undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles30
4,2 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Du bon cinéma, spectaculaire, épique, bien réalisé et avec des gros moyens, sans approcher néanmoins, même loin, le chef d'œuvre.

Les scènes de batailles (notamment navales) sont convaincantes, bien qu'influencées par les impératifs d'un cinéma à grand spectacle.

Le film, financé par ministère de la Culture Russe, s'attache - efficacement - à valoriser le patriotisme de l'amiral Koltchak et son rejet de la révolution bolchevique. Dans la démarche, j'ai retrouvé un peu la même approche que dans les 2 films anglais sur Elisabeth d'Angleterre : présentation volontairement positive de l'histoire, malgré le caractère dramatique et complexe des événements et les 70 années d'URSS qui avaient rangé Koltchak parmi les ennemis de la nation. La valeur de l'homme Koltchak, son courage, ses qualités de soldats, sa droiture, sa foi inébranlable, sont mises en avant plus que ses idées politiques. C'est donc un œuvre de réhabilitation d'un homme plus que de son action.

Le film évite l'écueil du manichéisme, il est plus sévère envers le général français Janin et les Tchèques qui trahissent Koltchak qu'envers les bolcheviques. Cela est bien résumer par une réplique entre deux russes qui entèrent des cadavres mêlés de Blancs et de Rouges après une bataille : « on les met ensemble dans la tombe, ce sont tous des Orthodoxes ».

L'accueil enthousiaste qui a été fait au film témoigne en tout cas du renversement des valeurs en Russie et de la « synthèse » de type bonapartiste (qui voulait réconcilier la France d'ancien régime avec la révolution) que tentent le pouvoir actuel en valorisant tous les héros de la Russie de toutes les époques (y compris certains héros communistes).

Pour terminer sur le film, je ne me suis pas ennuyé un seconde, car comme je le disais au début, il est bien fait, bien joué (il y a même notre Richard Bohringer) et subordonne la « grande histoire » à une histoire d'amour très romantique, ce que j'ai également apprécié dans la construction du scénario comme dans l'idée sous-jacente.

A voir donc, car très intéressant sur la Russie d'hier comme sur celle d'aujourd'hui.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 septembre 2011
Le film est très beau, chaque image, chaque cadre est travaillé. La mise en scène, les décors, les costumes, sont aussi magnifiques. Mais je garde une impression de superficialité. En lisant les autres commentaires je comprends pourquoi je ne comprenais pas. Il y a tellement d'ellipses dans ce film, qu'on ne comprend pas du tout les motivations de Koltchak, ni même ses relations avec les autres. Les scènes, toutes très esthétiques, se succèdent, pratiquement sans lien. A un moment, on se retrouve un an plus tard, sans savoir comment. Et surtout il n'y a aucun point de vue sur les choix de l'amiral, sur la situation dans le pays et le contexte, par exemple. Cette période de l'histoire est tellement complexe, et cela n'apparaît pas. Un peu déçue. Il est dommage que l'éditeur ne mentionne pas sur le produit qu'il s'agit d'une série "compressée".
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2010
C'est un bon film dans l'ensemble. Il y a de belles images, une vraie histoire, et en plus c'est une histoire vraie.

Mais le film est très haché. Aucune séquence ne dure plus de 10 secondes. C'est très nerveux. On croirait un film de publicité. En fait, mon amie russe m'en a donné la raison. A l'origine, c'était une série d'épisodes, au lieu d'un film. Pour faire le film, ils ont tout coupé au plus juste, pour faire tout tenir sur un seul DVD. Cela explique aussi, pourquoi on a parfois du mal à comprendre ce qui se passe, car en fait certaines scènes ont été supprimées pour ce montage. Mon amie a beaucoup aimé la série qu'elle a vue à la télé russe. Moi, j'ai trouvé que ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais que c'est mieux que beaucoup d'autres films.

C'est un film récent, en couleurs, en russe sous-titré en français, sauf pendant environ cinq à dix minutes, quand le général français (joué par Richard Bohringer), parle en français. Il n'y a pas de complément, c'est dommage.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2010
L'Amiral retrace le parcours d'un héros de la première guerre mondiale qui su tenir tête à l'Allemagne et devint le porte parole de toute la Russie opposée à la révolution bolchévique. Certes la dimension humaine du film est importante car l'amiral est tiraillé entre sa vie personnelle (sa maitresse, sa famille) et le sentiment de devoir pour son peuple mais j'ai surtout été frappé par la beauté des images et l'esthétique du film.
Les scènes de bataille sont splendides et possèdent un véritable souffle épique à l'égal d'un Red Cliff [Blu-ray] [Import anglais] ou d'un Il faut sauver le soldat Ryan [Blu-ray] (dans des registres très différents bien sûr). Le son (version francaise) et l'image permettent une immersion totale et sont au service du film sans vouloir trop attirer l'attention.
Un très bon film de guerre à ne pas rater dans le genre! Aucun bonus à part deux bandes annonces
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2011
De très belles images pour un film d'action romancé, véritable "Docteur Jivago" moderne mais vu de l'autre camp, celui des Russes blancs. Kotchak est un brillant officier de marine qui est promu plus jeune vice-amiral de la marine russe. Il a modernisé cette marine avant la guerre de 14, ce que le film ne dit pas, mais il le montre en officier droit et courageux, notamment lors des combats maritimes de la guerre de 14 où il recevra le commandement de la flotte de la Mer Noire.
La révolution russe amènera des mutineries au sein de cette flotte, moins violentes qu'en Baltique. Il sera toujours respecté, s'accomodera des comités de soldats jusqu'au moment où ceux-ci décideront de désarmer les officiers. Il donnera ordre à ses officiers de rendre leurs armes pour éviter un affrontement fratricide mais jettera à la mer son sabre d'or, distinction obtenue lors de la guerre russo-japonaise de 1905. Le film réalisé en 2008 par la russie désoviétisée ne montre pas tous les aspects de la suite, notamment les voyages à l'étranger de Koltchak (USA, Japon). On le retrouve chef des Russes Blancs qui le long du transsibérien luttent contre l'armée rouge avec l'aide des alliées notamment les anglais et surtout les français représentés ici par le général Janin (Richard Bohringer). Koltchak sera Régent de Russie, créant un gouvernement sur les territoires sous son contrôle.
Un pan important de l'histoire de la Russie qui a été occulté de l'histoire enseignée aussi bien chez nous que là-bas et que la chute du mur permet de réenvisager sans tabou. Les images en Blue Ray sont magnifiques, notamment les premières sur le bateau de 1914.
11 commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un film russe à l'ancienne nanti de gros moyens pour mettre en scène de belles batailles dont la première navale est impressionnante. Sur un air de fin de première guerre mondiale et de résistance Russe à la révolution bolchevique, le film narre une romance prenant une large place dans le script. Le tout se laisse suivre avec plaisir malgré une interprétation bien froide de l'Amiral sans doute intentionnelle en référence à un tout autre temps, une autre culture et en regard à son statut.
Le film démarre sur un sévère accrochage naval bien défini et net malgré les brumes et gerbes d'eau qui passent relativement bien. La qualité d'image gagne ensuite en puissance pour atteindre des sommets sur certaines séquences aveuglément HD. L'encodage AVC est d'une précision à toutes épreuves et se targue d'un piqué exemplaire. Les plans extérieurs sont naturellement beaux (le discours sous la neige...) mais là où l'image se montre réellement impressionnante, c'est étonnamment sur les plans artificiellement éclairés. Les plans à l'hôpital ou dans le train sont tout bonnement splendides, quelle définition, quelle netteté avec des couleurs tranchantes et sans fourmillement, un must dans de telles conditions d'éclairage. Si l'on exclut quelques plans fourmilleux, légèrement bruités ou à la définition plus quelconque, il reste tout de même 90% de film dont l'image va du bon à l'excellent avec une belle profondeur de champ et en outre un aspect tridimentionnel notable. On est donc ici dans le tout haut du panier.
Les encodages sont également d'un bon niveau en DTS HDMA en VF comme en VO.
Malgré une interactivité quasi nulle (on aurait en savoir plus sur le véritable personnage central), cette édition blu ray s'impose facilement pour son rendu HD explosif.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2011
