undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles86
4,2 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:12,29 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 28 mars 2010
Ce film est avant tout utile car il raconte une page sombre de l'Histoire de France, tellement tragique qu'on ne doit pas l'oublier; en espérant que cela ne reproduise pas...
Pendant l'occupation, le gouvernement de Vichy a fait du zèle, en décidant de déporter également les enfants, alors que les allemands ne l'exigeaient pas. `La rafle' restitue les évènements qui se sont déroulés durant l'été 1942 avec honnêteté, sans en rajouter dans le drame. Visiblement, la véracité des faits et le réalisme de la mise en scène (tout en restant tout public) ont été les principales préoccupations des auteurs. Le parallèle entre les tractations des bourreaux et la vie des victimes jusqu'au jour J nous éclaire bien sur ce qui s'est passé à l'époque.
Enfin, ce témoignage est très émouvant, mais cela n'est rien par rapport à ce que ces juifs ont pu ressentir entre le 16 juillet 1942 et les semaines qui ont suivies.
1919 commentaires|45 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2010
On ne peut pas avoir vu ce film et ressortir de la séance sans avoir des frissons ou les yeux qui brillent...
On connaît l'histoire on sait ce qu'il s'est passé mais là on nous le montre comme si on le vivait et rien que pour les réactions que ce film procure je pense que le pari est réussi de faire vivre aux gens un moment d'histoire...
A voir en famille pour faire connaître à tous cette partie de notre histoire : les héros qui au péril de leur vie ont protégé leur prochain et les traitres qui n'ont pas hésité à vendre leurs voisins... mais un hommage aussi aux survivants...
Mélanie Laurent est incroyable dans ce film elle joue magnifiquement bien et c'est une grande actrice qui monte.
Il ne faut pas oublier la présence de Jean Reno qui est toujours aussi grand quelle que soit la dimension de son rôle.
Gad Elmaleh peu habitué à des rôles dramatiques est marquant non par ses propos mais surtout par son regard qui en dit long...
Et puis ce petit garçon héros du film qui a confié son histoire pour ce film et qui aura sa mémoire gravée à vie sur pellicule pour que vive l'HISTOIRE.
11 commentaire|47 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pour beaucoup de monde, jusque-là, le Vel d'Hiv c'était quelques lignes à peine dans un cours d'Histoire sur la Seconde Guerre Mondiale, même si lourdes de signification. Désormais, ce sera bien plus.
C'est aussi cela que permet le cinéma.

Ce film, je redoutais d'aller le voir.
Mon fils aîné était allé au cinéma avec un ami et la mère de celui-ci découvrir ce film dont on avait beaucoup parlé (nous avions en particulier vu ensemble l'émission spéciale organisée par France 3 sur le sujet un soir). Il en était revenu à la fois ému et très désireux que j'aille le voir avec lui.
Malgré mon appréhension, devant son insistance nous y sommes allés. Il savait que j'allais forcément remplir des seaux de larmes. Mais il savait aussi que, en réalité, je désirais vraiment voir ce film. D'où sa très touchante insistance.

Inutile de servir des banalités sur un tel film. Tel ou tel acteur, parfait dans son rôle, oui ; la qualité des décors, le vélodrome d'Hiver "reconstitué", oui. Mais l'important n'est pas là.
Il s'agit surtout d'un film réalisé avec application, se basant sur des témoignages réels et nous faisant bien ressentir complètement l'horreur de la situation, le sentiment de révolte qu'il suscite, l'impuissance et le désespoir que l'on peut ressentir face à de tels actes humains.
A la fois sur la lâcheté des uns, l'incapacité à prendre des décisions ou s'affranchir des ordres donnés et le courage des autres (10 000 Juifs ont été sauvés pas des parisiens, nous dit-on), tandis que les pires coupables se trouvaient là-haut, non confrontés aux actes ignobles eux-mêmes, mais se contentant de manier des chiffres, des documents, des théories nauséabondes.

