undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles10
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
9
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 décembre 2010
Voici une sélection de concertos pour basson incroyable de modernité à l'interprétation grisante. Ce disque vient de recevoir LE diapason d'or de l'année 2010 du magazine Diapason. On ne peut effectivement pas trouver mieux à l'heure actuelle en matière d'interprétation de la musique de Vivaldi sur instruments anciens. Le soliste Sergio Azzolini est incroyable. Un achat indispensable pour tous les amoureux de Vivaldi et de musique baroque.
11 commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2010
The present CD is one of the most stunning recordings of the rich vivaldian discography. Albeit Klaus Thunemann with I Musici (Philips) offered (20 years ago) an excellent rendition of many concertos for bassoon by Vivaldi, and Tamàs Benkòcs has now nearly completed the registration for Naxos of the whole Vivaldi's output for the bassoon (the first 5 CDs of the series shows his excellent bassoon playing), I was still left with the impression that the real richness and depth of these Vivaldi's concertos was still waiting for a true (re-)discovery. The present CD, the first one of the Naïve's Vivaldi Edition series to be entirely dedicated to the bassoon, fully centers this objective. The concertos played here are the numbers RV 493, RV 495, RV 477, RV 488, RV 503, RV 471, RV 484, and for the preparation of the present CD they have been the subject of a novel critical edition based on the original manuscripts. Sergio Azzolini plays as soloist and concertmaster with the Aurora Soave Ensemble: what you will ear is probably the most amazing bassoon playing available, accompanied by a young orchestra that reveals itself as one of the most sensitive and stylish existing baroque ensembles. Joy, melancholy, anger, grotesque and boldness are dispensed in different doses in these concertos, and are often mixed and juxtaposed (even in a same movement) to create a true kaleidoscope of emotions. Each one of these concerts is full of "dark and light" nuances, finely carved, and each one of them is depicted in its peculiar character, telling a different story: for example, RV 495 is astonishingly furious, RV 503 reminds pre-classical atmospheres, RV 471 shows joyful and never-ending imaginativeness, RV 484 (the best known concerto for bassoon) an inconsolable melancholy. All the central slow movements are rendered with incomparable beauty, with a nearly vocal eloquence that strongly reminds some of the most moving pages of the Vivaldi's operatic output, and with that sense of nostalgia that is often associated to the landscape of the venetian lagoon. Last note: the acoustic is perfect, quite warm, every sound is well separated, orchestra and soloist are perfectly balanced, basses are well represented. In conclusion, I can imagine that this earthshaking job by Sergio Azzolini and l'Aura Soave will probably change the overall perception of the Vivaldi's concertos for bassoon, and I warmly hope that the same team will be in charge for the realization of the remaining four or five discs that will be produced by Naïve for the Vivaldi Edition. This CD is an exciting and unavoidable addition to the disc collection of any music lover.

p.s.
Je m'excuse de ne pas être capable d'écrire en français.
44 commentaires|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2011
Il faut écouter l'exceptionnelle interprétation de Sergio Azzolini au basson. L'interprète est fabuleux, presque inhumaine tellement il semble à l'aise sur ces morceaux endiablés, mais que dire de l'œuvre ? Là aussi, il faut écouter, surtout le second concerto RV 495 qui frappe par son intemporalité. Peu d'auteurs (Couperin ?) de cette époque possède un son qui leur permet de franchir quasiment trois siècles sans que l'on sache vraiment dater le style. Éblouissant et rafraichissant.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2013
Comment peut-on en venir à acquérir la (quasi) intégrale en trois volumes des concertos pour basson de Vivaldi ?
- Écoutez un des nombreux enregistrements consacrés à Vivaldi (par exemple le récent et magnifique Stravaganza - 55 Concertos), et vous serez peut-être intrigué, puis séduit par le son si particulier du basson:
L'impression d'un éléphant dansant le menuet au milieu du magasin de porcelaines... si vous y êtes sensible vous n'aurez bientôt plus d'oreille que pour lui !

Les deux autres volumes sont ici : Vivaldi Concerti per fagotto Vol.2 et Vol.3

Partitions magiques de Vivaldi; virtuosité du souffleur Sergio Azzolini à son basson; brio de l'interprétation des musiciens qui lui donnent la réplique; prise de son exemplaire : tout est réuni dans ces disques pour vous donner de très grands moments d'émotion musicale.
55 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2012
L'histoire du mouvement baroque nous montre que les interprètes italiens sont arrivés sur le tard du mouvement.
Après Biondi, et d'autres, une première étape dans l'immensité, immédiatement suivi du magnifique orchestre Giardino Armonico, la somptuosité instrumentale est apparue avec Paolo Pandolfo, incroyable violiste, d'une dextérité ébouriffante, d'un talent et d'une musicalité qui ne le sont pas moins.
Ici, Sergio Azzolini est au même niveau: Un talent immense, une technique superlative incessamment au service de la musique. c'est un immense. Et la musique devient un bijou.

Il faut citer enfin dans cette Vivaldi edition le travail considérable de l'infatigable et magnifique Susan Orlando qui est aux manettes pour le choix des oeuvres et aussi, et ce n'est pas rien ... des interprètes.

Somptueux.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 octobre 2011
Magnifique version baroque des concertos pour basson. Infinie souplesse et tendresse des cordes, jeu somptueux, sobre et virtuose du soliste. Que du bonheur, dans un arc-en-ciel de raffinement, de poésie extrêmes. Un Vivaldi qui vous porte, insidieusement - et sans effets, soubresauts inutiles - à l'extase.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2012
Certes, l'interprétation est époustouflante de rythme, de nuances, de pétulance...
La déception vient du basson, surtout dans les mouvements vifs : Azzolini en fait un peu trop avec un instrument qui a du mal à suivre (le basson ancien manque de netteté, de justesse, de puissance, il est trop rauque, s'essouffle, se noie parfois dans l'orchestre).
Même si Benkócs (Naxos) n'est pas des mieux accompagnés, son jeu est encore préférable.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2011
Ce nouvel opus démontre à nouveau l'excellence de l'Intégrale Vivaldi, œuvre de longue humaine dans laquelle Naïve s'est lancé. La qualité et l'originalité de la présentation symbolise celles de l'interprétation. Le basson trouve chez Vivaldi la plénitude de sa présence vivante.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2012
Emballage trop leger (cd ecorné)
Et dire que l'auteur est mort oublié dans la misere totale...L'interpretation est etonnament belle et rejouissante (rapidité du doigté, souffle regulier, nuances libres...): combien d'années pour arriver a ce resultat ?! quelle etrange espece: tant de beauté et de barbarie
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2014
Disque plein de vie, de dynamisme, mais qui exprime aussi beaucoup de tendresse. C'est dû au style baroque, mais aussi au charme du basson, à son chant boisé. Personnellement, j'adore.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)