Passionné d'histoire et amateur de films historiques, j'ai acheté ce DVD les yeux fermés. Et je n'ai pas été déçu. Certes, "L'Amiral" n'est pas un chef d'oeuvre : à trop hésiter entre l'action et la passion... il n'est pas à proprement parler passionnant. Mais on passe tout de même un agréable moment, tout en se cultivant : j'ai vraiment découvert une période de l'histoire et un personnage que je connaissais de façon très superficielle. Du côté des effets spéciaux, on aurait préféré de vrais bateaux à ces affreuses images de synthèses qui feront hurler de rire nos petits-enfants. Pour ce qui est du reste (scénario, jeu d'acteurs, etc.), on peut dire que l'ensemble est tout à fait honnête, même si je trouve moi aussi que le tout est un peu rapide et superficiel.
Pour revenir à l'histoire, attention : l'amiral Koltchak n'était pas un fidèle du régime tsariste, mais un démocrate convaincu, qui voulait instaurer un régime libéral à l'occidentale.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai été plutot agréablement surpris de ce film russe. bien filmé, ilnarre l'histoire de cet amiral qui a gravi tous les échelons des plus haut grade et été un patriote de l'empire russe avant sa chute définitive dès lors que la révolution de 1916 à pointé son nez. Un film à voir, ne serais-ce que pour l'histoire, celle avec un Grand "H". Les personnages sont attachants et l'on ne s'ennui pas durant les presques 2h du film. Il y a des séquences de combats Naval plutot majestueuses, mais je n'ai pas mis 5 étoiles, justement car les effets spéciaux sont un crans en dessous de ce que l'on peut attendre d'un film aujourd'hui. La qualité DVD est parfaitement au rendez vous et l'image est plutot agréablement colorisé et nette. Le son vrombit juste quand il faut. Bref, un bon petit film pour qui veux découvrir ce passage de la grande Guerre , coté russe, bien méconnu chez nous.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quelle réalisation ! Une oeuvre époustouflante, la tragédie de la révolution soviétique, l'aveuglement d'un peuple faussement libéré. La beauté des costumes, des palaces somptueux des honneurs suprêmes ont conduits une partie de la Russie à la révolte. A travers l'épopée de l'Amiral Koltchack, nous revivons les heures où tout aurait pu basculer. Malgré les crimes, les officiers massacrés, des hommes tentent de rétablir l'autorité politique en Russie. En même temps le film rétablit la vérité historique à travers la révolte blanche, la présence des alliés représentés par le Géneral Français Janin. On apprend le rôle tenu par les Tchèques.
La vie de l'Amiral est traversée par Anna qui bouleverse sa vie heureuse avec sa femme et son fils. Il ne les renie pas, mais son amour pour Anna l'emporte jusqu'à son propre assassinat par les rouges. Anna survivra à 30 ans de bagne, elle n'aura jamais dansé avec celui qu'elle avait tant aimé.
Excellent film historique, les décors sont magnifiques, les scènes de combats réalistes, on ressent la peur des marins entrant dans leur champ de mines. Idem pour les combats au sol, ou avec les blessés, l'image et le son ne nous laissent pas un instant de répit. Les balles sifflent, les obus glissent dans l'eau ou explosent emportant le caisson de basse dans une tâche ardue. L'ambiance est bien répartie sur l'ensemble des 5 + 1 canaux, l'immersion est totale.
Un film qui se déroule comme un roman, une aventure qui appartient à l'histoire. A voir absolument, avec "EST -OUEST" de Régis Varnier les jeunes générations peuvent comprendre comment 70 ans de dictature politique ont déstabilisés un très grand et très beau pays : La Russie.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Emouvante histoire d'amour sur fond de 1ère guerre mondiale et de guerre civile russe, "L'Amiral" est aussi une fresque historique sur cette période cruciale du début du XXème siècle. De 1916 à 1920, la Russie est en effet sortie de la guerre en cours, a connu un changement de régime qui a des conséquences encore aujourd'hui et a connu une sanglante révolution qui a donné naissance à l'URSS. Les acteurs jouent avec une conviction absolue (on remarquera Richard Bohringer dans un petit rôle), et les nombreuses scènes d'action à grand spectacle (bataille navale, duel d'artillerie, charges d'infanterie...)alternent harmonieusement avec des moments plus intimes (les relations sentimentales sont très présentes mais ne ralentissent pas le rythme soutenu du film) et des scènes à haute teneur dramatique (exécutions en tous genres dont sont malheureusement si friandes les révolutions et les guerres civiles). La bande son (musique et bruitages) est irréprochable. Seul petit bémol: pour ceux qui ne connaissent pas bien cette période, il peut être difficile de suivre le cheminement politique et militaire. L'Amiral Koltchak, au centre de l'histoire, est une véritable légende en Russie et son destin tragique méritait bien cet hommage somptueux.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,06 €
8,35 €
14,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)