Un film dont on ne peut pas ressortir indifférent.
Pour ne pas oublier.
2121 commentaires|50 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2015
Nous avons adoré le film mais avons moins apprécié le fait que la version du film livrée était pour le marché hollandais, c'est à dire, en français avec les sous-titres en hollandais. Ceci n'était pas mentionné dans la description du produit.
J'aurai dû le retourner mais ma fille devait le regarder pour un projet au collège et nous ne pouvions pas attendre le remplacement. Le résultat était que dans certaines parties du film où ils parlaient en allemand, nous ne pouvions mas comprendre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2012
la rafle du Vel d'Hiv en 1942, le vélodrome d'hiver, la rafle, la vie enfermé avant le transfert dans les camps. Ce film est une mémoire de l'Histoire. Une réalisation très réaliste, la découverte de Gad Elmaleh dans un role a contre-courant qui est une belle preuve de son talent. Jean Reno touchant, émouvant ... Une prouesse des acteurs qui nous plonge dans la dure réalité de notre passé!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2015
DVD neuf, excellentes interprétations des acteurs, réalisme historique, mises en scène d'enfants réussie. Il s'agit de la rafle du Vel'd'Hiv en juillet 1942 à Paris précédant la disparition dans les camps de concentration nazis de 13 000 juifs. A ne pas manquer, et à conserver pour la mémoire. Merçi.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il y a des films, dès qu’ils sortent au cinéma, passent à la télé qu’on est obligé de voir pour faire plaisir à sa moitié. Il faut bien que de temps en temps votre moitié ai l’impression de pouvoir choisir le programme (troll amoureux). Pour moi, la Rafle fait partie de ceux-là. Et chaque fois que je regarde ce film, mes sentiments s’opposent frontalement.
Mais tout d’abord, qu’est ce que la Rafle ? La rafle du Vél’ d’Hiv’ (ou Vélodrome d’Hiver) nous raconte le destin, tragique, de milliers de Juifs arrêtés par la police française, détenus au fameux Vél’ d’Hiv’ avant leur déportation vers le camp de transit de Beaune-la-Rolande avant le camp d’extermination, et de la honte, d’Auschwitz.
Nous sommes en 1942, en plein été, le France est sous occupation allemande, et les Juifs sont affublés de l’horrible étoile jaune. Les familles juives tentent de vivre tranquillement avec les autres habitants du quartier de la Butte Montmartre, entre ceux qui les acceptent comme n’importe qui et ceux qui les rabaissent, les humilient. Dans la nuit du 15 au 16 juillet, des policiers français, suite à un accord entre les nazis et les autorités françaises (Pierre Laval (Jean-Michel Noirey)) arrêtent des milieux de Juifs dans Paris, de façon brutale, sauvage et totalement inhumaine. Ils se retrouvent enfermés au Vélodrome d’Hiver. Parmi eux, la famille de Joseph Weismann (Hugo Leverdez), véritable personnage historique et rare survivant de cette rafle.
Vue les méthodes d’arrestation, il est logique de découvrir les conditions de détention absolument abjectes au Vél’ d’Hiv’. Des milliers de Juifs, entassés, sans eau, sans lit, sans rien et un seul pauvre médecin, le docteur David Sheinbaum (Jean Reno) et une infirmière, Annette Monod (Mélanie Laurent). Cette dernière est ahurie en découvrant ce qui se passe ici.
Au bout de quelques jours, les raflés sont envoyés à Beaune-la-Rolande, dans le Loiret, où leurs conditions se dégradent encore davantage. Des gardiens barbares, une bouffe infecte, la maladie, des sévices corporels et le choc psychologique, et ce malgré l’aide d’Annette, qui a décidé de les suivre. Surtout, ce camp est la dernière étape avant d’être envoyé à Auschwitz. Mais les accords entre Français et Allemands ont du mal à être tenu, les enfants vont devoir rester en France alors que les parents partent pour la Pologne…
Le film est émouvant, c’est un fait indéniable, mais il faut dire que Roselyne Bosch, dont c’est le premier film joue sur la corde sensible. Elle utilise tous les éléments des très, très nombreux films d’Occupation. Des enfants, beaucoup d’enfants avec tout ce qu’il faut de scènes clichés et émouvantes pour toucher le cœur du public (la perte d’un copain, la chute d’un doudou, la séparation parents/enfants dans les cris et les larmes…), des personnages historiques ringardisés au possible en devenant pathétiques, comme Pétain (Roland Copé) ou même Hitler (Udo Schenk) que j’ai rarement vu aussi ridicule, il en deviendrait presque un papy rigolo, ce qui est un comble et une honte quand même !
La réalisatrice n’hésite pas non plus à accentuer des éléments historiques pour rendre les événements de son film encore plus larmoyant, comme la vie des Juifs paraissant si tranquille sous l’occupation avant les accords entre le gouvernement et les nazis ; ou en occultant certains, comme en donnant l’impression que la France ne se résume, à l’époque qu’aux Juifs et aux collabos…
Je passe sur le jeu des acteurs… Si Mélanie Laurent s’en sort malgré sa surenchère un peu pesante par moment, ne parlons pas de Jean Reno ne transmettant pas la moindre émotion et donnant l’impression de juste venir réciter son texte, ou de Gad Elmaleh (Schmuel Weismann) qui a du se perdre sur le plateau de tournage tant sa place n’est pas là, ou voulant tout simplement donner un aspect « coluchienne » à sa carrière, sans le succès qui va avec cependant.
Je suis pour le Devoir de Mémoire, cette période de notre Histoire ne doit jamais etre oubliée, et ce pour toutes les raisons que nous connaissons. De tels événements ne doivent jamais se reproduire, la plus grande honte de l’Humanité ayant eut lieu avec le sort réservé aux Juifs. Mais je trouve que traiter un sujet aussi douloureux aussi emplit d’émotions, de souvenirs de cette façon, en privilégiant l’émotion (pour ne pas dire le pathos) pour faire pleurer et ainsi chercher le succès commercial plutôt qu’un succès de mémoire, ce n’est pas beau, ce n’est pas correct.
Bref, au final le film, et la réalisatrice font leur travail, ils nous tirent les larmes, la honte et l’effroi, mais tout le reste est caricatural. Le sentimentalisme à deux francs six sous ne sert à rien et aucun cas ne permet un devoir de mémoire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2011
Comme je le dit dans le titre, La Rafle est tout d'abord un film magnifique. Il est très émouvant et je ne suis pas le genre de fille à pleurer devant un film et pourtant, à plusieurs reprises ce film m'a mis les larmes aux yeux. Je le recommande vivement ! Personnellement, j'adore Gad Elmaleh et j'étais curieuse de le voir jouer dans un film si triste mais je n'ai vraiment pas été déçue, il joue son rôle à merveille tout comme Jean Reno et les autres. D'ailleurs, les autres personnages sont très touchants et très attachants. La Rafle est un film qui se passe à la seconde Guerre Mondiale, nous voyons Hitler à plusieurs reprises et c'est assez horrible de se dire que ce film est une histoire vraie et que la France à été la plus grande complice de ces meurtres atroces.
Je conseille ce film vivement, et je suis sûre que vous ne serez pas déçus. Bon film à tous '.
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2010
Bon je mets les pieds dans le plat !
Je suis extrêmement déçue par ce film, outre le fait qu'un devoir de mémoire est indéniable, l'histoire est touchante ( et encore, il y a un manque total de sentiments) évidemment, mais ça s'arrête là !

Le reste est superficiel !!!
Le jeux des acteurs est d'un mauvais, je ne suis absolument pas rentrée dans le film à cause de ça ...
Le coup de tout le monde est gentil, il faut faire confiance est me semble-t-il exagérer !
De plus Gad Elmaleh, que j'apprécie, me semble complètement dépasser par ce rôle, il "survole" les sentiments ...

Les conditions représentées au Vel d'Hiv sont survolées aussi, dérisoire je trouve au vue de ce que l'histoire a déjà raconté, même chose pour les camps, trop de légèreté dans certaines situations, ce n'est pas crédible pour un film qui se veut de raconter une page ignoble de l'histoire ...
Idem en ce qui concerne la scène même de cette rafle, trop léger, on n'y croit pas, du moins personnellement ...

L'arrivée au camp en chantant aussi me semble déplacé comme scène, mais soit ...

Enfin, je trouve dommage de ne pas avoir été au bout du travail de mémoire de ce film, certains personnages sont présents au début du film, sont pris dans la rafle, arrivent à s'échapper et puis voilà, ils deviennent quoi ??? Mystère ...
Idem pour les déportations, ils deviennent quoi tous ces gens ??? Même si on le sait, il aurait été judicieux de le préciser !!!
Que deviennent ceux qui ont voulus aider les juifs pendant cette rafle ?

Un survol de l'histoire, sans plus, voilà ce qu'est ce film ...
11 commentaire|28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2016
Je suis surprise que tout le monde n'ait pas mis 5 étoiles... Je suis encore bouleversée par ce film poignant sur lequel tout a déjà été dit.
Bravo à ceux qui en ont eu l'initiative. Pour que l'on n'oublie jamais.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)