du tout bon, 30 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cosmogramma (Album vinyle)
Un album qui ne se situera certainement pas dans la catégorie easy listening, mais pour celui qui saura apprécier c'est une véritable perle, assurément.
Difficile pour moi de classer cette oeuvre, est-ce du jazz, du hip-hop? C'est peut-être aussi ça qui me plait. Une chose est sûre: c'est du "Fly Lo"!
Cet album est actuellement celui que je préfère dans sa discographie, ce qui a justifié que je l'achète en vinyle car la version itunes que je possède ne lui rend pas justice.
La bonne surprise dans ce vinyle c'est que vous y trouverez un code pour télécharger gratuitement l'album en mp3, qui de plus sonne mieux il me semble que l'aac, c'est royal.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Cosmogramma
Cosmogramma de Flying Lotus (CD - 2010)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit